Festival Papillons de nuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Papillons de Nuit
P2N
Image illustrative de l’article Festival Papillons de nuit
Papillons de nuit 2019

Lieu Saint-Laurent-de-Cuves
Coordonnées 48° 45′ 02″ nord, 1° 07′ 17″ ouest
Période entre fin mai et mi-juin
Scènes 3
Capacité 20 000 par jour
Date de création 2001
Structure-mère Association R.O.C. en Baie
Site web papillonsdenuit.com
Géolocalisation sur la carte : Manche
(Voir situation sur carte : Manche)
Papillons de Nuit
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Papillons de Nuit

Le festival Papillons de Nuit est un festival de musique qui se déroule depuis 2001 à Saint-Laurent-de-Cuves, dans le département de la Manche.

La vingtième édition, initialement prévue du 29 mai au , est finalement annulée par le comité d'organisation, le 29 avril, en raison de la pandémie de maladie à coronavirus. Par ailleurs, l'édition suivante est programmée du 21 au [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Quatre associations locales ont cherché à animer le village de Saint-Laurent-de-Cuves en mettant sur pied des concerts annuels dans la salle communale[2],[3][réf. non conforme]. Devant le succès de l'initiative, le festival en plein air voit finalement le jour en 2001[2],[4]. La manifestation organisée par l'association R.O.C. en Baie se tient en général durant le week-end de Pentecôte[5].

Lors de la première édition, les concerts ont lieu sur une scène unique et attirent 3 000 spectateurs par soirée[5]. Au fil des années la fréquentation augmente progressivement sans que le festival attire l'attention des médias nationaux[2]. Elle se stabilise entre 50 000 et 60 000 spectateurs par an. En 2012, Papillons de Nuit est devenu la 3e manifestation touristique du département de la Manche et le 27e festival français en termes de fréquentation[3]. Sa croissance est volontairement limitée par les organisateurs pour préserver le site et le confort du public[2],[5]. En 2020, Papillons de Nuit est le 7e plus grand festival associatif de France[6].

L'association R.O.C. en Baie compte 27 membres permanents[3]. Elle est présidée par l'agriculteur Patrice Hamelin. Il fait également partie des cinq programmateurs du festival[2]. Chacune des trois soirées est consacrée à un genre musical : rap et reggae, rock et electro, et enfin chanson française[5]. Papillons de Nuit a accueilli des artistes comme Iggy Pop, Les Rita Mitsouko, The Hives[2], Indochine, Charlie Winston, ou encore Zebda[3].

La manifestation est organisée avec l'aide de 1 300 bénévoles, originaires des communes voisines pour la plupart, et emploie près d'une centaine de techniciens intermittents[7]. Le budget du festival s'élève à environ 2,5 millions d'euros et est autofinancé à 98 %. Il est couvert à 60 % par la billetterie, à 20 % par les recettes annexes (bars, restauration, merchandising), à 15 % par les partenariats privés et à 2 % par les subventions (Région Basse-Normandie, Conseil Départemental de la Manche, Sacem et CNV) ; le reste du financement provient de recettes diverses (cotisations, locations...). Un tiers de ce budget est consacré au volet artistique, un autre à la technique, à la logistique et à la sécurité, et le dernier aux dépenses de communication et de fonctionnement (frais administratifs, assurances, impôts et taxes, droits d'auteurs...).

Affiche[modifier | modifier le code]

Édition 2001[modifier | modifier le code]

Édition 2002[modifier | modifier le code]

Édition 2003[modifier | modifier le code]

Édition 2004[modifier | modifier le code]

Édition 2005[modifier | modifier le code]

Édition 2006[modifier | modifier le code]

Édition 2007[modifier | modifier le code]

En 2007, le festival ouvre une 3e scène, ce qui permet de passer de 17 à 30 groupes.

Nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Olivier Madelaine devient administrateur général du festival.

Édition 2008[modifier | modifier le code]

En 2008, le festival ne se déroule pas durant le week-end de la Pentecôte comme les années précédentes, du fait d’une date trop avancée par rapport aux autres festivals.

Édition 2009[modifier | modifier le code]

Le festival s'est déroulé à guichets fermés.

Édition 2010[modifier | modifier le code]

Comme en 2008, le festival ne se déroule pas durant le week-end de la Pentecôte mais le week-end suivant, pour être en phase avec les tournées de plusieurs artistes[réf. nécessaire].

Édition 2011[modifier | modifier le code]

Édition 2012[modifier | modifier le code]

Édition 2013[modifier | modifier le code]

Édition 2014[modifier | modifier le code]

Édition 2015[modifier | modifier le code]

Nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Le festival introduit le paiement dématérialisé, appelé "P2N Pay&Play". Les jetons utilisés auparavant pour toutes les transactions sur le site du festival sont remplacés par une simple carte. Celle-ci doit être rechargée au préalable en ligne ou sur place. Ce système permet des transactions plus rapides et autorise le remboursement du solde restant à la fin du festival. Il s'agit du premier festival de la saison 2015 à proposer ce type de système[15].

Édition 2016[modifier | modifier le code]

En 2016 et pour la troisième fois, le festival ne se déroule pas pendant le week-end de la Pentecôte mais le week-end suivant, afin de mieux correspondre aux plannings de tournée des artistes[16].

Nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Le paiement dématérialisé introduit l'année précédente évolue. La carte de payement est désormais intégrée au bracelet des festivaliers afin d'éviter les pertes.

Édition 2017[modifier | modifier le code]

Édition 2018[modifier | modifier le code]

Édition 2019[modifier | modifier le code]

Année 2020[modifier | modifier le code]

La vingtième édition (29-31 mai) est annulée en raison de la pandémie de coronavirus.

Édition 2021[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Festival. Papillons de Nuit reporté à mai 2021, sur Ouest France, 29 avril 2020 (consulté le 6 mai 2020).
  2. a b c d e et f Gilles Renault, « Toute la lumière sur Papillons de nuit », Libération,
  3. a b c et d Lefigaro.fr 2012-05-04
  4. « Festival des Papillons de nuit: le succès est dans le pré », AFP,
  5. a b c et d Sylvain Siclier, « Au festival Papillons de nuit, Raggasonic enflamme les prés », Le Monde,
  6. Festival : Quand mon village résiste, La Ligne Bleue, France 3, 14 mai 2020 (à 00:01 dans la vidéo).
  7. « Une armée de bénévoles à tir d'aile », Ouest-France,
  8. a b c d e f g h i j k l et m Concert sur la 3e scène
  9. Les Papillons de nuit replient leurs ailes, Ouest-France n°19996, édition de Caen, 31 mai 2010, p.6
  10. Benoit Maleplate, 53 000 personnes se réchauffent aux Papillons de Nuit, 16 juin 2011
  11. MPG, 50000 spectateurs pour l'édition 2012, 28 mai 2012
  12. Papillons de nuit : « entre 45 000 et 50 000 festivaliers » selon Patrice Hamelin, ouestfrance.fr, 20 mai 2013
  13. « Papillons de Nuit. 70 000 spectateurs au festival, nouveau record », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2017)
  14. « Papillons de Nuit 2015 : Plus de 65 000 entrées. Sorties - Granville.maville.com », sur www.granville.maville.com (consulté le 8 juillet 2015)
  15. « P2N inaugure le paiement dématérialisé ! • Festival Papillons de Nuit », sur Festival Papillons de Nuit, (consulté le 31 mai 2016)
  16. « L'édition 2016 se dévoile ! • Festival Papillons de Nuit », sur Festival Papillons de Nuit, (consulté le 31 mai 2016)
  17. « 16es Papillons de nuit : 66 000 festivaliers », sur Ouest-France.fr (consulté le 31 mai 2016)
  18. Pauline Latrouitte, « La 17ème édition a rassemblé 68 000 papillons de nuit : Retour en images ! », France 3,‎ (lire en ligne)
  19. « Manche : Papillons de Nuit se termine en beauté, 60 000 festivaliers au rendez-vous », sur lamanchelibre.fr,
  20. « Papillons de Nuit. Une fréquentation en très forte hausse », sur ouest-france.fr,

Lien externe[modifier | modifier le code]