Étienne de Crécy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crécy.
Étienne de Crécy
Description de cette image, également commentée ci-après

Étienne de Crécy au festival Scopitone en 2008, à Nantes

Informations générales
Surnom EDC, Mooloodjee, Minos Pour Main Basse (Sur La Ville)
Naissance (46 ans)
Lyon
Genre musical House, Electro, French Touch
Années actives Depuis 1992
Labels Pixadelic
Logo

Étienne de Crécy, né à Lyon le , est un DJ et producteur français de musique électronique et de trip hop. Il a été nommé aux Victoires de la musique en 1998[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Lyon dans une grande fratrie (qui comporte notamment Nicolas, dessinateur, Geoffroy, graphiste et Hervé, animateur[2]). Après avoir vécu quelques années à Dijon puis dans la banlieue de Marseille il part vivre à Versailles avec sa famille au milieu des années 1980. Il dira de ce changement brutal : « je venais d'une ville où les mecs se font la bise, et je suis arrivé à Versailles où l'on serre la main des filles... »[3].

À Versailles, il fait partie du groupe Louba (avec Mr Learn et Pierre-Michel Levallois), formé avec des copains du lycée Jules Ferry (où l'on retrouve à la même époque Alex Gopher ou le futur duo du groupe Air). Passionné de musique, il devient ingénieur du son au studio +XXX (Plus Trente). Lors d'un enregistrement avec Niagara, il y rencontre Philippe Zdar (futur Cassius) qui travaille avec MC Solaar dans un studio voisin. Ensemble, ils découvrent les raves et la musique Techno au début des années 1990. Après plusieurs maxis, ils enregistrent, en 1995, le disque Pansoul sous le nom de Motorbass. Ce disque est considéré comme l'un des éléments fondateurs de la french touch.

Étienne, de son côté, a créé le label Solid avec Pierre-Michel Levallois et Alex Gopher en 1995. Il sort en 1996, une compilation Super Discount regroupant des morceaux enregistrés par des amis (Alex Gopher, Air, Mr Learn, ...) et par lui-même sous différent pseudo (La Chatte rouge (avec Philippe Zdar), Minos pour la Main Basse (sur la Ville) ou Mooloodjee). Il s'agit d'un album-concept, dans la mesure où le titre barre toute la pochette, sur fond jaune, avec une police rappelant celle annonçant les soldes dans les grands magasins, les titres des morceaux relèvent de la même thématique (Tout doit disparaître, Prix Choc) et les maxis tirés du disque poursuivent cette logique en étant nommés d'après différentes devises ($, £).

Étienne de Crécy le dira : « Super Discount a d'abord été un plan marketing, un plan de sortie. On avait dit : « on va faire quatre maxis qui s'assembleraient comme un puzzle ». Il n'était pas encore question de musique à ce moment-là. »[4] Mais la musique suit et le disque reçoit des bonnes critiques de la part des magazines spécialisé comme Mixmag: « Tous les morceaux de cet album sont absolument sublimes... C'est simple, il n'y a pas un morceau à enlever. »[5]. Le disque s'est vendu à 200 000 exemplaires dans le monde[6].

En 2000, il sort Tempovision, son véritable premier album. Ce disque est relativement « down tempo » par rapport aux précédents disques. Les clips illustrant les singles issus du disque seront réalisés par son frère, Geoffroy de Crécy. Ce sont des films d'animation 3D, avec des personnages récurrents.

Quatre ans plus tard, il revient avec Super Discount 2, mais si les pochettes sont similaires, le fond jaune est devenu rose, et cette fois ci c'est Internet qui est à l'honneur pour le thème du disque les morceaux ont des noms de logiciels de P2P : Soulseek, Bittorent, etc.

Le vendredi 12 juin 2009, il mixe dans son cube sur le lac d'Enghien-les-Bains à l'occasion des Bains Numériques, festival de création numérique[7].

Au début de mois de juin de l'année 2010, Étienne de Crécy signe avec le label Dim Mak Records, dirigé par Steve Aoki[8].

Pour Noël 2011, il a proposé le titre All Right en téléchargement gratuit comme cadeau à ses fans.

Le 23 avril 2012, il sort sur le label Pixadelic, une compilation rétrospective My Contribution to the Global Warming reprenant les titres qu'il a produits depuis 1992.

En 2014, il est programmé au festival Rock en Seine et y présente Super Discount 3 Live, qui préfigure la sortie de son dernier opus éponyme en janvier 2015[9].

C'est donc le 16 janvier 2015 que le 3e volet de Super Discount fait son grand retour avec une pochette verte. Super Discount 3 est perçu par son auteur comme la "synthèse" des deux précédents volets : "le côté funky du 1 mélangé avec le côté électronique froid du 2"[10]. L'album repose sur de nombreux featuring avec notamment Kilo Kish, Pos & Dave (De la Soul), la chanteuse Madeline Follin (Cults), Baxter Dury ou encore Tom Burke du groupe anglais Citizens!. Le clip du premier single "Hashtag My Ass" permet de synchroniser son compte Instagram à la vidéo afin d'y ajouter ses photos aux pochettes de vinyles[11].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Maxis et singles[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Super Discount - ¥
  • 1996 : Super Discount - F
  • 1996 : Super Discount - $
  • 1996 : Super Discount - £
  • 2000 : Am I Wrong
  • 2000 : 3 Day Week-End
  • 2001 : Scratched
  • 2001 : Tempovision
  • 2004 : Super Discount 2 - ¥
  • 2004 : Super Discount 2 - €
  • 2004 : Super Discount 2 - $
  • 2004 : Super Discount 2 - £
  • 2005 : Fast Track (Vocal Mix)
  • 2006 : Commercial E.P.1
  • 2007 : Commercial E.P.2
  • 2007 : Live On Neptune
  • 2010 : Welcome EP
  • 2010 : Hope EP
  • 2010 : Binary EP
  • 2010 : No Brain EP
  • 2011 : All Right
  • 2013 : Beatcrush
  • 2013 : We computer
  • 2013 : Here we go
  • 2013 : Age of access
  • 2013 : Big data
  • 2014: Hashtag My Ass
  • 2014 : Night (Cut the Crap)
  • 2015 : Superdiscount 3

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 12e cérémonie des Victoires de la Musique », sur France2.fr (consulté le 3 janvier 2015)
  2. Mousquetaires de la création, Le Monde, 26 juillet 2008
  3. (fr) « Biographie de Étienne de Crécy sur FG DJ Radio »
  4. livre French Touch de Stéphane Jourdain
  5. Mixmag no 71 avril 1997 vu dans le livre French Touch de Stéphane Jourdain
  6. Les Inrocks 2 - Pop en France Vol. 1 page 34
  7. (fr) « Enghien-les-Bains, le bien-être à la source », sur Site officiel (consulté le 21 février 2010)
  8. « Biographie d'Étienne de Crécy », sur France Inter,‎ (consulté le 3 janvier 2015)
  9. « Etienne de Crécy présente Superdiscount 3 Live : interview » (consulté le 16 juin 2015)
  10. http://www.tsugi.fr/news/2015/01/19/super-discount-3-sort-aujourd-hui-rencontre-avec-etienne-crecy-8577
  11. http://obsession.nouvelobs.com/musique/20140826.OBS7165/le-retour-interactif-d-etienne-de-crecy.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Étienne de Crécy sur Discogs