Vald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vald
Description de cette image, également commentée ci-après
Informations générales
Surnom Sullyvan, Sully, V.A.L.D, Le V
Nom de naissance Valentin Le Du[1]
Naissance (30 ans)
Aulnay-sous-Bois, Seine-Saint-Denis, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur, Parolier, ingénieur du son, Producteur
Genre musical Rap français, horrorcore, cloud rap, comedy rap, rap hardcore, troll rap
Instruments Voix, Synthétiseur
Années actives Depuis 2010
Labels Échelon, Mezoued Records, Millenium, Capitol, Universal

Vald, de son vrai nom Valentin Le Du, né le à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, est un rappeur, producteur et parolier français.

Remarqué pour ses mixtapes et EP diffusés sur Internet, sa notoriété grandit au milieu des années 2010 avec des clips au style tantôt désinvolte, tantôt outrancier, mêlant l'humour et l'absurde voire le burlesque. Ses deux premiers albums studio, Agartha et XEU, sortis en 2017 et 2018, sont salués par la critique et certifiés double disque de platine. Son single Désaccordé est le titre le plus écouté de l'année 2018 en France.

Critique de la société, notamment sur le rôle du capitalisme et des médias, son troisième album intitulé Ce monde est cruel, publié en 2019, est analysé comme plus sérieux et politique que les précédents albums. Après s'être produit devant un Palais omnisports de Paris-Bercy plein, sa tournée 2020 est annulée à cause de la pandémie de Covid-19.

Vald crée son label indépendant, Echelon Record, en 2020. La sortie d'un album commun avec Heuss l'Enfoiré intitulé Horizon Vertical puis du single Footballeur sont considérés comme des échecs. Son quatrième album, V, disque d'or en une semaine, reçoit de nombreux éloges.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

francilien d'un père breton, Vald grandit à Aulnay-sous-Bois. Jusqu'à l'âge de 12 ans, il vit avec ses parents dans un pavillon[2]. Il a une sœur et trois frères[2].

Scolarisé au collège et lycée privé catholique l'Espérance, il apprécie les mathématiques et obtient un baccalauréat scientifique[3]. Il effectue un semestre d'études de médecine, puis arrête pour obtenir une licence mathématiques-informatique et étudier dans une école d'ingénieur du son[1],[3],[4].

Avec son meilleur ami AD, ils écrivent et filment des sketches qu'ils postent sur YouTube ; ils se produisent à Paris sur des scènes ouvertes mais sans rencontrer le succès[2],[3]. Vald découvre le rap vers l'âge de 15 ans en écoutant des titres de Kery James sur internet[1]. Il commence à rapper à l'âge de 17 ans[3]. Il affirme ne pas posséder une forte culture du hip-hop due à sa découverte tardive[1]. Il travaille pendant l'été pour s'acheter du matériel[2].

Débuts (2012-2016)[modifier | modifier le code]

Un homme rappe dans un micro, il porte des lunettes de soleil.
Vald en concert à Bobigny pour le Festival Terre(s) Hip Hop en 2015.

Ses premières mixtapes, NQNTMQMQMB (Ni Queue Ni Tête Mais Qui Met Quand Même Bien) en 2012, puis Cours de rattrapage dans le courant de la même année, sont proposées en téléchargement gratuit sur son site[5]. Elles sont rééditées en 2016 dans une édition double CD vendue sur son site[6].

Derrière ses Ray-Ban Wayfarer, Vald multiplie les provocations sur le Web ou à la télé[7]. Fin 2013, dans le clip de Shoote un ministre, il fait faire un geste de la quenelle à un mannequin représentant un ministre[8].

Le , il sort son premier EP NQNT (Ni Queue Ni Tête), signé sur le label du rappeur Tunisiano[9].

Le , Vald publie le clip de son morceau Bonjour qui atteste de sa propension pour l'absurde[10]. Le clip de ce morceau est sous-titré en quatre langues : français, anglais, allemand, et mandarin, Vald y interprète les paroles en langue des signes[11]. La violence des paroles ainsi que le mélange de l'humour et du sérieux en font un tube qui accroît la popularité du rappeur qui multiplie les vues sur internet (plus de 12 millions de vues sur YouTube en 2017)[12]. Le morceau figure dans son deuxième EP, NQNT 2, sorti le . Il se classe premier des ventes numériques hebdomadaires[13],[14] et onzième tous supports confondus en France[15].

Agartha et Xeu (-)[modifier | modifier le code]

En , Vald publie le clip d'Eurotrap, premier extrait de son album Agartha[16]. L'année musicale a été marquée par la popularité de l'afro trap en France sous l'impulsion du rappeur MHD. Sur un flow rapide et des basses hypnotisantes, Vald répète à de multiples reprises « comment faire du rap sans être dissident ? »[17]. Tourné avec un fond vert, l'artiste propose aux internautes de modifier le clip selon leurs envies[16].

Le deuxième clip de l'album est Megadose, publié le .

Le sort le premier album studio de Vald, intitulé Agartha[18]. Le nom initial de l'album est Radical auquel l'artiste lui préfère finalement Agartha, un royaume imaginaire caché sous la croûte terrestre[18]. Le rappeur fait son apparition sous la forme d'un vitrail en couverture du disque[19]. Son premier album est jugé par Le Figaro comme sensible mais brutal, chargé de références ésotériques, avec des sons très électroniques et dansants et un vocabulaire rare pour un disque de rap, où « gougnafier » rime avec « défourailler »[18]. Télérama note sa « grossièreté brandie comme un étendard de liberté » et les « phrases cryptées » de l'artiste, « autant de devinettes dont il faut trouver le sens caché »[20].

Le jour de la sortie de son album, Vald publie le clip de Kid Cudi, suivi trois semaines plus tard par celui de Ma meilleure amie. Suivent Vitrine le et Si j'arrêtais le . Quatre mois après, le , l'artiste diffuse un mini court-métrage en interprétant consécutivement cinq autres extraits de ce même album : Strip, Je t'aime, Totem, L.D.S et Lezarman. Son premier enregistré en studio est certifié disque d'or le puis disque de platine le [réf. nécessaire].

Dans les premiers jours de l'année 2018, Vald sort le clip de Désaccordé, single qui connaît un succès immédiat et est en tête des classements d'écoute sur Deezer et Spotify en France quelques jours après sa sortie[21],[22].

Le , un mystérieux projet de Vald fuite sur le web : il s'agit en fait d'une fausse fuite d'information organisée par lui-même pour diffuser à ses fans une série de mixtapes vite renommées sur internet comme étant le projet NQNT 3 du rappeur français[23].

Le , Vald présente un deuxième album intitulé XEU. L'album comporte dix-sept titres et contient des collaborations avec les rappeurs Sirius, Suik'on Blaz AD et Sofiane[22]. La musique est presque entièrement produite par le beatmaker Seezy et reste très électronique[22]. L'album est salué par la critique ; par exemple Télérama loue un « album à la production léchée, toujours tchatcheur, toujours provocateur »[24]. Le rappeur multiplie les références, dans Gris et Offshore il fait des allusions à l'affaire Théo qui a défrayé la chronique l'année précédente dans sa ville natale d'Aulnay-sous-Bois[22].

NQNT3 et Ce monde est cruel (2018-2019)[modifier | modifier le code]

Un homme en T-shirt et short, micro à la main, l'autre bras en l'air, sur une scène musicale, devant une foule.
Vald sur scène au festival des Vieilles Charrues en 2019.

Dans la nuit du 13 au , Vald publie une nouvelle mixtape NQNT33 composée de 18 titres. Elle contient huit morceaux de NQNT3, mixés et améliorés[25].

Après le succès de ses deux premiers albums, Vald est devenu un des poids lourds du rap français[26]. En , le rappeur francilien sort son troisième album enregistré en studio, qu'il nomme Ce monde est cruel. Il est caractérisé comme étant « engagé politiquement » par la critique[27] et rencontre également un grand succès.

Le , Vald fait le spectacle à l'AccorHotels Arena devant une foule de 15 000 spectacteurs[28]. Il partage cet accomplissement avec de nombreux invités de l'industrie musicale comme SCH, Damso, Heuss l'Enfoiré, Orelsan, Lefa, Lorenzo ou encore Maes[28].

Début , Vald ouvre son label indépendant: Echelon Music[29]. Il clippe également le son « Rappel » qu’il réalise lui-même durant le confinement.

Horizon vertical avec Heuss l'Enfoiré, V (-2022)[modifier | modifier le code]

À la fin du mois de , Vald participe à la compilation Echelon Vol. 1, publiée par son label. Il y apparait dans les titres Gotaga et la version studio de C'est pas nous les méchants, son freestyle « Carte blanche » sur la radio France Inter.

Un album commun avec le rappeur Heuss l'Enfoiré, Horizon Vertical, est annoncé pour le . Deux extraits sont publiés : Guccissima et Matrixé[30]. Deux clips seront révélés plus tard, Royal Cheese et Mauvais[31]. Une semaine après sa sortie, l'album s'est écoulé à 12 821 exemplaires[32], des chiffres faibles par rapport à la première semaine de son album solo précédent qui a atteint les 41 794 exemplaires dans le même temps[33], sûrement en raison du concept d'album commun, peu fréquent dans le rap français. Il est cependant bien accueilli par le public[34].

Vald annonce pour le la sortie d'un album de 16 titres intitulé « V »[35]. Pour promouvoir son nouvel album, l'artiste publie une vidéo intitulée « Le retour du V » regroupant cinq chansons inédites, puis le clip du premier single du projet — « Anunnaki » — qui est rapidement censuré par YouTube[36]. L'album sort en quatre versions différentes, chacune des versions contient deux titres exclusifs en bonus (portant le nombre de titres à 25). L'album atteint les 30 000 précommandes en deux jours[37]. Pour Télérama, Vald laisse de côté la provocation dans ce quatrième album pour aborder avec sincérité les thèmes de l'amour, la pandémie, la concurrence avec les autres rappeurs, l'exploitation et l'injustice[38],[39].

Il annonce également un nouveau passage à Bercy dont les billets sont vendus en un mois[réf. nécessaire].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Vald a un fils, Charles[40], né en . Il est séparé de la mère de son enfant[41],[42].

Style et influences[modifier | modifier le code]

Concepts[modifier | modifier le code]

Certains morceaux virent délibérément vers l'absurde voire le burlesque, comme Bonjour, avec sa phrase d'accroche « Il a pas dit bonjour, du coup, il s'est fait niquer sa mère » ou ses rimes désinvoltes comme « J'ferme une parenthèse… en charentaises »[43].

Le morceau Selfie, sorti également sur NQNT 2, présente la particularité d'être doté de trois clips différents : le premier romantique, tous publics ; le second érotique (il n'est pas publié sur YouTube mais sur Vevo) ; puis le troisième pornographique. Ils sont tournés avec les acteurs pornographiques Ian Scott et Nikita Bellucci[44],[45].

Dans le single Urbanisme, sorti le , soit neuf jours avant la sortie de son EP, Vald exprime à travers deux couplets distincts la vision de deux personnages issus de générations différentes. Avec ces deux points de vue la vie urbaine, il dépeint les problèmes de certains quartiers urbains ainsi que la monotonie des journées des jeunes. Ce morceau est publié sur YouTube en trois versions : 11.43 AM, 3.57 PM et 6.35 PM, qui sont aussi les différents calibres d'un pistolet (11,43 mm, .357 Magnum et 6,35 mm, calibre de la pègre dans les années 1960). La musique demeure, tandis que les clips montrant les journées de Vald diffèrent légèrement, afin de mettre en exergue la routine et le peu d'événements qui rythment sa semaine[46].

Le clip d'Eurotrap est entièrement filmé avec un fond vert. Vald fait des actions variées devant ce même fond vert, permettant ainsi des montages vidéos libres par tous ceux qui le souhaitent[47].

Inspirations[modifier | modifier le code]

À travers ses textes et ses interviews, Vald se dit très inspiré, amusé, de théories du complot, comme celle des reptiles dont il parle notamment dans le titre Barème de NQNT 2 mais aussi dans Écailles de l'album de DJ Weedim Boulangerie Française et dans le titre Lezarman, de l'album Agartha. Le rappeur précise ne pas y croire personnellement, tout en appréciant le fait qu'elles soient autant de possibilités. Par ailleurs, il se dit convaincu que les êtres humains sont contrôlés par une puissance suprême, « moi-même Valentin, je n'accepte pas cette réalité, sans un esprit malsain, qui organise toute cette merde. Je peux pas comprendre que l'humain est tellement une merde qu'il se fout lui-même dans la merde sans faire exprès, j'peux pas voir le monde comme ça […] et selon moi ce sont les reptiles »[10].

Vald est aussi fortement inspiré par les films d'horreur. Il apprécie l'ambiance sombre et lugubre que ceux-ci dégagent. Il s'inspire également des films pornographiques auxquels il fait régulièrement référence dans ses textes.

Dans une interview pour Télérama, il déclare avoir Raymond Devos pour modèle : « Mon modèle c'est Raymond Devos. J'aime tout chez lui : son air ahuri, sa gourmandise pour les mots, ses histoires à dormir debout, cette façon unique qu'il avait de faire dérailler ses histoires. »[48].

Il dit avoir commencé le rap après avoir écouté Alkpote qu'il décrit comme un « professeur » fascinant, qui apprendrait à écrire et faire rimer[49]. La Sexion d'Assaut et leurs freestyles pendant le début de leur carrière lui ont donné envie par leur simplicité et authenticité[50]. Concernant le rap américain, il qualifie le jeune rappeur Young Thug de génie tant par la force de ses textes, que par ses mélodies, son flow et sa productivité abondante[51]. Il cite également Kery James (notamment le morceau Deux Issues), Despo Rutti et Lil Wayne[52],[53].

Son ami Suik'on Blaz AD l'épaule depuis le début de sa carrière ; il est à la fois beatmaker, backeur et occasionnellement rappeur[54].

Télévision[modifier | modifier le code]

Vald fait sa première apparition sur un plateau de télévision française le , dans l'émission Ce soir (ou jamais !), où il interprète le titre Urbanisme issu de son EP NQNT 2[55]. Pour promouvoir ce dernier projet, il est notamment invité dans le Planète Rap de Skyrock, animé par Fred Musa, du 21 au en invitant divers rappeurs tels que son backeur Suik'on Blaz AD, son idole Alkpote et I.N.C.H[56].

Afin de promouvoir son album Agartha, le rappeur a interprété son titre Eurotrap sur le plateau de Le Grand Journal, déguisé en une caricature de Donald Trump (référence au jour de la sortie de son album, le , le même jour que l'investiture du président américain) accompagnés de danseurs déguisés en reptiliens[57]. Il sort du plateau en caleçon, afin de surprendre le public[57].

Le , il est l'invité de Thierry Ardisson dans Salut les Terriens ! sur C8, à ses yeux sa pire apparition télévisée. En effet, il publie une vidéo sur ses réseaux où il explique détester la télé et avoir « grave la haine » contre l'émission au tournage très long et son animateur l'ayant présenté avec des clichés sur les rappeurs : « vous n'êtes pas vraiment un rappeur comme les autres, vous n'êtes pas noir », « le seul rappeur qui sait que le verbe croiver n'existe pas » ainsi que le « Eminem français », la comparaison étant juste sur la couleur de peau, Vald n'ayant pas le même style de rap que le MC américain[58]. Vald fut également décontenancé lorsque Thierry Ardisson a évoqué son frère musulman et semble avoir considéré sa religion comme une tare. Vald explique dans sa vidéo qu'il a répondu n'importe quoi car il ne s'attendait pas à cette question. S'ajoute la plaisanterie du chanteur Michel Fugain, également invité, qui dit n'avoir rien compris lorsqu'un extrait d'une chanson de Vald est passé dans l'émission, montrant le décalage de générations[59]. Ce buzz renforce la notoriété du rappeur francilien[7].

En 2021, Vald participe à la saison 10 de The Voice assistant le juré Marc Lavoine lors des duels[60].

Critiques[modifier | modifier le code]

Le morceau Autiste, jugé violent, en particulier par son clip, déclenche une polémique[4],[61].

NQNT 2 reçoit un accueil assez positif de la critique. Le chroniqueur Olivier Cachin de L'Obs décrit l'album comme « audacieux et fulgurant », et Bonjour comme une « leçon de politesse addictive »[62]. À la suite de ce morceau, il est encensé par le rappeur Gradur[63], qui en reprendra notamment l'instrumentale en freestyle[64].

Le single Footballeur reçoit un accueil mitigé de la part du public : les avis divergent grandement quant à ce morceau. Il débute à la 18ème place du Top 50 Spotify, score jugé décevant par certains. D'autre part, le clip[65] (publié sur YouTube le 3 Juin 2021) peine à atteindre le million de vues un mois après sa sortie, alors que d'autres de ses clips[66] atteignent ce nombre en peu de temps.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Albums communs[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

Mixtapes communes[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Bastien Landru, « Vald - En gaulois dans le texte », sur Brain Magazine, (consulté le ).
  2. a b c et d Brice Bossavie et Thomas Pitrel, « J'ai voulu me la jouer Public Ennemy », Society,‎ (lire en ligne)
  3. a b c et d Ramsès Kefi, « Vald, plaisant plaisantin », Libération - Next,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Yérim Sar, « On a rencontré Vald, le rappeur blanc le plus décomplexé de l'hexagone », sur Vice, (consulté le )
  5. « Télécharger les mixtapes ici - VALD.tv » (version du 15 décembre 2013 sur l'Internet Archive).
  6. « La discographie de Vald décryptée », Mouv, (consulté le ).
  7. a et b Olivier Lamm, « Vald, rappeur à crocs et à cru », Libération, (consulté le ).
  8. Stéphanie Binet, « Vald confirme son statut d’affreux gentil du rap » Accès payant, Le Monde, (consulté le ).
  9. « Interview de Tunisiano », sur Rap2france (consulté le ).
  10. a et b [vidéo] « Le morceau 'Bonjour' enterre à mon sens la vulgarité de la Trap ! » [Interview 2/3, Interview par Booska-p.com] sur YouTube.
  11. [vidéo] Vald Sullyvan, Vald - Bonjour sur YouTube, (consulté le ).
  12. Morgane Giuliani, « Vald : "Le rap d'aujourd'hui ne dit pas grand chose" », RTL, (consulté le ).
  13. « Vald - 'NQNT 2' : French iTunes Chart Performance », sur iTunes Charts (consulté le ).
  14. « Classement officiel des ventes d'albums téléchargés en France du 25 septembre 2015 au 01 octobre 2015 », sur Charts in France (consulté le ).
  15. « Classement officiel des ventes d'albums en France du 25 septembre 2015 au 01 octobre 2015 », sur Charts in France (consulté le ).
  16. a et b « « Eurotrap »: le nouveau clip de Vald est pour vous, faites-en ce que vous voulez », sur lesinrocks.com, (consulté le ).
  17. « Vald - « Eurotrap » », sur vice.com, (consulté le ).
  18. a b et c Jean Delterme, « Le rappeur Vald sort Agartha, son premier album », Le Figaro, (consulté le ).
  19. Matthieu Conquet, « VALD le sauveur ? », France Culture, (consulté le ).
  20. « Agartha » Accès payant, sur telerama.fr, (consulté le ).
  21. AFP, « Un deuxième album maussade et halluciné pour le rappeur Vald », L'Express, (consulté le ).
  22. a b c et d AFP, « Avec Xeu, Vald livre un album plein d'ironie et de dérision », Le Figaro, (consulté le ).
  23. « Vald brouille les pistes pour XEU ! », Hip-Hop Reverse,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. Xeu, Vald - Albums - Télérama.fr (lire en ligne).
  25. Achille Bouvin, « Vald : l’histoire tumultueuse de “NQNT3” le supposé leak de XEU », sur intrld.com, (consulté le ).
  26. Stéphanie Binet, « Musiques : Vald, rap pince-sans-rire » Accès payant, Le Monde, (consulté le ).
  27. Erwan Perron, « “Ce monde est cruel”, de Vald : le trublion du rap signe un grand album politique », Télérama,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  28. a et b Théo Rampazzo, « À Bercy, Vald transporte ses fans vers un monde meilleur avec Damso et Orelsan », Le Figaro, (consulté le ).
  29. « Vald : pour fêter le lancement de son label, il lâche l'inédit "War remix" », sur Mouv (consulté le )
  30. « Vald et Heuss annoncent leur album commun ! », sur intrld.com (consulté le )
  31. « Vald et Heuss l'Enfoiré entrent en fusion pour les clips "Mauvais" + "Royal Cheese" », sur rapelite.com (consulté le )
  32. « « Horizon Vertical » : les chiffres de ventes en première semaine du projet de Vald et Heuss dévoilés », sur rapunchlin.fr (consulté le )
  33. « Vald : les chiffres de ventes de son album sont tombés et c'est fort », sur Mouv (consulté le )
  34. « "Horizon Vertical" : les chiffres de ventes en première semaine du projet de Vald et Heuss dévoilés ! », sur Rapunchline : C'est tout le rap français sur un seul site !, (consulté le )
  35. Stéphanie Binet, « Avec « V », Vald affirme son style, entre pudeur et excentricité », Le Monde, (consulté le ).
  36. Inès Richardson, « Vald réussit son retour avec V, un album Véritablement Vrai », Konbini, (consulté le ).
  37. « Vald a vendu plus de 30 000 albums avec la précommande de "V" », Mouv, (consulté le ).
  38. Erwan Perron, « V » Accès payant, Télérama, (consulté le ).
  39. Léa Salamé, « VALD : "Je vieillis, j'accepte tout doucement d'être sincère" », France Inter, (consulté le ).
  40. « Vald parle de son fils à la radio ! [Vidéo] », sur RAPRNB, (consulté le )
  41. Mouv' - Ta radio hip-hop, « VALD : "J'ai écrit des textes pour Kery James…" #MORNINGCEFRAN », (consulté le )
  42. (en) Vald – Freestyle (Vers de fin d'année) (lire en ligne).
  43. Benjamin Mialot, « Vald injecte une dose d’absurdité dans le rap game », sur Rue 89 Lyon, (consulté le ).
  44. Yérim Sar, « On était sur le tournage de « Selfie », le nouveau clip porno de Vald », sur Vice, (consulté le ).
  45. Sindanu Kasongo, « Vald : “Je préfère qu’on me prenne pour un taré que pour un génie” », sur Les Inrocks, (consulté le ).
  46. Article de Konbini à l'occasion des sorties des clips de Urbanisme le 14 septembre 2015.
  47. « Vald invite ses fans à faire leur propre version du clip "Eurotrap" [vidéo] », mouv',‎ (lire en ligne, consulté le ).
  48. Télérama, « La relève du rap français», no 3479, septembre 2016, p. 28.
  49. Vald : « Je ne me considère pas comme un rappeur… » [Interview 3/3 par Booska-p.com].
  50. Vald X Bledzer, Interview de mai 2015.
  51. Vald, l'interview name-dropping par l'Abcdrduson du 11 septembre 2015.
  52. (en-US) « L'émission #16 : Vald, le rap qui tache - vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le ).
  53. « VALD dévoile ses classiques rap pour OKLM CLASSIC » (consulté le )
  54. Laura Marie, « Après le Cercle, Suik’on Blaze AD est prêt à cramer le rap game », (consulté le ).
  55. « Urbanisme de Vald sur le plateau de Ce Soir (ou jamais !) »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur France 2,
  56. [vidéo] Freestyle de Vald, I.N.C.H et Suik'on Blaze AD en live dans Planète Rap ! de la chaîne YouTube de Skyrock sur YouTube
  57. a et b « Vald se prend pour Donald Trump dans le Grand Journal », sur lesinrocks.com, (consulté le ).
  58. [vidéo] Les Terriens, L'invité OVNI : VALD, le Eminem français - Salut les Terriens sur YouTube, (consulté le ).
  59. « Le rappeur Vald enterre Ardisson pour son interview dans "Salut les terriens!" », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  60. « Vald sera présent dans la prochaine saison de The Voice ! », sur Rapunchline : C'est tout le rap français sur un seul site !, (consulté le ).
  61. « Vald aux Vieilles Charrues : "Je veux sauver l'humanité" », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  62. Olivier Cachin, « Vald a sorti "NQNT 2" : fulgurant, provoc' et nostalgique, un grand album de rap », sur L'Obs, (consulté le ).
  63. « Gradur valide Vald », sur 13OR-du-HipHop, (consulté le ).
  64. « Gradur lâche un freestyle sur Bonjour de Vald », sur R.A.P. R&B, (consulté le ).
  65. « Vald - Footballeur (Clip officiel) » (consulté le )
  66. « https://twitter.com/valdpunchs/status/1274808267689074691 », sur Twitter (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :