Matthieu Chedid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chedid et M.
Matthieu Chedid
Description de cette image, également commentée ci-après
Matthieu Chedid lors du Festival de Cannes 2010.
Informations générales
Surnom -M-
Naissance (46 ans)
Boulogne-Billancourt
Drapeau de la France France
Activité principale auteur-compositeur-interprète, musicien
Genre musical rock, funk
Instruments guitare, guitare électrique, batterie, basse, claviers, kazoo, bruitage
Années actives depuis 1997
Labels Barclay
Site officiel Labo -M-

Matthieu Chedid, dit M (également typographié -M-), est un auteur-compositeur-interprète et musicien français, né le à Boulogne-Billancourt. S'il joue principalement de la guitare sur scène, -M- est aussi multi-instrumentiste en studio, où il assure la quasi-totalité des différentes partitions. Depuis 2018, il est l'artiste le plus récompensé aux Victoires de la musique (13 trophées, devant Alain Bashung)[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Matthieu Chedid est le fils du chanteur Louis Chedid, lui-même fils d'Andrée Chedid, écrivaine et poétesse franco-égyptienne d'origine libanaise (qui a écrit plus tard les paroles de certaines chansons de -M-). Dans un entretien avec Françoise Siri, il dit combien sa grand-mère a joué un rôle important, soutenant dès le début son désir de devenir chanteur et lui transmettant son amour de la vie et de l'humanité[2].

Il commence la musique très tôt. En 1978, il participe à la chanson de son père T'as beau pas être beau dans laquelle il fait les chœurs aux côtés de sa sœur Émilie Chedid.

Il joue ensuite dans de petits groupes avec Julien Voulzy ou encore Pierre Souchon (les fils respectifs de Laurent Voulzy et d'Alain Souchon). Ils forment ainsi quelques groupes éphémères comme Tam Tam avec Mathieu Boogaerts, Les Bébés fous, ou encore Les Poissons rouges. Parmi ses amis d'enfance, figure Cyril Houplain, qui participe ensuite à la création de l'univers visuel du chanteur -M- et de la comédie musicale Le Soldat rose.

Sa carrière de musicien lui fait accompagner les artistes les plus divers aussi bien sur scène que sur des albums : NTM, Tryo, Sinclair, Billy Ze Kick, Nina Morato (avec qui il apparaît sur scène lors de l'Eurovision en 1994), Les Charts (groupe d'origine de Calogero), Guesch Patti, Gérald de Palmas, Vanessa Paradis, Faudel, Arthur H, Brigitte Fontaine, et plus récemment Deluxe.

En 1996, il donne naissance à un personnage qui préfigure -M- sur un titre de l'album Paniac de Billy Ze Kick, intitulé M[3].

Le Baptême[modifier | modifier le code]

En 1997, sort son premier album solo Le Baptême, qui introduit le personnage de -M- qu'il s'est créé, avec une coupe de cheveux relevée en pointe sur les côtés et une mèche plaquée au milieu du front. Véritable double scénique, un peu à la manière de Ziggy Stardust pour David Bowie et de Klaus Nomi, il permet à Matthieu Chedid de se « lâcher » et d'exprimer son univers rempli de candeur. Assez vite, c'est par la scène qu'il s'impose, d'abord dans de petites salles puis lors de premières parties comme celles de Charlélie Couture.

À cette époque, il joue souvent en solo ou en duo avec le violoncelliste Vincent Ségal échantillonnant ses parties à la guitare.

L'album Le Baptême fut enregistré dans la maison de campagne familiale.

Sa petite sœur, Anna Chedid, alors âgée de onze ans, a prêté sa voix pour les chœurs de la chanson Nostalgic du cool. Dans le clip de ce dernier morceau, Anna et Joseph Chedid sont visibles devant la caméra dans une réalisation d'Émilie Chedid.

Dans cet album, il est multi-instrumentiste dans des styles musicaux et des sons funk rock des années 1990 inspirés de Sinclair avec qui il a joué, Vercoquin présent sur le disque, Juan Rozoff, ou F.F.F…)

L'album a connu un succès d'estime mais ne s'est imposé véritablement qu'au bout de plusieurs mois après la sortie du single Machistador dont le clip fut aussi réalisé par Émilie Chedid. -M- ne connaîtra un succès plus large qu'avec la tournée et l'album suivants[réf. nécessaire].

Je dis aime[modifier | modifier le code]

Sa collaboration avec Vanessa Paradis sur l'album Bliss, qui sort en 2000, le popularise auprès du grand public. Il est notamment le compositeur du tube Pourtant.

Il publie en 1999 son deuxième album Je dis aime. Cet album contient de nombreux succès (Je dis aime, Onde sensuelle, Monde virtuel, Le Complexe du corn-flakes, Mama Sam), et il y reprend Close To Me de The Cure. Il s'en vend plus de 500 000 exemplaires.

Il est souvent accompagné sur scène et parfois en studio (accompagnement, arrangement) de Cyril Atef, batteur et percussionniste, et Vincent Segal, violoncelliste et parfois à la basse ou aux kass-kass. Tous deux forment le groupe Bumcello. Le troisième homme est DJ Shalom, qui réalise les samples sur certaines chansons. On a également pu voir parfois à ses côtés son ami le trompettiste Ibrahim Maalouf ainsi que le flûtiste Magic Malik.

Il continue sa collaboration avec Émilie Chedid sur la plupart de ses clips.

Ses concerts contribuent grandement au succès de l'artiste. Jouant sur son image, chaque live est un vrai spectacle[réf. nécessaire] où il fait partager le monde de son personnage, -M-. La scène est agrémentée de couleurs acidulées et de toutes sortes d'objets que l'on croirait sortis du fond de son grenier (ce qui est d'ailleurs en partie le cas). Il remplit ainsi la scène de l'Olympia, fait une tournée des grands festivals français (Festival des Vieilles Charrues, Francofolies, Solidays, Printemps de Bourges) et gagne la Victoire de la musique de l'interprète masculin de l'année. Le CD/DVD Live Le Tour de -M-, réalisé par Émilie Chedid est un souvenir de cette tournée.

Qui de nous deux ?[modifier | modifier le code]

Matthieu Chedid lors du concert de Vanessa Paradis à Châteauroux en .

En 2003, -M- réalise une des musiques du film Les Triplettes de Belleville. La même année il sort Labo M, un disque expérimental et essentiellement instrumental. Après avoir rodé son album au printemps durant une courte tournée (L'Avantour), Qui de nous deux ? sort à l'automne 2003, contenant notamment les titres Qui de nous deux ?, La bonne étoile ou encore Mon ego. Plus doux, ce troisième album a été marqué par la naissance de sa fille Billie, pour qui a été créée par le luthier Cyril Guérin une guitare spéciale, toute rose.

En 2004, Matthieu Chedid participe au DVD Les leçons de musique de -M-, créé et réalisé par Émilie Chedid, où il décortique 5 chansons de son répertoire à la guitare, la basse, la batterie… Ils récoltent une Victoire de la musique pour ce DVD original.

La tournée qui suit, préparée en résidence à la Coopérative de Mai, est un énorme succès. -M- joue presque toujours à guichet fermé et remplit Bercy par trois fois. Sébastien Martel (ancien guitariste des groupes Vercoquin et Las Ondas Marteles ayant aussi sorti deux albums solo, Ragalet et Coitry ?) rejoint le groupe de musiciens à l'occasion de cette tournée. Sur scène, une gigantesque guitare rose, image inspirée de la photo de Laurent Seroussi réalisée pour le livret de l'album, est plantée dans le sol. La tournée finit à Londres après être passée par toutes les grandes salles françaises et la plupart des grands festivals francophones. Ce fut pour lui aussi l'occasion de découvrir pour la première fois le pays de ses racines : l'Égypte (Andrée Chedid naît au Caire le et son père naît à Ismaïlia le ). Il fait donc un concert au Caire en été 2004, et profite pour en faire la visite.

Un CD/DVD live sort fin 2005, portant notamment trace de la chanson inédite En tête à tête.

En 2005, il interprète Est-ce que tu aimes avec Arthur H sur l'album de ce dernier, Adieu tristesse. En 2006, Guillaume Canet lui demande de composer la bande originale de son film Ne le dis à personne. En 2007, il a collaboré avec Sean Lennon (fils cadet de John Lennon) pour écrire L'éclipse, une reprise de la chanson Parachute de ce dernier. Matthieu Chedid fait la traduction, le chant et les instruments.

Sept ans après Bliss, il retrouve son amie Vanessa Paradis pour une grande partie de l'écriture et de la réalisation de l'album Divinidylle, qui sort en septembre 2007. On y trouve notamment un duo intitulé Les Piles, écrit par Thomas Fersen et publié en single en septembre 2008. Il participe également à la tournée de Vanessa Paradis, le Divinidylle Tour, à l'automne 2007 en tant que guitariste et « choriste de luxe ». Il déclare réaliser ainsi son rêve de jouer avec une icône.
Sur l'album Best of de la chanteuse, publié en 2009, figure un duo avec Matthieu Chedid. Il s'agit de La déclaration d'amour, reprise de France Gall.

Il participe à la journée du Handicap invisible au profit de l'UNAFTC (Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens) le dimanche au Bataclan à Paris. Il clôture le spectacle par un concert d'une heure et joue entre autres deux chansons inédites dont Mister Mystère, présente sur l'album Libido de Brigitte Fontaine.

Mister Mystère[modifier | modifier le code]

Le 7 septembre 2009 sort le quatrième album de -M-, Mister Mystère. Cet album contient un DVD réalisé par Matthieu et Émilie Chedid illustrant chaque chanson et dont les images ont été tournées par Matthieu. On y trouve des titres comme Le roi des ombres, Est-ce que c'est ça ?, Mister Mystère (une reprise de son amie Brigitte Fontaine, qui lui a écrit sept autres titres, dont le cycle Tanagra) et Amssétou directement influencé par Amadou et Mariam et dont le clip, réalisé par Guillaume Canet, fait un parallèle entre sa tournée française et son séjour au Mali. Son père a remixé l'intégralité de l'album.

C'est à l'occasion de cet album qu'il fait évoluer l'aspect physique de M tel qu'il s'était fait connaître. Il abandonne sa coupe de cheveux caractéristique en forme de « M », ses tenues deviennent moins excentriques[4].

Le début de la tournée intitulée Les Saisons de passage a débuté en novembre 2009. Lors de cette tournée à travers la France, la Suisse et la Belgique, Matthieu s'est séparé de son violoncelliste Vincent Segal et de son guitariste Sébastien Martel ; -M- change la formation qui l'a toujours accompagnée au profit de sa sœur Anna, de son frère Joseph et des nouveaux venus Elise Blanchard et Pierre Cohen. Des anciens font partie de la bande, comme le batteur et percussionniste Cyril Atef et le claviériste Pierre Boscheron.

En 2010, il collabore avec Johnny Hallyday, pour lequel il réalise l'album Jamais seul, dont il écrit la plupart des titres (l'album sort en 2011).

Îl[modifier | modifier le code]

En août 2012, Matthieu Chedid annonce la publication prochaine de son cinquième album studio, ainsi que la sortie d'un premier single, Mojo, disponible dès le lundi [5].

Ce nouvel album, intitulé Îl, est sorti dans les bacs le . La réalisation du disque, assurée par le duo franco-californien Dorion Fiszel / Brad Thomas Ackley, s'est déroulée à huis clos entre Los Angeles et Paris (au Labo M) durant 9 mois. Le visuel et le clip du titre Mojo, réalisé par Beryl Koltz, apparaissent comme un retour aux sources, plus énergique et plus rock que les précédents opus.

Les titres de l'album mettent en avant une volonté de lâcher-prise : les jeux de mots simples, dont l'artiste use et abuse, sont mis par lui au service de chansons taillées pour la scène, énergiques et parfois novatrices. De nombreux titres sont des hommages : L'Île intense à l'île de La Réunion, La Maison De Saraï à la maison du bonheur de Saraï Fiszel à Hollywood, Océan à DJ Mehdi disparu en 2011.

Une tournée a débuté en , durant laquelle -M-, à la voix et à la guitare solo, est entouré de Brad Thomas Ackley à la « Basstar » (basse, guitare et échantillonneur en un seul instrument), ainsi que de Lawrence Clais à la batterie. Les concerts reposent sur un « power trio » (à l'image de celui autrefois constitué par -M-, Cyril Atef et Vincent Ségal) ; la scénographie est appuyée par James Thierrée et Émilie Chedid, la direction musicale supervisée par Dorion Fiszel, ponctuées de performances scéniques d'Alan Bac. Cette tournée sera conclue par un album live, Îl(s) et trois passages au palais omnisports de Paris-Bercy les 12, 13 et 14 .

L'année 2014 s'ouvre sur une collaboration inédite avec le duo underground AM444 (sortie d'un single en Chine, intitulé Détache-Toi / Shen Jing Mo Shao).

Le 10 décembre 2014, au cours d'une conférence de presse, est annoncée une tournée de la « Famille Chedid » qui réunira, au printemps 2015 : Louis Chedid, Matthieu Chedid, Anna Chedid (Nach), Joseph Chedid (Selim). Elle compte 30 dates, dont plusieurs Olympia. Au cours de cette tournée, des titres des quatre artistes sont interprétés et réarrangés collectivement[6].

Le 18 janvier 2015, il partage sur les réseaux sociaux un titre inédit, Comme un seul homme, en hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo et inspiré de la grande marche du 11 janvier 2015. Toujours en janvier 2015, il signe, pour la BO du film Toute première fois, une reprise traduite en français du tube I Kissed a Girl de Katy Perry[7].

Un nouvel album, sous forme d'un Livre-Disque, est annoncé pour le 13 novembre 2015. Élaboré en collaboration avec le dessinateur Matthias Picard, il a pour nom La B.O ² -M-[8].

Le 7 avril 2017, il publie un album collectif, Lamomali, enregistré avec Fatoumata Diawara, Toumani Diabaté et Sidiki Diabaté[9].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Victoires de la musique[modifier | modifier le code]

En 2010, au festival de Cannes.

Matthieu Chedid est devenu, après les 33e Victoires de la musique en 2018, le chanteur le plus primé de l'histoire de cette récompense avec 13 trophées[1], devant Alain Bashung (12 récompenses).

Par ailleurs, les trophées remportés concernent 7 catégories différentes : artiste masculin (2), album de chansons (1), concerts et tournées (4), DVD musical (2), musique de film (1), clip (2) et musiques du monde (1).

Toutefois, si toutes ces Victoires sont attribuées officiellement à Matthieu Chedid et en lien direct avec son œuvre (albums ou chansons), les catégories de DVD musicaux et de clips récompensent des œuvres pour lesquelles son implication est moindre par rapport à celle des réalisateurs concernés.

Année Catégorie des Victoires de la musique Résultat
1999 Révélation[10] Nomination
Vidéo-clip pour Machistador (réal. Émilie Chedid)[10] Nomination
2000 Artiste interprète masculin[11],[12] Lauréat
Spectacle musical, tournée ou concert (Je dis aime à l’Elysée Montmartre et en tournée)[11],[12] Lauréat
Album de variété pop-rock (Je dis aime)[11],[12] Nomination
2004 Artiste interprète masculin de l'année[13] Nomination
Spectacle musical, tournée ou concert (L'Avantour à l'Elysée Montmartre)[13] Nomination
2005 Artiste interprète masculin[14],[15] Lauréat
Album de chansons (variétés) pour (Qui de nous deux ?)[14],[15] Lauréat
Spectacle musical, tournée ou concert (M à l'Olympia et en tournée)[14],[15] Lauréat
DVD musical pour Les Leçons de musique de -M- (réal. : Émilie Chedid)[14],[15] Lauréat
Vidéo-clip (Ma Mélodie, réal. : Cyril Houplain)[14],[15] Nomination
2006 Vidéo-clip (La Bonne Étoile, réal. : Laurent Seroussi)[16] Nomination
Vidéo-clip (Est-ce que tu aimes ? par Arthur H et -M-, réal. : Rodolphe Pauly)[16] Lauréat
2007 DVD musical (tournée En tête à tête, réal.: Thierry Gautier et Sylvain Leduc)[17],[18] Nomination
Album de musique originale de cinéma (BO de Ne le dis à personne)[17],[18] Lauréat
2010 Album (Mister Mystère)[19] Nomination
Spectacle musical, tournée ou concert (M à la Cigale - Auguri Productions)[19] Nomination
2011 Spectacle musical, tournée ou concert (-M- au château de Versailles - Auguri Productions)[22] Lauréat
2012 Vidéo-clip de (La Seine par Vanessa Paradis et -M-, réal. : Bibo Bergeron)[23],[24] Lauréat
DVD Musical (Les Saisons de passage, réal. : Laurent Thessier)[23],[24] Lauréat
2013 Artiste interprète masculin de l'année[25] Nomination
Album de chansons (Îl)[25] Nomination
Vidéo-clip (Mojo, réal. : Beryl Koltz)[25] Nomination
2014 Spectacle musical, tournée ou concert (Îl(s) - Labo M / Auguri Productions)[26] Lauréat
2016 Spectacle musical, tournée ou concert (Louis, Matthieu, Joseph et Anna Chedid à l'Olympia, à l'Opéra Garnier et en tournée - Auguri Productions)[27] Nomination
2018 Album de musiques du monde (Lamomali avec Toumani et Sidiki Diabaté, Fatoumata Diawara)[28] Lauréat

Césars et autres récompenses cinématographiques[modifier | modifier le code]

Seuls les paroliers et compositeurs des chansons sont nommés pour l'Oscar de la meilleure chanson originale ; Matthieu Chedid n'a donc pas été nommé dans cette catégorie aux Oscars 2004 pour la chanson Belleville Rendez-vous qu'il a interprétée pour le film Les Triplettes de Belleville[29].

Année Cérémonie Catégorie Résultat
2003 Festival du film de Paris[Lequel ?] Meilleure bande originale pour Toutes les filles sont folles (avec Thomas Dutronc et Ninine)[30] Lauréat
2004 Los Angeles Film Critics Association Awards Meilleure musique pour Les Triplettes de Belleville (avec Benoît Charest)[30] Lauréat
2007 Étoile d'or Étoile d'or du compositeur de musique originale de films français pour Ne le dis à personne Lauréat
2007 César César de la meilleure musique pour Ne le dis à personne[31] Lauréat
2012 César César de la meilleure musique originale pour Un monstre à Paris[32] (avec Patrice Renson) Nomination
2018 César César de la meilleure musique originale pour Visages, villages[33] Nomination

Autres récompenses[modifier | modifier le code]

En 2010, -M- est considéré par les internautes d'Europe 1 comme l'artiste ayant réalisé le meilleur concert de l'année[34].

En 2015, il remporte l'Abilu Music Award (Chine) du meilleur single électro pour son duo avec AM444, Détache-toi[35].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio (hors albums collectifs)[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Albums divers (instrumentaux / collectifs)[modifier | modifier le code]

Albums compilation[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Mister -M- (uniquement en Chine)

Bandes originales de film[modifier | modifier le code]

Sont listés ici les albums de bandes originales. Voir la liste complète des compositions de Mathieu Chedid dans la section « Filmographie ».

DVD live[modifier | modifier le code]

DVD documentaire[modifier | modifier le code]

Singles et clips[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Voir aussi « Filmographie » pour les participations aux bandes originales de films.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme compositeur[modifier | modifier le code]

En l'absence de précision, il est le compositeur de l'ensemble de la musique originale des films mentionnés. Les films ou séries réutilisant des titres préexistants de Matthieu Chedid ne sont pas listés ici (c'est par exemple le cas de la série Blague à part, qui a utilisé Machistador comme générique, le titre n'ayant pas été composé pour cette occasion).

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (décembre 2013).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • -M- a un frère, musicien lui aussi : Joseph Chedid, ayant pour nom de scène Sélim.
  • Émilie Chedid a réalisé un documentaire intitulé Du baptême à Je dis aime (2000) en suivant -M- entre la réalisation de ses deux premiers albums.
  • Le DVD de sa tournée, Le Tour de -M- (2001), a été réalisé par sa sœur, Émilie, à partir de vidéos volontairement non retouchées.
  • Avec sa compagne d'alors Céline B., Matthieu Chedid a eu une fille, Billie, née le . La couleur rose par la suite très présente dans sa scénographie est directement inspirée de cette naissance[41]. Le conte musical Le Soldat rose (dont le personnage éponyme est interprété par Matthieu Chedid) est dédié à cette enfant.
  • Sortie de trois songbooks en 2003 et 2004 pour Le Baptême, Je Dis Aime et Qui De Nous Deux ?
  • L'avantour est une petite tournée qui s'est déroulée de mars à avril 2003, initialement prévue sur seulement sept dates en province, bien qu'une huitième date à l'Élysée Montmartre soit finalement ajoutée. Elle a permis à -M- de tester les chansons de Qui de nous deux ? auprès du public avant la sortie officielle de l'album, en 2003.
  • -M- a été nommé dans la catégorie Groupe ou artiste masculin interprète de l'année aux Victoires de la musique 2004, ainsi que dans la catégorie Spectacle musical/tournée/concert de l'année pour L'Avantour.
  • En novembre 2004, il sort le DVD -M- Les leçons de musique, un concept qui vise à apprendre la musique chez soi à l'aide de leçons interactives.
  • En 2005, le DVD De l'aube à l'aurore sort. Il s'agit d'un documentaire réalisé par Laurent Thessier et Thierry Gautier qui retrace la réalisation de l'album Qui de nous deux ?.
  • En 2009, il partage sa vie avec Juliette Deschamps qui réalise le clip du titre Roi des ombres paru sur l'album Mister Mystère[42].
  • Son premier passage au cinéma est dans Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet en 2010 où il incarne Raphaël, l'un des amants de Marion Cotillard.
  • Son concert du à Montpellier marque la première apparition sur scène de Johnny Hallyday depuis et les ennuis de santé qui suivirent. Ensemble, ils chantent Tanagra.
  • En 2015, il écrit la chanson Comme un seul homme en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo[43].
  • Le 30 mai 2015, il participe aux Secours Pop Rocks (Secours Populaire Français) dans un spectacle dont il est la tête d'affiche : "Le live extraordinaire de M".
  • Le 15 septembre 2016, -M- est la tête d'affiche du concert de réouverture de l'Élysée Montmartre, 5 ans après sa fermeture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Âmes de Mogador (2003), avec Patrice Renson : hommage à Essaouira (Maroc). Un CD de dix titres inédits y est inclus.
  • -M-, qui de nous deux (2004), avec Claude Gassian : livre réalisé au cours de l'enregistrement de l'album Qui de nous deux ?.
  • -M- de A à Z (2005), de Mathias Goudeau.
  • Le monde de -M- (2005), avec Marianne Chedid, Sonia Rachline et Sophie Laurent : la carrière de -M-, avec de nombreuses photos.
  • -M- le mot dit : esthétique d'un funkistador de Marc Borbon (éditions Autour du Livre, collection Les Cahiers du Rock, 2008) (ISBN 978-2-916560-12-0) : analyse de l'univers de -M- à travers l'expérience d'un fan.
  • Le Livre Extraordinaire de -M- de Lisa Roze (éditions Flammarion, 2011) (ISBN 978-2-08-126615-5) : coffret composé de photographies d'archives, de prises de vues inédites, d'un livre, de cartes postales, d'un pop-up, d'une chanson inédite (Si Si No No), etc. ; le tout sur l'univers du personnage scénique de Matthieu Chedid, -M-.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Victoires de la musique 2018 : découvrez les principaux lauréats », sur francetvinfo.fr, mis à jour le 16/03/2018 (consulté le 16 mars 2018)
  2. Françoise Siri, Le Panorama des poètes, Enquête sur la poésie francophone du XXIe siècle, Paris, Lemieux Editeur, , 228 p. (ISBN 978-2-37344-003-4), p. 92-93
  3. « La Minute M - Quand et comment Matthieu Chedid a-t-il créé -M- ? », sur labo-m.net,
  4. Auféminin.com à l'occasion de la sortie de Mister Mystère (l'article est en plusieurs pages)
  5. « Matthieu Chedid dévoile son single Mojo », sur http://www.quai-baco.com/
  6. « Une tournée des Chedid en famille au printemps 2015 » (consulté le 12 octobre 2017)
  7. « Matthieu Chedid reprend Katy Perry pour la BO de Toute première fois », (consulté le 25 janvier 2015)
  8. a et b « Matthieu Chedid de retour en novembre 2015 avec un nouveau projet », (consulté le 6 août 2015)
  9. « Matthieu Chedid alias -M- réalise un vieux rêve avec son album malien "Lamomali" », Franceinfo,‎ 2017-30-03 (lire en ligne)
  10. a et b « Les Victoires de La Musique - Palmarès 1999 », sur http://evenements.francetv.fr/
  11. a, b et c « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2000 », sur evenements.francetv.fr
  12. a, b et c « COUP DE JEUNE SUR LES VICTOIRES 2000 », RFI Musique,‎ (lire en ligne)
  13. a et b « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2004 », sur evenements.francetv.fr
  14. a, b, c, d et e « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2005 », sur evenements.francetv.fr
  15. a, b, c, d et e « Victoires de la musique : sous le signe du M », sur Le Monde.fr (consulté le 10 février 2018)
  16. a et b « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2006 », sur evenements.francetv.fr
  17. a et b « 22èmes Victoires de la Musique 2007 - SNEP », SNEP,‎ (lire en ligne)
  18. a et b « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2007 », sur evenements.francetv.fr
  19. a, b et c « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2010 », sur evenements.francetv.fr
  20. « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2011 », sur evenements.francetv.fr
  21. « Victoires 2011: M dédie son prix à Andrée Chedid, partie à la fin de l'aventure... », Pure People,‎ (lire en ligne)
  22. « Palmarès des Victoires de la Musique - Edition 2011 », sur evenements.francetv.fr
  23. a et b « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2012 », sur evenements.francetv.fr
  24. a et b « Le palmarès des Victoires de la musique 2012 », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  25. a, b, c et d « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2012 », sur evenements.francetv.fr
  26. « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2014 », sur evenements.francetv.fr
  27. « "Qui sont les nommés aux Victoires de la Musique 2016 ?" », sur huffingtonpost.fr
  28. « Les Victoires de La Musique - Palmarès 2018 », sur evenements.francetv.fr
  29. « THE 76TH ACADEMY AWARDS | 2004 », sur oscars.org
  30. a et b (en) « Matthieu Chedid - Awards », sur IMDb (consulté le 17 mars 2018)
  31. « Le palmarès complet des Césars 2007 », sur lemonde.fr
  32. « César 2012 : les nominations », sur allocine.fr,
  33. « "César 2018 : découvrez la liste complète des nommés" », sur nouvelobs.com,
  34. « Mathieu Chédid et son Mister Mystère est consacré par les internautes d'Europe1.fr », sur europe1.fr, (consulté le 11 septembre 2018)
  35. (en) « It's award time ! », sur kaiguan-culture.com, (consulté le 11 septembre 2018)
  36. mvevo, « M, Toumani Diabate, Sidiki Diabaté, Fatoumata Diawara - Manitoumani [Clip officiel] », (consulté le 12 février 2018)
  37. Meremptah (Yann Bouvier), « Clip - Solidarité, La belle histoire », Labo -M-,‎ (lire en ligne)
  38. mvevo, « M, Toumani Diabaté, Sidiki Diabaté, Fatoumata Diawara - Cet air [Clip officiel] », (consulté le 12 février 2018)
  39. Laure Narlian, « Fatoumata Diawara annonce un nouvel album avec le clip de la chanson "Nterini" », sur culturebox.francetvinfo.fr, .
  40. D.P., « Le clip de Thibault Cauvin tourné au Cap Ferret avec Mathieu Chedid », sur sudouest.fr, .
  41. http://www.lexpress.fr/culture/musique/chanson/matthieu-chedid-en-dix-mots-qu-il-m_784241.html
  42. http://www.purepeople.com/article/matthieu-chedid-connait-bien-la-realisatrice-de-son-nouveau-clip-c-est-sa-petite-amie-et-la-fille-des-deschiens_a37901/1
  43. http://www.lefigaro.fr/musique/2015/01/20/03006-20150120ARTFIG00381--charlie-hebdo-l-hommage-de-matthieu-chedid.php