Patrice Bart-Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patrice.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Patrice
Description de cette image, également commentée ci-après

Music is my only Weapon Patrice - Hippies with Guns (2013)

Informations générales
Surnom Babatunde
Nom de naissance Patrice Bart-Williams
Naissance (36 ans)
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Chanteur, guitariste, producteur de musique
Genre musical Sweggae Music
Années actives 1999 à aujourd'hui
Labels Supow Music
Site officiel Patrice.net

Patrice Bart-Williams, plus connu sous son nom de scène Patrice, est un auteur-compositeur-interprète et producteur de musique sierra léonais/allemand né le à Cologne. Fortement influencé par Bob Marley, Bob Dylan et Fela Kuti à ses débuts, il crée aujourd'hui le genre "Sweggae" pour décrire sa musique.

Patrice vit entre Cologne, Allemagne ; Paris, France et New York, États-Unis. Il parle l'anglais et le français en plus de son allemand natal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et premières influences[modifier | modifier le code]

Patrice, de son vrai nom Patrice Bart-Williams, est né le 9 juillet 1979 près de Cologne d'une mère allemande et d'un père écrivain activiste (Gaston Bart Williams) originaire de Sierra Leone. Le jour de sa naissance est également le jour du décès de son grand-père, ce qui lui vaudra le surnom de « Babatunde », qui signifie « le retour du vieux ».

Son prénom est inspiré de Patrice Lumumba.

Son père, Gaston Bart-Wiliams, fut le premier réalisateur de Sierra Leone. Il encouragea son fils à rencontrer de nombreux artistes de passage en Allemagne, et Patrice développa un intérêt précoce en divers genres musicaux. Gaston décède d'un naufrage au large de la Sierra Leone. Patrice n'a alors qu'onze ans.

Les débuts dans la musique[modifier | modifier le code]

Il commence l'apprentissage de la guitare et écrit ses premières chansons dès l'adolescence, à la suite de la perte de son père. Influencé par le Reggae-Dancehall et plongé dans la culture skate et punk il commence à mélanger les genres. Il fait partie de plusieurs formations jusqu'à l'âge de 18 ans. Sous le nom de Babatunde, Patrice intervient au sein du Bantu Crew, collectif d'artistes africains rap et reggae, aux côtés du chanteur de reggae Don Abi, Ade (ex Weep Not Child) et du chanteur Amaechina.

À la suite de cette collaboration, il est remarqué par le producteur de musique Matthias Arfmann avec qui il va enregistrer son premier maxi, Lions (1999).

Véritable tremplin de sa carrière, il est invité cette même année à faire la première partie des concerts de la chanteuse Lauryn Hill en Allemagne, sur la tournée « Miseducation ».

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

« Lions » attira l'attention des majors labels, intéressés dans le son reggae, soul, folk du maxi. En 2000, Sony sort le premier LP de Patrice, Ancient Spirits.

Deux ans plus tard apparait How Do You Call it dont le single Sunshine souligne les traits plus Soul et Hip-Hop de ce deuxième opus.

Très vite, Patrice se bat pour son indépendance et contribue à la production de ses albums. Il tient à livrer une musique vierge de tout compromis vis à vis des labels. "Chaque album est une bataille enrichissante avec mon pire ennemi; moi-même. Parce que je tiens à rester vrai, je dois constamment changer. Abandonner mes habitudes, ma routine.. Dépasser ma zone de confort et faire de la place à la nouveauté, à l'authenticité. Ça surprend souvent, ça déçoit aussi mais ça ne laisse jamais indifférent[1]."

En 2005, il crée son propre label Supow Music. Nile, le troisième album de Patrice, enregistré à Cologne dans ses Supow Studios sort la même année.

S'ensuit une tournée européenne à guichets fermés. En 2006 sort Raw and Uncut, album live enregistré au Zénith de Paris le 17 décembre de la même année (il est accompagné pour ce concert par le Shashamani Band). Ce live sort également en DVD, comprenant une partie concert ainsi qu'un documentaire sur Patrice, sa tournée et son groupe.

Patrice sort son quatrième album studio en juin 2008, du nom de Free-Patri-Ation. Il enchaîne ensuite avec une tournée internationale de septembre 2008 à août 2009.

En décembre 2008, il remporte l'award du Best Live Act aux 1LIVE Krone 2008 de la radio allemande 1 Live.

En studio dès la fin de sa tournée 2008/2009, il annonce dans une interview que son prochain album devrait sortir au printemps 2010. L'album se nommera One et sort finalement le 13 septembre. Le premier morceau révélé s'intitule Nothing Better, interprété dans l'émission One Shot Not sur la chaine Arte. Le One Tour 2010 débute en France et en Allemagne en octobre 2010, avec le groupe Patrice & The Supowers.

Patrice accompagne les dates classiques de blitzgigs, concerts acoustiques improvisés dans des bars, dans chaque ville de la tournée. Il les annonce au dernier moment par l'intermédiaire des réseaux sociaux. Depuis, Patrice et la Supow Team utilise régulièrement des techniques de Communication-directe via différents outils pour maintenir un lien et informer ses fans de ses performances spontanées. Dans un entretien, L'Humanité comprend que pour Patrice, chanter en étant au plus près de son public, c’est une manière de partager et d’échanger encore plus. Une relation basée sur la recherche de l’authenticité à laquelle il tient beaucoup[2].

[1]Son nouvel album The Rising Of The Son est sorti le 02 septembre 2013. Il présente ce projet comme un retour aux sources et définit son genre - jusque ici non classé - de « Sweggae Music »[réf. souhaitée].

« Ma culture est métissée, dit-il. Avant, les frontières musicales étaient bien définies. Aujourd’hui, tous les styles se mélangent." Sa musique est un mélange de tout ce qu'il aime et ce qu'il est.

Pour la sortie de son album il joue sur le jeu de mots « Rising of the Sun » (« lever de soleil ») et se produit gratuitement en concert acoustique au lever du soleil en France, en Allemagne et en Belgique.. Il portera ce concept jusque Londres et New York[3].

En 2014 il coopére avec l'artiste Guts sur la réalisation de la chanson Want It Back.[réf. nécessaire]

Travaillant constamment sur sa musique et la production d'autres artistes, Patrice prépare actuellement la sortie d'un premier "Super Album". Une sélection personnelle de ses meilleurs titres qu'il a ré-enregistré de façon analogue et classique. Une réflexion honnête et une forme de méditation sur une carrière en pleine ascension[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Patrice finds rebirth on 'The Rising of the Son' », sur Jamaicansmusic.com (consulté le 26 octobre 2015)
  2. « Patrice, fils du soleil, célèbre le « sweggae music » au lever du jour », sur L'Humanité (consulté le 26 octobre 2015)
  3. Le chanteur Patrice en concert gratuit ce jeudi matin à Arcachon et Bordeaux sur le journal Sud-Ouest], 07 août 2013
  4. « Afropolitan Vibes Podcast: Patrice », sur SoundCloud (consulté le 26 octobre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :