Benaize

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benaize (homonymie).
la Benaize
La Benaize à la Trimouille, en 2008.Benaize sur Commons
La Benaize à la Trimouille, en 2008.
Caractéristiques
Longueur 79 km [1]
Bassin 581 km2 [1]
Bassin collecteur Bassin de la Loire
Débit moyen 5 m3/s (Saint-Hilaire-sur-Benaize)
Régime Pluvial
Cours
Source source
· Localisation Mailhac-sur-Benaize
· Altitude 257 m
· Coordonnées 46° 14′ 15″ N 1° 26′ 50″ E / 46.2374, 1.4473 (Source - la Benaize)
Confluence Anglin
· Localisation Saint-Hilaire-sur-Benaize, Mauvières
· Altitude 119 m
· Coordonnées 46° 34′ 27″ N 1° 04′ 06″ E / 46.5741, 1.0683 (Confluence - la Benaize)
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Asse
· Rive droite Vivet
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Creuse, Haute-Vienne, Vienne, Indre
Régions traversées Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Centre-Val de Loire
Principales localités Cromac, Jouac et La Trimouille

Sources : SANDRE:L56-0300, Géoportail, Banque Hydro

La Benaize est une rivière française, qui coule dans les départements de la Creuse, de la Haute-Vienne, de la Vienne et de l'Indre, en régions Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Centre-Val de Loire. C'est un affluent de l'Anglin donc un sous-affluent de la Loire par la Gartempe, la Creuse et la Vienne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle naît[1] au niveau de la limite entre la Creuse et la Haute-Vienne à peu de distance au nord-ouest de La Souterraine sur la commune de Mailhac-sur-Benaize. Elle se dirige globalement vers le nord-ouest puis le nord, traversant ainsi la partie nord-est du département de la Haute-Vienne, puis les régions sud-est du département de la Vienne. Son confluent[1] avec l'Anglin, se trouve entre les localités de Saint-Hilaire-sur-Benaize et Mauvières, dans le département de l'Indre.

La Benaize au nord de la Haute-Vienne.
La Benaize au nord de la Haute-Vienne.

Topnonymes[modifier | modifier le code]

La Benaize a donné son hydronyme aux deux communes suivantes de Mailhac-sur-Benaize et Saint-Hilaire-sur-Benaize.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Dans les quatre départements de la Creuse, de l'Indre, de la Vienne et de la Haute-Vienne, la Benaize traverse dix-sept communes[1].

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Benaize traverse sept zones hydrographiques pour une superficie totale de 581 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 91,23 % de « territoires agricoles », à 7,82 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 0,79 % de « territoires artificialisés », à 0,21 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Benaize a vingt tronçons affluents référencés[1] dont :

  • la Garde ;
  • la Chaume ;
  • le Glevert ;
  • le Vivet ;
  • le Bonnet ;
  • la Mazère ;
  • le Cros ;
  • la Font chaude ;
  • la Brosse ;
  • le Monsandeau ;
  • l'Asse, 44,4 km sur huit communes avec huit tronçons affluents référencés[3] ;
  • le Narablon, 21,7 km sur quatre communes avec trois tronçons affluents de rang de Strahler deux[4] ;
  • le Corcheron.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Benaize à la Trimouille[modifier | modifier le code]

La Benaize fait l'objet d'une nouvelle station depuis le 6 octobre 2014 à la Trimouille : L5673010 à 97 m d'altitude et pour un bassin versant de 507 km2.

La Benaize à Jouac[modifier | modifier le code]

La Benaize a été observée depuis le 1er janvier 1979 à la station L5623010 La Benaize à Jouac, à 181 m d'altitude pour un bassin versant de 190 km2[5].

Le module y est de 1,94 m3/s[5].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : L5623010 - La Benaize à Jouac pour un bassin versant de 190 km2 et à 181 m d'altitude[5]
(le 08-11-2015 - données calculées sur 37 ans de 1979 à 2015)
Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,031 m3/s, ce qui reste est faible[note 1],[5].

Crues[modifier | modifier le code]

Le débit journalier maximal a été observé le pour 79,40 m3/s. Le débit instantané maximal a été observé le [note 2] avec 79,40 m3/s en même temps que la hauteur maximale instantanée de 375 cm soit 3,75 m[5].

Le QIX 10 est de 68 m3/s, le QIX 20 est de 80 m3/s, et le QIX 50 est de 96 m3/s[5]. Le QIX 2 est de 36 m3/s, et le QIX 5 est de 55 m3/s[5].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 323 millimètres annuellement, ce qui est dans la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 10,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[5].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Pêche et poissons[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau est de deuxième catégorie ; les poissons susceptibles d’être péchés sont : ablette, barbeau commun, black-bass à grande bouche, brème, brochet, carassin, gardon, goujon, perche, poisson-chat, rotengle, sandre, silure et tanche.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. un peu moins de 1,6 % du module à 1,94 m3/s
  2. à 17h26

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Sandre, « Fiche cours d'eau - La Benaize (L56-0300) » (consulté le 22 décembre 2011).
  2. Site du Géoportail, consulté le 22 décembre 2011.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Asse (L56-0310) » (consulté le 24 novembre 2015)
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Narablon (L5664200) » (consulté le 24 novembre 2015)
  5. a, b, c, d, e, f, g et h Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Benaize à Jouac (L5623010) » (consulté le 18 novembre 2015)