Juliette Armanet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Juliette Armanet
Description de cette image, également commentée ci-après
Juliette Armanet au Montreux Jazz Festival en 2018.
Informations générales
Naissance (38 ans)
Lille, France
Activité principale Auteure-compositrice-interprète, musicienne
Genre musical Pop
Instruments Piano
Années actives Depuis 2014
Labels Barclay
Site officiel www.juliettearmanet.store

Juliette Armanet, née le à Lille (Hauts-de-France), est une auteure-compositrice-interprète et musicienne française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Fille du compositeur Jean-Pierre Armanet[1],[2], Juliette Armanet a grandi à Villeneuve-d'Ascq et vécu au Pecq, en région parisienne[3] où elle écoute en boucle Alain Bashung, Barbara ou Alain Souchon[4],[5]. Elle a fait sa scolarité à l'école privée catholique le Bon Sauveur au Vésinet.

Après des études de lettres et du théâtre[6], elle est journaliste pendant six ans et fait des documentaires pour Arte et France Culture[7],[8]. Elle travaille également pendant 2 ans pour l'émission de TF1 50 minutes inside.

Parcours artistique[modifier | modifier le code]

Juliette Armanet commence à composer ses premiers morceaux à l'âge de quatorze ans[9].

En 2014, elle gagne le concours de musique organisé par Les Inrocks « inRocKs lab 2014 »[10]. Le , Juliette Armanet sort son premier album intitulé Petite Amie chez le label Barclay[11],[12], album qualifié par la chaîne Radio France Internationale (RFI) de « premier album à la sensibilité rémanente, classique et étonnant, décomplexé et précis, mélancolique et dansant »[13] ; « L'une des plus douées de la relève de la chanson française » pour Le Figaro[14], « fille cachée de Sanson et Berger autant que l'héritière de Souchon et Sheller » d'après le magazine Paris Match[15], « révélation de la scène musicale française début 2017 » pour France Inter[16], elle est qualifiée de « nouvelle garde de la chanson française » par Les Inrockuptibles[17].

En , Juliette Armanet est à l'honneur de la vingt-cinquième édition du festival Nuits de Champagne à Troyes. Elle y interprète notamment la chanson Un homme heureux de William Sheller[pertinence contestée][18].

Son album Petite Amie remporte la victoire « Album révélation de l'année » aux Victoires de la musique le .

Elle interprète Les Moulins de mon cœur lors de la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes 2018[19], chanson qu'elle reprend sur le plateau de l'émission Quotidien, en l'honneur de Michel Legrand le .

En , lors de l'émission 28 minutes sur Arte présentée par Élisabeth Quin, l'écrivain-compositeur Yves Simon la désigne comme l'un de ses « compagnons de route »[20]. Le , Arte diffuse son concert enregistré à la Gaîté-Lyrique en 2018.

En , elle participe, au Théâtre Auditorium de Poitiers, avec d'autres artistes comme Malik Djoudi ou Philippe Katerine, à un concert organisé par Barbara Carlotti en hommage à Christophe, mort en avril[21]. La captation du concert est diffusée sur Arte début 2021[22].

Elle est nommée en pour les 37es Victoires de la musique dans les catégories artiste féminine, album de l'année, chanson de l'année et création audiovisuelle[23].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Concours Travail nommé Récompense Résultat
2018 Victoires de la musique Petite Amie Album révélation de l'année Lauréat
2022 Victoires de la musique Juliette Armanet Artiste interprète féminine Nomination
Brûler le feu Album de l'année Nomination
Le Dernier Jour du disco Chanson originale Nomination

Filmographie[modifier | modifier le code]

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Actrice[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Compositrice/musicienne[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Daphné ou la belle plante (documentaire) de Sylvain Derosne et Sébastien Laudenbach[28]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Hélène Clam, « Armanet père et fille. La musique en héritage », sur Le Telegramme, (consulté le )
  2. « Juliette Armanet : "j'ai tout volé à mon père ! " », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  3. https://www.tv78.com/yvelines-pecq-juliette-armanet-jean-pierre-armanet-vous-emmenent-voyage-ameriques/
  4. Victor Hache, « Musique. Juliette Armanet, reine de cœur du Printemps », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  5. Pierre Siankowski et Géraldine Sarratia, « Juliette Armanet : “Je veux continuer à surprendre” », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  6. Gilles Renault, « Juliette Armanet, qui va piano… », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. Gilles Renault, « Interview – Juliette Armanet : « Les planètes se sont alignées de manière assez simple et j’ai suivi le chemin du cosmos » », sur lesamoursalternatives.com, (consulté le ).
  8. Valérie Lehoux, « Juliette Armanet, du journalisme à la chanson », Télérama,‎ (lire en ligne).
  9. Marie Moglia, « Juliette Armanet : "Les mots m'amusent" », Le Mouv', (consulté le ).
  10. Abigaïl Aïnouz, « Juliette Armanet dévoile une session live de L'Amour en solitaire », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  11. Valérie Guédot, « Juliette Armanet, un premier album Petite amie, sortie le 7 avril 2017 », France Inter, .
  12. Charline Lecarpentier, « Juliette Armanet, plume de poids », Libération,‎ (lire en ligne).
  13. « Juliette Armanet, l'espiègle amoureuse », Radio France Internationale, .
  14. Athénaïs Keller, « Juliette Armanet, chanteuse affranchie et décomplexée », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  15. Karelle Fitoussi, « Juliette Armanet, chanteuse affranchie et décomplexée », Paris Match,‎ (lire en ligne).
  16. « Julia Molkhou reçoit la révélation de la scène musicale française de ce début d'année 2017, Juliette Armanet. », France Inter, .
  17. Géraldine Sarratia, « Variété chic : pourquoi il faut absolument écouter le premier album de Juliette Armanet », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  18. Jean-Noël Flores, « Emily, Juliette, William, Barbara… et les (900) autres », sur le site du festival Nuits de Champagne (consulté le )
  19. Carole Boinet, « Juliette Armanet rend un bel hommage à Michel Legrand à Cannes », Les Inrocks, 9 mai 2018.
  20. « Au menu du "28 minutes" d'Arte ce soir », Libération,‎ (lire en ligne)
  21. Odile Morain, « À Poitiers, un concert avec Barbara Carlotti enregistré pour rendre hommage au chanteur Christophe », sur Franceinfo, (consulté le )
  22. Marie-Catherine Mardi, « Juliette Armanet, Malik Djoudi, Philippe Katerine... rendent hommage à Christophe », sur Télérama, (consulté le )
  23. « Victoires de la musique 2022 : Orelsan, Juliette Armanet, Naps ... Qui sont les nommés ? », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le )
  24. Maxime de Abreu, « Juliette Armanet reprend The Weeknd en français, et c’est comme ça », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  25. (en) « Features », sur Deezer (consulté le )
  26. « Éloge de la jupe », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  27. Eugénie Trochu, « Soirée Jupe ou Pantalon? sur Arte », Vogue,‎ (lire en ligne).
  28. « Daphné ou la belle plante », sur film-documentaire.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :