Damien Saez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Damien Saez
Description de cette image, également commentée ci-après
Damien Saez en 2010.
Informations générales
Naissance (44 ans)
Saint-Jean-de-Maurienne, Savoie
Activité principale auteur-compositeur-interprète, instrumentiste
Genre musical Rock français, rock alternatif, chanson française, musique classique
Instruments guitare acoustique, guitare électrique, ukulélé, piano, orgue, claviers, accordéon
Années actives depuis 1999
Labels Island
Barclay
Cinq7
16.ART
Influences Jacques Brel
Serge Gainsbourg
Noir Désir
Léo Ferré
Barbara
Site officiel culturecontreculture.fr

Damien Saez, né le [1] à Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie, d'un père français d'origine espagnole et d'une mère algérienne[2], est un auteur-compositeur-interprète, instrumentiste et poète français.

Dès les premiers albums, il a fait part dans ses textes de ses engagements militants ; il exprime un très fort rejet de la société marchande et de la politique occidentale en général et du capitalisme. De ce fait, il n'est plus apparu dans une émission publique télévisuelle depuis dans Ce soir (ou jamais !) et donne une dernière interview radio en sur France Inter.

Il est le gérant de la société 16.ART qui est son propre label depuis 2002[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts musicaux[modifier | modifier le code]

Avant le divorce de ses parents quand il a quatre ans, la famille vit dans les Alpes-de-Haute-Provence[1]. Tous les trois s'installent ensuite à Marseille. À l'âge de huit ans, il part avec sa famille vivre dans le quartier de la Fontaine d'Ouche à Dijon[1], où il entre plus tard au Conservatoire national de la région de Dijon, dans la classe de piano de Boris Nedeltchev. Il étudiera au conservatoire avec ce professeur avec lequel il noue de forts liens jusqu'à obtenir son degré de fin d'étude, à presque seize ans[4].[réf. nécessaire] puis son baccalauréat S en 1995[5].

Une reconnaissance rapide, Jours étranges (1999-2001)[modifier | modifier le code]

Tout juste titulaire du baccalauréat, il se rend à Paris où, en 1995, il se retrouve dans le bureau d'Alix Turrettini, manager de Mathieu Boogaerts, de Zazie et il lui fait écouter trente compositions piano-voix[6]. Cette rencontre amène la création des éditions De fil en aiguille[réf. nécessaire] qui accueillent la plupart des chansons publiées dans ses deux premiers albums Jours étranges (1999) et God blesse (2002). Peu de temps après, à l'occasion d'un concert que donne William Sheller à Dijon, Damien Saez lui remet une cassette et lui fait lire ses textes. William Sheller aide fortement à sa signature avec le label Island d'Universal Music qui a lieu en 1999[7]. Entre-temps, Damien Saez se rend à Paris et, pendant deux ans, enchaîne les petits boulots. Il commence alors l'enregistrement de Jours étranges, un premier album majoritairement rock avec des sonorités pop et électro, mais qui contient également des ballades mélancoliques et même du jazz, avec une reprise de My Funny Valentine.

En 2001, il publie sur internet une œuvre musicale d'un peu moins d'une demi-heure, intitulée Katagena, en libre téléchargement[réf. nécessaire]. Celle-ci se présente sous la forme d'une mini-symphonie divisée en six morceaux presque sans paroles, à la frontière entre le rock et la musique électronique, ponctuée de ballades au piano. Le de la même année, il publie un recueil de poèmes, À ton nom, et participe à l'album-hommage à Georges Brassens, Les Oiseaux de passage, en reprenant La Prière[8].

God Blesse et Debbie (2002-2005)[modifier | modifier le code]

Le , il publie son deuxième album, intitulé God blesse, un double album. Il est également contacté par Brian De Palma pour participer à la création de la bande originale du film Femme fatale, qui sort en salles en [9]. La chanson choisie pour l'occasion, Sexe, est extraite de son deuxième album[10].

Le , lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, il publie gratuitement sur Internet une chanson écrite et enregistrée en environ dix heures, Fils de France.

Le , ayant quitté Island pour Barclay[11], un autre label Universal Music, il sort son troisième album, Debbie.

En , à la suite de la tournée électrique accompagnant son dernier album, il quitte Universal Music (à qui il devait encore un album)[réf. nécessaire] et entame sa première tournée acoustique : il s'y produit seul sur scène la plupart du temps, entouré de plusieurs guitares, d'un piano et d'un clavier[réf. nécessaire].

Changement de label, VLP et Yellow Tricycle (2006-2009)[modifier | modifier le code]

Fin 2006 et début 2007, Damien Saez met en libre écoute sur Internet quatre mix provisoires de rock en anglais (Killing the Lambs, Numb, Jessie et Yellow Tricycle) qui sont ensuite retirés dans le courant de l'année 2007[réf. nécessaire].

Cet album, édité par le label indépendant Cinq7, sort le dans deux éditions distinctes : l'édition triple complète intitulée Varsovie - L'Alhambra - Paris et une édition simple ne comprenant que Paris. Il s'agit d'un album entièrement acoustique dont la plupart des chansons traite de la rupture de Damien avec sa compagne, d'origine polonaise. Les deux premiers disques, Varsovie et L'Alhambra, qui forment un tout, rendent hommage à des interprètes de la chanson française, dont Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et Georges Brassens[réf. nécessaire]. Quant au troisième disque, Paris, il se rapproche davantage de la variété avec une instrumentation plus poussée et mélodieuse[Quoi ?]. Cet album, malgré le peu de publicité[12], est devenu disque d'or[13].

En juin et , accompagné d'un trio à cordes (violon, alto et violoncelle), il entame, dans le cadre de divers festivals, une nouvelle tournée acoustique qui est finalement de courte durée.

Le , un nouvel extrait de son prochain album intégralement écrit en anglais, White Noise est mis en écoute libre sur un site dédié[14]. Celui-ci est rejoint le par Killing the Lambs, Numb, et Yellow Tricycle, morceaux déjà présentés sur Internet deux ans plus tôt et qui figurent eux aussi sur le cinquième album.

Aux Victoires de la musique 2009 qui ont lieu le au Zénith de Paris, il écrit et compose une chanson intitulée Embrasons-nous, qu'il interprète en direct sur le plateau sans que personne n'ait eu connaissance des paroles. Il est nommé dans la catégorie « Album pop/rock de l'année » face à Arthur H (l'Homme du monde) (qui remporte le prix), Cali (l'Espoir) et Mademoiselle K (Jamais la paix).

Le , il sort son cinquième album, A Lover's Prayer, entièrement écrit et chanté en anglais, édité sous le pseudonyme de Yellow Tricycle. Sur les douze titres de l'album, sept sont déjà connus : les quatre qui ont été mis en écoute sur Internet, ainsi que trois autres morceaux joués lors de la tournée acoustique de 2007[réf. nécessaire].

J'accuse (2009-2011)[modifier | modifier le code]

Damien Saez en concert le .

En , il met gratuitement en ligne un nouveau titre Police. En , il annonce la sortie prochaine de son nouvel album[15]. Son titre, J'accuse, fait écho au célèbre article d'Émile Zola.

Début mars, l'affiche publicitaire de ce nouvel album, réalisée par Jean-Baptiste Mondino, montrant une femme nue en escarpins dans un chariot de supermarché, titrée avec la mention « j'accuse », est censurée par l'ARPP[16] au motif que le visuel était « dégradant pour l'image de la femme ». Saez s'en explique sur France Inter[17] le ainsi que lors de l'émission Ce soir (ou jamais !) du , expliquant qu'il dénonçait, par cette photographie, à la fois l'utilisation massive du corps féminin dans la publicité et la consommation outrancière contemporaine. Dans Phosphore en , il explique : « Elle n’est ni obscène, ni sexuelle (c’est juste un nu), mais la mise en scène gêne. Cette photo choque, car elle reflète une idée que les gens refusent de regarder en face : la société d’aujourd’hui veut que l’individu, et particulièrement la femme, soit réduit à un bout de viande dans un Caddie. Tout individu qui naît sur Terre est aujourd’hui pris en otage par la société de consommation. On ne peut accoucher aujourd’hui que d’un objet de consommation : voilà ce que je dénonce. »[18]. Une seconde affiche informant de cette interdiction, textuelle uniquement, a elle aussi été interdite et refusée par tous les réseaux publicitaires[19].

Le , il met gratuitement en ligne et en téléchargement un nouveau titre Ma petite couturière, extrait d'un album prévu au départ pour mais dont la date de sortie est repoussée[réf. nécessaire]. Le , Saez est nommé pour la troisième fois aux Victoires de la musique dans la catégorie Album rock[20].

Messina-Miami (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Le , sur le site officiel de l'artiste est annoncé un concert au Bataclan pour le . Les billets sont mis en vente sur internet le et les trente-trois autres dates de la tournée sont publiées. Le , les dates de sortie de deux albums sont publiées sur ce site internet : le pour l'album Messina et le pour l'album Miami. La sortie de Miami est finalement reportée au [réf. nécessaire].

Le , les titres des disques ainsi que les couvertures du triple album Messina sont publiés sur son site[21]. Le , deux chansons extraites de l'album, Betty et les Fils d'Artaud, sont mises en téléchargement gratuit[22]. Le , un troisième extrait intitulé Messine est proposé en téléchargement, toujours gratuitement[22]. Le , le triple album Messina est mis en vente[22].

Damien Saez en concert le à Rennes.

Le , le premier single de l'album Miami est mis en ligne sur iTunes. Puis en téléchargement gratuit sur le site de l'artiste le . L'album Miami sort le .

Par ailleurs, l'affiche de l'album Miami, représentant les fesses d'une femme cachées par une Bible, est de nouveau refusé par la RATP lors de sa promotion dans le métro parisien[23].

Le , aux Francofolies de La Rochelle, lors d'un concert, il se lance dans une critique du Ministère de la Culture, de l’industrie musicale, et plus généralement des modes de vie, de consommation et de production dans la France actuelle[24]. Un événement qui ne passe pas inaperçu, notamment en raison de la présence de la Ministre de la Culture (Aurélie Filippetti) qu'il interpelle directement[25].

Le Manifeste (2016-2021)[modifier | modifier le code]

Une vidéo de huit minutes postée sur le site culturecontreculture.fr[26], remplaçant pour l'occasion le site officiel saez.mu, est publiée le soir du dévoilant un vaste projet artistique intitulé le Manifeste. Dans cette vidéo Saez annonce un long voyage d'une année, du au , au cours duquel seront publiés de villes en villes, au fil des jours, des chansons, des photos et des textes retraçant le voyage à l'image d'un cahier de bord mêlant la musique, la poésie et toute forme d'art. Il qualifie cet art de « Nouvel Art »[27]. Il nous présente Mélancolie lors de ce court métrage : un clown triste, un mime vêtu de noir « peuplant de fleurs la terre ».

Le Manifeste débute le . Ce voyage s'écoulera jour pour jour du premier au dernier jour de sa quarantième année[26]. Il doit prendre fin à Noël 2017.

Le premier album du Manifeste est intitulé L'Oiseau liberté, paru en . Il s'agit d'un album court de sept morceaux et un d'un second disque de trois pistes. Deux d'entre-elles seront présentes sur l'album suivant. Le deuxième album, Lulu, paru le , est un triple album de vingt-neuf morceaux. Deux extraits de l'album sont publiés gratuitement le pour les personnes ayant participé au projet du Manifeste (Bonnie et Rue d'la soif) ainsi que Château de brume, un morceau inédit. Le , Saez annonce via requiem la sortie d'un troisième album intitulé #humanité pour le , le onzième album de sa discographie.

La veille du , Damien Saez sort une nouvelle chanson en libre téléchargement sur son site culturecontreculture.fr intitulée Premier Mai[28], dans laquelle il dénonce à la fois la présence de l'extrême droite au second tour de l'élection présidentielle de 2017 et celle du « banquier » Emmanuel Macron[29].

Lors de la découverte du Manifeste, des vidéos sont projetées tout le long de la tournée. Premier concert premiers tableaux, deuxième concert deuxièmes tableaux, etc. Les vidéos sont dévoilées au même instant dans plusieurs lieux[30],[31],[32],[33].

Le , Saez annonce deux nouveaux albums, l'un pour le intitulé #humanité et le second pour le , intitulé À Dieu qui sera finalement reporté sine die[34]. Le , il supprime un à un tous ses comptes de réseaux sociaux, Twitter, Instagram et Facebook en remerciant ses fans[35].

Le , Saez annonce une compilation de quatre disques intitulée Le Manifeste 2016-2019 : Ni dieu ni maître, regroupant trente-neuf titres des albums parus depuis 2016 dont vingt-quatre morceaux inédits. Cette annonce s’accompagne de la publication en libre écoute de trois nouveaux morceaux sur son site officiel.

À l'automne 2019, Saez se produit sur scène lors d'une tournée nationale et une date à Bruxelles. Il s'est produit pour la première fois à l'AccorHotels Arena de Paris le pour ses vingt ans de carrière. Des problèmes de santé entraînent une première annulation de date à Clermont-Ferrand le , au bout de seulement trente minutes de concert[36]. Elle sera reportée au avant d'être une nouvelle fois annulée avec l'ensemble des dates restantes[37],[38],[39].

Le , Saez annonce la sortie d'un coffret en édition limitée du Manifeste pour le . Il contient 9 disques sortis lors du projet du Manifeste, les 4 albums L'oiseau liberté (1 disque), Lulu (3 disques) #humanité (1 disque), puis Ni dieu ni maître (4 disques) entre 2016 et 2019. Il contient également un livre de 160 pages[40].

Les Amants Noirs (2022-2023)[modifier | modifier le code]

Dans une entrevue en , Saez évoque la sortie prochaine de Mélancolie, son treizième album, composé de musique classique instrumentale orchestrale[41], l’album étant en cours de finalisation. Il s’agira du premier album paru après le projet du manifeste et son dernier album intitulé le Manifeste 2016-2019 : Ni dieu ni maître en .

En , l'artiste donne plusieurs interviews et se confie sur son mode de vie excessif et son état de santé où il déclare fumer et boire en excès[42],[38],[43]. Il est mis en observation et hospitalisé à Paris à cause de problème d'oreille interne et de vertiges[38].

Le , deux nouveaux morceaux accompagnés d’une vidéo sont publiés. Enlève ton masque, avec Ana Moreau au chant et Saez aux chœurs, et La Chanson du vieux réac, sur le Covid et le pass vaccinal[44]. Le , un troisième morceau est publié sur le site officiel, Plage abandonnée. Il est consécutif de l'annonce du nouveau projet artistique de Saez appelé Les Amants Noirs[45] comprenant 4 albums à paraitre entre l'été 2022 et le printemps 2023 dont Heaven's calling, un album chanté en anglais avec Ana Moreau et Amour à l'automne 2022 ainsi qu'un livre de recueil de poèmes intitulé La Mort des icônes[46].

Entre mars 2022 et mars 2023, Saez publie une chanson par mois formant un ensemble de morceaux intitulé Songs from a year. Le premier morceau, Mars song, publié le 31 mars 2022, est un morceau instrumental de musique ambiant. Le second, Writings on the wall, publié le 1er mai, est une chanson interprétée en anglais.

Saez donnera deux uniques concerts à Paris en 2023, un concert acoustique et un concert orchestral. L'annonce est faite le sur son site officiel[47]. Les deux concerts donneront lieu à deux double-albums enregistrés sur scène en direct. Le concert acoustique donnera naissance à l'album Mélancolie et l'album symphonique à l'album La Symphonie des siècles[48]. Initialement prévus en 2021, les deux concerts sont repoussés au printemps 2023[46].

Influences et engagements[modifier | modifier le code]

Influencé notamment par le groupe Noir Désir, Damien Saez se réclame surtout de Jacques Brel, de Barbara, de Léo Ferré et de Georges Brassens. Il admire Charles Baudelaire, il a fait référence à plusieurs films tels que Les Enfants du paradis de Marcel Carné mais également Victor Hugo qu'il cite régulièrement dans ses textes et sur scène. Il exprime notamment sa révolte dans une lettre postée sur son site à la suite de la censure de l'affiche de son album J'accuse (2010)[49].

Lors d'un entretien accordé à la radio France Inter, le [50], dernière entrevue dans un média public, il exprime cependant ne pas se considérer comme un artiste engagé. Pour lui, « Il faudrait recréer un vocabulaire. Je ne peux pas dire extrême gauche parce que quand j'entends quelqu'un parler de « travailleur », je ne peux pas m'associer rien qu'à cause du mot. Pour moi, le meilleur système serait celui de partage, peut-être moins extrémiste qu'il a pu être dans le bloc de l'Est. Je me sens à gauche, extrêmement - j'aurais tendance à dire « communiste » dans les textes - en sachant qu'il faudrait changer le mot. Il faut la même idée mais avec le vocabulaire d'aujourd'hui[51]. »

Propos concernant le vaccin anti-covid et le pass sanitaire[modifier | modifier le code]

Selon L'Express, Damien Saez tiendrait des propos complotistes et s'opposerait au vaccin à ARN messager contre la Covid-19 dans un de ses derniers morceaux. Son titre, La Chanson du vieux réac qui a cumulé 200 000 vues en cinq jours ciblait clairement la 5G, le pass sanitaire tout en s'insurgeant d'une inaction des Français face à des mesures d'exception : « Quand ils apprendront dans cinq ans/ Qu'dans leur vaccin y'a la 5G/ Ils deviendront tous résistants/ Tu connais l'histoire des Français »[52].

cultureContreCulture, application mobile[modifier | modifier le code]

Le 16 juin 2016, Saez lance son vaste projet artistique du Manifeste. Le 10 août, l'artiste dévoile l'application Requiem, destinée à regrouper les publications du projets comme les éphémères ou des textes libres de ce projet[53]. L'application est soumise à abonnement pour accéder au contenu. Déjà presque absent des grandes plateformes musicales classiques, Saez fait évoluer son application en la renommant cultureContreCulture et y ajoute l'intégralité de sa discographie en streaming soit 255 morceaux à ce jour. C'est actuellement le principal support où l'artiste fait sa communication afin d'éviter les réseaux sociaux. Il y publie également son contenu artistique musical, vidéo et écrits. L'application contient un système de messagerie lui permettant de communiquer avec les abonnés.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Maxis[modifier | modifier le code]

Coffrets[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Classement dans les charts[modifier | modifier le code]

Année Album Meilleur classement Exemplaires vendus Certification en France
Drapeau de la France Drapeau de la Belgique Drapeau de la Suisse
1999 Jours étranges[54] 22 - - 250 000 Double disque d'or
2002 God blesse[55] 10 26 52 120 000 Disque d'or
2004 Debbie[56] 2 4 30 100 000 Disque d'or
2008 Varsovie - L'Alhambra - Paris[57] 3 13 45 85 000 Disque d'or
2009 A Lovers Prayer[58] 9 20 - 20 000
2010 J'accuse[59] 3 7 25 150 000 Disque platine
2012 Messina[60] 2 2 24 70 000 Disque d'or
2013 Miami[61] 4 14 26 45 000
2016 L'oiseau Liberté 9 41 30 55 000 Disque d'or
2017 Lulu[62] 3 12 34 30 000
2018 #humanité[63],[64] 10 56 26 32 000
2019 Ni dieu ni maître[65] 8 - - -

Collaboration artistique avec Ana Moreau[modifier | modifier le code]

Depuis 2013, Saez travaille avec une femme nommée Ana Moreau. Elle est d'abord créditée en tant que mannequin photo sur la pochette de Miami en mars 2013 puis à nouveau sur la pochette de #humanité en 2018. Lors de la tournée de 2016-2017, elle est l'interprète principale des tableaux vidéos lors des concerts de Saez.

En mars 2020, lors du confinement, Ana Moreau publie ses deux premiers morceaux en son nom, Florence et Les lieux du crime. Coécrits avec Saez, l'influence de son écriture des textes est notoire.

En , un premier duo avec Saez et Ana Moreau voit le jour, il s'agit de Enlève ton masque. Elle figure seule sur la pochette. S'en suit Plage Abandonnée quelques jours plus tard avec Ana aux chœurs. Hommage à Brigitte Bardot et la Madrague, elle est le personnage principale du clip et modèle de la pochette de l'album.

Un album de Saez nommé Amour est annoncé avec Ana Moreau pour l'automne 2022[66].

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Sauver cette étoile
  • 2001 : Jeune et con
  • 2002 : Sexe (2 versions)
  • 2002 : Solution
  • 2004 : Debbie (2 versions réalisées par J.G. Biggs)
  • 2008 : Jeunesse lève-toi (réalisé par Damien Saez et Régis Fourrer)
  • 2009 : On a pas la thune (réalisé par Damien Saez et Régis Fourrer)
  • 2009 : Marie ou Marilyn
  • 2011 : Les Cours des lycées (réalisé par Hugo Becker)
  • 2020 : Ma vieille (Tableau performance de Tanguy Roland)
  • 2022 : Enlève ton masque (Tableau performance de Tanguy Roland)
  • 2022 : Plage abandonnée

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Damien Saez, À ton nom, Arles, Actes sud, coll. « Le souffle de l'esprit », , 54 p. (ISBN 2-7427-3555-0)
  2. damiien-saez, « Blog de damiien-saez », sur Skyrock (consulté le )
  3. [1]
  4. Romain LEJEUNE, A Corps et à Cris, Dijon, Les éditions Braquage, , 154 p., Page 46
  5. « Saez - Universal Music France », sur www.universalmusic.fr (consulté le )
  6. Romain Lejeune, Damien Saez : à corps et à cris, Paris, Les éditions Braquage, , 160 p. (ISBN 979-10-94190-00-5)
  7. Chorus, no 64, été 2008
  8. Dont le texte n'est pas l'œuvre de Brassens, qui a seulement composé la musique, mais un patchwork de deux poèmes de Francis Jammes, Les Mystères douloureux et Les Mystères joyeux.
  9. Dominique Grandfils, Camion Blanc : Anthologie du rock français De 1956 à 2017, Rosières-en-Haye, Camion Blanc, , 1063 p. (ISBN 978-2-35779-926-4, lire en ligne), p. 569
  10. « Découvrez pourquoi ces 5 clips ont été censurés », sur www.concertlive.fr (consulté le )
  11. « Radio Swiss Classic », sur radioswissclassic.ch (consulté le )
  12. « Biographie de Damien Saez - Universal Music France », sur Universal Music France (consulté le )
  13. « Saez - Varsovie - L'Alhambra - Paris », sur boggwai-sphere.wifeo.com (consulté le )
  14. yellowtricycle.com
  15. J'accuse - Nouvel Album de Damien Saez le
  16. censurée par l'ARPP pour un motif controversé
  17. Saez s'en explique sur France Inter
  18. Anne&Julien, « Damien Saez face aux lecteurs », Phosphore,‎
  19. émission France Inter susvisée
  20. « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2011 », sur FranceTV (consulté le )
  21. http://lucmuller.free.fr/blog/index.php?article=1023-saez-messina-les-echoues-sur-les-quais-messine
  22. a b et c « Saez de retour : le chanteur dévoile les titres "Betty" et "Les fils d'Artaud" », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  23. « La pochette de l'album de Saez encore refusée par la RATP », Libération,‎ (lire en ligne).
  24. Francofolies : Saez a scotché le public de La Rochelle, humanite.fr
  25. Valérie Lehoux, « Le coup d'éclat de Saez aux Francos de La Rochelle », Télérama,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).
  26. a et b « Culture contre culture », sur www.culturecontreculture.fr (consulté le )
  27. [2]
  28. « Damien Saez – Chanson Premier Mai | Menacés Mais Libres », sur menacesmaislibres.com (consulté le )
  29. Quinze ans après « Fils de France », Saez sort un nouveau morceau contre l’extrême droite et attaque la finance - En savoir plus sur [3] lemonde.fr
  30. « Pierrot dans l’espace lors du concert à Rockhal | Menacés Mais Libres », sur menacesmaislibres.com (consulté le )
  31. « Tu y crois aux fantômes ? Concert Strasbourg 2017 | Menacés Mais Libres », sur menacesmaislibres.com (consulté le )
  32. « tu m emmènes concert Amiens 2017/ | Menacés Mais Libres », sur menacesmaislibres.com (consulté le )
  33. « Tableau « Ma Terre » lors du concert de Damien Saez à Clermont-Ferrand | Menacés Mais Libres », sur menacesmaislibres.com (consulté le )
  34. « Damien Saez annonce deux nouveaux albums ! - MusiK Please », MusiK Please,‎ (lire en ligne, consulté le )
  35. « Damien Saez de retour avec « S'ils ont eu raison de nous » », sur aficia (consulté le )
  36. Prisma Média, « Damien Saez mal en point ? Le chanteur annule la fin de sa tournée - Voici », sur Voici.fr (consulté le )
  37. « À 42 ans, après un malaise, Damien Saez annule sa tournée pour «raisons médicales» », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. a b et c Eric Bureau Bureau, « Damien Saez annule la fin de sa tournée », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. « « Des coups de couteaux dans la tête » : Damien Saez met fin à sa tournée pour des raisons médicales », sur ladepeche.fr (consulté le )
  40. « Saez-Le-Manifeste-Editio »
  41. « Rencontre. Damien Saez : “Ni dieu ni maître”, ni compromis », sur We Culte ! - Le Mag'Culture, (consulté le ).
  42. Prisma Média, « Damien Saez malade ? Le chanteur évoque pour la première fois ses soucis de santé - Voici », sur Voici.fr (consulté le )
  43. Closermag.fr, « Hospitalisation, alcool... Damien Saez se confie sans tabou sur son état de santé - Closer », sur www.closermag.fr, (consulté le )
  44. Betty, « Damien Saez sort d’hibernation », sur MusiK Please, (consulté le )
  45. « www.saez.mu », sur www.saez.mu (consulté le )
  46. a et b « www.saez.mu », sur www.saez.mu (consulté le )
  47. « https://www.saez.mu/ »
  48. « Saez2021 : 2 concerts uniques pour 2 albums inédits enregistrés live ! », sur www.infoconcert.com (consulté le )
  49. « J'ai honte pour ces gens, honte pour mon pays, honte pour ce qu'il est devenu, honte pour cette auto-censure que la société s'inflige à chaque fois qu'elle ouvre sa bouche » : http://www.europe1.fr/France/Saez-denonce-la-censure-de-son-affiche-151582/
  50. « Interview de Damien Saez », sur France Inter, (consulté le ).
  51. Victor Hache, Saez, rock corps et âme, L'Humanité, 26 avril 2002, texte intégral.
  52. « Saez, Coupat, convois de la liberté : ce complotisme d'extrême gauche qui émerge », sur LExpress.fr, (consulté le )
  53. « Application mobile Requiem de Damien Saez » (consulté le )
  54. « Saez-Jours étranges », sur lescharts.com (consulté le )
  55. « Saez-God blesse », sur lescharts.com (consulté le )
  56. « Saez-Debbie », sur lescharts.com (consulté le )
  57. « Saez-Varsovie-L'Alhambra-Paris », sur lescharts.com (consulté le )
  58. « Yellow Tricycle-A Lovers Prayer », sur lescharts.com (consulté le )
  59. « Saez-J'accuse », sur lescharts.com (consulté le )
  60. « Saez-J'accuse », sur lescharts.com (consulté le )
  61. « Saez Miami »
  62. « lescharts.com - Saez - Le manifeste vol. 2 - Lulu », sur lescharts.com (consulté le )
  63. « Saez - #Humanité », sur www.chartsinfrance.net (consulté le )
  64. « Saez - Miami », sur www.chartsinfrance.net (consulté le )
  65. « Saez - Extraits libertaires de l'album "Le Manifeste 2016 2019 Ni dieu ni maître" », sur www.chartsinfrance.net (consulté le )
  66. « www.saez.mu », sur www.saez.mu (consulté le )
  67. « www.saez.mu », sur www.saez.mu (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]