Miles Kane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Miles Kane
Description de cette image, également commentée ci-après
Miles Kane en concert (2011)
Informations générales
Nom de naissance Miles Peter Kane
Naissance (34 ans)
Birkenhead, Merseyside, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Musicien, chanteur
Genre musical Rock indépendant, Rock
Instruments Guitare, chant
Années actives Depuis 2004
Labels Columbia Records
Site officiel mileskane.com

Miles Kane est un chanteur, compositeur et musicien (son instrument de prédilection étant la guitare) de rock indépendant. Il est d’origine anglaise. Il a fait partie des groupes The Little Flames et The Rascals avant de se lancer dans une carrière solo.

Membre du supergroupe The Last Shadow Puppets formé avec Alex Turner depuis 2007, il se joint au projet The Jaded Hearts Club en 2017.

Parcours musical[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Miles Kane est né le à Birkenhead dans la péninsule du Wirral, dans le Merseyside (comté de Liverpool, Royaume-Uni). Très tôt attiré par la musique dans une période caractérisée par le revival Britpop (sous-genre de rock alternatif britannique, très populaire auprès des jeunes dans les années 1990), il empoignera sa première guitare à l’âge de douze ans. Il est le cousin de James Skelly, leader du groupe anglais The Coral[1].

The Little Flames[modifier | modifier le code]

En 2004, alors âgé de dix-huit ans, Miles Kane rejoint, à la guitare, le groupe d’indie rock The Little Flames, composé d’Eva Petersen au chant, Joe Edwards à la basse, Greg Mighall à la batterie et Matt Gregory à la guitare, dont les influences indie ne sont pas sans rappeler un autre groupe proche de Miles Kane, The Coral. La formation, originaire d’Hoylake en Angleterre, sort son premier album The Day is not today en 2007, avant de se séparer le de la même année, après avoir joué en tournée avec les Arctic Monkeys, The Dead 60s, The Coral et The Zutons. Tandis qu’Eva Petersen et Mat Gregory poursuivent une carrière solo, Miles Kane, Joe Edwards et Greg Mighall se réunissent autour d'un nouveau projet, The Rascals.

The Rascals[modifier | modifier le code]

Miles Kane

Après la séparation de The Little Flames, Miles, Joe et Greg continuent de travailler ensemble avec le groupe The Rascals, formé en septembre 2006. Le nom du groupe est une référence à « you little rascals », surnom qu'ils se donnaient au temps de The Little Flames. Directement signés sur Deltasonic Records, ils jouent pour la première fois en public en première partie des Arctic Monkeys, à l’occasion de leur concert au Cardiff International Arena en , peu de temps avant la sortie, en , de leur premier EP Out of Dreams[2]. Leur premier album, Rascalize, paraît le [3]. Le premier single, Freakbeat Phantom qui sort le de la même année, s'inspire du rock britannique aussi bien des années 1960 que contemporain. Le groupe participe également à la B.O. du film Awaydays de Pat Holden, sorti en 2009, avec la reprise de All That Jazz du groupe Echo & The Bunnymen. Mais le , Miles Kane prend la décision de quitter la formation, afin de se consacrer plus sérieusement à son projet solo. Malgré les affirmations de Joe Edwards et Greg Mighall, prétendant que le groupe est encore à la recherche d’un nouveau chanteur, le projet semble définitivement enterré.

The Last Shadow Puppets[modifier | modifier le code]

The Last Shadow Puppets est un side-project (groupe formé par différents artistes appartenant déjà à des groupes existants) constitué de Miles Kane et d'Alex Turner, chanteur et guitariste du groupe Arctic Monkeys. Le groupe sort son premier album en 2008, The Age of the Understatement, enregistré principalement en France en .

Trois versions du single The Age of the Understatement sortent le , comprenant également un b-side d'une reprise de David Bowie (In The Heat Of The Morning)[4].

Leur second album intitulé Everything You've Come To Expect est annoncé en fin d'année 2015, avec une sortie prévue pour le ainsi qu'une tournée européenne et américaine au printemps et de nombreux festivals (tels que Coachella ou Rock en Seine).

Miles Kane en concert (2012).

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Sans pour autant abandonner sa collaboration avec Alex Turner, The Last Shadow Puppets, Miles Kane va tenter une percée en solo[5], sous l’aile de la compagnie Columbia. Pour la réalisation de son premier album, Colour of the Trap, Miles Kane fait appel à plusieurs de ses connaissances : les producteurs Dan Carey et Dan the Automator, Noel Gallagher et Gruff Rhys pour les chœurs, l’actrice française Clémence Poésy pour un duo (Happenstance), et enfin, son ami Alex Turner pour la chanson Telepathy.

L’album Colour of the Trap voit donc le jour le après la parution des singles Inhaler et Come Closer. Bien que le démarrage dans les charts de ce premier album reste assez timide, il est soutenu par la presse (qui voit en Miles Kane un « grand artiste en devenir »).

Après Colour of the Trap, Miles Kane sort un EP intitulé First Of My Kind, le . Celui-ci comporte quatre titres n’excédant pas quatre minutes chacun (dans l’ordre, les morceaux sont First Of My Kind, Night Runner, Looking Out My Window, Colour Of The Trap (Acoustic Version)). Le , sort son second album Don't Forget Who You Are.

En 2018, il revient avec l’album Coup de Grace dont la sortie est prévue le . Il réunit Lana Del Rey et Jamie T sur le morceau Loaded[6], premier extrait de l'album. Le clip de la chanson est mis en ligne sur YouTube le [7]. Le , Miles Kane dévoile le clip Cry On My Guitar. Dans ce clip, le chanteur affronte le catcheur Finn Bálor[8].

The Jaded Hearts Club[modifier | modifier le code]

Depuis , il joue (guitare et chant) dans le supergroupe The Jaded Hearts Club, qui reprend notamment des chansons des Beatles. Dans ce groupe se retrouvent également le chanteur de Muse (Matthew Bellamy) à la basse, le batteur de The Zutons (Sean Payne), le chanteur de Jet (Nic Cester), ou encore Graham Coxon de Blur.

Divers[modifier | modifier le code]

En , Miles Kane s'associe avec la marque de vêtements Fred Perry en lançant sa collection capsule[9],[10].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2009, il était en couple avec le mannequin Agyness Deyn. De 2012 à 2013, Miles Kane a eu une relation avec Suki Waterhouse.

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Inhaler (single)
  • 2011 : Come Closer (single)
  • 2011 : Rearrange (single)
  • 2011 : Colour Of The Trap (album)
  • 2012 : First Of My Kind (EP)
  • 2013 : Give Up (single)
  • 2013 : Don’t Forget Who You Are (album)
  • 2018 : Coup de grace (album)

Avec The Last Shadow Puppets[modifier | modifier le code]

  • 2008 : The Age Of Understatement (single)
  • 2008 : Standing Next To Me (single)
  • 2008 : My Mistakes Were Made For You (single)
  • 2008 : Two Hearts In Two Weeks (b-side)
  • 2008 : Wondrous Place (b-side)
  • 2008 : In The Heat Of The Morning (b-side)
  • 2008 : Gas Dance (b-side)
  • 2008 : Hang The Cyst (b-side)
  • 2008 : Sequels (b-side)
  • 2008 : Paris Summer (b-side)
  • 2008 : My Little Red Book (b-side)
  • 2008 : The Age Of Understatement (album)
  • 2016 : Bad Habits (single)
  • 2016 : Everything You've Come To Expect (album)

Avec The Rascals[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Out of Dreams (EP)
  • 2008 : Suspicious Wit (single)
  • 2008 : Freakbeat Phantom (single)
  • 2008 : I'll Give You Sympathy (single)
  • 2008 : Rascalize (2008) (album)

Avec The Little Flames[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Goodbye Little Rose (single)
  • 2005 : Put your dukes up John (single)
  • 2007 : Isobella (single)
  • 2007 : The Day is not Today (album)

Son genre de prédilection : l'indie-rock[modifier | modifier le code]

Aussi appelé « rock indépendant », l’indie-rock est une classification musicale apparue à la fin des années 1970 au Royaume-Uni comme résultat du bouleversement occasionné par l'émergence du mouvement punk. Le terme s'est rapidement diffusé dans le monde entier pour désigner le rock distribué indépendamment des majors du disque et qui reste opposé aux courants dominants du rock.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.mtv.co.uk/artists/miles-kane
  2. « The Rascals », sur AllMusic (consulté le 1er août 2020).
  3. http://www.soundofviolence.net/articles/album/1500/the_rascals_rascalize.html
  4. (fr) « Miles Kane, le ressuscité », Camille Grange, Le Journal International, 7 mai 2013
  5. Ondine Benetier, « Miles Kane en solo : interview d'un Rascal », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le 1er août 2020).
  6. Théo Dubreuil, « Miles Kane, Lana Del Rey et Jamie T réunis sur le morceau "Loaded" », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le 1er août 2020).
  7. « Le Loaded de Miles Kane a désormais un clip », sur Sound Of Britain, (consulté le 1er août 2020).
  8. « Miles Kane en duel contre le catcheur Finn Bálor pour son dernier clip », sur Sound Of Britain, (consulté le 1er août 2020).
  9. (en) « Miles Kane x Fred Perry - Proper Magazine », sur Proper Magazine, (consulté le 1er août 2020).
  10. (en) Grace Cook, « Fred Perry Releases Capsule With Musician Miles Kane », sur businessoffashion.com, The Business of Fashion, (consulté le 1er août 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :