Paulette Dubost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubost.

Paulette Dubost

Nom de naissance Paulette Marie Emma Deplanque
Naissance 8 octobre 1910
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Décès 21 septembre 2011 (à 100 ans)
Longjumeau (France)
Profession Actrice
Films notables

Paulette Dubost (née Paulette Marie Emma Deplanque, le 8 octobre 1910, à Paris 16e - morte le 21 septembre 2011, à Longjumeau[1])[2] est une actrice française de cinéma, de télévision et de théâtre, active de 1926 à 2007, particulièrement notable pour son interprétation de Lisette dans La Règle du jeu, de Jean Renoir (1939).

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est ingénieur dans une société gazière et sa mère chanteuse d’opérette[3].

Dès l'âge de sept ans, Paulette intègre l'Opéra de Paris comme petit rat. Alors qu'elle a 14 ans, elle est remarquée par le financier Alexandre Stavisky qui tombe amoureux d'elle[réf. nécessaire]. À 17 ans, elle passe à l'opérette et va jouer pendant deux ans Les Aventures du roi Pausole aux Bouffes-Parisiens avec Simone Simon, Edwige Feuillère, Viviane Romance… Avant de passer au cinéma, elle sera encore sur les planches dans Bonsoir aux Folies-Wagram et Mon amant à la Potinière.

Son regard malicieux et sa voix acidulée sont vite remarqués, et dès 1930 elle commence à jouer pour le cinéma avec Marc Allégret. Au total, elle a joué dans environ 160 films, notamment de Jacques Tourneur, Jean Renoir (La Règle du jeu), André Cayatte, Gilles Grangier, Max Ophüls, François Truffaut… Après la guerre, elle a aussi participé à des téléfilms et à des séries télévisées.

Paulette Dubost a été mariée avec André Ostertag. Elle l'a rencontré en 1935 lors de la première de La Petite Sauvage et ils furent mariés du 24 décembre 1936 à 1944, année de leur divorce. Ils ont eu une fille en 1942.

Elle a joué avec beaucoup de grands comédiens tels que Gérard Depardieu, Romy Schneider, Viviane Romance, Fernandel, Bourvil, Jean Gabin, Albert Préjean, Danielle Darrieux, Louis de Funès, Jean Marais, Annie Girardot, Jeanne Moreau, Jacques Villeret, Brigitte Bardot, Pierre Mondy, Arletty, Michel Simon, Francis Perrin, Philippe Noiret, Michel Piccoli, Michel Serrault, Catherine Deneuve, Martine Carol, Maggie Cheung, Darry Cowl, Nathalie Boutefeu, Marc Citti, Michel Galabru, Gert Fröbe, etc...

En 1992, elle publie un livre de souvenirs intitulé C'est court la vie. En 2007, elle tourne son dernier film, aux côtés de Daniel Prévost dans le court-métrage d'Alexandre Moix, Curriculum. Elle y joue une call-girl maltraitée dans un jeu télévisé où des candidats s'affrontent pour trouver un emploi. En 2008, elle dit un poème d'Arthur Rimbaud pour l'album Hommage de didgeridoo. Les 17 janvier et 28 février 2010, elle est l'invitée de Michel Drucker sur le plateau de Vivement dimanche pour sa longue carrière et aussi en compagnie de son amie Danielle Darrieux.

Elle n'a jamais été récompensée pour sa carrière. Un projet d’hommage à Paulette Dubost aurait dû voir le jour à la Cinémathèque française pour ses innombrables participations dans le cinéma français et pour fêter son siècle, mais ce projet a été abandonné.

Elle a fêté ses cent ans le 8 octobre 2010 au théâtre de Longjumeau. Elle était avec l’actrice Yvette Lebon, la vice-doyenne des actrices françaises.

Paulette Dubost décède à Longjumeau le 21 septembre 2011.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'actrice Paulette Dubost est morte », Le Monde,‎ 26 septembre 2011 (lire en ligne).
  2. Les Gens du cinéma : extraits de naissance et de décès.
  3. « Paulette Dubost : 100 ans, 250 rôles, 3 carrières et un immense talent », Le Nouvel Observateur,‎ 26 septembre 2011 (lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Chirat; Olivier Barrot, Les Excentriques du cinéma français : 1929-1958, Paris : Henri Veyrier, 1983. ISBN 978-2-85199-304-5

Liens externes[modifier | modifier le code]