Angèle (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Angèle
Description de cette image, également commentée ci-après
Informations générales
Nom de naissance Angèle Joséphine Aimée Van Laeken
Naissance (26 ans)
Uccle (Belgique)
Activité principale
Genre musical
Instruments Piano
Années actives Depuis 2015
Labels Angèle VL, Initial Artist Services, Universal France

Angèle Van Laeken, dite Angèle, née le à Uccle (Bruxelles-Capitale), est une auteure-compositrice-interprète, musicienne, productrice, actrice et mannequin belge.

Son premier album, Brol, sorti en et certifié double disque de diamant, s'est vendu à plus de 500 000 exemplaires onze mois après sa sortie, atteignant ainsi la première place des ventes d'album en France pour l'année 2019[1],[2].

En 2020, elle remporte la Victoire de la musique du concert de l'année pour son Brol Tour.

Biographie[modifier | modifier le code]

Angèle Van Laeken naît le à Uccle en Belgique, commune bourgeoise du sud de la région de Bruxelles-Capitale[3]. Elle est la fille du chanteur Marka et de la comédienne Laurence Bibot (fondateurs du duo pop-rock-électro Monsieur et Madame), et la sœur du rappeur Roméo Elvis[4],[5],[6].

Elle grandit à Linkebeek, commune flamande située dans la banlieue sud de Bruxelles[7]. Son père l'encourage très tôt à apprendre à jouer du piano, ce qui lui inspire une carrière musicale[8].

Angèle a fréquenté un établissement catholique à l'éducation stricte, avant de rejoindre l'École Decroly, une école à la pédagogie inspirée de l’éducation nouvelle. Les options artistiques variées de cette école secondaire[9] lui permettent de s'épanouir davantage et de rejoindre une école de jazz avant d'intégrer le groupe de son père[10]. Angèle donne par la suite ses premiers concerts dans des cafés de Bruxelles[11].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Débuts médiatiques (2015 – 2017)[modifier | modifier le code]

Angèle commence à publier ses premières reprises, sur les réseaux sociaux, en 2015. Elle se fait connaître en 2016, notamment en reprenant un titre de Dick Annegarn, Bruxelles[12], mais également via de courtes vidéos sur son compte Instagram où elle mêle chant et humour[12]. Durant l'année 2017, elle assure les premières parties du duo franco-cubain Ibeyi et du rappeur belge Damso[13].

Premier album Brol et première tournée (2018 – 2020)[modifier | modifier le code]

Son premier single, La Loi de Murphy[12], sort fin 2017 et fait des millions de vues sur YouTube[12]. En , Angèle sort son deuxième single, intitulé Je veux tes yeux[14]. Les deux clips sont réalisés par la photographe belge Charlotte Abramow[15].

En , elle donne son premier concert à Paris au Trianon, accompagnée de MC Solaar, sur la reprise de son titre Victime de la mode, et participe ensuite à de grands festivals d'été[16] en Belgique, en France et en Suisse, comme Les Ardentes, Dour[17], Garorock, Rock Werchter[18] ou encore le festival des Vieilles Charrues[19].

Angèle accroît alors sa popularité en apparaissant dans Silence, un titre de l'album Lithopédion de Damso paru en , ce qui lui permet d'acquérir une certaine notoriété, notamment dans le milieu du rap : le grand public commence dès lors à s'intéresser à elle. Angèle enchaîne dans le même temps, avec La Thune, son troisième single[20].

Elle annonce dans la foulée la sortie de son premier album sur le label Initial[21], intitulé Brol, dont les titres sont présentés en [22]. En même temps que son quatrième single, Tout oublier, en duo avec son frère Roméo Elvis, l'album sort le [23]. Cet album connaît le succès dès ses débuts, Angèle faisant notamment le tour de différentes émissions télévisées françaises, comme Taratata le [24]. En , dans une interview pour le site de Télérama[25], elle affirme ressentir un fort sexisme dans le monde de la musique, et constate que certains ont du mal à intégrer le fait qu'elle écrit, compose et produit ses chansons elle-même. Le , l'album Brol est certifié disque de platine, deux mois après sa sortie[26]. Début , il est certifié disque de diamant en France pour 500 000 albums vendus[27].

Le , Angèle dévoile le vidéoclip de Balance ton quoi[28]. Le , elle participe à La Chanson de l'année diffusée sur TF1, grâce au succès de son titre Tout oublier[29]. En , elle participe au Festival du roi Arthur[30]. Le , elle dévoile le vidéoclip de Flou[31]. Le , elle lance une nouvelle chanson, Perdus[32]. Il figure sur la réédition de son album Brol, intitulée Brol, la suite. Le , elle lance un nouveau single, Oui ou non, accompagné d'un clip parodiant des spots publicitaires[33]. Le lendemain, elle remporte aux NRJ Music Awards le prix Artiste féminine francophone de l'année et la Chanson française de l'année pour Tout oublier[34].

Sa tournée, le Brol Tour, qui a duré près de deux ans entre 2018 et 2020 est passée par la Belgique, la France, la Suisse, les États-Unis et le Canada[35] Le 13 décembre 2019, la chanteuse belge a donné son tout premier concert au centre Bell, soit la plus grande salle de spectacle à Montréal, au Québec. Ce spectacle propulsa sa carrière, qui en seulement 18 mois, est passé de petites performances dans des bars à des concerts à l’international devant des milliers de fans.[36]

En 2020, Angèle collabore avec la chanteuse londonienne Dua Lipa sur un titre commun intitulé Fever, extrait de la réédition de l'album de cette dernière, Future Nostalgia[37]. Les deux chanteuses sont contraintes de composer ce morceau à distance en raison de la pandémie du Covid-19[38].

Deuxième album : Nonante-Cinq (depuis 2021)[modifier | modifier le code]

En octobre 2021, la chanteuse sort un nouveau single intitulé Bruxelles je t'aime et annonce la sortie de son deuxième album baptisé Nonante-Cinq pour le [39],[40].

Finalement, Angèle décide de sortir par surprise son nouvel album une semaine plus tôt, le 3 décembre 2021 à minuit. Elle l'annonce lors d'un live sur Instagram réalisé deux heures plus tôt, à l'occasion de son anniversaire.

Le 3 décembre 2021 à midi sort le clip de Démons, titre produit en collaboration avec l'artiste belge Damso.

La sortie de ce nouvel album comprend plusieurs titres tels que Taxi, qui résume une rupture amoureuse, Solo, mots justes, mauvais rêves, plus de sens ainsi que Bruxelles je t’aime et Démons[41].

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

Sa carrière cinématographique débute dans le secteur du doublage, en 2019 elle incarne la voix française du personnage d'animation Gabby Gabby dans le film à succès Toy Story 4[42]. Dans le même registre, elle est par la suite amenée à la suite de la mort d'Odile Schmitt en mars 2020, à incarner la voix du personnage de Lola Bunny dans le film Space Jam : Nouvelle Ère sortie en juillet 2021[43].

S'agissant des films en prise de vue réelles, elle est choisie en 2021 par Leos Carax pour incarner dans le film d'ouverture de la 74e édition du Festival de Cannes l'une des six accusatrices dans le film Annette au côté de Marion Cotillard et Adam Driver[44]. Elle est par la suite annoncée pour incarner le personnage iconique de Falbala dans la prochaine adaptation d'Astérix, Astérix et Obélix : L'Empire du Milieu avec une sortie prévue en 2023[45].

S'agissant du petit écran, elle fait une apparition en 2020 dans la série La Flamme en interpretant le rôle d'Anna, l'une des prétendantes du personnage Marc incarné par Jonathan Cohen[46].

Le 26 novembre 2021, sort sur Netflix un documentaire sur sa vie, intitulé Angèle[47],[48]. Ce documentaire raconte son évolution en tant qu'artiste ainsi qu'en tant qu'individu ayant à affronter les faces cachées du succès et de la popularité. Angèle dépeint intimement la chanteuse Belge et aborde les différents scandales dans lesquels elle a été impliquée[49].

Vie privée[modifier | modifier le code]

De 2017 à 2019, elle est en couple avec le danseur et chorégraphe français Léo Walk. La chanson Perdus évoque la fin de leur relation, liée à la nouvelle notoriété d'Angèle[50].

En sur Instagram, la chanteuse révèle être bisexuelle[51] et annonce en même temps sa relation entamée en novembre 2019 avec l'humoriste française Marie Papillon[52]. Leur relation prend fin au cours de l'année 2021[53].

Engagements[modifier | modifier le code]

Au travers de sa musique et de ses paroles, Angèle se montre engagée contre le sexisme. C'est notamment le cas dans sa chanson Balance ton quoi, pour laquelle elle réalise un clip vidéo en collaboration avec Charlotte Abramow et Ophélie Secq, avec la participation de Pierre Niney, Antoine Gouy et Nikita Bellucci[54]. Par ailleurs, Angèle et Charlotte Abramow se sont associées à la jeune marque de vêtements féministes Meuf Paris pour la création des uniformes de l'« Anti-Sexism Academy » du clip Balance ton quoi[55]. De plus, Angèle soutient le collectif NousToutes qui lutte contre les violences sexistes et sexuelles, et manifeste à leurs côtés lors de la manifestation du pour la Journée internationale des femmes[56]. Enfin, elle vend plusieurs produits à son effigie sur son site internet dont l'intégralité des bénéfices est reversée à deux associations féministes : Centre 320 rue Haute qui se trouve en Belgique et La Maison des Femmes x Saint-Denis en France, qui agissent en particulier en faveur des femmes[55].

En , elle annonce sa collaboration avec la fondation KickCancer (association qui lutte contre le cancer pédiatrique et lève des fonds lors d'appels à projets ou à l'occasion de courses caritatives telles que Run to Kick). Elle en devient la marraine pour l'année 2019 et participe à la course le [57].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Tournées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. RFM, « Angèle: son album Brol certifié disque de diamant avec plus de 500.000 ventes », sur RFM (consulté le ).
  2. Eric Bureau, « Angèle détrône Johnny Hallyday au classement des plus gros vendeurs de disques pour l’année 2019 », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  3. Yves Quitté, Label Angel, , 146 p. (ISBN 978-2-8289-1865-1 et 2-8289-1865-3, lire en ligne), p. Chapitre 1.
  4. Élisabeth Debourse, « StoryMatch : Dans le téléphone d’Angèle, chanteuse au second degré et petite sœur de Roméo Elvis », Paris Match BE,‎ (lire en ligne).
  5. Stéphane Gobbo, « Roméo Elvis: «Le rap, c’est le nouveau rock» », Le Temps,‎ (lire en ligne).
  6. Henri Margueritte, Cassandra de Carvalho, « Roméo Elvis nous explique la différence entre le rap belge, le rap français et nos frites », Huffington Post,‎ (lire en ligne).
  7. (nl) VRT NWS, « Maak kennis met Angèle: toptalent uit Linkebeek en dé belofte voor 2018 », vrtnws.be,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Angèle : l'interview "première fois" | JACK » (consulté le ).
  9. « Angèle, ou comment cesser d'être « la sœur de » Romeo Elvis », Greenroom,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Cheek Magazine, « Angèle: La Belge qui manquait à la pop française », ChEEk Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Notamment au restaurant Le Delecta, fermé depuis, à Ixelles.
  12. a b c et d « En une seule chanson, la jeune Angèle est déjà pressentie comme le phénomène de l'année 2018 », France Inter,‎ (lire en ligne).
  13. Abigaïl Aïnouz, « En écoute : Adoubée par Damso et Ibeyi, Angèle est déjà prête pour 2018 - Les Inrocks », sur https://www.lesinrocks.com/ (consulté le )
  14. Angèle, « Angèle - Je veux tes yeux [Clip officiel] », (consulté le ).
  15. « La photographe Charlotte Abramow nous parle d'Angèle, de féminisme et de spaghettis », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « On y était : Angèle, la révélation pop, charme son public parisien au Trianon », Culturebox,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Soulwax, Beth Ditto, Diplo, Big Boi, Wizkid et 24 autres nouveaux noms ! | Dour Festival 2018 | 11+12+13+14+15 July », sur www.dourfestival.eu (consulté le ).
  18. « Rock Werchter 2018 », sur www.rockwerchter.be (consulté le ).
  19. « Angèle sur son passage aux Vieilles Charrues : "J'adore cette ambiance de festival" », sur Europe 1 (consulté le )
  20. « Angèle se dépense sur La Thune », sur www.moustique.be (consulté le ).
  21. « Découvrez Angèle, la jeune chanteuse belge phénomène », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « Une chanson, une photo: Angèle dévoile la tracklist complète de son premier album », newsmonkey,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. « Angèle skie à la plage avec Roméo Elvis dans son nouveau clip », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le )
  24. « Taratata n° 528 - 100% Live au Zénith », sur mytaratata.com (consulté le ).
  25. « Angèle : “Dans le monde musical, je sens un sexisme encore très fort” », Télérama.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  26. « Angèle : son premier album "Brol" certifié disque de platine pour 100.000 ventes », Charts in France,‎ (lire en ligne).
  27. M. S., « Angèle : en moins d'un an, elle est certifiée disque de diamant avec Brol ! », sur Ma chaîne étudiante, (consulté le ).
  28. « Angèle donne une leçon de féminisme à Pierre Niney dans le clip Balance ton quoi » (consulté le ).
  29. « La chanson de l'année 2019 : Angèle, M. Pokora, Aya Nakamura et Jenifer en lice », sur Chartsinfrance.net, (consulté le ).
  30. « Cinq choses à savoir sur le festival du Roi Arthur », sur France 3 Bretagne (consulté le )
  31. « Angèle : pour "Flou", un nouveau clip en toute intimité » (consulté le ).
  32. « Perdus: Angèle voit toujours flou dans son nouveau titre », sur LEFIGARO, (consulté le )
  33. « Angèle parodie les pubs dans son nouveau clip et c'est un grand "oui" », sur Le HuffPost, (consulté le )
  34. Emilie Geffray, « NRJ Music Awards 2019: Angèle, Bigflo et Oli, Bilal Hassani... découvrez le palmarès complet », TV Mag/Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  35. « Victoires de la musique : Angèle décroche le prix du concert de l'année », sur LEFIGARO, (consulté le )
  36. « Tout est devenu flou au spectacle d’Angèle », sur Le Devoir (consulté le )
  37. « Dua Lipa et Angèle: leur duo «Fever» disponible le 30 octobre! », sur nrj.fr,
  38. « « Sur le duo avec Dua Lipa, il y a eu un effet ping-pong », confie Angèle », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  39. « Clip "Bruxelles je t'aime" : Angèle prend le train direction la Belgique », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  40. « Angèle dévoile la tracklist de son album depuis des montagnes russes dans une vidéo géniale », sur RTBF (consulté le )
  41. « Nonante-cinq, Angèle », sur Le Devoir (consulté le )
  42. « Angèle prête sa voix dans Toy Story 4 », sur parismatch.be, (consulté le )
  43. « Angèle prêtera sa voix à Lola Bunny dans "Space Jam 2" », sur Le HuffPost, (consulté le )
  44. Madame Figaro, « Angèle à Cannes avec Marion Cotillard et Adam Driver : le scénario parfait ? », sur Madame Figaro, (consulté le )
  45. « Orelsan, Zlatan Ibrahimovic, Angèle... L'impressionnant casting du prochain Astérix dévoilé », sur BFMTV (consulté le )
  46. « La chanteuse Angèle va jouer dans sa première série pour Canal+ », sur Konbini Biiinge - Le meilleur de la culture série saison après saison (consulté le )
  47. « Angèle se livre sans fard sur Netflix : doutes, angoisses, coming-out volé », sur LCI (consulté le )
  48. « "Angèle", un documentaire Netflix dévoile la face cachée du parcours de la chanteuse : impressions d'avant-première », sur Franceinfo, (consulté le )
  49. « Documentaires musicaux | Les caméras se tournent vers la musique », sur La Presse, (consulté le )
  50. « Angèle séparée de Léo Walk : elle ne regrette pas d'avoir exposé leur couple », sur www.purepeople.com (consulté le )
  51. Florian Quès, « Angèle fait son coming out sur Instagram », sur Têtu, (consulté le ).
  52. F. E. et C. W., « La chanteuse Angèle officialise son couple avec Marie Papillon », sur 20 Minutes, (consulté le ).
  53. Tom Spencer, « Angèle séparée de Marie Papillon : elle évoque sa tardive découverte de sa bisexualité », Pure People,‎ (lire en ligne)
  54. Eléna Pougin, « Que représente vraiment “Balance ton quoi”, l’ode féministe d’Angèle ? », sur https://www.intrld.com, (consulté le ).
  55. a et b Yves Quitté, Label d'Angèle, Lausanne, Favre Pierre-Marcel Eds, , 157 p. (ISBN 978-2-8289-1853-8, lire en ligne)
  56. « Angèle a manifesté pour les droits des femmes », sur Mouv (consulté le )
  57. « Angèle s'engage aux côtés de l'association KickCancer pour lutter contre le cancer des enfants », sur lalibre.be, .

Liens externes[modifier | modifier le code]