The Dø

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Do.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

The Dø
Description de l'image TheDo05.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Paris, Drapeau de la France France
Genre musical Folk rock, rock indépendant
Années actives Depuis 2007
Labels Get Døwn!
Cinq7 (Fr)
Six Degrees Records (US)
AK Music Video (Tu)
Andante Vs Massala (Pt)
Ministry Of Sound (De)
Rockhopper Music (Fi)
Border Music (Se)
Shock Records (Au)
Bang Music (Be)
Influences Björk[1]
Beck Hansen
Kate Bush[réf. nécessaire]
Site officiel thedomusic.com
Composition du groupe
Membres Olivia Merilahti
Dan Levy
Logo

The Dø est un groupe de musique indie pop formé à Paris en 2005. C’est un duo composé d’Olivia Merilahti (chanteuse et musicienne franco-finlandaise) et de Dan Levy (musicien et compositeur de musique de film). Leur premier album, A Mouthful, atteint dès sa sortie en 2008 la première place des ventes en France[2]. Shake Shook Shaken, troisième album du groupe, est récompensé en 2015 par une Victoire de la Musique dans la catégorie album rock de l'année[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts (2005-2007)[modifier | modifier le code]

Olivia Merilahti et Dan Levy se sont rencontrés en 2005 pour la composition de la musique du film L'Empire des loups[4]. Ils composent leur première œuvre commune sous le nom de The Dø quelques mois plus tard : un EP de 3 titres incluant The Bridge is Broken, pour le spectacle de danse contemporaine Scène d’amour du chorégraphe finlandais Juha-Pekka Marsalo. Ils continueront régulièrement à travailler pour le cinéma (musique de The Passenger[1] primée au Festival Premiers Plans d'Angers et celui d'Aubagne, de Camping sauvage[1], puis de Darling), la danse (Prologue, Perle et Cinderella de Juha-Pekka Marsalo et des lectures de poèmes de Carolyn Carlson) et le théâtre (Laure de Colette Peignot).

Le nom du groupe est formé des initiales des prénoms de ses deux membres mais renvoie aussi à la note do[5]. Il est écrit avec un o barré et parfois (comme sur la pochette de leur album, sur leurs t-shirts etc.) avec une note de musique, une noire, en guise de d. Le o barré peut aussi faire penser à l'origine scandinave de la chanteuse, mais à tort, car cette lettre n'existe pas en finnois.

Ils signent chez Cinq7, label fraichement fondé par Wagram Music, et le titre On My Shoulders est utilisé dans une publicité pour les cahiers Oxford[4]. Cette publicité apporte une certaine visibilité sur le groupe alors que celui-ci prépare son premier album[5].

A Mouthful (2008-2010)[modifier | modifier le code]

A Mouthful sort en France le 14 janvier 2008 et dans le reste de l'Europe et en Australie dans le courant de l'année. Il est salué par la critique[6],[7] et se place à la première place des ventes françaises dès la première semaine suivant sa sortie[2].

Le premier single à en être extrait est On my shoulders, suivi de At last, dont le clip a été réalisé par le chorégraphe et réalisateur belge Wim Vandekeybus, et Stay (Just a little bit more).

Une tournée européenne de plus de 200 dates suivra. Ils participeront à la plupart des grands festivals de l'été 2008 (Eurockéennes de Belfort, Les Voix du Gaou, Vieilles Charrues, Paléo, Main Square Festival d'Arras, Pukkelpop, Roskilde, V Festival en Australie…) pour finir par une tournée américaine en septembre 2009. L'album sort aux États-Unis le 6 avril 2010 chez Six Degrees Records.

Both Ways Open Jaws (2011)[modifier | modifier le code]

Après le grand succès de leur premier album, le groupe veut sortir de son confort pour travailler sur le deuxième. Pour cela ils s'isolent dans une maison dans le Lubéron où ils enregistrent Both Ways Open Jaws, un album plus sombre et moins grand-public[8].

Celui-ci sort le 7 mars 2011. Dust it off figure dans la bande originale du film I Origins, sorti en 2014.

Shake Shook Shaken (2014)[modifier | modifier le code]

Pour enregistrer Shake Shook Shaken, leur troisième album, le groupe retourne à la campagne, et investit cette fois un château d'eau. Alors que Dan s'isole complètement, Olivia travaille aussi dans son home studio à Paris. Le résultat se démarque par des sonorités plus épurées et plus électroniques[9].

L'album sort le 29 septembre 2014 en France, au Luxembourg, en Belgique et en Suisse. Lors des Victoires de la Musique 2015, l'album est récompensé dans la catégorie album rock de l'année.

Membres[modifier | modifier le code]

Musiciens live[modifier | modifier le code]

Anciens Musiciens Live[modifier | modifier le code]

  • Jérémie Pontier
  • José Joyette : batterie.
  • Fanny Rome : clavier, percussions, chœurs[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • On My Shoulders (2007)
  • At Last! (2008)
  • Stay (Just A Little Bit More) (2009)
  • Slippery Slope (2010)
  • Too Insistent (2011)
  • Gonna Be Sick! (2012)
  • Keep Your Lips Sealed (2014)
  • Miracles (Back in time) (2014)
  • Despair, Hangover & Ecstasy (2014)

EP[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Ludovic Basque, « Critique de A Mouthful », sur rfimusique.com,‎ (consulté le 20 novembre 2015)
  2. a et b « Classement officiel des ventes d'albums physiques du 14 janvier au 20 janvier 2008 », sur www.chartsinfrance.net (consulté le 19 novembre 2015)
  3. « Palmarès des Victoires de la musique 2015 », sur france2.fr (consulté le 20 novembre 2015)
  4. a et b Jamila Wahid, « Biographie de The Dø », sur music-story.com (consulté le 20 novembre 2015)
  5. a et b « Biographie de The Do », sur nrj.fr (consulté le 20 novembre 2015)
  6. Hugo Cassavetti, « Critique de A Mouthful », sur telerama.fr,‎ (consulté le 20 novembre 2015).
  7. (en) Eric Harvey, « Critique de A Mouthful », sur pitchfork.com,‎ (consulté le 20 novembre 2015)
  8. (fr) « La belle audace de The Do - Les Inrocks », sur Les Inrocks (consulté le 22 décembre 2015)
  9. (fr) « The Dø, le retour qui enchante la rentrée - Les Inrocks », sur Les Inrocks (consulté le 21 décembre 2015)
  10. « The Dø on Twitter », sur Twitter,‎ (consulté le 20 janvier 2016)
  11. « The Dø on Twitter », sur Twitter,‎ (consulté le 21 janvier 2016)
  12. a, b et c Bruno Masseboeuf, « The Dø ou la tentation des antipodes, un nouveau chapitre plein d’audace », sur lavoixdunord.fr,‎ (consulté le 21 janvier 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]