Spaceship Earth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Spaceship Earth
Image illustrative de l'article Spaceship Earth
Localisation
Parc EPCOT
Zone Future World
Lieu Orlando (Floride), Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 28° 22′ 31″ Nord 81° 32′ 58″ Ouest / 28.375321, -81.549408  
Ouverture 1er octobre 1982
Données techniques
Constructeur(s) WED Enterprises
Structure sphère géodésique
Type parcours scénique
Longueur 465,6 m
Durée du tour 13 min 26 s

Spaceship Earth (Vaisseau Terre) est un pavillon-attraction du parc EPCOT de Walt Disney World Resort. La géode de 18 étages (plutôt une sphère géodésique) abrite un parcours scénique en Omnimover de plus de 13 minutes qui explore l'histoire de la communication entre les hommes depuis l'homme des cavernes jusqu'à Internet. C'est le symbole principal du parc.

Le bâtiment : un symbole[modifier | modifier le code]

De par sa position à l'entrée du parc et sa taille de 18 étages, Spaceship Earth a été conçue comme le symbole du parc et prend la forme d'une énorme géosphère posée sur un trépied, symbolisant la planète Terre se mouvant dans l'espace[1]. Ce terme a été emprunté à Buckminster Fuller, créateur du concept de dôme géodésique, qu'il a utilisé dans un séminaire et un livre intitulé Operating Manual for Spaceship Earth (1969)[2] (ISBN 080932461X).

Le bâtiment a été conçu avec l'aide de l'auteur de science-fiction Ray Bradbury, qui écrivit l'histoire originale de l'attraction[3]. Techniquement, les imagineers, d'après une idée de John Hench, ont construit la structure de l'édifice non pas comme une géosphère mais comme un guéridon recouvert des 3/4 d'une sphère, supporté par trois pieds doubles avec suspendu sous le guéridon, le dernier quart de la sphère[1]. La construction dura 26 mois et totalisa 40 800 heures de travail.

Autre élément, le bâtiment est en réalité composé de deux géosphères imbriquée. La plus petite à l'intérieur est un isolant plastique noir assez fin[1], courant dans le milieu de la construction. La seconde plus décorative est en alliage d'aluminium[1]. Elle a été conçue pour que lors des pluies, aucune goutte ne tombe sur le sol. Les plaques ne sont pas jointives et permettent à l'eau de s'écouler jusqu'au bas de la sphère puis grâce à une conduite elle se déverse dans le World Showcase Lagoon[4].
Géométriquement parlant, Spaceship Earth est un pentakidodécaèdre composé de 60 faces en forme de triangle équilatéral. Chacun des triangles est divisé en 16 triangles équilatéraux plus petits. Chacune de ces 960 faces est plane et recouverte de quatre triangles eux-mêmes découpés en trois triangles isocèles légèrement surélevés au niveau de leurs pointes donnant un effet cristallin.
En théorie, il devrait y avoir au total 11 520 triangles isocèles formant 3840 points. Mais en réalité plusieurs triangles sont inexistants ou partiels à cause des supports ou des portes. Finalement, 11 324 triangles composent la surface de la géosphère dont 954 sont incomplets[1].

La géosphère est accompagnée d'un bâtiment circulaire s'insérant entre les deux ailes d'Innoventions (baptisé Communicore avant 1994) et qui sert d'après-spectacle. Il est accessible depuis le pilier sud qui s'adosse à cette extension. Elle accueillait Earth Station (1982-1994) puis Global Neighborhood (1994 à 2004 avec rénovation en 1999).

En 1999, une imposante structure, un mat, a été ajoutée sur le côté Est pour la célébration du nouveau millénaire. C'est le bras de Mickey Mouse portant une baguette magique. Sur le côté à partir de la main était écrit "2000". Après la fin de la commémoration en 2001, ce nombre fut remplacé par le nom du parc "Epcot".

L'aspect caractéristiques de la géosphère a été copiée à plusieurs reprises dans d'autres parcs dont :

En juillet 2007, suite au partenariat avec Siemens, l'immense main avec une baguette magique a été démontée[5]. La raison évoquée est principalement que l'édifice n'était pas en accord avec la politique de communication de la société allemande.

Données techniques[modifier | modifier le code]

Cette attraction interagit avec les Pal Mickey
  • Ouverture : 1er octobre 1982 (avec le parc)[3]
  • Conception : WED Enterprises
  • Partenaires :
  • Narrateur : Jeremy Irons (actuel)
  • Hauteur du bâtiment : 73 m avec le mat supportant le nom "EPCOT"
  • La géosphère
    • Hauteur : 55 m
    • La sphère est surélevée à 5 m au-dessus du sol grâce à trois pylônes double[3] s'enfonçant à 37 m dans le sol
    • Diamètre : 50 m[3]
    • Circonférence : 158 m
    • Volume : 62 000 m3[3]
    • Poids : 7 040 tonnes
      • dont acier : 1 700 tonnes
    • Couvertures : 11 324 triangles en Alucobon
    • Superficie : 10 161 m²
  • Situation : 28° 22′ 31″ N 81° 32′ 58″ O / 28.375321, -81.549408
Spaceship Earth
  • L'attraction :
    • Durée : 13 min 26 s
    • Longueur : 465,6 m
    • Caractéristiques du parcours :
      • Plus haut point de l'attraction : 50 m
      • angle moyen de descente : 20 degrés
      • angle maximum de descente : 39 degrés
    • Capacité file d'attente : 750 personnes
  • Les véhicules :
    • Type: Omnimover
    • Nombre : 154 (+4 en stock)
    • Places à bord : 4
    • Composition des trains : 2 véhicules (soit 77 trains)

Chronologie simplifiée[modifier | modifier le code]

L'attraction[modifier | modifier le code]

La première version de Spaceship Earth avait pour narrateur Vic Perrin (ou Walker Edmiston ou Walter Pigeon) et finissait par un orchestre. Dès le mois de mai 1986, l'attraction fut modifiée, Walter Cronkite jouait le rôle d'un journaliste décrivant les scènes[6] et le final comportait la chanson Tomorrow's Child. En 1994, l'attraction fut à nouveau rénovée avec Jeremy Irons comme narrateur et la fin modifiée pour comporter des éléments technologiques plus modernes. Douze scènes furent ajoutées et à cette occasion la chanson fut retirée.

L'attraction fait le choix de montrer les civilisations passées sous un aspect évolutif lié essentiellement aux communications, d'autres faits importants étant passés sous silence pour simplifier la compréhension. Ce principe avait été utilisé dans l'animation sur des films comme Melody (1953) et Les Instruments de musique (1953)[2].

Déroulement de l'attraction[modifier | modifier le code]

L'attraction débute à l'époque des hommes des cavernes qui développèrent les premiers langages. Ensuite les véhicules croisent les égyptiens qui inventèrent un système d'écriture, les hiéroglyphes, qu'ils écrivaient en partie sur des papyrus. Ensuite se présentent des marchands phéniciens et leur alphabet, puis la Grèce antique et le théâtre (une forme populaire de loisir) et enfin la Rome antique dont les dirigeants construisirent un vaste système d'échange à travers l'Europe grâce à des routes.

Après avoir assisté au sac de Rome par les barbares, les Omnimover poursuivent avec le Moyen Âge. Des étudiants et moines arabes et juifs (les juifs ont été ajoutés lors de la rénovation de 1994) font progresser les sciences héritées de la Grèce tandis que les moines copient la Bible à la main. L'attraction poursuit par la Renaissance en Europe, le développement de la presse écrite, puis la révolution des communications au XXe siècle : journaux, télégraphe, radiophonie, cinéma, télévision et la visioconférence.

Cette scène marque la fin de la partie historique de l'attraction. Des dessins abstraits de la Terre et des modes de communications présents et développables dans le futur.

Les scènes[modifier | modifier le code]

La scène à l'intérieur des cavernes

L'après spectacle[modifier | modifier le code]

L'arrière de Spaceship Earth

L'après spectacle est en quelque sorte le menu du parc.

  • Earth Station était un espace proposant une nouvelle forme de "guichet relation visiteurs" et une présentation didactique du parc. Des écrans permettait de prendre contact avec des agents (humains) de la relation clientèle : réservation de restaurant, questions diverses, ... Mais aussi d'obtenir toutes sortes d'informations sur les différents pavillons de Future World ou World Showcase. Les terminaux furent déplacés dans Innoventions East en 1994, nouveau "guichet relation visiteurs" puis supprimé en 1999.
  • Global Neighborhood était une exposition interactive sur les moyens de communications. Elle ouvrit le 23 novembre 1994. Elle proposait différentes attractions :
    • Interactive Wonderland présenté par le Chat de Cheshire permettait de découvrir les futurs télévision interactives
    • You don't say proposait de jouer avec les expressions populaires dans différentes langues.
    • Communication Breakthrough permettait de voir et parler avec un joueur avec lequel on jouait.
    • Story-Teller Phone proposait de modifier le décor s'affichant derrière vous pour que votre interlocuteur visiophonique vous croit dans un autre lieux (tropical ou fantastique)
    • Ride the AT&T's networks était un simulateur de course vous mettant à la place de la lumière dans les fibres optiques du réseau d'AT&T.
  • New Global Neighborhood est une rénovation de l'attraction Global Neighborhood Elle ouvrit le 24 novembre 1999. Cette rénovation constitue surtout le remplacement de Ride the AT&T's networks' par un arbre géant fait de câbles aux couleurs changeantes qui grâce à des trous percées dans le tronc permet de prendre des photos visualisables sur des écrans suspendus aux branches. Les autres attractions sont toujours présentes.

Au deuxième niveau du pavillon associé, au-dessus de Eart Station (puis Global Neighborhood ), se trouvait la loge d'entreprise d'AT&T avec une vue imprenable sur la place centrale de Future World.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Epcot at Walt Disney World: An Imagineer's-Eye Tour, The Imagineers p 32-33
  2. a et b (en) Epcot at Walt Disney World: An Imagineer's-Eye Tour, The Imagineers p 34-35
  3. a, b, c, d, e, f et g (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 516
  4. (en) Epcot at Walt Disney World: An Imagineer's-Eye Tour, The Imagineers p 37
  5. Spaceship Earth perd enfin sa baguette magique à Epcot
  6. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 123

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :