Thylacine (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thylacine
Image dans Infobox.
Thylacine au festival Les Escales en 2019
Biographie
Nom de naissance
William RezéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

William Rezé[1], dit Thylacine, est un musicien et compositeur français de musique électronique[2].

Son nom de scène fait référence au thylacine, également appelé loup de Tasmanie[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est originaire d'Angers[1],[4].

Il a initialement un parcours au conservatoire de musique classique avant d'intégrer les beaux-arts[1],[5]. Actif depuis 2012 dans la musique électronique, il a un passé de saxophoniste dans différents groupes.

Il se dit proche de Fakear et de Superpoze[1] et cite Massive Attack, Four Tet ou Moderat parmi ses influences[6].

Inspiré par le voyage, il a travaillé ses musiques dans le Transsibérien en Russie, ou encore en Argentine, à bord d'une caravane Airstream[7].

En 2020, durant le confinement, il sort l'album Timeless revisitant des morceaux de musique classique[8],[9]. À l'exception de la neuvième, chaque titre reprend le nom d'un musicien classique. Le clip animé et en noir et blanc de « Satie I » a été réalisé par la photographe Cécile Chabert[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums

EP et singles

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb. Thylacine a aussi écrit quelques bandes originales :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Interview : William Rezé - Thylacine », sur Les Petits Frenchies (consulté le 26 novembre 2018)
  2. « Angers. L'Angevin Thylacine, figure de l'électro française », sur ouest-france.fr (consulté le 26 novembre 2018)
  3. Clémence Duranton, « Thylacine et The Avener, les explorateurs de l'électro », Paris Match,‎ du 23 au 29 janvier 2020, p. 16
  4. « Groupe à suivre : Thylacine, la patte douce de l'electro », sur Les Inrocks (consulté le 26 novembre 2018)
  5. « Thylacine sur de bons rails », sur Libération.fr (consulté le 26 novembre 2018)
  6. « Artists - Intuitive Records », sur Intuitive Records (consulté le 26 novembre 2018)
  7. Rémi Benchebra, « De la Russie à l’Argentine, Thylacine, le compositeur itinérant », sur Geo,
  8. « Timeless : Le classique réinventé de Thylacine », sur France Musique (consulté le 2 décembre 2020)
  9. a et b « Thylacine reprend une célèbre musique classique pour son nouveau titre », sur Tsugi, (consulté le 2 décembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :