Superbus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Superbus
Description de cette image, également commentée ci-après
Superbus à St Just St Rambert le 05/07/2017
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Pop, rock, synthpop, ska
Années actives Depuis 1999
Labels Mercury (2001-2009), Polydor (2009-2015), Warner (depuis 2015)
Site officiel www.superbus.fr
Composition du groupe
Membres Jennifer Ayache
Patrice Focone
Michel Giovannetti
François Even
Greg Jacks
Anciens membres Nicolas Jean
Guillaume Rousé
Jocelyn Moze
Tom Daveau
Romain Bachelard
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Superbus.

Superbus est un groupe français de pop rock formé en 1999 par Jennifer Ayache. La composition de sa formation (une chanteuse à sa tête et des musiciens, à la manière de No Doubt ou Garbage) fait du groupe une exception sur la scène musicale française.

Jennifer Ayache écrit et compose la quasi-intégralité des morceaux de Superbus.

Le nom « Superbus » est choisi par Jennifer Ayache dans un dictionnaire de latin : c'est le cognomen du dernier roi de Rome, qui signifie « orgueilleux », « fier », « superbe »[1].

Le groupe publie un premier album, Aéromusical, en 2002, suivi de Pop'n'Gum en 2004. C'est avec Wow, leur troisième album, sorti en 2006, que Superbus acquiert une notoriété plus large, grâce notamment aux titres Butterfly et Lola. En 2009 sort Lova Lova, un album concept autour du thème du Crazy Horse.

Dans les années 2010, les sorties d'albums sont plus espacées (Sunset sort en août 2012 et Sixtape en juin 2016) ponctuées par des pauses plus ou moins longues, au cours desquelles les membres du groupe s'adonnent à des projets solos. En 2020, le groupe célèbre ses vingt ans de carrière en organisant une tournée et en sortant un EP, XX.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts (1999–2001)[modifier | modifier le code]

Après avoir séjourné six mois aux États-Unis, Jennifer Ayache, rentre en France à la fin de l'année 1999 avec l'envie de monter un groupe[2]. Par l'intermédiaire de sa mère, la comédienne et humoriste Chantal Lauby, elle fait la connaissance du guitariste Michel Giovannetti et lui fait écouter ses démos[3]. À eux deux, ils donnent un premier concert le sur la scène du Réservoir à Paris.

Au cours de l'année 2000, le duo est rejoint par François Even (bassiste), une connaissance de Michel Giovannetti. Pendant un temps, Superbus est accompagné d'un autre guitariste, et d'un batteur, Nicolas Jean. Ces deux derniers membres sont vite remplacés par Patrice Focone, alors guitariste du groupe Cox, rencontré par le groupe dans un local de répétitions, et par Guillaume Rousé, un batteur mis en contact avec le groupe par l'entremise de David Salsedo.

C'est à l'Élysée Montmartre en , en première partie de Weezer, que le groupe donne son premier concert dans sa formation complète. Quelques semaines plus tard, ils partent en studio enregistrer leur premier album.

Aéromusical (2001–2003)[modifier | modifier le code]

Après avoir démarché les maisons de disques avec une démo de quatre titres enregistrée au studio Run Fast par David Salsedo[4], Superbus se voit proposer un contrat auprès de Mercury pour enregistrer un premier album. C'est le morceau Tchi-Cum-Bah qui est l'élément déclencheur du contrat, le groupe ayant carte blanche pour le reste du disque[5].

Lors de l'été 2001, Superbus enregistre l'album au studio du Manoir à Léon dans les Landes[5]. Des prises additionnelles sont réalisées par la suite à Paris au studio Ferber et au studio Gang.

En attendant la sortie de l'album, le groupe continue à assurer des concerts que ce soit dans des festivals (Effervessonne), des premières parties (Stereophonics, à Dijon et Paris en février 2002) ou des concerts en leur nom propre (la Boule Noire)[6].

Le premier single Tchi-Cum-Bah est diffusé en radio dès la fin janvier 2002 et c'est le 26 mars que l'album, intitulé Aéromusical, sort dans les bacs. Il se vend à 100 000 exemplaires[7].

Superbus se produit en première partie de Sum 41 au Zénith de Paris le 1er septembre 2002 avant de se lancer dans une tournée qui passe entre autres par la Maroquinerie et la Cigale.

La tournée continue au printemps, accompagnée par la sortie d'un nouveau single, Superstar. Lors du concert au Bataclan le 4 juin[8]. La tournée s'achève en juillet par la participation à des festivals d'été, notamment les Solidays.

Pop'n'Gum (2004–2005)[modifier | modifier le code]

Six mois après la fin de la tournée Aéromusical, Superbus est de retour en studio pour enregistrer un deuxième album, de nouveau réalisé par David Salsedo. L'enregistrement se déroule en janvier et février 2004 au studio ICP de Bruxelles.

C'est en mai 2004 qu'un premier single, Sunshine, se fait entendre en radio. L'album Pop'n'Gum sort le . Pour promouvoir l'album, une première série de concerts est entamée avec une tournée des clubs en juin et juillet 2004. Superbus part ensuite en tournée dans toute la France d'octobre à décembre 2004, porté par le single Radio Song, qui permet au groupe de gagner en notoriété et de vendre pas moins de 40.000 exemplaires de l'album en quelques mois[9].

Insatisfait par la pochette, le groupe est à l'initiative d'une réédition de l'album, sortie le 14 mars 2005, agrémenté de cinq morceaux supplémentaires : des morceaux inédits (Monday to Sunday, un titre composé pour le film RRRrrrr!!! d'Alain Chabat ; une reprise de Boys Don't Cry de The Cure ; et une version acoustique de Shake, morceau qui concluait les concerts du groupe à l'époque) et des versions acoustiques de Radio Song et Girl. C'est le morceau titre Pop'n'Gum qui fait office de single pour lancer cette réédition. Le groupe est en tournée quasiment sans discontinuer tout au long de l'année 2005, avec un point d'orgue le lors du premier concert du groupe à l'Olympia.

Le groupe se voit remettre son premier double disque d'or en octobre 2005 et remporte le MTV Europe Music Award du « meilleur groupe français » en novembre 2005.

Wow (2006–2008)[modifier | modifier le code]

Superbus en concert à la Cigale en 2007.

En mars 2006, Guillaume Rousé quitte le groupe pour rejoindre la formation La Phaze. Il est remplacé par Greg Jacks, ancien batteur de No One Is Innocent, rencontré lors de l'Europe 2 Campus Tour un an auparavant. Il fait sa première apparition publique avec le groupe lors de leur représentation aux Victoires de la musique 2006, alors qu'ils sont nommés dans la catégorie « Groupe ou artiste révélation du public ».

Après un mois de répétition à Paris, Superbus part enregistrer au studio ICP de Bruxelles dès mai 2006, le groupe s'occupe lui- même de la production, assisté d'un ingénieur du son : Djoum.

Butterfly, diffusé en radio dès la fin du mois de juillet, est le premier single officiel.

Après avoir présenté deux nouveaux titres en acoustiques, Ça mousse et Lola, en septembre sur le Mouv', l'album Wow sort le . De la même manière que pour l'album précédent, le disque est promu par une tournée des clubs à l'automne 2006.

En décembre 2006, après avoir longtemps fustigé l'émission, Superbus participe à l'émission Star Academy en interprétant Butterfly. A l'image de cette participation, ce titre permet au groupe d'élargir son audience.

Au printemps 2007, le groupe part en tournée et sort un nouveau single, Lola. En mars, Wow est élu « meilleur album pop rock » aux Victoires de la musique 2007 et certifié disque d'or[10] (remis lors du concert à l'Olympia). Le succès du groupe leur permet d'envisager des jauges de concerts plus larges. Ils font ainsi parti des têtes d'affiches de grands festivals à l'été 2007 (Francofolies, Solidays, Musilac). À l'automne 2007, Wow est certifié disque de platine[11] et Superbus se lance dans une première tournée des Zéniths, accompagnée par la sortie du single Travel the World. Cette tournée passe notamment par le Zénith de Paris le , un concert filmé pour les besoins du DVD live du groupe.

Live à Paris est publié le , accompagné par la sortie d'un dernier single issu de Wow : Ça mousse. Une édition limitée inclus l'album acoustique Super Acoustique, un live acoustique enregistré le aux studios ICP à Bruxelles. Le DVD est certifié disque de platine le [12].

Lova Lova (2008–2009)[modifier | modifier le code]

Superbus, en concert à Marseille, en 2009.

Désireux de rester chez eux, après des mois de tournée, le groupe décide d'enregistrer un album à Paris. Comme pour Wow, le groupe est lui même producteur de l'album, accompagné d'un ingénieur du son, Charles De Schutter, déjà présent sur leur tournée précédente. L'enregistrement se déroule au studio Ferber en juillet 2008 puis au studio Acousti en septembre et octobre 2008. Le mixage a eu lieu au mois de novembre au studio Rec'n'Roll en Belgique.

Un premier single, Addictions, est diffusé en radio dès le mois de novembre 2008. L'album Lova Lova, sort le .

Au printemps, le groupe sort un nouveau single, Lova Lova, titre co-écrit par Patrice Focone, suivi dans la foulée par Nelly, des titres qui ne rencontrent pas le succès de Butterfly ou Lola.

Une tournée commence le à Port-Barcarès avec neuf dates dans des salles de petites et moyennes affluences, suivies au mois de juin par cinq showcases acoustiques dans des Virgin Megastore. Le groupe participe également à douze festivals au cours de l'été 2009.

Le , Jennifer annonce que le groupe a changé de label. Superbus est désormais chez Polydor. C'est avec cette nouvelle équipe que le groupe prépare une réédition de Lova Lova, qui sort le , avec une liste des titres modifiée et trois titres bonus : une nouvelle version de Rise, une reprise de Heart of Glass de Blondie (également disponible en numérique depuis ) ainsi que Nelly (Bedroom Version), une démo améliorée réalisée entièrement par Jennifer dans sa chambre.

C'est le single Apprends-moi qui est chargé de promouvoir cette réédition, ainsi que la tournée des Zéniths et grandes salles se déroulant à l'automne. Cette dernière passe notamment par le Zénith de Paris le . Le groupe joue également son premier concert à Bercy lors du Sunday Start des Masters Series de Paris, le .

Happy BusDay: The Best of Superbus (2010)[modifier | modifier le code]

Superbus en concert à la Cigale en 2010

Au début de l'année 2010, le groupe émet le souhait de célébrer son dixième anniversaire.

Ils enregistrent quatre titres inédits (Mes défauts, Eddy, Téléphonie et On s'aime) en mai 2010 au studio ICP à Bruxelles.

Lors de l'été 2010, le groupe repart sur les routes pour la tournée Superbus chantent leurs plus grands succès[13], portée par le single Mes défauts. La tournée s'achève par deux concerts à la Cigale les 16 et et par un after-show au Bus Palladium dans la nuit du 17 au 18 septembre 2010.

Le , Superbus sort sa première compilation, intitulée Happy BusDay: The Best of Superbus, qui contient l'intégralité des singles du groupe et les quatre inédits enregistré en mai 2010.

Sunset (2012–2013)[modifier | modifier le code]

Jenn Ayache à Annemasse en 2013.

Après la promotion d'Happy BusDay, le groupe décide de marquer une pause afin de se consacrer dans l'année 2011 à d'autres projets avant de réaliser son cinquième album. Greg Jacks forme ainsi le groupe The Dukes et Jennifer Ayache crée le projet Wonderama[14].

La composition et la préparation de l'enregistrement d'un nouvel album se déroulent en fin d'année 2011, dans le local parisien du groupe. L'enregistrement s'effectue en janvier 2012 aux EastWest Studios, à Los Angeles.

C'est le que le premier single All Alone est dévoilé en radio. Un deuxième single, À la chaîne sort le 6 août. L'album Sunset sort le .

Pour promouvoir cet album, Superbus propose en une série de showcases acoustiques dans trois planétariums, à Paris, Toulouse et Montpellier.

Ils partent en tournée à partir d'octobre 2012. En novembre 2012, ils se produisent à trois reprises en première partie de Garbage aux Pays-Bas (Amsterdam) et en Allemagne (Cologne et Berlin). Le 18 janvier 2013, ils jouent leur premier concert aux États-Unis en se produisant au club The Satellite à Los Angeles. La tournée s'achève le 26 septembre 2013 au French Waves Festival de Berlin[15].

Sixtape (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Superbus n'a aucune activité pendant plus d'un an à la suite de la fin de la tournée Sunset. Ainsi, en 2014, tandis que Jennifer Ayache tente une aventure solo et sort son premier album, +001, le , le bassiste François Even monte son projet Mr. Freak de son côté, le guitariste Patrice Focone est engagé pour la tournée française de Julian Perretta et le batteur Greg Jacks reforme son groupe, The Dukes.

Dès le début de l'année 2015, un possible retour de Superbus se dessine, notamment après l'annulation de la tournée solo de Jennifer Ayache[16]. Le de cette même année, le groupe se sépare de son batteur Greg Jacks ; le batteur affirme s’être fait renvoyer par la maison de disque et les quatre autres membres invoquent un problème d’emploi du temps depuis qu'il vit aux États-Unis[17]. C'est le batteur Jocelyn Moze qui rejoint provisoirement le groupe après la séparation. Quelques semaines plus tard, ils quittent Universal Music France pour rejoindre le label Warner Music France[18].

Le , le groupe annonce qu'ils feront, parallèlement à leur sixième album studio, partie d'un album de reprise du groupe Téléphone, Ça, c'est vraiment nous. Leur reprise d'Un autre monde, premier single de cette compilation, sort le .

Superbus en concert à La Fare-les-Oliviers en 2017

Le , le groupe annonce la sortie d'un nouvel album. Le , ils en dévoilent le premier single, Strong and Beautiful[19],[20].

L'album Sixtape (un jeu de mots entre « six » - pour sixième album - et « sextape ») sort le [21].

Le groupe étrenne son nouvel album sur scène lors de dizaines de showcases au printemps puis lors de deux festivals à l'été 2016, à Nevers pour les 12 h de Magny-cours et à Couzeix pour Lost in Limoges. Pour défendre cet album sur scène, le groupe engage le batteur Romain Bachelard, qui collabore avec de nombreux artistes dont Pascal Obispo et Hélène Ségara[22].

Le , Superbus annonce un nouveau single, On the river, un titre très furtivement exploité en radio.

Le , le Sixtape tour est lancé. Il passe alors par de nombreuses villes de France, Suisse et Belgique ainsi que de nombreux festivals durant l'été 2017. La tournée s'achève à Deauville le [23].

XX (2019-2020)[modifier | modifier le code]

Quelques mois après la fin de la tournée Sixtape, Jennifer Ayache commence à égrener des extraits de démos de nouvelles chansons sur son compte Instagram.

Le 24 juin 2019, le groupe officialise la réintégration de son batteur Greg Jacks[24].

À la fin de l'année 2019, le groupe enregistre de nouveaux titres, notamment au studio ICP de Bruxelles.

Le sort le single Silencio. L'EP XX, composé de cinq titres, sort le 13 mars 2020.

Le 24 mars 2020, la tournée prévue au printemps est officiellement reportée, due à l'épidémie de COVID-19, à l'automne 2020[25].

Style musical[modifier | modifier le code]

Superbus est un groupe de pop rock. En matière de groupes à chanteuses, Jennifer Ayache et ses musiciens citent No Doubt[26], Gwen Stefani, Garbage[26], Dolly, Within Temptation ou encore Texas. Leur style musical tend d'abord vers le ska et le punk californien (Aéromusical) mais également la surf music (Pop'n'Gum) influencés par les groupes Sum 41, Blink-182, Weezer, Sublime et Buddy Holly. Pour les albums Wow et Lova Lova, le groupe donne une dimension électropop à ses compositions, alors influencées par les années 1980 et les groupes Blondie ou The Cure. Sunset s'oriente vers des sonorités plus garage et pop rock américaine. Pour Sixtape, ils restent fidèles à leurs influences de toujours en incluant des sonorités plus travaillées inspirées par les groupes The xx ou The Black Keys[27].

À part dans la scène musicale française, ils ont tenté de faire émerger leurs influences anglo-saxonnes et le concept du groupe à chanteuse. Ils ont eux-mêmes défini leur style comme de la Pop Fiction (en référence au film Pulp Fiction de Quentin Tarantino) ou encore Free Pop.

Pour le côté visuel, le groupe a une source d'inspiration avérée pour les années 1950. Ils ont longtemps cherché une image se rapprochant de l'univers des pin-ups (mis à part pour la première version de l'album Lova Lova), Jennifer Ayache étant une grande fan de ces personnages[28].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Membres invités[modifier | modifier le code]

  • Jocelyn Moze - batterie, percussions (seulement sur l'album Sixtape) (2015)
  • Tom Daveau - batterie (seulement sur les titres Strong and beautiful, On the river et 4 tourments) (2015)
  • Romain Bachelard - batterie, percussions (seulement à la tournée Sixtape) (2016-2017)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Tournées[modifier | modifier le code]

Année(s) Nom Dates Album soutenu
2001-2003 Tournée Aéromusical 30 Aéromusical
2004-2005 Pop'n'Tour 57 Pop'n'Gum
2006-2007 WOW Tour 75 Wow
2009 Lova Lova Tour 50 Lova Lova
2010 Superbus chantent leurs plus grands succès 11 Happy BusDay: The Best of Superbus
2012-2013 Club Sunset Tour 52 Sunset
2016-2017 SixTape Tour 55 Sixtape
2020-2021 XX Tour 23 XX

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Félix Gaffiot, Dictionnaire illustré latin-français, Librairie Hachette,
  2. Cyril Dagois, Sur l'autoroute du succès - Interview de Superbus, Evene.fr, décembre 2005, (page consultée le 7 septembre 2009).
  3. « Mitch », We Love Superbus,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2018)
  4. Sur la Route de Superbus - Reportage Europe 2 TV
  5. a et b Propos du groupe dans le documentaire Happy BusDay: The Best of Superbus.
  6. Communiqué de presse.
  7. Musique Ados.fr, Superbus, biographie
  8. Francoy91, « Superbus - Paris - Mars 2003 », (consulté le 15 octobre 2018)
  9. Revue Performances, Avril 2005.
  10. Biographie sur Superbus
  11. Le Rock à Superbus, News
  12. « Superbus: Jennifer Ayache révèle ses défauts mais en musique bien sur...(Vidéo) », sur Actuanews, (consulté le 8 septembre 2018).
  13. « ’Happy Busday’, l’album best-of de Superbus », sur eVous (consulté le 8 septembre 2018).
  14. « Jennifer Ayache : son nouveau single en solo », sur Charts in France (consulté le 8 septembre 2018).
  15. « Sunset Tour », We Love Superbus,‎ (lire en ligne, consulté le 15 octobre 2018)
  16. « Superbus : " Ce nouvel album est un virage, un second souffle" (Interview vidéo) », sur Closer, (consulté le 8 septembre 2018).
  17. Superbus : écœuré, le batteur annonce son licenciement sur Facebook
  18. « Superbus quitte Universal et rejoint Warner Music pour la sortie de son sixième album », sur chartsinfrance.net (consulté le 14 octobre 2018)
  19. « "Strong & Beautiful" : Superbus dévoile son nouveau single musclé et 80's (màj) », sur Charts in France (consulté le 8 septembre 2018).
  20. « "Strong and Beautiful" : Superbus se bat contre Natoo dans un clip musclé », sur Charts in France (consulté le 8 septembre 2018).
  21. « Superbus, Fakear... les sorties album de la semaine », virginradio.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2018)
  22. « Batteurs », We Love Superbus,‎ (lire en ligne, consulté le 13 octobre 2018)
  23. « Sixtape Tour », We Love Superbus,‎ (lire en ligne, consulté le 13 octobre 2018)
  24. « We Love Superbus - Compte Instagram, retour de Greg et photoshoot ? »
  25. « We Love Superbus - Report du XX Tour et nouvelles dates ! »
  26. a et b « Le groupe pop-rock Superbus en concert à Deauville », sur Actu.fr, (consulté le 8 septembre 2018).
  27. welovesuperbus, « Superbus dans la #BlueRoom de Twitter : l'intégrale », (consulté le 15 octobre 2018)
  28. « Sur l'autoroute du succès, Interview de Superbus », sur Evene.fr (consulté le 8 septembre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :