Irma (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Irma et Pany (homonymie).
Irma
Description de cette image, également commentée ci-après

Irma au Festival des Vieilles Charrues, Carhaix, 2012.

Informations générales
Nom de naissance Irma Pany
Naissance (29 ans)
Douala (Cameroun)
Activité principale auteur-compositrice-interprète-productrice
Genre musical folk, Soul, pop
Instruments guitare, piano, batterie
Années actives depuis 2007
Labels My Major Company
Universal Republic
Site officiel irmaofficial.com

Irma Pany, plus connue sous son nom de scène Irma, est une chanteuse, auteur-compositrice interprète camerounaise, née le à Douala (Cameroun).

Révélée en 2008 par les internautes à travers le label communautaire My Major Company, elle compose et réalise entièrement son premier album, Letter to the Lord, sorti en février 2011. Multi-instrumentiste, elle s'inscrit dans un style folk et pop .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Née au Cameroun d'un père biologiste et d'une mère pharmacienne, Irma Pany est la cadette de quatre frères et sœurs. Originaire de Bangangté, elle grandit à Douala, où elle effectue sa scolarité au lycée français Dominique Savio. Après avoir commencé le piano classique à l'âge de sept ans, elle s'initie seule à la guitare et commence à composer ses premières chansons. En 2003, à l'âge de 15 ans, Irma arrive en France pour poursuivre ses études secondaires[1],[2]. Elle termine sa scolarité au lycée Stanislas de Paris et obtient son baccalauréat scientifique avec mention « très bien »[3]. Irma chante et joue du piano dans un groupe rock, fondé avec d'autres élèves de cet établissement, qui interprète des classiques ainsi que ses premières compositions. L'entrée dans la vie universitaire les contraint à se séparer. En 2007, alors qu'elle est étudiante en classe préparatoire aux concours des écoles de commerce, Irma poste ses premières vidéos sur YouTube[4]. Elle y interprète des reprises acoustiques d'artistes tels que Michael Jackson ou Norah Jones et se fait rapidement remarquer[1],[3]. Elle poursuit néanmoins ses études et intègre en 2008 ESCP Europe[1], d'où elle sort diplômée fin 2012[4].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Irma est découverte par les fondateurs du label communautaire My Major Company en août 2008 et s'inscrit sur le site un mois plus tard. En moins de trois jours, la chanteuse récolte les 70 000 euros alors requis pour la production de son album, grâce à ses 416 « internautes-producteurs »[5],[6]. Parallèlement, la jeune femme continue d'alimenter sa chaîne YouTube avec des reprises et ses propres compositions. Elle est également remarquée par le producteur de spectacles Auguri Productions, ce qui lui permet dès mai 2010 d'assurer la première partie d'artistes tels que M, Micky Green, Rodrigo y Gabriela, Diam's ou encore Hindi Zahra. Durant l'automne, Irma est en résidence dans le club parisien La Java[5].

Son premier album Letter to the Lord, porté par les singles I Know et Watching Crap on TV, sort en février 2011. En mars, Irma entame une tournée à travers la France, la Belgique et la Suisse. Durant l'été, elle se produit sur les scènes de nombreux festivals européens tels que le festival de jazz de Montreux, le Paléo Festival Nyon, les Francofolies de la Rochelle et le festival Couleur Café. En octobre, la chanteuse signe un contrat avec le label Universal Republic,

Irma apparaît dans un spot publicitaire pour le navigateur Chrome de la firme Google, qui retrace son parcours en une minute. Le spot, illustré par le titre I Know, est diffusé pour la première fois en janvier 2012 durant la retransmission des NRJ Music Awards et permet à la chanteuse d'accroître sa notoriété[7],[8]. Les ventes de son album Letter to the Lord sont multipliées par trois en quelques semaines[9]. En mai, il se classe numéro 1 des ventes sur l'iTunes Store et est certifié « disque de platine »[8],[10],. Elle reçoit le prix « talent découverte » lors de la soirée des Talents France Bleu[11]. En décembre, la chanteuse est nommée aux Victoires de la musique dans la catégorie « révélation scène de l'année »[12].

En 2013, Irma figure dans un nouveau spot publicitaire de la société Google, utilisant la chanson Letter to the Lord. La campagne télévisée permet à son single I Know et à son album de réintégrer le classement des meilleures ventes de l'iTunes Store[8]. La chanteuse s'établit à New York et entre en studio afin d'enregistrer Faces, son second album. Un nouveau single, intitulé Hear Me Out, est commercialisé en février 2014[13],[14]. L'album, qui voit le jour au mois de juin, comprend un titre enregistré avec Matthieu Chedid[15].

Discographie[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Année Album Classement Certification France
Belgique (Fr)
[16]
France
[17]
Suisse
[18]
2011 Letter to the Lord (en) 18 6 46 Disque de platine Platine[10]
2014 Faces (en) 68 17 27

Singles[modifier | modifier le code]

Année Single Classement Certification Album
Belgique (Fr)
[16]
France
[17]
Suisse[18]
2011 I Know[19] 7 2 42 - Letter to the Lord
Watching Crap on TV - - - -
2012 Letter to the Lord 55 128 - -
2014 Hear me out 77 54 - Faces
Save me 83 98 - -

Collaborations[modifier | modifier le code]

Année Single Classement Certification Autre(s) Artiste(s) Album
Belgique (Fr) France Suisse
2015 Streets of Philadelphia 35
(ultratip)[20]
Tal Les stars font leur cinéma

Récompenses[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2012 Irma Talents France Bleu - Talent découverte[11] Lauréat
Irma MTV Europe Music Awards - Meilleur artiste français[21] Nomination
Irma Victoires de la musique - Révélation scène[12] Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Stéphanie Binet, « Irma, pas si douce », Libération,
  2. Christelle Guibert, « La vie d'Irma, on dirait un conte de fées », Ouest-France,
  3. a et b « Irma: itinéraire d’une chanteuse surdouée », Gala,
  4. a et b Laurent Carpentier, « YouTube, machine à tubes », Le Monde,
  5. a et b Anne Laure Lemancel, « Irma : Letter to The Lord », RFI,
  6. Pierre de Boishue, « Irma, l'héritière de Tracy Chapman », Le Figaro,
  7. Sarah Merlo, « Irma dans une pub TV pour Google Chrome », Charts in France,
  8. a, b et c Jonathan Hamard, « Irma : une nouvelle campagne publicitaire avec Google Chrome lancée pendant "The Voice" », Charts in France,
  9. Emmanuel Marolle, « Irma ouvre le Fnac Live », Le Parisien,
  10. a et b « Irma : Letter to The Lord certifié album de platine », Jazz Radio,
  11. a et b « Une soirée avec les meilleurs moments des "Talents France Bleu 2012" », Radioactu.com,
  12. a et b « Irma nominée aux Victoires de la musique ! », Jazz Radio,
  13. Jonathan Hamard, « Irma en studio avec Matthieu Chedid pour son deuxième album », Charts in France,
  14. Éric Bureau, « Irma la douce », Le Parisien,
  15. Patrice Demailly, « Irma, l'enchanteresse », RFI,
  16. a et b http://www.ultratop.be/fr/artist/Irma_%5BFR%5D
  17. a et b http://lescharts.com/showinterpret.asp?interpret=Irma+[FR]
  18. a et b http://www.swisscharts.com/artist/Irma_%5BFR%5D#charts
  19. « Irma, I Know », Lescharts.com
  20. http://www.ultratop.be/fr/song/157bbc/Tal-&-Irma-Streets-Of-Philadelphia
  21. « MTV Europe Music Awards 2012 : les nominations », Premiere.fr,

Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Allmusic.com_bio » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :