Lauryn Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hill.
Lauryn Hill
Description de cette image, également commentée ci-après

Lauryn Hill en 2014 sur scène à Toronto, au Canada.

Informations générales
Surnom Ms. Lauryn Hill, L. Boogie
Naissance (41 ans)
East Orange, New Jersey, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteuse
Activités annexes Actrice
Genre musical Hip-hop, soul, neo soul, reggae
Instruments Voix
Années actives Depuis 1989
Labels Legacy Recordings

Lauryn Hill, née le à East Orange dans le New Jersey, est une chanteuse de hip-hop et de soul américaine. Elle est mieux connu comme membre des Fugees et par son album solo The Miseducation of Lauryn Hill.

Élevée à East Orange, dans le New Jersey, Hill se lance dans le chant avec sa famille. Elle jouit du succès en tant qu'actrice d'un jeune âge, participant fréquemment à un soap opera appelé As the World Turns et dans le film Sister Act 2. Au lycée, Hill fait la rencontre de Pras Michel avec qui il démarre un groupe, dans lequel se joint par la suite son cousin, Wyclef Jean. Ils se renomment les Fugees et publient deux albums, Blunted on Reality en 1994, et The Score en 1996, qui amassera plus de 6 millions d'exemplaires aux États-Unis.

The Miseducation of Lauryn Hill, publié en 1998, est, en date, le seul album solo de Hill. Il est très bien accueilli par la presse spécialisée, et expose sa vie dans le genre neo soul. L'album atteint la première place du classement Billboard 200 et s'y vend à plus de 8 millions d'exemplaires. Il contient les singles Doo Wop (That Thing) (aussi classé premier), Ex-Factor, et Everything Is Everything. Elle remporte grâce à l'album cinq prix à la 41e édition des Grammy Awards.

Peu après, Hill s'efface, insatisfaite de l'industrie musicale, et souffrant des répercussions de sa gloire. Son dernier album live, MTV Unplugged No. 2.0, publié en 2002, divise la presse spécialisée et se vend faiblement comparé à son premier album. Hill apparaît ensuite de temps à autre en tournée. En 2012, elle plaide coupable à des accusations d'évasion fiscale pour défaut de paiement d'impôts fédéraux, et en juillet 2013, elle commence à purger une peine de prison de trois mois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et The Fugees (1975–1997)[modifier | modifier le code]

Lauryn Hill est née le [1] à East Orange dans le New Jersey[2] d'une mère anglaise Valerie Hill et d'un consultant Mal Hill. Elle a un frère aîné, Malaney (né en 1972)[3],[4]. Sa famille baptiste[5] emménage à New York et à Newark pendant quelque temps avant de s'installer à South Orange, dans le New Jersey[2]. Lauryn Hill fréquente l'école Columbia High School à Maplewood dans la banlieue ouest de New York, où elle commence à chanter et à jouer à un très jeune âge. Elle rencontre là-bas Pras Michel qui est son camarade de classe, et son grand ami Wyclef Jean avec qui ils forment le groupe The Rap Translators (le nom The Tranzlator Crew n'ayant été attribué qu'a posteriori, car c'est sous le nom de The Rap Translators que le groupe commence à se produire et enregistrer) en 1989 alors que Lauryn n'a que 13 ans.

Parallèlement à son activité au sein des Rap Translators, Lauryn fait ses débuts en tant que comédienne et continue ses études à l'université Columbia. Elle joue dans les shows télévisés As the World Turns (dans le rôle de "Kira Johnson" en 1991) et le film Sister Act 2 sortie en 1993 aux côtés de Whoopi Goldberg, film dans lequel elle démontre ses talents vocaux au grand public. Plus tard, Lauryn Hill jouera aussi dans le film de Steven Soderbergh King Of The Hill (en tant qu'Arletta, l'opératrice d'ascenseur), la pièce Club 127 et les films animés Hav Plenty (1997) et Restaurant (1998).

En 1994, les membres de Rap Translators sont contraints de changer de nom afin d'éviter toute confusion et conflit avec un autre groupe du même nom. Le groupe devient alors The Fugees. Leur premier album Blunted on Reality était musicalement très prometteur mais n'a pas atteint ses objectifs en matière commerciale, lors de sa parution. Il fut suivi par The Score, un disque qui fut plusieurs fois disque de Platine ce qui a installé les Fugees dans un succès international.

The Miseducation of Lauryn Hill (1997–1999)[modifier | modifier le code]

Représentation de Lauryn Hill par l'artiste boki.b.

Le premier album de Lauryn Hill s'intitule The Miseducation of Lauryn Hill, enregistré entre 1997 et 1998 aux Tuff Gong Studios en Jamaïque[1],[6]. Le titre s'inspire de l'ouvrage The Mis-Education of the Negro de Carter G. Woodson et de The Education of Sonny Carson, un ouvrage autobiographique[7]. L'album fait participer D'Angelo, Carlos Santana, Mary J. Blige et John Legend[8]. Wyclef Jean ne compte initialement pas participer à l'enregistrement de cet album, mais offre finalement à Hill son aide à la production ; Hill refuse. Plusieurs chansons de l'album font part de sa frustration avec The Fugees ; I Used to Love Him parle de sa rupture avec Wyclef Jean[7]. D'autres chansons comme To Zion parle de sa décision d'avoir son premier enfant[9],[7].

Publié le 25 août 1998, l'album est bien accueilli par la presse spécialisée[10] et est l'album le mieux noté de l'année 1998[11]. La presse loue l'album pour son mélange de RnB, doo-wop, pop, hip-hop, et reggae[9] et sa représentation fidèle de la vie et des relations d'une femme[11]. David Browne, rédacteur à Entertainment Weekly, le considère comme « un album plein de force et d'émotion », et félicite Hill pour son « alternance entre chant et rap, évoquant à la fois passé et futur[12]. » Il compte plus de 423 000 exempalires vendus en une semaine[13] et atteint le Billboard 200 pendant quatre semaines ainsi que les Billboard RnB Albums pendant six semaines. Il compte près de 8 millions d'exemplaires total vendus aux États-Unis[14] et 12 millions à l'international[15],[16]. Entre 1998 et 1999, Hill gagne $25 millions de ses ventes et de ses tournées. Le premier single de l'album, Lost Ones, atteint la 27e place des classements au printemps 1998[17]. Le deuxième single, Doo Wop (That Thing), débute premier du Billboard Hot 100[17]. Les autres singles ayant atteint les classements sont Ex-Factor, Everything Is Everything et To Zion[17]. Dans le Pazz and Jop Critics Poll de 1998, Miseducation est classé second dans la liste des meilleurs albums, et Doo Wop (That Thing) second des meilleurs singles[18]. En novembre 1998, elle met au monde son deuxième enfant, Selah Louise[4],[19].

Dans sa course à la 41e édition des Grammy Awards en 1999, Hill devient la première femme nommée de l'année. Hormis pour Miseducation, elle est nommée pour sa participation de Can't Take My Eyes Off You pour le film Conspiracy Theory sorti en 1997, qui apparaît dans les classements Billboard[20] et pour sa participation à la production et l'écriture de la chanson A Rose Is Still a Rose, un succès pour Aretha Franklin[21]. Elle est pose pour plusieurs couvertures de magazine, comme Time'', Esquire, Rolling Stone, Teen People et The New York Times Fashion Magazine[22]. Pendant la cérémonie, Hill atteint un nouveau record en devenant la première femme récompensée cinq fois en une nuit[22], dans les catégories « album de l'année », « meilleur album de RnB », « meilleure chanson de RnB », « meilleure performance rap/hip-hop féminine », et « meilleure nouvelle artiste »[23].

En février 1999, Hill est récompensée quatre fois à la 30e édition des NAACP Image Awards[24]. En mai 1999, elle devient la plus jeune femme nommée dans la liste des 100 afro-américaines influentes du magazine Ebony[25]. En novembre la même année, elle est nommée par le même magazine comme l'un des 10 artistes de l'avenir par Ebony 2000: Special Millennium Issue[26].

Divers (2000–2009)[modifier | modifier le code]

En 2001, elle enregistre un album live de nouvelles chansons, MTV Unplugged No. 2.0. Accompagnée seulement d'une guitare, elle se concentre plus sur le message qu'elle veut faire passer, inspirée par ses convictions politiques et religieuses. En 2004 elle fait une apparition sur scène dans un documentaire musical de Michel Gondry: Dave Chappelle's Block Party, reformant pour l'occasion les Fugees aux côtés de Wyclef Jean et de Pras Michel. Elle apparait en tant que chanteuse dans les bandes originales des films Complots (Conspiracy Theory) en 1997 avec la chanson Can't take My Eyes Off You et Divine Secrets of the Ya-Ya Sisterhood en 2001 avec la chanson Selah, dédiée à sa fille du même prénom. Elle a de plus enregistré une toute nouvelle chanson intitulée Lose Myself pour la bande sonore du film Les Rois de la glisse en 2007. Un nouveau titre est apparu en 2008, il s'intitule World is a hustle.

Depuis 2007, son statut vacille entre silence radio et quelques concerts (quand ils ne sont pas annulés) dans lesquels Lauryn interprète des chansons nouvelles, non commercialisées telles que Take Too Much (Rich Man), Guarding The Gates. Malgré quelques rumeurs persistantes sur la toile, aucun album n'est officiellement prévu pour l'instant. D'habitude si secrète, l'ex-membre des Fugees s'est exprimée pour la première fois en dix ans sur sa disparition de la scène musicale. Dans une interview accordée au site NPR, Lauryn évoque notamment les raisons de ce départ précipité : « Il y en a eu plusieurs. Mais c'est en partie à cause du système de soutien dont j'avais besoin et qui n'était pas en place. Il y a eu aussi des raisons personnelles, des choses que j'ai faites pour me dire que ça valait le coup[réf. nécessaire]. » Mais même si l'artiste n'est pas en totale harmonie avec l'industrie du disque, elle n'exclut pas un éventuel retour en studio dans les prochains mois : « J'essaie d'élargir ma gamme et de chanter plus. Avec les Fugees et même avec l'album The Miseducation, c'était vraiment hip-hop, toujours chanté sur des beats. Je ne pense pas que le public m'ait entendu réellement chanter. Si je retourne en studio, peut-être que ce sera différent. Les gens en entendront plus. »

Activités et condamnation (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Quelques chansons furent confectionnées depuis 2007, 2008 avec Lose Myself (sur la BO du film d'animation Les Rois de la glisse), World is a Hustle entre autres exemples. 2010 voire 2011 verrait enfin un probable retour avec un nouvel album. Néanmoins, en mettant de côté l'année 2009 où Lauryn a annulé une majeure partie de ses dates de tournée, elle n'a de cesse de parcourir les nations et chanter sur scène ses chansons revisitées. C'est depuis juin 2010 qu'elle évoque un possible retour musical sur support.

Lauryn Hill est en concert à l'Olympia de Paris pour une unique date en France, le 16 avril 2012. Sa prestation reçoit un accueil mitigé[27]. Le 4 octobre 2012, elle participe au concert Orange ROCKCORPS organisé au dôme de Marseille. À la suite de sa condamnation pour fraude fiscale en mai 2013, elle est sous le coup d'une injonction légale lui donnant une date butoir pour sortir de nouvelles chansons, afin de payer ses dettes[28].

Le lundi 6 mai 2013, Lauryn Hill est condamnée par un tribunal de Newark, dans le New Jersey, à trois mois de prison et trois mois supplémentaires de résidence surveillée. Sa cellule doit l'accueillir à partir du 8 juillet 2013. En cause, des revenus de 1,8 million de dollars non déclarés entre 2005 et 2007. S'ajoutent aussi à cela les taxes fédérales et d'État impayées en 2008 et 2009, élevant le total des montants dus par la chanteuse à 2,3 millions de dollars. Avant la décision du tribunal, son avocat a assuré qu'elle s'est déjà acquittée de 970 000 dollars de dettes. Ses démêlés avec la justice l'encouragent à publier de nouvelles chansons. Elle explique sur son Tumblr la parution de son nouveau titre Neurotic Society. Elle était en effet sous le coup d'une injonction légale, et les autorités judiciaires lui auraient fixé une « date limite » de sortie. Lauryn Hill a annoncé avoir signé un contrat avec Sony et prépare un nouvel album[29].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lauryn Hill a six enfants: Zion David-Nesta né en 1997, Selah Louise née en 1998, Joshua né en 2002, John né en 2003, Sarah née en 2008 et un garçon né en 2011, Michael Roman. Son compagnon, Rohan Marley, l'un des fils de Bob Marley, l'a quittée alors qu'elle était enceinte de son dernier enfant déclarant qu'il n'en était pas le père.

Selon Wyclef Jean, Lauryn Hill serait bipolaire. Ce dernier a affirmé ne pas vouloir travailler avec Lauryn Hill tant qu'elle ne se ferait pas soigner. Lauryn Hill semble aller mieux malgré quelques excentricités quand elle donne des concerts comme le 23 janvier 2011 à Montréal[30]. Catholique pratiquante, elle revendique ses croyances : elle s'est entre autres battue contre les abus sexuels des prêtres aux États-Unis[31].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Catégorie Genre Chanson/album Année Résultat[33]
Meilleure performance vocale d'un groupe/duo de rap RnB Killing Me Softly 1996 Lauréat
Meilleur album de rap Hip-hop The Score 1996 Lauréat
Album de l'année Pop The Score 1996 Nomination
Meilleur chant pop féminin Pop Can't Take My Eyes Off You 1998 Nomination
Meilleure performance féminine en solo Hip-hop Lost Ones 1998 Nomination
Meilleure performance féminine en solo RnB Doo Wop (That Thing) 1998 Lauréat
Meilleure performance vocale d'un groupe/duo de RnB RnB Nothing Even Matters avec D'Angelo 1998 Nomination
Meilleure chanson de RnB (pour l'auteur) RnB A Rose Is Still A Rose - par Aretha Franklin 1998 Nomination
Meilleure chanson de RnB (pour l'auteur) RnB Doo Wop (That Thing) 1998 Lauréat
Meilleur album de RnB RnB The Miseducation of Lauryn Hill 1998 Lauréat
Meilleure performance féminine en solo Hip-hop Lost Ones 1998 Nomination
Meilleure nouvelle artiste Pop N/A 1998 Lauréat
Album de l'année Pop The Miseducation of Lauryn Hill 1998 Lauréat
Album de l'année Pop Supernatural 2000 Lauréat
Meilleur clip vidéo Général Everything Is Everything 2000 Nomination
Meilleure chanson de RnB (pour l'auteur) RnB All That I Can Say - Mary J. Blige 2000 Nomination
Meilleure collaboration pop avec chant Pop Turn Your Lights Down Low, avec Bob Marley, soundtrack de The Best Man 2001 Nomination
Meilleure performance féminine en solo Hip-hop Mystery Of Iniquity 2003 Nomination
Meilleure performance vocale d'un groupe/duo de rap RnB So High, avec John Legend 2005 Nomination

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Chris Nickson, Lauryn Hill: She's Got That Thing, St Martin's Press, , 13, 148 p. (ISBN 0-312-97210-5).
  2. a et b (en) « Interview: Lauryn Hill, Singer, Songwriter & Record Producer », Academy of Achievement (consulté le 7 juin 2013).
  3. (en) Christopher John Farley, « Hip-Hop Nation: Lauryn Hill »,‎ (consulté le 18 juin 2013).
  4. a et b (en) « Most Beautiful: Lauryn Hill: Musician »,‎ (consulté le 30 juin 2013).
  5. (en) Greg Kot, « The Rolling Stone Music Awards: Lauryn Hill »,‎ (consulté le 30 juin 2013).
  6. (en) Leah Furman et Furman, Elina, Heart of Soul: The Lauryn Hill Story, Ballantine Books, (ISBN 0-345-43588-5).
  7. a, b et c (en) Laura Checkoway, « Inside 'The Miseducation of Lauryn Hill' »,‎ (consulté le 25 juin 2013).
  8. (en) « The Miseducation of Lauryn Hill (Credits) », AllMusic (consulté le 8 juin 2013).
  9. a et b Ethan Brown, « Queen of the Hill », Teen People,‎ , p. 65–70.
  10. (en) Neil Strauss, « 5 Grammys to Lauryn Hill; 3 to Madonna »,‎ (consulté le 31 mars 2013).
  11. a et b (en) Geoff Boucher, « The Legal Tangle of 'Miseducation' »,‎ (consulté le 31 mars 2013).
  12. (en) David Browne, « Music Review: 'The Miseducation of Lauryn Hill' », Entertainment Weekly,‎ (consulté le 18 juin 2013).
  13. Anita Samuels, « Lauryn Hill to Do That Live 'Thing' », Billboard,‎ , p. 8
  14. (en) « RIAA - Gold & Platinum Searchable Database », Recording Industry Association of America (consulté le 7 juillet 2013).
  15. (inscription nécessaire) (en) Josh Tyrangiel, « Lauryn Hill: Unplugged And Unglued »,‎ (consulté le 7 juillet 2013).
  16. (en) « Columbia Records Releasing Groundbreaking New Lauryn Hill Album MTV Unplugged No. 2.0 », PR Newswire,‎ (consulté le 7 juillet 2013)
  17. a, b et c (en) « Lauryn Hill - Chart History (Hot 100) », Billboard (consulté le 8 juin 2013).
  18. (en) Robert Christgau, « Pazz & Jop 1998 Critics Poll », The Village Voice (consulté le 18 juin 2013).
  19. (en) « Keeping it in the family! Lauryn Hill brings her children on stage to perform but her son breaks down in tears after forgetting words », Londres,‎ (consulté le 9 juin 2013).
  20. (en) « Lauryn Hill: Awards », AllMusic (consulté le 11 août 2013).
  21. (en) Wesley Britton, « Music Review: Aretha Franklin - Knew You Were Waiting: The Best of Aretha Franklin 1980-1998 »,‎ (consulté le 14 juillet 2013).
  22. a et b (en) Andrea Lewis, « The Missed Message of Lauryn Hill »,‎ (consulté le 6 juillet 2013).
  23. (en) « Past Winners Search: 'Lauryn Hill' », National Academy of Recording Arts and Sciences (consulté le 11 août 2013).
  24. (en) « Lauryn Hill Wins Four NAACP Awards », MTV News,‎ (consulté le 8 juin 2013).
  25. (en) « 100+ Most Influential Black Americans »,‎ (consulté le 9 juillet 2013).
  26. (en) « Jesse Jackson Jr., Lauryn Hill, Serena, Puff Daddy Are Among The Super Leaders Of The Future »,‎ (consulté le 9 juillet 2013).
  27. Julie Deléant, « [Report] Lauryn Hill @ Olympia », Surlmag.fr,‎ .
  28. « Lauryn Hill derrière les barreaux »,‎
  29. Le HuffPost/AFP, « Lauryn Hill condamnée à 3 mois de prison pour fraude fiscale » sur Le Huffington Post, 7 mai 2013.
  30. http://www.voir.ca/blogs/alexandra_vixamar/archive/2011/02/11/patience-et-frissons.aspx
  31. (en)version Internet archivée
  32. Classé parmi les 50 plus grands albums de tous les temps (Women who rock The 50 greatest albums of all time)
  33. GRAMMY Winners Search

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :