Ozanne (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ozanne.
Article général Pour un article plus général, voir Réseau hydrographique d'Eure-et-Loir.

l'Ozanne
Illustration
Les anciens lavoirs de Brou sur l'Ozanne.
Caractéristiques
Longueur 44 km [1]
Bassin 278 km2 [1]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 1,46 m3/s (Trizay-lès-Bonneval) [2]
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire le SMAR ou Syndicat mixte d'aménagement et de restauration du bassin du Loir en Eure-et-Loir[3]
Régime pluvial océanique
Cours
Source principale au lieu-dit le Burail, dans le Bois de Beaumont
· Localisation Béthonvilliers
· Altitude 222 m
· Coordonnées 48° 14′ 20″ N, 0° 55′ 08″ E
Source secondaire au lieu-dit les Mézarbières
· Localisation Beaumont-les-Autels
· Altitude 212 m
· Coordonnées 48° 14′ 40″ N, 0° 56′ 14,5″ E
Confluence le Loir
· Localisation Bonneval
· Altitude 129 m
· Coordonnées 48° 11′ 32″ N, 1° 22′ 30″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Montparentière
· Rive droite Sainte Suzanne, Esse, Tronchet, Vollards
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Eure-et-Loir
Arrondissements Nogent-le-Rotrou, Châteaudun
Cantons Authon-du-Perche, Brou, Bonneval
Régions traversées Centre-Val de Loire
Principales localités Brou, Bonneval

Sources : SANDRE:« M1034000 », Géoportail, Banque Hydro

L'Ozanne est une rivière française située dans le département d'Eure-et-Loir, en région Centre-Val de Loire, et un affluent droit du Loir, et donc un sous-affluent de la Loire, par la Sarthe et la Maine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière prend sa source dans le Perche-Gouët sur la commune de Béthonvilliers, à 222 m d'altitude, au lieu-dit le Burail, dans le Bois de Beaumont[4]. Géoportail signale une autre source de l'Ozanne, au lieu-dit les Mézarbières, sur la commune de Beaumont-les-Autels, à 212 m d'altitude[4].

De 44 km de longueur[1], elle coule globalement de l'ouest vers l'est, et est composée de deux bras, la Suzanne ou Sainte-Suzanne et l'Ozanne de Dampierre ou Moranne ou Mozanne qui se réunissent près de Brou.

Elle se jette dans le Loir, en rive droite, à un kilomètre au nord de Bonneval, à 129 m d'altitude, au lieu-dit Ouzenain[4].

Communes et cantons traversées[modifier | modifier le code]

Dans le seul département d'Eure-et-Loir, l'Ozanne traverse les douze communes[1] suivantes, dans trois cantons, de l'amont vers l'aval, de Béthonvilliers (source), Beaumont-les-Autels, Miermaigne, Moulhard, Luigny, Unverre, Dampierre-sous-Brou, Brou, Yèvres, Dangeau, Trizay-lès-Bonneval, Bonneval (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Ozanne prend source dans l'ancien canton d'Authon-du-Perche, traverse le canton de Brou, conflue dans l'ancien canton de Bonneval, le tout dans les deux arrondissements de Nogent-le-Rotrou et de Châteaudun.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Ozanne traverse une seule zone hydrologique « L'Ozanne & ses affluents » (M103) de 278 km2 de superficie[1]. Celui-ci est constitué à 91,52 % de « territoires agricoles », à 6,55 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 1,76 % de « territoires artifialisés » et à 0,12 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le SMAR ou Syndicat mixte d'aménagement et de restauration du bassin du Loir en Eure-et-Loir depuis le [3].

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Ozanne a quatorze affluents référencés[1] dont sept bras :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler est donc de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Ozanne à Trizay-lès-Bonneval[modifier | modifier le code]

Le débit de l'Ozanne a été observé pendant une période de 42 ans (1973-2014), à Trizay-lès-Bonneval, au village de Prémoteux, à 126 m d'altitude, localité du département d'Eure-et-Loir, située tout près du confluent avec le Loir[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 268 km2 soit 96 % du total 278 km2[1].

Le module de la rivière à Trizay-lès-Bonneval est de 1,46 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : M1034020 - L'Ozanne à Trizay-lès-Bonneval (Prémoteux) pour un bassin versant de 268 km2[2]
(08/04/2014 - Données calculées sur 42 ans de 1973 à 2014)

L'Ozanne présente des fluctuations saisonnières de débit importantes, avec des hautes eaux d'hiver portant le débit mensuel moyen à des niveaux situés entre 2,71 et 3,61 m3/s, de décembre à mars inclus (maximum en janvier), et des basses eaux d'été, de fin mai à début octobre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusque 0,235 m3/s au mois d'août (235 litres par seconde)[2], ce qui est fort acceptable et loin d'être sévère.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Cependant, le VCN3 peut chuter jusque 0,044 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 44 litres par seconde[2], ce qui devient sévère.

Crues[modifier | modifier le code]

D'autre part, les crues peuvent être assez importantes. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 31 et 46 m3/s. Le QIX 10 vaut 56 m3/s, tandis que le QIX 20 est de 66 m3/s. Enfin le QIX 50 se monte à 79 m3/s[2].

Le débit instantané maximal enregistré a été de 65,2 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 52,6 m3/s le En comparant le premier de ces chiffres aux valeurs des différents QIX de la rivière, il apparaît que cette crue n'était même pas d'ordre vicennal et donc nullement exceptionnelle. On peut considérer qu'elle est destinée à se répéter tous les 10-15 ans en moyenne. La hauteur maximale instantanée a été de 1 920 mm soit 1,92 m le [2].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans le bassin de l'Ozanne est de 173 millimètres par an ce qui est médiocre, très nettement inférieur à la moyenne d'ensemble de la France, mais également à celle de l'ensemble du bassin versant de la Loire (244 millimètres par an). Elle est très semblable à celle de son voisin l'Yerre (176 millimètres par an). Le débit spécifique (ou Qsp) se monte dès lors à 5,5 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

  • Mentionnée sous le nom d'Ouzanne en 1455 et d'Ouzaine en 1724

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Sur son cours, Géoportail signale d'amont en aval les lieux-dits suivants : le moulin de Vinet, le moulin de l'Orme, le moulin Foulon, le moulin Vieux et un gué, le moulin Brière, le moulin de Forçonnerie, le moulin d'Epasses, la base de plein air et de loisirs ainsi que le centre de voile à l'ouest de Brou, la station d'épuration de cette même commune, la station d'épuration d'Yèvres, le moulin Georges, l'Étang de Montemont, la station d'épuration de Dangeau, le moulin de la Varenne, le moulin de Patry, un gué, le moulin de Frécot, soit au moins onze lieux-dits mentionnant le terme « moulin ».

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

La rivière Ozanne marque la limite nord d'une petite ZNIEFF de type I, d'un hectare et reposant sur des alluvions, décrite depuis 2003, à l'ouest de Dangeau : ZNIEFF 240030457 - Chenaie-charmaie de la Poupelière[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

Ressources relatives à la géographie : GeoNames • SandreVoir et modifier les données sur Wikidata