Arnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnon (homonymie).
l'Arnon
L'Arnon à Chârost, vue du vieux pont, en 2009.
L'Arnon à Chârost, vue du vieux pont, en 2009.
Caractéristiques
Longueur 150,5 km [1]
Bassin 2 274 km2 [réf. nécessaire]
Bassin collecteur Bassin de la Loire
Débit moyen 14,4 m3/s (Méreau) [réf. nécessaire]
Régime Pluvial
Cours
Source source
· Localisation Saint-Marien
· Altitude 438 m
· Coordonnées 46° 25′ 09″ N, 2° 14′ 35″ E
Confluence le Cher
· Localisation Vierzon
· Altitude 98 m
· Coordonnées 47° 13′ 01″ N, 2° 00′ 40″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Théols, Sinaise et Joyeuse
· Rive droite Fausse
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes
Départements Creuse, Allier, Indre, Cher
Principales localités Chârost, Lignières, Méreau et Vierzon

Sources : SANDRE:« K6--0240 », Géoportail, Banque Hydro

L'Arnon est une rivière française, qui coule dans les départements de la Creuse, de l'Allier, de l'Indre et du Cher, en régions Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes et Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle prend sa source[1] dans l'extrême nord-est du département de la Creuse, près de Saint-Marien, à une altitude de 438 m. Son confluent[1], avec le Cher, se trouve à quelques kilomètres à l'ouest de Vierzon, après un cours de 150,5 km.

Le vieux pont de Chârost, en 2009.
Le vieux pont de Chârost, en 2009.

Affluents[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Arnon est une rivière moyennement abondante, comme la plupart des cours d'eau de plaine du bassin versant de la Loire.

L'Arnon à Méreau[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé sur une période de 35 ans (1960-2002), à Méreau, localité du département du Cher située à très peu de distance au sud de Vierzon, c'est-à-dire peu avant son confluent avec le Cher. Le bassin versant de la rivière y est de 2 164 km2[2] , soit la quasi-totalité de ce dernier[réf. nécessaire].

Le module de la rivière à Méreau est de 14,4 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : K6192420 - L'Arnon à Méreau pour un bassin versant de 2 164 km2[2]
(1960-2002 - données calculées sur 35 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

L'Arnon présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 20,1 et 33,3 m3/s, de décembre à mars inclus (avec un maximum en février), et des basses eaux d'été-automne, de juillet à octobre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 5,59 m3/s au mois d'août[2].

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 1,5 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 1 500 litres par seconde[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être assez importantes, caractéristique partagée par la plupart des affluents de la Loire, mais sans commune mesure avec les crues des affluents de la Loire situés à l'ouest du bassin (Creuse, Gartempe, Mayenne, Sèvre nantaise ou encore Oudon et Anglin).

Ainsi les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 100 et 160 m3/s. Le QIX 10 est de 190 m3/s, le QIX 20 de 230 m3/s[2], tandis que le QIX 50 n'a pas été calculé.

Le débit instantané maximal enregistré à Méreau durant la période d'observation a été de 242 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 223 m3/s le 29 mai de la même année[2]. En comparant la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, on constate que cette crue était seulement d'ordre vicennal, et donc destinée à se reproduire assez fréquemment.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 200 millimètres annuellement, ce qui est nettement inférieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, et aussi à la moyenne des bassins du Cher (223 millimètres/an à Tours), et de la Loire (244 millimètres/an). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) atteint 6,3 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Pêche et poissons[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau est de deuxième catégorie ; les poissons susceptibles d’être péchés sont : ablette, barbeau commun, black-bass à grande bouche, brème, brochet, carassin, gardon, goujon, perche, poisson-chat, rotengle, sandre, silure et tanche.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Arnon (K6--0240) » (consulté le 22 décembre 2011)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - (K6192420) » (consulté le 1er novembre 2016)
  1. Site du Géoportail, consulté le 22 décembre 2011.