Cage the Elephant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cage the Elephant
Description de cette image, également commentée ci-après
Cage the Elephant.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Garage rock, rock alternatif, blues rock, rock indépendant
Années actives Depuis 2006
Labels Relentless Records, Jive Records, RED Ink Records, RCA Records
Site officiel www.cagetheelephant.com
Composition du groupe
Membres Matthew Shultz
Brad Shultz
Nick Bockrath
Matthan Minster
Daniel Tichenor
Jared Champion
Anciens membres Lincoln Parish

Cage the Elephant est un groupe de rock américain, originaire de Bowling Green. Formé en 2006, le groupe se délocalise à Londres, en Angleterre en 2008 avant la sortie de leur premier album. Le groupe comprend actuellement le chanteur Matthew Shultz, les guitaristes Brad Shultz et Nick Bockrath, le claviériste Matthan Minster, le bassiste Daniel Tichenor, et le batteur Jared Champion[1]. Lincoln Parish était guitariste solo de la formation en 2006 jusqu'en décembre 2013. Le premier album du groupe, Cage the Elephant, est publié en 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2006–2010)[modifier | modifier le code]

Brad Shultz au Barfly en 2008.

Les trois membres d'origine (Matt Schultz, Brad Schultz et Jared Champion) faisaient partie d'un groupe au lycée qui s'appelait Perfect Confusion et qui a enregistré un unique album. Perfect Confusion ne change pas de nom pour devenir Cage the Elephant ; le groupe se sépare simplement, et deux nouveaux membres les rejoignent pour créer Cage the Elephant.

Le groupe signe avec le label Relentless Records après avoir joué au festival South by Southwest. leur premier concert se fait en ouverture pour Queens of the Stone Age au Canada. Ils se délocalisent ensuite à Londres, en Angleterre[2] dans la banlieue de Leyton. À cette période, Lincoln n'est âgé que de 16 ans et ses parents signeront une décharge parentale. En 2008, ils participent à l'émission britannique Later... with Jools Holland avec Coldplay, Sia, Glen Campbell, John Mellencamp, et Amy Levere (qui serviront de public au groupe).

Ils enregistrent leur premier album, l'éponyme Cage the Elephant, publié le 23 avril 2008 au Royaume-Uni, le 21 mars 2009 aux États-Unis, au Japon, en Australie, et au Canada, et généralement bien accueilli par la presse spécialisée, principalement pour son énergie et sa puissance. Leur single Ain't No Rest for the Wicked atteint la 32e place de l'UK Singles Chart. Le nombre de fans de Cage the Elephant s'accroit significativement après que le groupe assure la première partie de The Pigeon Detectives au début de l'année 2008. Le single Ain't No Rest For the Wicked sera téléchargeable gratuitement sur iTunes la semaine du 12 avril. Le single Ain't No Rest For the Wicked est également choisi pour être la bande son de la présentation de Borderlands.

Thank You, Happy Birthday (2011–2012)[modifier | modifier le code]

Le deuxième album du groupe, Thank You, Happy Birthday, est publié en janvier 2011. Il compte 39 000 exemplaires vendus la première semaine, débutant deuxième du Billboard 200, après Showroom of Compassion de Cake[3].

Dans les années qui suivent, Cage the Elephant tourne en soutien à l'album. Le groupe multiplie les apparitions télévisées comme au Late Show with David Letterman[4] et au Tonight Show with Jay Leno[5]. Cage the Elephant joue aussi dans des festivals comme le Coachella et le Glastonbury Festival. Le 6 août 2011, Cage the Elephant joue pour le Kansas Speedway au festival Kanrocksas. Ils jouent aussi avec les Foo Fighters, en soutien à leur album Wasting Light. En octobre, Jared Champion souffre d'une appendicite aigüe immédiate qui exigera des soins urgents. Dave Grohl, chanteur des Foo Fighters et ex-batteur de Nirvana, le remplace pendant sa convalescence[6]. Le single à succès du groupe, Shake Me Down, est nommé pour un MTV Video Music Award dans la catégorie meilleure vidéo de rock en septembre 2011[7].

Cage the Elephant se popularise significativement en 2011. ils atteignent la première place de la liste des meilleurs nouveaux groupes en 2011 établie par Rolling Stone.

Melophobia (2013–2015)[modifier | modifier le code]

Kyle Davis, ancien membre de tournée, à Columbus, dans l'Ohio, en décembre 2014

Cage the Elephant se réunit en studio pour enregistrer son troisième album Melophobia[8]. Le premier single de l'album, Come a Little Closer, est publié sur YouTube et publié officiellement le 8 août 2013. Matt Shultz révélera le titre de l'album dans une interview avec iHeartRadio. Melophobiaest publié le 8 octobre 2013,est bien accueilli par la presse[9].

Le 24 août 2013, le groupe joue Melophobia dans son intégralité au Soundcheck Nashville devant familles et amis. Ils jouent aussi les chansons Spiderhead et Come a Little Closer sur la chaine de radio de Los Angeles KROQ. Lincoln Parish quitte le groupe en début décembre 2013[10]. Le guitariste Nick Bockrath le remplace au Jimmy Kimmel Live! le 9 décembre, et pour les concerts qui suivent. La tournée Melophobia se poursuit en 2014, avec un arrêt au Lollapalooza le 3 août[11]. Le groupe fait d'ailleurs escale à Paris pour présenter les nouveaux morceaux[12]. En août 2013, Brad Shultz et son épouse Lindsay auront un enfant appelé Etta Grace.

Tell Me I'm Pretty (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Cage the Elephant publie un quatrième album, Tell Me I'm Pretty, le 18 décembre 2015, avec Dan Auerbach, membre des Black Keys, à la production[13]. Le premier single de l'album, Mess Around, est le premier joué par le groupe le 29 octobre 2015[14]. Le groupe poste sur Twitter s'être inspiré des groupes Outkast et des Black Keys[14]. le groupe publie un deuxième single, Trouble[15]. En soutien à l'album, Too Late To Say Goodbye est publié avant la sortie de l'album dans son intégralité[16].

En 2017, Cage the Elephant est le premier groupe à jouer dans le nouveau stade de Nanterre[17], la U Arena. Le groupe joue en première partie des Rolling Stones.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Jared Champion – batterie, percussions (depuis 2006)
  • Brad Shultz – guitares solo et rythmique, claviers (depuis 2006)
  • Matthew Shultz – guitare solo, guitare rythmique (depuis 2006)
  • Daniel Tichenor – basse, chœurs (depuis 2006)
  • Nick Bockrath – guitare solo, chœurs (depuis 2017)
  • Matthan Minster – piano, claviers, guitares solo et rythmique (depuis 2017)

Ancien membre[modifier | modifier le code]

Membres de tournée[modifier | modifier le code]

  • Dave Grohl – batterie, percussions (2011)
  • Nick Bockrath – guitare solo, chœurs (2013–2017)
  • Matthan Minster – piano, claviers, guitares solo et rythmique, chœurs (2013–2017)
  • Joe Tichenor – guitares solo et rythmique (2013–2014)
  • Kyle Davis – batterie, percussions (2014)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Free Love
  • 2008 : In One Ear'
  • 2008 : Ain't No Rest For the Wicked
  • 2008 : In One Ear (New Version)
  • 2009 : Back Against the Wall
  • 2011 : Shake Me Down
  • 2011 : Aberdeen
  • 2012 : Come a Little Closer
  • 2016 : Trouble

Autres participations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Cage the Elephant », sur www.tcnj.edu (consulté le 18 septembre 2016).
  2. (en) « Cage the Elephant Clears Up Hippie Commune Rumors », BlackBook Magazine]], (consulté le 15 mai 2009).
  3. (en) « Cake Scores Lowest-Selling No. 1 Album in SoundScan History », Billboard, .
  4. (en) « Cage the Elephant celebrates 'Happy Birthday' on Letterman »,
  5. (en) « The Tonight Show Episode Guide » (consulté le 17 août 2011).
  6. (en) Dave Grohl drums for Cage The Elephant after sticksman Jared Champion falls ill – video, NME.COM.
  7. (en) « Cage the Elephant's VMA Nod 'A Total Surprise' », MTV.com, .
  8. Chronique de Melophobia sur Lords of Rock
  9. (en) « iHeartRadio @ Lollapalooza 2013: Matt Shultz of Cage The Elephant », YouTube, (consulté le 12 juillet 2014).
  10. (en) Adam Gold, « Lincoln Parish on His Decision to Leave Cage the Elephant | Nashville Cream », Nashville Scene, (consulté le 12 juillet 2014).
  11. (en) « Cage The Elephant | Lollapalooza 2014 | August 1-3, 2014 : Grant Park : Chicago, IL »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Lollapalooza.com (consulté le 12 juillet 2014).
  12. Review du concert à La Maroquinerie
  13. (en) « Cage the Elephant 'Tell Me I'm Pretty' Album Review » (consulté le 9 octobre 2016)
  14. a et b (en) « Cage the Elephant Doesn't 'Mess Around' on New Single: Listen » (consulté le 9 octobre 2016).
  15. (en) (en) « Cage the Elephant unveil new song "Trouble" – listen », (consulté le 9 octobre 2016).
  16. (en) « Cage the Elephant's "Tell Me I'm Pretty" Introduces a New, Tranquil Sound | The Amherst Student », sur amherststudent.amherst.edu (consulté le 9 octobre 2016).
  17. « Qui est Cage The Elephant, en première partie des Rolling Stones au U Arena ? », sur culturebox.francetvinfo.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]