Redcar (artiste)

Cette page est semi-protégée.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Christine and the Queens)

Redcar
Description de cette image, également commentée ci-après
Redcar en concert au Festival Primavera Sound 2019.
Informations générales
Surnom
  • Redcar
  • Chris
  • Christine and the Queens
Nom de naissance Héloïse Adélaïde Letissier
Naissance (34 ans)
Nantes, France
Activité principale
Genre musical
Instruments Voix
Années actives Depuis 2010
Labels Because Music
Influences David Bowie
Mylène Farmer
Madonna[1]
T. Rex
Daniel Balavoine
Christophe
Kanye West
Kendrick Lamar
Philip Glass
Michael Jackson
Patti Smith
Kate Bush
Russella
Site officiel www.christineandthequeens.com

Redcar, nom de scène d'Héloïse Adélaïde Letissier, né le à Nantes (Pays de la Loire), est un auteur-compositeur-interprète, danseur et poète français[n 1].

Sous le nom de Christine and the Queens, il connaît le succès en 2014, dès la sortie de son premier album Chaleur humaine, écoulé à plus d'un million d'exemplaires[2] et certifié disque de diamant[3]. Il obtient quatre récompenses aux Victoires de la musique, dont celle de l'artiste interprète féminine de l'année et du meilleur concert de l'année[4]. Il obtient également le prix de la SACEM pour la chanson Christine. Fait rare dans la musique francophone, l'album apparaît dans le classement des meilleurs albums de l'année établi par plusieurs médias étrangers (Billboard[5], NME[6], The Independent[7], Mojo[8], The Irish Times[9])

Sous le nom de Chris, il publie en 2018 son deuxième album qui est certifié disque de platine[10] et est un succès critique à l'international[11], en particulier dans les pays anglo-saxons[12]. Élu « Album de l'année 2018 » par The Guardian[13], il est répertorié parmi « les plus grands albums de la décennie » selon AllMusic[14]. Son premier single Damn, dis-moi / Girlfriend est élu par le magazine américain Time « Meilleure Chanson de l'Année 2018 »[15], tandis que le New York Times consacre sa une au clip[16]. En 2020, le quotidien britannique The Times répertorie son concert à Coachella parmi les plus grandes performances de l'histoire[17].

En février 2020, il publie un EP et un court-métrage intitulés La vita nuova (en). De nouveau, le premier single People, I've been sad (en) est élu « Meilleure chanson de l'année 2020 » par le Time[18] qui souligne sa résonance imprévue avec l'actualité sanitaire. Tenu pour « l'hymne du confinement » par la presse musicale[19],[20],[21], le titre est consacré par Rolling Stone[22], NPR[23], Pitchfork[24], Vice[25], Paste[26], The Guardian[27], NME[28] et Billboard[29]. En 2021, La vita nuova est nommée "Meilleure Création Audiovisuelle" aux Victoires de la Musique.

En 2016, il est présenté comme la personnalité française la plus influente au monde par Vanity Fair[30]. En 2017 et 2018, le magazine économique Forbes le répertorie parmi les Européens de moins de trente ans les plus influents au monde[31]. En 2017, Forbes le classe en tête des « leaders de la nouvelle génération qui recréent le monde » et souligne sa capacité à déconstruire les notions de genre et à proposer une voie alternative aux normes culturelles et sociales[32].

Biographie

Jeunesse et formation

Originaire de Saint-Sébastien-sur-Loire dans la banlieue sud-est de Nantes[33], Redcar commence l’apprentissage du piano à quatre ans, la danse classique à cinq ans, puis le modern-jazz[34]. Il commence l'écriture à onze ans, âge où il créé sa première nouvelle. Il écrit aussi des poèmes, des pièces de théâtre. Des élèves au lycée le sollicitent pour écrire leurs lettres d'amour.

Son père, Georges Letissier, est professeur de littérature anglaise à l'université de Nantes[35], et sa mère, Martine Letissier, professeure en collège[36]. Ses parents lui ont transmis « le goût de lire »[37]. Il a également un frère aîné, Florentin Letissier, professeur de sciences économiques et sociales et adjoint à la Maire de Paris en charge de l’économie sociale et solidaire, de l’économie circulaire et de la contribution à la stratégie zéro déchet[38],[39].

Il poursuit sa scolarité au lycée Clemenceau de Nantes, où il suit l'option théâtre. Passionné de littérature, il continue ses études en hypokhâgne et khâgne au lycée Fénelon à Paris[40]. En 2008, il est reçu deuxième au concours d'entrée au département Lettres et arts de l'École normale supérieure de Lyon[41],[40], ainsi qu'au Conservatoire d'Art dramatique.

En 2010, il effectue un séjour à Londres, à la suite d'une rupture sentimentale et d'une dépression. Lors de son voyage, il loge chez Madame Jojo's, un cabaret de drag queens de la ville[42] et rencontre Russella[38], ce qui lui a appris, selon lui, à se décomplexer.

« Ces travestis sont devenus des amis, ils ont été ma source d'inspiration et de création. Ils m'ont donné l'idée de me créer un personnage, de m'inventer une autre silhouette, une autre manière d'évoluer dans l'espace. Christine, avant d'être un projet musical, a été ma solution pour exister correctement. Les Queens (en) de « Christine and the Queens », c'est un hommage que je leur rends. Sans eux, je ne serais pas là aujourd'hui »[43].

Dès son retour en France, un déclic se produit : il abandonne l'École normale supérieure au milieu de la deuxième année pour se consacrer pleinement à son projet musical nommé Christine and the Queens[44]. Il se tatoue une phrase sur chacun de ses poignets, en majuscules, à gauche : « We accept you » et à droite : « One of us », affirmations qui se réfèrent au film Freaks de Tod Browning[45]. Il crée de la musique en utilisant le logiciel Apple dédié : GarageBand[46].

Il déclare être particulièrement influencé par des artistes comme David Bowie et Mylène Farmer[47],[48]. Il dit aussi avoir beaucoup écouté Björk étant plus jeune.[49] Aussi, en novembre 2013, le chanteur révèle à Brain Magazine que ses influences musicales sont aussi les « BO de Soul Train, les artistes T. Rex, Christophe, Kanye West, Kendrick Lamar et Philip Glass ». Il précise que son chanteur préféré est Michael Jackson et sa chanteuse préférée Patti Smith ou Kate Bush[50].

Débuts de carrière (2010-2013)

En 2011, révélé par Marc Lumbroso chez Remark Records[51] sur les conseils de sa fille Jessi[52], il sort son premier EP, Miséricorde, suivi d'un deuxième EP en 2012, Mac Abbey, dont sont extraits les titres Narcissus is back et Cripple. Ces deux premiers EP ont été mixés par l'ingénieur du son nantais Jean-François Moreau[53], qui a également travaillé avec Bruno Pelletier[54] ou encore Liz Cheral[55]. Ces deux EP portent le nom de deux de ses cinq Queens, Mathusalem, Mouise, Motus, Miséricorde et Mac Abbey[56]. Christine and the Queens assure alors la première partie de Lykke Li, The Dø[57] ou encore Woodkid, puis en 2013 de Lilly Wood and the Prick et Gaëtan Roussel. Composant seul sur son ordinateur, il réalise des prestations scéniques entre théâtre, danse et chant, à la manière de Laurie Anderson[57].

En 2012, il remporte le prix « Découverte » du Printemps de Bourges[58] et le prix « Premières Francos » lors des Francofolies[57]. À l'automne de la même année, il signe un contrat d'artiste chez le label indépendant français Because Music et bénéficie de moyens plus importants : des danseurs sont désormais présents lors de ses concerts[44]. Il prête sa voix en 2012 aux titres Distance et Wasteland du duo électronique The Name[59]. Son troisième EP, Nuit 17 à 52, sort le 3 juin 2013. Son style musical est fréquemment qualifié d'électro-pop[40]. Christine and the Queens est nommé aux Victoires de la musique 2014 dans la catégorie Groupe ou artiste révélation scène. Lors de cette soirée, il interprète Nuit 17 à 52. Il assure la première partie du concert de Stromae[58], à Genève le 26 mars, à Nice le 27 mars, à Montpellier le 28 mars et à Pau le 29 mars 2014.

Chaleur humaine (2014-2016)

Christine and the Queens au Webster Hall en 2015

Christine and the Queens sort son premier album Chaleur humaine le 2 juin 2014, d'où sont extraits ses deux principaux succès, Saint-Claude et Christine. Il entame une tournée en 2014 et se produit notamment au festival des Vieilles Charrues le 17 juillet 2014. Il s'est également produit au Coconut Music Festival à Saintes les 26, 27 et 28 septembre 2014, et au Botanique à Bruxelles le 4 octobre 2014. Une édition spéciale comprenant notamment un DVD est publiée en fin d'année. Sa tournée se poursuit en 2015, dans des salles telles que la Cigale ou encore l'Olympia, le 6 mars 2015. Un EP iTunes Session sort le , comprenant six chansons enregistrées en direct en novembre 2014. Christine fait l'objet d'un nouvel arrangement, et Safe and Holy n'est accompagnée que d'un piano. Des cordes sont également ajoutées sur certains titres avec la participation du collectif c o d e[60],[61]. Son premier album est certifié disque de diamant en octobre 2015[62].

Le 13 février 2015, lors de la 30e cérémonie des Victoires de la musique, Christine and the Queens obtient deux récompenses sur cinq nominations, dont celle de l'artiste interprète féminine de l'année[63]. Un autre EP, Saint Claude, sort par ailleurs exclusivement aux États-Unis le 14 avril 2015 sur le label Neon Gold Records. Il comprend cinq chansons en anglais, dont Tilted, une version en anglais de Christine (qui est elle-même une version en français de Cripple, sorti en 2012 sur l'EP Mac Abbey)[64]. L'album Chaleur humaine devrait par ailleurs être distribué aux États-Unis[33].

Un EP, Intranquillité, en version limitée à 1 000 exemplaires, a été publié le 18 avril 2015 dans le cadre du Disquaire Day[65]. Il comprend quatre titres, dont un inédit, Intranquillité, régulièrement joué en concert depuis 2014 sous le titre Dessassossego, ainsi que la reprise d'Amazoniaque (déjà présent sur l'EP Mac Abbey), dans un arrangement différent[66]. Les chorégraphies des clips et de la tournée sont de Marion Motin, également chorégraphe de Stromae[67]. Un premier extrait de l'album international, dont la parution est prévue le 16 octobre 2015, est publié le 9 septembre. Il s'agit de No Harm Is Done, interprété en anglais[68]. Il en réalise lui-même le clip. Il sort en tant que second extrait le 9 février 2016 le titre Here qui est un duo avec le rappeur Booba. Enfin, le troisième et dernier duo de la version internationale de Chaleur humaine se nomme Jonathan et est en collaboration avec le chanteur Perfume Genius.

Avec plus d'un million d'albums exemplaires physiques vendus de Chaleur Humaine auxquels s'ajoutent 129 000 unités d’équivalences streaming, il est l'un des artistes francophones les plus vendus dans le monde entier[69].

Chris (2018-2019)

Christine and the Queens au Primavera Sound en 2019

Peu avant la sortie de son deuxième album, qu'il promet « plein de sueur »[70], l'artiste se fait surnommer « Chris » et adopte un nouveau look androgyne, chantant le plus souvent vêtue d'un costume de coupe masculine Carr[58]. Le chanteur joue l'ambiguïté sur son identité de genre et assume cette nouvelle image afin de redéfinir une féminité opprimée, de questionner « une société machiste et phallocentrée » ainsi qu'une « volonté d’échapper à la définition »[71]. Il « revendique le droit de ne pas se définir dans son genre comme dans sa sexualité »[72].

En mai 2018, un premier single sort en anticipation de l'album dont la sortie est prévue en septembre 2018[73]. Le titre Damn, dis-moi, avec sa version en anglais nommée Girlfriend, est le fruit d'une collaboration avec le musicien américain Dâm-Funk. Le clip est réalisé par Jordan Bahat[74] avec une chorégraphie signée du collectif (LA)HORDE qui concevra également celles de la tournée[75],[76]. Une semaine après sa sortie, le clip de Damn, dis-moi dépasse le million de vues sur YouTube[77]. La vidéo de Girlfriend fait l'objet d'un article du quotidien américain The New York Times[78]. Celui-ci met en avant les influences du clip Bad de Michael Jackson et de la comédie musicale West Side Story. Il parle également du personnage que joue l'artiste dans Girlfriend et se penche sur le thème des LGBT+ abordé dans le clip. Le single Damn, dis-moi / Girlfriend distingué comme « Chanson de l'année » par le magazine américain Time[79].

Le deuxième single Doesn't matter (voleur de soleil) sort également en deux versions, l'une en français, l'autre en anglais intitulée simplement Doesn't matter. La vidéo est réalisée par Colin Solal Cardo, qui réalise également les vidéos des troisième et quatrième singles : 5 dollars et La Marcheuse[80],[81].

L'album Chris sort en septembre 2018. Avec cet album, l'artiste est pour la première fois numéro un des ventes d'albums en France[82]. D'après Le Dauphiné, avec cet album, le chanteur est « à nouveau encensée par les médias anglo-saxons », tandis que l'« on perçoit cette fois, en France, une critique plus divisée »[83]. L'album est élu « Album de l'année » par le quotidien britannique The Guardian[13] et reçoit des critiques élogieuses dans plusieurs autres médias anglo-saxons (NME, Rolling Stone, The Independent, The Telegraph, Time notamment)[84],[85],[86],[87],[88],[89],[90].

Pour cet album, le chanteur assure une tournée internationale dont une programmation lors de la 20e édition du festival Coachella aux États-Unis[91]. Le chanteur est contrainte d'annuler sa deuxième date de concert à la suite du décès de sa mère[92].

Il se confie en 2018 sur son rapport avec l'argent en déclarant : « Je pense que j'ai une mémoire sociale en moi, transmise par mes parents, qui est de classe ouvrière. Donc quand j'ai commencé à avoir de l'argent ça m'a paru obscène »[93]. Fils d'enseignants, cette déclaration a fait l'objet de critiques sur sa vision du déterminisme social[94].

Le chanteur fait l'objet d'une accusation de plagiat par des internautes, en ce qui concerne le morceau Damn, dis-moi. Chris réfute ces accusations de plagiat[95],[96],[97], tandis que plusieurs journalistes les estiment infondées[98],[95],[96],[97],[99]. Le chanteur reconnaît avoir utilisé plusieurs boucles musicales du logiciel de composition Logic Pro, distribué par Apple, pour créer la mélodie. Mais cette réutilisation est légale, car les boucles sont sous licence libre[96],[99]. Il se défend de tout plagiat en déclarant : « [...] 95 % des raps d’aujourd’hui empruntent des chansons connues. Au moins trois morceaux de Rihanna sont bâtis à base de boucles issues de ces logiciels. Je n’ai pas plagié, j’ai samplé une boucle libre de droits, sur laquelle j’ai ajouté des paroles, la mélodie de chant, les arrangements. C’est une technique de création comme une autre. Démocratiquement, je suis libre de prendre ce que je veux dans Logic Pro. Quand Gainsbourg empruntait des mélodies à Chopin, est-ce que c’était du plagiat ? »[100],[101]. Selon Le Figaro, le chanteur ne cachait pas sa façon de travailler, puisqu'en 2017, lors d'une interview à Vanity Fair, il déclarait : « J'ai demandé autour de moi : « Quel est le moyen le plus simple d'écrire de la musique ? », on m'a dit : « Le logiciel GarageBand, sur Mac. » Je suis allée m'acheter un ordinateur. »[99].

Chris déclare également être victime de sexisme en déclarant que ces attaques sont notamment liées au fait qu'elle soit une femme et productrice[102]. Selon lui, les hommes sont admirés et respectés lorsqu'ils ont du succès, tandis que les femmes sont immédiatement suspectées de ne pas être les autrices réelles de leurs compositions, et accusées d'être autoritaires, méchantes ou capricieuses[103],[104].

Le 20 août, Chris est à nouveau accusé de plagiat pour son clip du titre 5 dollars, réalisé par Colin Solal Cardo[105], présentant une similitude scénaristique « troublante » avec le court métrage Break Free de l'Australienne Ruby Rose[106],[105]. Certifié sur YouTube « Based on an original idea by Christine and the Queens » (« sur une idée originale de Christine and the Queens »), le clip présente de nombreuses similitudes : douche, attitude virile en costume cravate, « binder » pour aplatir la poitrine, même façon de filmer visages et corps en gros plans, etc.[107],[106]. RTL signale que « de nombreuses vidéos montrent des femmes prenant des douches et se préparant le matin et qu'il ne fallait pas crier au plagiat à chaque fois »[107]. L'artiste crédite le film American Gigolo de Paul Schrader et son acteur principal Richard Gere comme sources d'inspiration[108],[109]. Le clip atteint le million de vues en cinq jours[110].

Le 26 février 2019, Hamza (rappeur) invite Chris sur Planète Rap afin de dévoiler leur morceau commun, Minuit 13, à paraitre sur l'album de celui-ci, qui sortira le 1er février 2019. Sur l'intro du titre, Chris reprend Everybody's Got to Learn Sometime, chanson du groupe britannique The Korgis, sortie en 1980. L'outro de Minuit 13 est récitée par Oxmo Puccino[111].

Le 17 juillet 2019, Charli XCX publie la chanson Gone et son clip en collaboration avec Christine and the Queens en tant que troisième single de son album Charli. Le chanteur et la chanteuse avaient précédemment interprété le titre au festival Primavera Sound en mai 2019[112]. Gone est classée numéro 4 sur la liste des 100 meilleures chansons de 2019[113] et numéro 145 des 200 meilleures chansons des années 2010[114] par le magazine américain Pitchfork.

La vita nuova (EP) (2020)

Le 5 février 2020, le chanteur publie un nouveau single People, I've been sad sur la plateforme du Colors show[115].

Le 27 février 2020, de nouveau sous le nom de « Christine and the Queens », il sort un EP intitulé La vita nuova, nommé ainsi en référence à l’œuvre de Dante[116]. Il y partage, entre autres, la mort de sa mère et présente ce deuil[117] comme un tournant décisif dans sa vie d'artiste à travers un court-métrage filmé à l'Opéra Garnier[118],[119],[120],[121],[122]. L'EP comprend une chanson au titre homonyme en collaboration avec la chanteuse Américaine Caroline Polachek.

Visuellement, l'EP est accompagnée de bâtiments mythiques de Paris: tout d'abord le film La vita nuova, tourné à l'Opera Garnier, ensuite la performance de la chanson La vita nuova, réalisée au Grand Palais (Paris) pour One World: Together At Home[123]. On pourrait également noter la prestation de la chanson People, I've been sad, au Petit Palais, pour The Late Show with James Corden[124].

Le projet étant sorti peu avant le premier confinement dû à la pandémie de COVID-19, Chris se verra dans l'obligation de défendre son projet dans des conditions inhabituelles. En effet, il ne pourra faire qu'un réel concert, qui aura lieu au Moth Club. Le reste des performances se fera en live sur ses réseaux sociaux, où pour des émissions T.V., comme pour Jimmy Fallon, Graham Norton ou encore pour le concert caritatif en ligne One World: Together At Home[125]. Il fera également de nombreux lives seule[126] ou avec des célébrités, comme Angèle, Yseult, Aloïse Sauvage ou encore Charli XCX.

En juillet 2020, il compose et interprète la chanson Eyes of a child pour la deuxième saison de la série télévisée américaine Hanna[127].

En novembre 2020, il est recruté par le groupe Indochine pour 3SEX, une nouvelle version de la chanson 3e sexe sortie sur leur album 3 en 1985. 3SEX figure sur la compilation du groupe Singles Collection (1981-2001), parue le 11 décembre 2020[128]. L'artiste rejoint Indochine sur scène pour interpréter cette chanson au Stade de France[129] et au stade Pierre-Mauroy[130] lors de la tournée Central Tour en 2022.

En décembre 2020, il collabore avec l'artiste Tayc sur la chanson Haine colorée de l'album de ce dernier, Fleur froide.

Redcar les adorables étoiles (2022)

L'artiste annonce un nouvel album qui paraît le 23 septembre 2022, et un nouveau spectacle au Cirque d’Hiver, les 22 et 23 septembre. L'artiste y dévoile une nouvelle identité masculine, Redcar, et treize chansons réunies sous le titre Redcar les adorables étoiles[131].

Environnement artistique

Chris revendique des textes qui ne sont pas immédiatement compréhensibles[132]. Il explique dans une interview à Clique : « J'aime les auteurs de textes rugueux, il faut venir vers le texte. Quand on pense à Alain Bashung, ses textes sont une matière poétique qui se travaille, qui se mâche et qui se réfléchit. Mais nous sommes aujourd'hui dans des civilisations d'immédiateté où tout ce qui n'est pas immédiat est vécu comme une provocation. »[132].

Vie privée, genre et identité

Il se définit comme pansexuel[133] et non-binaire[134]. En 2018, il adopte un look androgyne, et choisit le prénom de Chris. En octobre 2021, il utilise sur Twitter le nom Rahim. Ceci déclenche des polémiques sur les réseaux sociaux[135], où il est accusé par certains internautes de transracialisme et d'appropriation culturelle en raison de l'origine arabe du prénom[136]. Bien que soutenu par d'autres internautes, il revient finalement en arrière, choisissant successivement d'autres pseudonymes, « Sam le pompier », un point de ponctuation, « Redcar »[136],[137],[138].

En août 2022, il indique sur le réseau social TikTok qu'il se genre au masculin « depuis un an » et qu'il a commencé à le faire plus récemment dans sa famille et dans son intimité[139],[140].

De 2013 à 2015, il partage la vie d'Océan. De 2018 à 2019, il est en couple avec son danseur Romain Guillermic. En 2022, la presse anglaise fait état de sa relation amoureuse avec l'actrice Emma Corrin[141].

Discographie

Distinctions

Décoration

Récompenses

Nominations

Notes et références

Notes

  1. Redcar est une personnalité non-binaire, qui se genre au masculin depuis 2021 (voir dans l'article la section « Vie privée, genre et identité »). L'article utilise les pronoms et les accords appropriés par cohérence.

Références

  1. « Christine and the Queens : "Chaleur humaine" passe la barre du million de ventes mondiales », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  2. Hélène Chi Chao Wei, « Christine and the Queens en 5 dates clés, l'interview pour TF1 », sur virginradio.fr, (consulté le ).
  3. « Victoires de la musique: Et deux trophées de plus pour Christine and the Queens », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
  4. (en-US) « Billboard's Best Albums of 2014 », sur Album of The Year (consulté le ).
  5. (en-GB) « NME's Albums Of The Year 2016 | NME », sur NME Music News, Reviews, Videos, Galleries, Tickets and Blogs | NME.COM, (consulté le ).
  6. (en) « The Independent's albums of the year 2016 », sur The Independent, (consulté le ).
  7. (en) « MOJO's Top 50 Albums of 2016 », sur Album of The Year (consulté le ).
  8. (en) Jim Carroll, « Half-time report: The 20 best albums of 2016 so far », sur The Irish Times (consulté le ).
  9. « Christine and the Queens : l'album "Chris" certifié disque de platine pour 100.000 ventes », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  10. « Christine and the Queens : l'album "Chris" certifié disque de platine pour 100.000 ventes », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  11. « Christine and the Queens, Janelle Monáe... Les meilleurs albums de 2018 selon la presse », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  12. a et b (en-GB) Laura Snapes, « The best albums of 2018, No 1: Christine and the Queens – Chris », The Guardian, (consulté le ).
  13. (en-US) « The AllMusic Decade in Review », sur AllMusic (consulté le ).
  14. « The Top 10 Songs of 2018 », sur Time (consulté le ).
  15. « Monde | Christine & The Queens fait le tour des unes », sur Le Bureau Export, (consulté le ).
  16. (en) Dan Cairns, Jonathan Dean and Lisa Verrico, « The best pop gigs in history », The Times,‎ (ISSN 0140-0460, lire en ligne, consulté le ).
  17. « The 10 Best Songs of 2020 », sur Time (consulté le ).
  18. (en) Rob Harvilla, « How "People, I’ve Been Sad" Became the Perfect Anthem for Quarantine », sur The Ringer, (consulté le ).
  19. « "People, I've Been Sad" de Christine and the Queens envahit les top mondiaux de 2020 », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  20. « The Gigwise 20 Best Tracks of 2020 | Gigwise », sur www.gigwise.com (consulté le ).
  21. (en-US) Jonathan Bernstein,Jon Blistein,Emily Blake,Jon Dolan,Brenna Ehrlich,Jon Freeman,Kory Grow,Christian Hoard,Elias Leight,Angie Martoccio,Claire Shaffer,Rob Sheffield et Jonathan Bernstein, « The 50 Best Songs of 2020 », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  22. (en) « Playlist: NPR Music's 100 Best Songs Of 2020 », sur NPR.org (consulté le ).
  23. (en-US) Pitchfork, « The 100 Best Songs of 2020 », sur Pitchfork (consulté le ).
  24. (en) « The 100 Best Songs of 2020 », sur www.vice.com (consulté le ).
  25. (en) « The 50 Best Songs of 2020 », sur pastemagazine.com, (consulté le ).
  26. (en) « The 20 best songs of 2020 », sur the Guardian, (consulté le ).
  27. (en-GB) « The 50 best songs of 2020 », sur NME | Music, Film, TV, Gaming & Pop Culture News, (consulté le ).
  28. (en) Copied to clipboardClick to copy, « The 50 Best Songs of 2020 (So Far): Staff Picks », sur Billboard (consulté le ).
  29. « Christine and the Queens, Française la plus influente dans le monde », sur lepoint.fr, .
  30. « Edition du soir Ouest France », sur www.ouest-france.fr (consulté le ).
  31. « Christine and the Queens, la Française "qui défie le genre" en une du Time », sur LExpress.fr, (consulté le ).
  32. a et b « Christine and the Queens: «Le succès est quelque chose de très mystérieux» », 20 minutes, (consulté le ).
  33. Chrystel Chabert, « Christine and The Queens : "Je ne veux pas choisir entre chanson française et pop-music anglaise" », sur francetvinfo.fr, .
  34. « Christine and the Queens évoque sa sexualité », Elle, (consulté le ).
  35. n.c., « La mère de la chanteuse de Christine and the Queens est décédée », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
  36. « Christine and the Queens : « J'étais la fille du fond qui ne chantait pas fort » », Le Soir, (consulté le ).
  37. a et b « VIDEOS. La voix royale de Christine and the Queens », L'Express (consulté le ).
  38. « Florentin LETISSIER », sur www.paris.fr (consulté le ).
  39. a b et c Pauline Verduzier et Olivier Duc, « Christine and the Queens, nouvelle reine de la scène », Le Figaro, .
  40. Arrêté du 5 février 2009 portant nomination d'élèves à l'Ecole normale supérieure de Fontenay - Saint-Cloud (session 2008).
  41. Marion van Renterghem, « Les 50 Français les plus influents du monde - no 1 Christine and the Queens », Vanity Fair no 42, décembre 2016-janvier 2017, pp. 110-116.
  42. Sarah Redon, « Christine and the Queens : "Je suis bisexuelle" », Elle, (consulté le ).
  43. a et b Mathilde Lecolant, « Christine & The Queens : "amener un peu de fantaisie ou de bizarre" dans le genre populaire », sur Le Monde, (consulté le ).
  44. « Christine and the Queens: «Maman, si tu lis cette interview, je veux des derbies pour Noël!» », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  45. « Les confessions de Christine and the Queens », Vanity Fair, (consulté le ).
  46. « Christine and the Queens, nouvelle reine de la scène », Le Figaro, .
  47. « Chris(tine) évoque son admiration pour Mylène Farmer, « un personnage fascinant » », Charts in France, .
  48. https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/christine-the-queens-en-interview-j-etais-le-bras-droit-des-stars-du-college-7777227775.
  49. « Le Sojeans questionnaire avec Christine and the Queens », Brain-magazine.fr,  : « Quelles sont tes influences musicales ? Les BO de Soul Train, Bowie et T-Rex, toute la discographie de Christophe, Kanye West et Kendrick Lamar, du contemporain (Philip Glass)... j'écoute beaucoup sans hiérarchiser. Ton chanteur préféré ? Michael Jackson. Ta chanteuse préférée ? Patti Smith ou Kate Bush. ».
  50. « Interview – Marc Lumbroso, producteur de coups de cœur - De Jean-Jacques Goldman à Christine and The Queens », sur lesnumeriques.com, (consulté le ).
  51. Éloïse Bouton, « Musique : Christine and the Queens, féminin plurielle », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  52. « Jean-François Moreau, l’homme des premiers enregistrements nantais de Christine and the Queens », sur France Bleu, (consulté le ).
  53. « Fillière Progressive : Bruno Pelletier joint le groupe de rock nantais TOUCH », sur www.soreltracy.com, (consulté le ).
  54. « "Les Survivantes", le nouveau spectacle de Liz Cherhal », France Bleu,‎ pas de date indiquée (lire en ligne, consulté le ).
  55. Découvrez Christine And The Queens et sa Pop fantasmagorique - No Playing Mag, 10 janvier 2012.
  56. a b et c « Christine And The Queens », sur France Inter (consulté le ).
  57. a b et c « Christine and The Queens : “J’adorerais être une icône gay” », sur Télérama, (consulté le ).
  58. « Distance (feat. pour The Name) », sur Christine and the Fans :: Christine and the Queens fan-site (consulté le ).
  59. « iTunes Session - Christine and the Queens », sur iTunes.apple.com (consulté le ).
  60. « Christine and the Queens : un nouvel EP en février », sur rfm.fr, (consulté le ).
  61. « Les Certifications - SNEP », SNEP,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  62. « Victoires de la musique 2015 : Christine and the Queens et Julien Doré grands gagnants », sur lexpress.fr, (consulté le ).
  63. Marion Lizé, « Christine and the Queens sort un titre en anglais », sur elle.fr Elle, (consulté le ).
  64. Christine and the Fans - « Intranquillité » : focus sur le nouvel EP de Christine.
  65. Christine and the Fans - « Intranquillité » : un EP en pressage limité pour le Disquaire Day.
  66. Christine and the Queens : portrait vérité d'une reine de la pop, sur elle.fr, consulté le 5 juin 2015.
  67. Christine and the Queens - No Harm Is Done ft. Tunji Ige - YouTube [vidéo].
  68. « Christine & The Queens s’approche du million d’albums vendus », sur 20minutes.fr, .
  69. « Christine and the Queens: «Damn, dis-moi» dépasse le million de vues! », sur http://www.cheriefm.fr, .
  70. « Christine and the Queens se donne un nouveau genre », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  71. Florian Bardou, « Christine and The Queens : « Je revendique le droit de ne pas se définir » », Yagg, (consulté le ).
  72. « Christine and the Queens sortira son deuxième album le 21 septembre », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  73. « Avec ce clip, Christine and the Queens fait plaisir aux fans de Michael Jackson et West Side Story », Huffington Post, (consulté le ).
  74. « Pour son premier show, Chris (ex-and the Queens) nous surprend encore », Le Parisien, .
  75. « La reine Christine en son royaume », .
  76. « Christine & The Queens : Son clip Damn, dis-moi dépasse le million de vues ! », sur virginradio.fr (consulté le ).
  77. (en) Gia Kourlas, « How One Striking Music Video Bends Gender and Genre », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  78. (en) « The Top 10 Songs of 2018 », sur Time (consulté le ).
  79. « Christine and the Queens se la joue American Gigolo dans le clip de 5 dollars », Les Inrocks, .
  80. « Christine and the Queens dévoile le clip de La Marcheuse », Rolling Stone, (consulté le ).
  81. « "Chris" : Christine and the Queens entre numéro un des ventes d'albums en France », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  82. « Christine and The Queens : "Nous, les femmes, nous sommes nées dans #Metoo" », Le Dauphiné,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  83. (en-GB) « Christine and the Queens – 'Chris' album review », sur NME Music News, Reviews, Videos, Galleries, Tickets and Blogs | NME.COM, (consulté le ).
  84. (en-GB) Neil McCormick, « Christine and the Queens, Chris, review: stylish, smart and defiant, she's the pop star we need right now », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le ).
  85. (en) « Christine and the Queens, 'Chris' album review: Adding sweat and swagger to a perfect pop record », sur The Independent, (consulté le ).
  86. (en-US) Will Hermes et Will Hermes, « Review: Christine & the Queens Sly, Seductive 'Chris' », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  87. (en-US) « Christine And The Queens’ swaggering Chris revels in fluid identities », sur The A.V. Club (consulté le ).
  88. (en-GB) Kitty Empire, « Christine and the Queens: Chris review – the triumph of a slick character », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  89. Maura Johnston, « Christine and the Queens Is Boldly Reimagining Pop », sur TIME.com (consulté le ).
  90. « Coachella 2019 : Christine and the Queens, Jain, DJ Snake et Ariana Grande à l'affiche », http://www.chartsinfrance.net/,‎ (lire en ligne).
  91. BFMTV, « Christine & The Queens annule son concert à Coachella après la mort de sa mère », sur BFMTV (consulté le ).
  92. « Chris (ex-Christine and the Queens) a eu du mal à gérer son argent : "Ça m'a paru obscène" », sur telé-loirsirs., (consulté le ).
  93. « Christine and the Queens et Édouard Louis : même combat ? », sur France Culture (consulté le ).
  94. a et b « Christine and The Queens réfute les accusations de plagiat pour « Damn, dis-moi » », Le Soir, (consulté le ).
  95. a b et c « Accusée de plagiat, Chris (tine and the Queens) réplique », sur Le Parisien, .
  96. a et b « Accusée de plagiat, Christine and the Queens explique sa démarche : « J'ai aimé le coup de poker » », Ouest-France, .
  97. « Le prétendu plagiat de Christine and the Queens », Le Monde.fr, (consulté le ).
  98. a b et c « Christine and the Queens, sa nouvelle création pas très originale », Le Figaro, (consulté le ).
  99. « Christine and the Queens répond aux accusations de plagiat pour "Damn, dis-moi" », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  100. « Accusée de plagiat, Chris(tine & The Queens) répond à la polémique », Les Inrocks, .
  101. « Accusée de plagiat, Christine and The Queens estime être victime de sexisme », sur lci.fr, (consulté le ).
  102. (en) « Gender Is a Construct. Christine and the Queens Built a Bulldozer. », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  103. « Chris : accusée de plagiat, elle estime être victime de sexisme », RTL, (consulté le ).
  104. a et b « Chris (tine and the Queens) à nouveau accusée de plagiat pour un clip », sur Ouest France, .
  105. a et b Sophie Delassein et Julien Bouisset, « Chris(tine and the Queens) : son clip "5 Dollars", un copier-coller d'une vidéo de Ruby Rose ? », L'Obs, 17 août 2018.
  106. a et b « Chris(tine and the Queens) a-t-elle copié Ruby Rose pour le clip de "5 dollars" ? », RTL, (consulté le ).
  107. « Christine and the Queens se la joue American Gigolo dans le clip de 5 dollars », Les Inrocks, (consulté le ).
  108. (en) « Watch Christine and the Queens’s American Gigolo–Inspired New Video for “5 Dollars” », Vogue, (consulté le ).
  109. « Christine and The Queens dévoile son nouveau single, « La Marcheuse » » (consulté le ).
  110. https://www.raprnb.com/2019/02/26/hamza-christine-the-queens-minuit-13/.
  111. (en) « Charli XCX is dropping her Christine and the Queens team up 'Gone' next week », Dork, (consulté le ).
  112. (en-US) Eric Torres (section sur Gone), « The 100 Best Songs of 2019 », Pitchfork, (consulté le ).
  113. (en-US) Michelle Kim (section sur Gone), « The 200 Best Songs of the 2010s », Pitchfork, (consulté le ).
  114. « Christine and the Queens chante sa tristesse d’antan dans un morceau surprise », Le Figaro, 6 février 2020.
  115. « Le clip de la semaine : « La Vita Nuova » de Christine and the Queens », .
  116. « Christine and the Queens se confie sur RTL », sur RTL.fr (consulté le ).
  117. (en-GB) « Christine and The Queens – ‘La Vita Nuova’ EP review », sur NME Music News, Reviews, Videos, Galleries, Tickets and Blogs | NME.COM, (consulté le ).
  118. Flavio Sillitti, « La Vita Nuova ultrapoétique de Christine and the Queens », sur La Vague Parallèle, (consulté le ).
  119. (en) « Christine and the Queens: La Vita Nuova EP », sur Pitchfork (consulté le ).
  120. « Christine and the Queens est de retour avec un mini-album surprise », sur Les Inrocks, (consulté le ).
  121. « La « vie nouvelle » de Christine and the Queens », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  122. https://www.globalcitizen.org/fr/content/christine-and-queens-global-goal-unite/?template=next.
  123. https://www.lesinrocks.com/musique/video-la-delicieuse-performance-de-christine-and-the-queens-au-late-late-show-188163-09-11-2020/.
  124. https://www.lebureauexport.fr/info/2020/04/monde-angele-et-christine-and-the-queens-a-laffiche-de-one-world-together-at-home/.
  125. https://www.sortiraparis.com/scenes/concert-musique/articles/212034-confinement-christine-and-the-queens-en-live-instagram-tous-les-jours.
  126. « Christine and the Queens de retour avec l'étonnant Eyes of a Child », sur lesinrocks.com, .
  127. Nawal Bonnefoy, « Indochine & Christine and the Queens réunis dans une nouvelle version du tube "3e sexe" », BFMTV, (consulté le ).
  128. Benjamin Pierret, « Christine & The Queens, invité surprise d'Indochine au Stade de France », sur BFMTV (consulté le )
  129. Rédaction MDN, « Indochine au Grand Stade de Lille: on y était », sur Le Miroir du Nord, (consulté le )
  130. Éric Bureau, « Un album et un spectacle en septembre : Christine and the Queens revient avec sa nouvelle identité, Redcar », sur leparisien.fr, (consulté le )
  131. a et b Clique, « Clique x Chris(-tine and the Queens) » [vidéo], YouTube, .
  132. « Chris(tine and the Queens) : « Je suis pansexuelle : complètement hétérosexuelle, complètement gay » - Elle », sur elle.fr, (consulté le ).
  133. (en-GB) « Christine and the Queens Explains What It Means to Be Genderqueer », Attitude, (consulté le ).
  134. « Chris (Christine and the Queen) se rebaptise Rahim sur Twitter et ça ne passe pas », sur www.terrafemina.com (consulté le ).
  135. a et b NEON, « Chris (Christine & The Queens) devient Rahim sur Twitter et se fait lyncher », sur NEON, (consulté le ).
  136. « La chanteuse Christine and the Queens ne s'appelle plus ainsi », sur France Culture (consulté le ).
  137. (en) Shahlin Graves, « Charli XCX teases new single 'New Shapes' feat. Christine And The Queens & Caroline Polachek. », sur Coup De Main Magazine, (consulté le ).
  138. « « Je me genre au masculin » : Christine and the Queens se confie sur son identité », sur Le HuffPost, (consulté le )
  139. « N'en pouvant plus, Christine and the Queens hausse le ton sur TikTok : "Vous m'avez vu fumer des joints, c'est ma seule consommation" (VIDEO) », sur www.programme-television.org (consulté le )
  140. Andrew Bullock, « The Crown's Emma Corrin shares a hug with pal Christine and the Queens », sur Mail Online, (consulté le )
  141. « Décret du 24 novembre 2021 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite », sur www.legifrance.gouv.fr, (consulté le ).

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Documentation

Liens externes