Juliette Armanet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Armanet.
Juliette Armanet
Description de cette image, également commentée ci-après
Juliette Armanet au Montreux Jazz Festival, Julliet 2018 (photo: Ueli Frey)
Informations générales
Naissance (34 ans)
Lille
Activité principale Auteure-compositrice-interprète
Genre musical Pop
Instruments Piano Instruments électroniques
Labels Barclay
Influences Prince, Alain Souchon, Laurent Voulzy, Étienne Daho, Alain Bashung

Juliette Armanet, née le à Lille (Nord), est une auteure-compositrice-interprète française, révélation de la scène musicale française début 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née de parents libraires et amateurs de piano[1], Juliette Armanet a grandi à Villeneuve-d'Ascq et vécu en région parisienne où elle écoute en boucle Alain Bashung, Barbara ou Alain Souchon[2],[3]. Elle a fait sa scolarité à l'école privée catholique le Bon Sauveur au Vésinet.

Après des études de lettres et du théâtre[4], elle est journaliste pendant six ans et fait des documentaires pour Arte et France Culture[5],[1].

Parcours artistique[modifier | modifier le code]

Elle commence à composer ses premiers morceaux à l'âge de 14 ans[6].

En 2014, elle gagne le concours de musique organisé par Les Inrocks « inRocKs lab 2014 »[7].

Le , Juliette Armanet sort son premier album intitulé Petite Amie chez le label Barclay[8],[9], album qualifié par la chaîne Radio France Internationale (RFI) de « premier album à la sensibilité rémanente, classique et étonnant, décomplexé et précis, mélancolique et dansant »[10].

« L'une des plus douées de la relève de la chanson française » pour Le Figaro[11], « fille cachée de Sanson et Berger autant que l’héritière de Souchon et Sheller » d'après le magazine Paris Match[12], « révélation de la scène musicale française début 2017 » pour France Inter[13], elle est qualifiée de « nouvelle garde de la chanson française » par Les Inrockuptibles[14].

En , Juliette Armanet est à l'honneur de la 25e édition du festival Nuits de Champagne à Troyes. Elle y interprète notamment la chanson Un homme heureux de William Sheller[15].

Son album Petite Amie remporte la victoire « Album révélation de l'année » aux Victoires de la musique le .

Elle interprète Les Moulins de mon cœur lors de la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes 2018[16].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Éloge de la jupe, documentaire diffusé sur Arte le [17],[18].

Actrice[modifier | modifier le code]

Chanteuse[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Renault, « Juliette Armanet, qui va piano : Le portrait », Libération,‎ , p. 32 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Valérie Lehoux, « Juliette Armanet, du journalisme à la chanson », sur le site du magazine Télérama, (consulté le 20 septembre 2017).
  2. Victor Hache, « Musique. Juliette Armanet, reine de cœur du Printemps », sur le site du quotidien L'Humanité, (consulté le 20 septembre 2017).
  3. Pierre Siankowski et Géraldine Sarratia, « Juliette Armanet : “Je veux continuer à surprendre” », sur le site du magazine Les Inrockuptibles, (consulté le 20 septembre 2017).
  4. Gilles Renault, « Juliette Armanet, qui va piano… », sur le site du quotidien Libération, (consulté le 20 septembre 2017).
  5. Gilles Renault, « INTERVIEW : JULIETTE ARMANET : « Les planètes se sont alignées de manière assez simple et j’ai suivi le chemin du cosmos » », sur le site lesamoursalternatives.com, (consulté le 20 septembre 2017).
  6. Marie Moglia, « Juliette Armanet : "Les mots m'amusent" », sur le site du magazine Mouv', (consulté le 20 septembre 2017).
  7. Abigaïl Aïnouz, « Juliette Armanet dévoile une session live de "L'amour en solitaire" », sur le site du magazine Les Inrockuptibles, (consulté le 20 septembre 2017).
  8. Valérie Guédot, « Juliette Armanet, un premier album Petite amie, sortie le 7 avril 2017 », sur le site de la chaîne de radio France Inter, (consulté le 20 septembre 2017).
  9. Charline Lecarpentier, « Juliette Armanet, plume de poids », sur le site du quotidien Libération, (consulté le 20 septembre 2017).
  10. « Juliette Armanet, l'espiègle amoureuse », sur le site de la chaîne Radio France Internationale, 9 mi 2017 (consulté le 20 septembre 2017).
  11. Athénaïs Keller, « Juliette Armanet, chanteuse affranchie et décomplexée », sur le site du quotidien Le Figaro, (consulté le 20 septembre 2017).
  12. Karelle Fitoussi, « Juliette Armanet, chanteuse affranchie et décomplexée », sur le site du magazine Paris Match, (consulté le 20 septembre 2017).
  13. « Julia Molkhou reçoit la révélation de la scène musicale française de ce début d'année 2017, Juliette Armanet. », sur le site de la chaîne de radio France Inter, (consulté le 20 septembre 2017).
  14. Géraldine Sarratia, « Variété chic: pourquoi il faut absolument écouter le premier album de Juliette Armanet », sur le site du magazine Les Inrockuptibles, (consulté le 20 septembre 2017).
  15. Jean-Noël Flores, « Emily, Juliette, William, Barbara… et les (900) autres », sur le site du festival Nuits de Champagne (consulté le 8 mars 2018).
  16. https://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/juliette-armanet-rend-un-bel-hommage-michel-legrand-cannes/
  17. « Éloge de la jupe », sur le site du quotidien Le Figaro, (consulté le 20 septembre 2017).
  18. Eugénie Trochu, « Soirée Jupe ou Pantalon? sur Arte », sur le site du mgazine Vogue, (consulté le 20 septembre 2017).
  19. Maxime de Abreu, « Juliette Armanet reprend The Weeknd en français, et c’est comme ça », sur le site du magazine [[>Les Inrockuptibles]], (consulté le 20 septembre 2017).
  20. (en-US) « Features », sur Deezer (consulté le 6 avril 2018)