1915

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page concerne l'année 1915 (MCMXV en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Années :
1912 1913 1914  1915  1916 1917 1918

Décennies :
1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]


  • Famine en Afrique orientale (1915-1918).
  • Manifestations antifrançaises au sud de la Tunisie (1915-1916) et en Algérie.
  • Mobilisation de 50 000 hommes en AOF (1915-1916).
  • Décret autorisant le recrutement par conscription dans les territoires britanniques d’Afrique orientale. En 1916, des troupes d’Afrique de l’Ouest (plus de 10 500 hommes) feront mouvement pour renforcer le front oriental. 56 761 soldats sont recrutés au total, assistés de 932 416 hommes chargés de la logistique, dont 691 278 porteurs.
  • Njoya, roi du Bamum (ouest du Cameroun) crée une religion nationale inspirée par l’islam, le christianisme et les croyances traditionnelles.
  • Développement des productions de blé et de pommes de terre au Tanganyika, au détriment des produits destinés à l’exportation.
  • Kenya : la Crown Lands Ordinance interdit les mutations foncières entre gens de races différentes et étend la durée des baux dont les colons peuvent jouir de 99 à 999 ans. La Native Registration Ordinance introduit le système du pass.

Amérique[modifier | modifier le code]

  • 6 janvier (Mexique) : Venustiano Carranza décrète une « loi annulant toutes les dépossessions de terres, eaux et bois appartenant au peuple, distribués en violation des dispositions contenues dans la loi du 25 juin 1856 », première étape de la réforme agraire mexicaine. En février, les anarcho-syndicalistes de la Casa del Obrero Mundial se rallient à Carranza et forment des Bataillons rouges pour combattre les conventionnalistes.


  • En Uruguay, José Batlle y Ordóñez instaure le droit de grève et de syndicalisation, la journée de travail de huit heures et la semaine de six jours, la protection des mineurs et le droit à le retraite. Lois sur le divorce, l’éducation gratuite et les congés de maternité.
  • La Première Guerre mondiale stimule les exportations latino-américaines alors que les importations en provenance d’Europe chutent, créant de substantiels excédents commerciaux et favorisant l’industrialisation.
  • Le Chili regagne sa position dominante sur le marché mondial du cuivre avec plus de 100 000 tonnes produites par an. Essor de l’industrie textile au Chili.
  • La banane représente 45 % des recettes d’exportations du Costa Rica, derrière le café.

Asie[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Génocide arménien.
Une du New York Times concernant le massacre des Arméniens
  • 4 janvier : victoire de l’armée russe du Caucase sur les Turcs à Sarikamish. Deux corps d’armée sont détruits.
  • 28 janvier : première offensive de Suez. La IVe armée ottomane a pour objectif la prise du canal de Suez. Dès l’hiver 1914-1915 s’instaure un front d’Égypte. Les troupes britanniques, massées derrière le canal, parviennent à repousser les assauts ottomans.
  • 3 février : échec du raid de la IVe armée ottomane sur le canal de Suez grâce à la résistance de l’armée égyptienne.
  • 19 février : opération navale des Alliés aux Dardanelles.
  • 18 mars : malgré le bombardement intensif des forts, la flotte anglo-française ne parvient pas à franchir les Détroits et perd un tiers de ses bâtiments.
  • 23 mars[5] : le général Patterson permet la création du « Zion Mule Corps », corps d’auxiliaires juifs volontaires tirant les mules, puis véritables combattants arborant le drapeau sioniste frappé du Maguen David. Les Juifs d’Alexandrie y côtoient ceux de Palestine, de Damas ou de Bagdad. Ils participent aux combat de Gallipoli.
  • Mars : accords anglo-franco-russes de Petrograd. Les représentants de la Triple-Entente s’entendent sur le démantèlement de l’Empire ottoman en cas de victoire des Alliés. La Russie réclame la pleine possession de Constantinople et des Détroits, ainsi que la Thrace orientale. Elle accepte en retour les visées britanniques sur la Mésopotamie et le Golfe et la question Perse serait réétudiée de manière plus favorable. La France demande la Cilicie et la Syrie, mais la Russie refuse de voir les Lieux Saints passer sous contrôle français et préconise un régime international.
  • 25 avril : débarquement d’un corps expéditionnaire allié dans la presqu’île de Gallipoli en renfort des forces navales des Dardanelles.
  • 26 avril : traité de Londres (Grande-Bretagne, France, Italie). Promesse à l’Italie d’une partie du sud-ouest de la Turquie et les îles du Dodécanèse.
  • Avril : le chérif Hussein de La Mecque envoie secrètement son fils Faysal à Damas. Il affirme que le soutien britannique est nécessaire au déclenchement de toute insurrection arabe. Le comité arabe rédige le « protocole de Damas », un projet de coopération avec la Grande-Bretagne.
  • 24 mai : les Alliés envoient une note de protestation au gouvernement ottoman à propos du massacre des Arméniens.
  • 30 mai (empire ottoman) : publication du décret général de déportation des Arméniens dans les déserts d'Irak et de Syrie, des centaines de milliers de personnes meurent.
    • Sur les 2,1 millions d’Arméniens qui restent dans l’Empire ottoman, un million environ périt de 1915 à 1918. 120 000 survivants atteignent les villes syriennes, 200 000 l’Euphrate, et 300 000 le Caucase à la faveur de l’occupation russe. Après de nombreux départs en Europe, il ne reste au Moyen-Orient que 70 000 Arméniens.
  • Juin : le chérif Hussein s’engage à déclencher la révolte au cours de l’année suivante. Informés de ces projets, les Ottomans décapitent les mouvements nationalistes arabes de Syrie (été).
  • 4 juillet : les Turcs cessent l’offensive sur la presqu’île de Gallipoli.
  • 14 juillet : le chérif Hussein de La Mecque envoie une lettre au haut-commissaire britannique en Égypte, sir Henry Mac-Mahon. Il propose de créer un mouvement d’insurrection dans la péninsule arabique en échange de l’indépendance des pays arabes, de la reconnaissance d’un califat arabe et de l’abolition des privilèges étrangers.
  • 30 août : Mac-Mahon approuve « l’indépendance de l’Arabie » mais repousse la fixation des frontières à la fin de la guerre.
  • 28 septembre : en Mésopotamie, les Britanniques enlèvent Kout-el-Amar après de violents combats contre les Turcs.
  • 24 octobre : devant l’insistance du shérif de La Mecque, Mac-Mahon lui promet l’indépendance des provinces arabes de l’empire ottoman, sauf Bagdad et Bassorah, les districts de Mersina et d’Alexandrette et de certaines parties de la Syrie. Le shérif de La Mecque accepte les demandes anglaises concernant la Mésopotamie mais refuse les arguments sur le littoral syrien.
  • 19 décembre : retrait des troupes anglo-françaises des Dardanelles.
  • 26 décembre : Abdelaziz Ibn Sa'ud conclut un traité avec la Grande-Bretagne. Il obtient la reconnaissance de ses possessions, la protection britannique, des livraisons d’armes et d’argent. Il ne prend aucun engagement en vue d’un soulèvement contre les Ottomans mais promet de respecter les territoires sous protection britannique. Ce traité permet à l’émir du Nedjd de rester en dehors du conflit, de renforcer son autorité sur les tribus et de développer l’Ikhwan.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1915 en France, 1915 en Italie et 1915 en Suisse.
25 mai : un sous-marin britannique E11 torpille le cargo turc Stamboul sur le Bosphore.
27 mai : le H.M.S. Majestic est coulé par un sous-marin allemand à Cape Helles, Dardanelles.
Le front italien, juin 1915-septembre 1917
6 août : la prise de Lone Pine par les Australiens, pendant la bataille des Dardanelles


  • Apparition des tanks à chenille sur les champs de bataille.
  • Droit de vote aux femmes au Danemark.
  • En raison des mauvaises récoltes, le pain et les pommes de terre sont rationnés en Allemagne en automne.
  • Royaume-Uni : instauration de droits de douane sur certains produits et établissement du contrôle des changes pour préserver la valeur de la livre. L’État négocie un accord avec les syndicats qui interdit les grèves en échange d’une régularisation des conventions collectives.
  • Le droit de vote est supprimé aux chefs de famille analphabètes au Portugal.
  • Journée de sept heures au Portugal dans les banques et les bureaux, de huit à dix heures dans les usines, de dix heures dans les boutiques. Législation sur les accidents du travail.
  • Effort de guerre considérable, animé en Allemagne par Rathenau, en Grande-Bretagne par Lloyd George et en France par Albert Thomas et Louis Loucheur.
Article détaillé : Première Guerre mondiale.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Carré noir sur fond blanc

Naissances en 1915[modifier | modifier le code]

Décès en 1915[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. books.google.com
  2. http://www.codesria.org/Links/conferences/general_assembly11/papers/randrianja.pdf
  3. The 1915 Intervention In Haiti
  4. Gandhi, l'architecte de l'indépendance de l'Inde (Jean-Marie Muller)
  5. The Jewish Company of the Shanghai Volunteer Corps
  6. Perils of a Restless Planet: Scientific Perspectives on Natural Disasters, par Ernest Zebrowski Publié par Cambridge University Press, 1999 (ISBN 978-0-521-65488-3 et 9780521654883)
  7. Aram Antonian, Constantinople, 24 avril 1915 : l'arrestation et la déportation des intellectuels arménien, Le Cercle d'écrits caucasiens, 1er avril 2013, ISBN 978-2917650134.
  8. DESCRIPTIF DUCRETET.doc