Caravan Palace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (novembre 2015).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Caravan Palace
Description de cette image, également commentée ci-après

Caravan Palace au festival Ottawa Bluesfest en 2010.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Electroswing, jazz manouche
Instruments Guitare, violon, clarinette, percussions, synthétiseur, etc.
Années actives Depuis 2008
Labels Wagram Music
Site officiel www.caravanpalace.com
Composition du groupe
Membres Zoé Colotis, Arnaud Vial, Charles Delaporte, Hugues Payen, Antoine Toustou, Camille Chapellière, Paul-Marie Barbier

Caravan Palace est un groupe français de musique électronique dont le premier album est sorti en octobre 2008 chez Wagram Music.

Caravan Palace est issu du croisement de trois compositeurs de musique électronique, animés d'une passion commune pour le jazz manouche. La chanteuse, Zoé Colotis, vint compléter le groupe en cours d'album. En février 2005, ils se lancent dans la composition de morceaux électro-swing (mot valise entre électronique et swing), dont il font partie des pionniers[1].

Leur premier clip Jolie Coquine a été réalisé par Victor Haegelin et produit par Partizan Midi Minuit. Le second clip et premier single radio, Suzy, sorti le 24 février 2009, a rencontré un grand succès pour un groupe de cette taille.

Les morceaux Jolie coquine et Dragons figurent respectivement sur les compilations Electro Swing Vol. I et Electro Swing Vol. II éditées par Wagram Music. Ces deux titres sont également repris sur une même piste dans la compilation Swing Party de Bart and Baker.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

La première rencontre des membres du groupe s'est faite en 2005 quand Vial, Payen et Delaporte ont été sollicités par une société de production de film pour composer une musique. Celle-ci devait accompagner un film pornographique muet des années 1950[2]. Le groupe s'est formé avec ces trois membres peu après. Un an après, ils rencontrent Loïc Barrouk, producteur dans une maison de disques, qui était intéressé par le projet du groupe et réserva un studio d'enregistrement et programma une série de concerts. Plus de musiciens étaient nécessaires, ainsi les trois autres membres intégrèrent le groupe après une recherche sur MySpace.

Le groupe devint connu sur Internet après avoir composé plusieurs démos et singles. De 2006 à 2007, ils tournèrent dans toute la France, et la première scène de festival fut au festival Django Reinhardt en 2007. Alors qu'il émergeait, le groupe signa avec la maison de disques Wagram Music. Ils ont passé l'année suivante à préparer le premier album studio.

Le 20 octobre 2008 sort l'album Caravan Palace précédé du single Jolie Coquine. L'album eut un succès européen, placé en 72e place en Suisse et en 42e en Belgique. En août 2009, il devient le 11e album le plus vendu en France, et resta bien placé durant 51 semaines consécutives. Le second single Suzy est sorti le 24 février 2009. Le dernier concert de leur tournée s'effectua à la fête de l'Humanité le 11 septembre 2010.

Après une absence de plus d'un an, le groupe sort un nouvel EP, Clash dont les titres réapparaîtront sur le deuxième album du groupe, Panic, apparu le 5 mars 2012. Un troisième album nommé <I°_°I> est annoncé en juin 2015. Les titres Comics puis Mighty ont été dévoilés en avant-première, avant la sortie de l'album le [3]. Ce troisième album a un tempo plus faible et des sonorités plus proches de la house music[1].

Membres[modifier | modifier le code]

Compositeurs[modifier | modifier le code]

Musiciens de scène[modifier | modifier le code]

Invité[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Classé #11e en France[réf. nécessaire].

Single et EP[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Nescop V. : « Caravan palace : l'électro qui swingue ! », air le mag, no 30, juin 2012, p.  24

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Avancer en faisant évoluer l’électro-​​swing », sur lessentiel.lu,‎ (consulté le 29 février 2016)
  2. Article sur la création du groupe Caravane Palace
  3. « Message d'annonce de l'album <I°_°I> », sur Facebook,‎ (consulté le 26 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]