Zebra (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis DJ Zebra)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zebra.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Zebra
Description de cette image, également commentée ci-après

Antoine Zebra en 2006

Informations générales
Nom de naissance Antoine Minne
Naissance (45 ans)
Drapeau de la France France
Activité principale musicien et DJ
Activités annexes producteur, animateur radio
Genre musical rock, DJ mix (bootlegs)
Instruments chant, guitare, platines, basse, batterie
Années actives depuis 1991
Labels Zebramix
Site officiel www.zebramix.fr

Zebra (de son vrai nom Antoine Minne) est un musicien, auteur-compositeur-interprète et DJ français né le . En tant que DJ, il est essentiellement connu pour ses bootlegs. Il est en parallèle animateur-réalisateur en radio et producteur pour son label Zebramix.

Il a grandi à Ham (Somme), où il apprit la musique et la guitare dès l'âge de 9 ans. Il fit ses débuts en radio à Cambrai (Nord) en 1991, avant de partir ensuite à Rennes. Il habite à Paris depuis 1999.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts rennais[modifier | modifier le code]

Entre 1993 et 1994 il est bassiste du groupe Billy Ze Kick et les Gamins en Folie qui connaissent le succès avec Mangez-moi ! Mangez-moi ! et OCB.

Il est ensuite chanteur-guitariste des Raggamins (section ragga des Gamins en Folie), et Demain les Poulpes (funk) entre 1993 et 1998, et il anime l'émission « Le Joli Matin » sur la radio rennaise Canal B.

Il devient DJ Zebra dès 1997, lorsqu'il est programmé aux Transmusicales de Rennes. D'abord connu pour ses mixs afro-latino, il est ensuite DJ résident aux soirées rock « Dans mon garage » au Pulp (Paris) de 2002 à 2004.

DJ radio / télé et autres créations[modifier | modifier le code]

DJ Zebra a créé plus de 500 bootlegs depuis 2001 et revendique un parcours hors de l'industrie du disque[1].

En 2003, il devient animateur sur Oüi FM avec l'émission « Mix on the Rocks » puis lance le « Zebramix » en septembre 2004. Son émission, un mix spécialisé en bootlegs majoritairement rock et diffusée tous les soirs à 20 heures, a atteint les 4 millions de podcasts téléchargés en 2007 et une certaine notoriété[1].

Il a rejoint également Laurent Lavige en tant que chroniqueur dans son émission « Onde de choc » sur France Inter de janvier 2005 à juin 2007.

Le , DJ Zebra inaugura le lancement de Virgin Radio (anciennement Europe 2). Il y a produit et animé le « Zebramix » jusqu'en juillet 2009. C'est sur cette radio qu'il réalise ses mixs les plus populaires : "Zebra fait son cinéma" et "Bootstock", qui seront ensuite proposés en téléchargement sous forme de concept-albums[2].

De , à juin 2011, il anime l'émission « Zebra Rock n' Soul » sur Le Mouv'. Zebra a fêté ses 20 ans de radio le 5 février 2011 lors d'un grand concert à la Flèche d'Or (Paris).

En septembre 2011, il revient sur Oüi FM, chaque vendredi soir, et ouvre sa webradio « Ouï Fm by DJ Zebra », réunissant tout son univers musical et ses meilleurs mixs. En mars 2013, il retourne une nouvelle fois sur Virgin Radio jusqu'en juillet 2014. Puis il anime la "Pop Rock Party" sur RTL2 de mars 2015 à juillet 2016.

Depuis le 1er décembre 2014, il réalise et anime l'émission « La Tournée » sur La Grosse Radio Rock [3].

En télé, DJ Zebra réalisa le « Zebramix » sur Virgin 17 en 2008 et 2009. Il fut ensuite DJ résident de l'émission Lescure : tôt ou tard, animée par Pierre Lescure sur Paris Première en 2010-2011, puis chroniqueur musical hebdomadaire dans Le Lab.Ô sur France O en 2012, et même DJ dans le "Disney Dance Talent" (Disney Channel, 2013). Il a aussi réalisé plusieurs génériques, dont ceux de "La Télé de A à Z" (France 2), "Monte le son" (France 4), "À nous deux" sur (France O) et "Les 40 ans de l'INA" (TF1).

Il a composé les musiques originales des films-documentaires "Les enfants du nouveau monde" (de Jean-Sebastien Desbordes, Vincent Nguyen et Manon Loizeau), et de "Piégés" (de Jean-Sebastien Desbordes et Vincent Nguyen), tous deux diffusés sur France 2 en 2010 et 2011. Zebra a produit et sorti ces musiques de film dans ses albums "Bubbles" et "Samsara" en 2011.

Concerts et musique[modifier | modifier le code]

Zebra est un musicien complet, mais est surtout reconnu comme le DJ du milieu rock, jouant depuis 2003 dans les salles de concert et festivals, faisant souvent intervenir des invités.

En juillet 2006, Cali et Mathias Malzieu le rejoignent sur scène au festival Solidays : c'est le début des « bootlegs live ». Zebra devient le premier bootlegger à interpréter en concert ses créations avec les artistes originaux : Dionysos, Anis, La Phaze, Leeroy… Le concept s'étend avec Louise Attaque, qui l'invitent aux Francofolies de La Rochelle puis sur quatre autres dates de leur tournée 2006, dont Bercy. La même année, il apparaît dans l’émission Taratata avec Cali, qui chante ses chansons sur des instrumentaux de U2 et des White Stripes. Ce duo fera date, et Cali deviendra un partenaire régulier sur scène.

En 2007, les Francofolies de La Rochelle lui offrent la grande scène pour les « Zebrafolies » : c'est la première fois qu'un DJ, indépendant sans album, accède à ce niveau dans un festival de chansons. Il tourne beaucoup (78 dates) dans les festivals comme les Vieilles Charrues, La Fiesta des Suds, Paleo, Terre Neuvas, etc. Il remplit deux fois l'Élysée Montmartre à Paris.

On le voit de plus en plus souvent accompagné d'une guitare et de chanteurs : les concerts Zebramix se mettent progressivement en place. Il tourne avec ce concept de collectif toute l'année 2008, avec plus de 120 musiciens (dont une harmonie classique, un bagad breton, des musiciens et chanteurs venus de tous horizons comme Oxmo Puccino, Florent Marchet, Ours, -M-, Martina Topley-Bird

En 2009, Zebra tourne toute l'année avec ses 3 platines, sa guitare et son micro. Parallèlement, il compose des chansons originales avec Tom Hogg et Stéphane Montigny (Dionysos), et monté son groupe franco-anglais Zebra, Hogg & Horns.

En 2010, Zebra produit entièrement son album Rock n' Soul Radio, sorti sous le nom de ZZEBRAA, contenant 9 versions jouées et réalisées avec Monty (trombone/trompette). Zebra y joue les guitares, basse et rythmiques. Grâce à ce nouveau style, Zebra amorce son virage en concert, s'affirmant comme un DJ-guitariste-chanteur accompagné de divers musiciens (Pony Taylor, DJ Moule, Uminski, ...), allant même jusqu'à jouer ce répertoire avec l'orchestre d'Harmonie de Lens à l'Olympia, puis celui de Lille-Fives.

Création Zebra & Bagad Karaez pour le festival des Vieilles Charrues 2011

En 2012, il produit l'album de Zebra & Bagad Karaez, pour lequel il a écrit et composé des chansons originales, contenant des duos avec Tom Hogg, Cali et Arno. À la suite de leur concert qui marquait la 20e édition du Festival des Vieilles Charrues en 2011, cette formation rock bretonne est devenue la priorité musicale de Zebra. Sorti sur son label Zebramix le 20 octobre 2012, l'album a remporté le grand prix du disque du Télégramme en février 2013. Zebra a aussi produit le clip du single The unknown soldier (duo avec Tom Hogg), filmé sur l'île de Sein par le réalisateur Jean-Sébastien Desbordes. Après 30 concerts en 2012-2013, notamment dans les festivals de l'Ouest, le groupe a fini sa tournée le 2 novembre à Gourin (56).

En 2014, Zebra décide de privilégier la chanson-rock en français, dans un univers « swing trash et sévèrement cuivré », accompagné de Stéphane Montigny (trombone) et Nicolas Puisais (trompette). Après la chanson Au Brésil (Le Brio), réalisée pour la Coupe du monde de football de 2014, il sort l'album Mambopunk le 2 février 2015. Christophe Crenel a réalisé la pochette et le premier clip vidéo Peau de zèbre, et Zebra ceux de "Du sang sur les murs" et "Alleluia everybody". Désormais entièrement chanteur, auteur et compositeur, il réalise et produit ensuite une trilogie de EP autoproduits entre septembre 2015 et mai 2016 sur son label Zebramix : "Du nichon et du gratuit", "Champagne et chocolat" et "#trouconventjouir", ainsi que quelques clips (sauf celui de "Sorti de mon trou" (2016), réalisé avec Christophe Crenel et Jean-Sébastien Desbordes).

Le 10 juillet 2016, Zebra annonce mettre fin à la marque "DJ Zebra, mix de bootlegs" pour se consacrer entièrement à l'écriture et l'interprétation de chansons originales. Désormais, il s'appelle Antoine Zebra, chanteur de rock n' roll à textes, et sort l'album "Plaisirs et dissidence[4]" en novembre 2016, un disque conceptuel rock et littéraire accompagné d'une nouvelle originale. Pour la distribution, il se sert de la plateforme Ulule, privilégiant un rapport physique équitable plutôt qu'une production industrielle classique.[5]

En 2017, Antoine Zebra se lance un nouveau défi : le théâtre. Il écrit un nouveau spectacle intitulé "Plus rien ne m'arrête[6]", qu'il interprète seul en scène avec sa guitare électrique. Nourri d'anecdotes sur son parcours de musicien indépendant, il le jouera à Paris (Théâtre Essaïon) dès le 21 Mai, puis au festival d'Avignon Off. Un nouvel élan dans sa carrière déjà bien fournie.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums & EP[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Qui est Zebra ?, DJ Zebra, site officiel.
  2. « Bootlegs », sur Zebramix
  3. , dans laquelle il anime en sur le terrain, manifestant son amour du rock dans les bars et les salles de concert Zebra rejoint La Grosse Radio
  4. « Antoine ZEBRA - l'album », sur Ulule (consulté le 27 octobre 2016)
  5. « Antoine Zebra : « Il y a plein d’alternatives pour faire un album » », OÜI FM, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  6. « Antoine Zebra au théâtre », sur Zebramix

Liens externes[modifier | modifier le code]