Yael Naim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yael Naim
Description de cette image, également commentée ci-après
Yael Naim au piano à Brest en .
Informations générales
Nom de naissance Yael Naim
Naissance (43 ans)
Paris, France
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, folk
Instruments Piano, guitare, synthétiseur, tambourin
Années actives Depuis 2000
Labels Tôt ou tard
Warner Music France
Influences Suzanne Vega
Françoise Hardy
Tori Amos
Ennio Morricone
Site officiel yaelnaim.fr

Yael Naim (prononcé Yaël Naïm ; en hébreu : יעל נעים), née le à Paris, est une musicienne franco-israélienne. Auteure-compositrice, pianiste et guitariste, elle chante en anglais, en hébreu et en français.

Yael Naim a remporté trois Victoires de la musique : Album musiques du monde de l'année en 2008 et Artiste interprète féminine de l'année en 2011 et 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Yael Naim est née en France à Paris, d'un père exerçant durant une période la profession de styliste, et d'une mère esthéticienne[1]. Alors qu'elle est âgée de quatre ans, ses parents, juifs d'origine tunisienne, s'installent en Israël à Ramat Ha-Sharon où elle passe son enfance[2]. Elle se découvre une passion pour la musique classique et suit pendant dix ans des cours de piano et de musique classique au conservatoire, avant de s'ouvrir à la pop, au jazz et au folk[2]. Durant son service militaire en Israël, elle fonde le groupe The Anti Collision avec qui elle se produit sur les scènes de clubs israéliens[3],[2].

2000-2009[modifier | modifier le code]

En 2000, elle revient en France à l'occasion d'un concert de charité. Elle est alors repérée par un directeur artistique du label EMI et signe un contrat pour un premier album[2]. En 2001, sous le pseudonyme de Yael, l'album In a Man's Womb (en) sort de manière confidentielle. À la même époque, elle participe successivement à trois projets initiés par Élie Chouraqui : deux comédies musicales (Les Dix Commandements et Spartacus le gladiateur) et une bande originale de film, Harrison's Flowers.

En 2004, elle collabore avec le musicien et producteur Readymade FC pour l’enregistrement de deux chansons qui figureront sur l’album Babilonia, dans lequel apparaissent également Feist et David Sylvian.

David Donatien à la batterie.

La même année, elle rencontre David Donatien et commence à travailler avec lui[2]. Leur travail commun aboutit au bout de trois ans à une signature sur le label Tôt ou tard[4]. Porté par la chanson New Soul, l’album Yael Naim sort en France le et atteint la 6e place des ventes[5]. Il sortira par la suite dans dix-huit pays.

Yael Naim à Rouen en .

En 2008, New Soul est utilisé par la firme Apple pour la publicité de son ordinateur MacBook Air[1]. Le titre fait alors son apparition dans la plupart des charts internationaux, dont le Billboard Hot 100New Soul rentre directement dans le top 10[6]. En France, la chanson se classe à la 2e place des ventes[7][réf. non conforme]. Yael Naim remporte la Victoire de la musique du « Meilleur album Musique du monde »[8].

Une tournée de deux ans est programmée[1], comportant plus de deux cents concerts à travers le monde. En parallèle, elle collabore avec l'Orchestre national de jazz de Daniel Yvinec sur un album autour de Robert Wyatt[9], participe au projet hommage au groupe de musique industrielle Coil, This Immortal Coil sur l'album The Dark Age of Love, et chante le duo Love is Bird avec Variety Lab.

Depuis 2010[modifier | modifier le code]

Au printemps 2010, elle prête sa voix à un personnage de la série Les Simpson, pour l'épisode La Plus Grande Histoire jamais ratée.

L’album She Was a Boy sort le [1], porté par les titres Come home (qui est choisi pour illustrer une publicité pour Nestlé) et Go to the river. Une tournée de deux ans traverse l’Europe, les États-Unis, le Japon et l’Amérique du Sud. En 2011, Yael Naim remporte la Victoire de la musique de l'Artiste féminine de l’année[10].

Après être devenue marraine de l’association Solidarité Sida[réf. nécessaire], elle offre la chanson If you see à Amnesty International. Lors de l'élection présidentielle de 2012 en France, elle soutient la candidature de François Hollande[11]. En 2013, elle est nommée Chevalière de l'ordre des Arts et des Lettres[12].

En 2014, elle chante en duo Cover me over avec Slow Joe & the Ginger Accident, premier extrait de l'album Lost for Love de ce dernier.

Le sort l'album Older, inspiré par Ennio Morricone, Kate Bush et la soul de la Motown[13]. Avec cet album, elle remporte à nouveau la Victoire de la musique de l'Artiste féminine de l’année[14]. Le , elle annonce être maman d'une petite fille prénommée Mia avec son compagnon David Donatien.

Le , elle participe avec Nolwenn Leroy et Camélia Jordana à l'hommage aux victimes des attentats du à Paris, en chantant Quand on n'a que l'amour de Jacques Brel[15].

En 2019, toujours en collaboration avec David Donatien, elle signe la musique du film Grandir[16] de Jill Coulon, mettant en avant les enfants d'Asie du Sud-Est soutenus dans leur éducation par l'ONG française Enfants du Mékong.

En , elle revient avec le clip Shine, qui annonce la sortie de son nouvel album en [17].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2007 : New Soul
  • 2008 : Too Long
  • 2008 : Far Far
  • 2009 : Love is Bird (en duo avec Variety Lab)
  • 2010 : Go to the River
  • 2011 : Come Home
  • 2015 : Dream in my head
  • 2015 : Coward EP (avec Brad Mehldau, Jules Buckley & Metropole Orkest)

Bandes originales de films[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Philippe Brochen, « Yael Naim, corde sensible », sur Libération, (consulté le ).
  2. a b c d et e « Biographie de Yael Naim »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  3. « Bulle à tube »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Libération no 8349, , p. 40.
  4. Jazzman no 143, , p. 50.
  5. Classements français de Yael Naïm, lescharts.com.
  6. (en) « Classement Billboard », sur Billboard.com, (consulté le ).
  7. http://lescharts.com/showitem.asp?interpret=Yael+Naim&titel=New+Soul&cat=s
  8. « Palmarès 2008 », sur site officiel des Victoires de la musique (consulté le ).
  9. Denis Desassis, Orchestre National de Jazz Daniel Yvinec, Around Robert Wyatt, CitizenJazz, .
  10. « Palmarès 2011 », sur le site officiel des Victoires de la musique (consulté le ).
  11. Eric Hacquemand, « Meeting : Sanseverino et Yael Naim chaufferont Bercy pour Hollande », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  12. a et b « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres  », sur www.culturecommunication.gouv.fr, (consulté le ).
  13. « Yael Naïm va multiplier les concerts aux quatre coins de Paris »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur concertlive.fr, .
  14. « Palmarès 2016 », sur le site officiel des Victoires de la musique (consulté le ).
  15. Emeline Cazi et David Revault d'Allonnes, « Hommage aux morts des attentats aux invalides », sur lemonde.fr (consulté le ).
  16. « Grandir, le film », sur www.grandir-lefilm.com (consulté le ).
  17. « Le clip de la semaine : « Shine » de Yael Naim », sur elle.fr, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]