Beat Assailant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beat Assailant
Surnom BA
Nom de naissance Adam Turner[1]
Naissance
Miami, Floride, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, auteur
Genre musical Hip-hop[2], jazz rap, funk[3], rock[3], soul[3], electro[3], urban[3]
Labels Twin Fizz Records & Wagram, Dirty Dozen Records, Discograph
Site officiel beatassailant.net

Beat Assailant, né Adam Turner en 1977 à Miami, en Floride, est un rappeur américain. Très actif dans le milieu underground de la musique hip-hop, notamment le jazz rap, il a notamment rappé sur le titre Never Lose de Deluxe[4]. Au début des années 2000, Turner visite Paris afin d'y explorer la scène hip-hop locale et décide de s'implanter en France[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Turner est né à Miami, en Floride, et a grandi à Atlanta, en Géorgie[2]. En 2001, il traverse Paris en France afin d'y explorer la scène hip-hop locale et y rencontre le musicien Danny Wild, qui l'aidera à produire son premier album[2]. Le premier album de Beat Assailant, intitulé Hard Twelve, est publié le 8 juin 2004[3]. L'album contient douze titres et intronise le rappeur au grand public avec un mélange de funk, soul, rock et electro dans un style urban traditionnel[3],[2]. Après la publication de l'album, Turner et ses associés jouent aux côtés de rappeurs et artistes reconnus de la scène hip-hop tels que Kanye West et DJ Premier[2].

Après quelques années de tournées, il revient aux États-Unis puis sur la scène hip-hop en février 2008 avec un deuxième album, Imperial Pressure[2]. Publié le 11 février[5], l'album contient le single Better Than Us et repousse les limites du hip-hop avec un mélange de jazz, funk, soul, rock, musique du monde, et quelques éléments d'electro[2]. Better Than Us est composé en featuring avec José Reis Fontao au chant, chanteur de Stuck in the Sound, et Mani Hoffman des Supermen Lovers[2]. En live, il joue avec un saxophoniste, un trompettiste, et un pianiste, entre autres, accompagné du rappeur[2]. Le site Discordance accueille favorablement l'album[6]. Son troisième album, Rhyme Space Continuum, est félicité par ses « voix acrobatiques »[7].

En janvier 2015, est diffusé Rap Français 2.1 - Le Nouveau Souffle de l'émission Monte le son ! dans laquelle il rencontre des rappeurs français (Bigflo & Oli, Georgio, Phases Cachées et Tito Prince).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Hard Twelve - The Ante
  • 2004 : I Like Cash
  • 2008 : Better Than Us
  • 2009 : Spy feat. Ben l'Oncle Soul
  • 2012 : Rain or Shine
  • 2014 : Run

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Old School Rocka, avec Shaka Ponk
  • 2014 : Story O' my LF et Scarify, avec Shaka Ponk
  • 2015 : L'addition, avec Phase Cachées

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Beat Assailant », sur France Inter,‎ (consulté le 28 juillet 2012).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Celeste Rhoads, « Beat Assailant Biography », sur AllMusic (consulté le 17 septembre 2015).
  3. a, b, c, d, e, f et g (en) Celeste Rhoads, « Hard Twelve Overview », sur AllMusic (consulté le 17 septembre 2015).
  4. (en) « Never Lose (feat. Beat Assailant) », sur Amazon (consulté le 17 septembre 2015).
  5. (en) Celeste Rhoads, « Imperial Pressure Overview », sur AllMusic (consulté le 17 septembre 2015).
  6. Stv, « Beat Assailant », sur Discordance,‎ (consulté le 26 juillet 2013).
  7. Alain Bouithy, « Beat Assailant fait sensation à Casablanca », sur Star du Congo,‎ (consulté le 26 juillet 2013).
  8. « Beat Assailant 'Hard Twelve' album », sur MusicRemedy,‎ (consulté le 17 septembre 2015).
  9. 2K Music, « Beat Assailant en Février avec Imperial Pressure » (consulté le 12 juillet 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :