Chinese Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chinese Man
Description de cette image, également commentée ci-après

Chinese Man sur scène.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Hip-hop, rap français, electronic, dub, trip-hop
Années actives Depuis 2004
Labels Chinese Man Records
Site officiel www.chinesemanrecords.com
Composition du groupe
Membres Zé Mateo
High Ku
SLY

Chinese Man est un collectif de hip-hop français, originaire d'Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône. Formé en 2004, il puise ses influences dans le rap avant tout, mais aussi dans le funk, le dub, le reggae ou encore le jazz. Chinese Man est composé des DJs Zé Mateo et High Ku, et du beatmaker SLY. Les beatmakers Leo le bug et Le Yan gravitent également autour du groupe et participent notamment à la composition de plusieurs morceaux.

Le label du collectif, Chinese Man Records, actuellement situé à Marseille, assure la production et le management de cinq compositeurs et de trois DJs. Il collabore également avec un grand nombre d’artistes en France et aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Chinese Man est formé en 2004 à Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône. Le collectif se popularise grâce au morceau I've Got that Tune, choisi par Mercedes-Benz pour sa campagne promotionnelle et dont le festival du film français de Hong Kong a fait son thème[1]. Chinese Man fait ses débuts en 2005 avec l'EP The Pandi Groove, publié sur leur propre label discographique, Chinese Man Records[2].

Le collectif publie plusieurs autres EPs avant la sortie de son premier album The Groove Sessions, le . Il commence à être reconnu en 2008, et participe notamment au festival du Printemps de Bourges (découvertes hip-hop) et aux Solidays[3]. En avril 2008, SLY (producteur du trio Chinese Man et membre fondateur du label) publie un premier EP solo (vinyle édition limitée) de hip-hop expérimental à influences dub, folk ou électro.

En juillet 2009, le collectif est à l'affiche du Festival le Col des 1000, à Miribel-les-Échelles (alt. 884 m) dans le Parc naturel régional de la Chartreuse, en Isère, puis font partie de la tête d'affiche du festival Démon d'Or au nord de la région lyonnaise et font une apparition au Festival de rock aux fées en Bretagne en août 2009. La même année, le collectif publie le deuxième volet The Groove Sessions Vol. 2, qui atteint la 75e place des classements français[4].

Années 2010[modifier | modifier le code]

En juin 2010, ils font un concert aux Solidays à Longchamp. Ils apparaissent également le même été aux Artefacts de Strasbourg et aux Arts scéniques de Sélestat, puis en juillet, ils participent au festival de Domaize, en prélude au set hip-hop expérimental de DJ Shadow. En avril 2011, ils sont à l'affiche du Sunday Reggae au Printemps de Bourges[5]. Ils jouent ensuite au Rock'n Solex à Rennes, au festival lorrain Le Jardin du Michel à Bulligny, aux festivals Terres du Son à Monts, Au Pont du Rock à Malestroit, et Kolorz Festival à Carpentras, au Foreztival à Trelins dans la Loire. En août 2011, ils clôturent le festival Esperanzah!, en Belgique, et sont également à l'affiche du Chien à Plumes à Langres, en Haute-Marne. En septembre 2011, ils jouent à Guillestre dans le cadre du projet Zik au Sommet organisé par l'association Aix'Qui?[6]. En octobre 2011, ils participent au festival insolent à Quimper, ainsi qu'au Festival Rocktambule à Grenoble, puis jouent à Elmediator de Perpignan. En 2011, ils reviennent dans leur ville d'origine pour le festival Marsatac[7]. La même année, le collectif publie l'album Racing With the Sun[8].

En avril 2012, ils sont à l'affiche du Festival Panoramas, à Morlaix. En juin 2012, ils jouent au Rock dans tout ses états à Évreux et au Festival Couleur Café de Bruxelles, puis aux Eurockéennes de Belfort, à Musilac (Aix-les-Bains), au Paléo Festival de Nyon, aux Francofolies de La Rochelle aux Vieilles Charrues à Carhaix ainsi qu'au Festival de la paille à Métabief en juillet. En novembre, ils jouent à La Machine du Moulin Rouge, à Paris. Le 24 février 2014, Chinese Man publie un EP six titres, Once Upon a Time, suivi de l'album The Groove Sessions Vol. 3, qui atteint la 30e place des classements français[9]. Le groupe repart en tournée pour ses dix ans avec Deluxe, signé sur le label Chinese Man Records[10]. En juillet 2014, le groupe se produit au festival de jazz de Montréal ainsi qu'au Garance Reggae Festival de Bagnols-sur-Cèze[11].

Le 13 mars 2015, le groupe est en tête d'affiche du concert Le grand pardon, organisé aux Docks des Suds, en soutien au journal Le Ravi[12]. Il participe également au Printemps de Bourges[13]. Le 2 août 2015, le groupe se produit au festival belge Esperanzah!, avec comme partenaires d'affiche Alpha Blondy et Starflam, notamment[14].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Album live[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Chinese Man[modifier | modifier le code]

  • 2005 : The Pandi Groove EP, 4 titres
  • 2006 : The Bunni Groove EP, 6 titres dont I've Got that Tune
  • 2007 : The Indi Groove EP, 5 titres
  • 2008 : The Groove Sessions Vol.1, 14 titres
  • 2009 : Hong Kong Dragon Speaking EP, 4 titres
  • 2009 : The Groove Sessions Vol.2, 16 titres
  • 2011 : Miss Chang EP, 4 titres
  • 2012 : Racing + Remix With the Sun, 26 titres
  • 2014 : Once upon a time EP
  • 2014 : The Groove Sessions Vol.3, 14 titres

Solos[modifier | modifier le code]

  • 2008 : SLY- Small City Music EP, 8 titres
  • 2008 : Leo Le Bug - Le Pudding EP, 4 titres
  • 2010 : Leo Le Bug / LeYan - Split EP, 8 titres
  • 2012 : Deluxe - Polishing Peanuts, 6 titres
  • 2013 : Deluxe - Daniel, 4 titres
  • 2013 : Deluxe - The Deluxe Family Show, 12 titres
  • 2013: Taiwan MC - Heavy This Year, EP 6 titres
  • 2013 : LeYan & TomaPam - Sputnik Moment, 45T 2 titres
  • 2014: Taiwan MC - Diskodub, EP 8 titres

Remixes[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Femi Kuti - Day by Day (Chinese Man Remix)
  • 2010 : Belleruche – You're Listening to the Worlds (Chinese Man Remix)
  • 2011 : Dub Pistols - Ganja feat. Rodney P. (Chinese Man Remix)
  • 2011 : Femi Kuti - Bad Government (Chinese Man Remix)
  • 2012 : Biga Ranx - Shame (Chinese Man Remix)
  • 2012 : Hugo Kant - This old relaxation (Zé Mateo Remix)
  • 2012 : Remix with the Sun

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Premiere: French Label Chinese Man Reminds Us What Paris Is All About », sur konbini,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  2. (en) Jason Birchmeier, « Chinese Man - Biography », sur AllMusic (consulté le 20 mai 2016).
  3. « La programmation de Solidays 2008 », sur goodkarma,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  4. « Chinese Man Records - The Groove Sessions Volume 2 - charts », sur Charts in France (consulté le 20 mai 2016).
  5. « Sunday Reggae au Printemps de Bourges ! », sur reggae.fr,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  6. « “Du temps pour rencontrer le public” », sur ledauphine,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  7. « Festival Marsatac 2011 : carton plein ! », sur Charts in France,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  8. « Les marseillais de Chinese Man poursuivent leur tournée », sur Charts in France,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  9. « The Groove Sessions Vol. 3 », sur Charts in France (consulté le 20 mai 2016).
  10. Stéphanie Binet, « Les Chinese Man fêtent à Paris leur utopie réalisée », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 6 juin 2014).
  11. « Bagnols : Chinese Man ouvre le bal du Garance Reggae Festival », sur Midi Libre,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  12. « Lavilliers chante pour la Marseillaise », sur Francetv.info,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  13. « Printemps de Bourges. Les auditions régionales à Cherbourg », sur Ouest-France,‎ (consulté le 20 mai 2016).
  14. « Esperanzah!: Asaf Avidan, Chinese Man et Lisa Simone en têtes d'affiche », sur Le vif (Belgique),‎ (consulté le 20 mai 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]