Nosfell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nosfell
Description de cette image, également commentée ci-après

Pierre Le Bourgeois et Nosfell (à droite) en 2005

Informations générales
Naissance
Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis)
Activité principale auteur-compositeur-interprète, guitariste
Années actives depuis 2003
Labels Warner / V2
Site officiel www.nosfell.com

Nosfell, dit aussi Labyala Nosfell, né le à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis[1], est un chanteur et musicien de rock français. Nosfell est aussi le nom du groupe dont il est le leader aux côtés du violoncelliste Pierre Le Bourgeois et du batteur Orkhan Murat.

Son nom complet d'artiste est Labyala Fela Da Jawid Fel[1], qui signifie « celui qui marche et qui guérit ».

Carrière[modifier | modifier le code]

Originaire d'Île-de-France, ancien étudiant en langues orientales et ancien caviste[2], Nosfell gagne la reconnaissance lors de concerts, aussi bien dans l'espace intimiste du cabaret Run-ar-puns que devant le public de l'Olympia (en première partie du groupe Tryo) et même au Parc des Princes (première partie des Red Hot Chili Peppers) ou par la suite du public des festivals des Vieilles Charrues, de Rock en Seine, ou du Festival Indétendances organisé à Paris Plages à l'été 2005. Lors du Printemps de Bourges, il obtient le prix « Attention talent scène » en 2004.

Après l'EP Khayidilo, joué en groupe, sort Pomaïe Klokochazia balek en 2004. Ce premier album est sensiblement plus épuré, qui s'appuie sur des phrases de guitare séquencées, sur le lyrisme du violoncelle de son complice Pierre Le Bourgeois et se passe de section rythmique traditionnelle (basse et batterie). L'autre originalité de Nosfell est qu'il chante en « klokobetz », une langue construite, purement mélodique et mythologique, qui définit son univers poétique personnel. D'un point de vue intradiégétique, Nosfell explique qu'il s'agit de la langue parlée dans la contrée lointaine de Klokochazia, dont lui-même serait issu. D'abord auto-produit et auto-distribué, cet album fait ensuite l'objet d'un contrat de distribution avec le label indépendant V2 Music.

Son deuxième album, Kälin bla lemsnit dünfel labyanit, sort le . Il est musicalement plus « sombre ». Nosfell y chante pour la première fois en français sur deux chansons. Bertrand Belin y est invité sur un morceau.

Nosfell, troisième album éponyme, sort le 8 juin 2009 et vient clore le cycle d'histoires de Klokochazia. Cet album, plus rock tout en étant plus ouvertement mélodique, est produit par le californien Alain Johannes. Josh Homme et Brody Dalle apparaissent ensemble sur le titre « Bargain Healers ». Daniel Darc est invité sur le titre « La Romance des cruels ». En juin de la même année sort Le Lac aux Velies, livre-disque de Ludovic Debeurme regroupant des illustrations des histoires que Nosfell raconte sur scène pour présenter certains morceaux. Le disque propose des reprises réarrangées pour orchestre symphonique d'une sélection de chansons des albums précédents.

En 2010, Nosfell collabore au spectacle de danse contemporaine Octopus de Philippe Decouflé[3], dont il cosigne la musique avec Pierre Le Bourgeois, les deux musiciens interprétant leur musique en direct lors des représentations du spectacle.

En 2014, paraît Amour massif, dont le thème central est l'amour. Pour la première fois Nosfell délaisse le klokobetz et la mythologie de Klokochatzia et chante en français sur la moitié des titres, dans un souci de renouvellement et de mise à nu.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

En public[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]