Igneraie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Igneraie
L'Igneraie à Lacs, en 2012.
L'Igneraie à Lacs, en 2012.
Caractéristiques
Longueur 37,4 km [1]
Bassin 167 km2 [1]
Bassin collecteur Bassin de la Loire
Débit moyen 2,5[réf. nécessaire] m3/s
Régime Pluvial
Cours
Source Bois de Bougazeau
· Localisation Lignerolles
· Altitude 359 m
· Coordonnées 46° 30′ 40″ N, 2° 09′ 03″ E
Confluence Indre
· Localisation Montipouret
· Altitude 175 m
· Coordonnées 46° 39′ 32″ N, 1° 56′ 02″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Étang et Rebesson
· Rive droite Cloux et Pontet
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Principales localités Lacs, Saint-Chartier et Nohant-Vic

Sources : SANDRE, Géoportail

L'Igneraie est une rivière française, qui coule dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Longue de 37,4 km[1], elle naît sur la commune de Lignerolles[1]. Son confluent avec l'Indre[1] est situé sur le territoire de la commune de Montipouret[1].

L'Igneraie en direction de Champillet, à Lacs, en 2012.
L'Igneraie en direction de Champillet, à Lacs, en 2012.

L'Igneraie traverse le département de l'Indre, en passant par les communes[2] de Champillet, Lacs, Lignerolles, Montipouret, Montlevicq, Nohant-Vic, Saint-Chartier, Thevet-Saint-Julien, Urciers et Verneuil-sur-Igneraie.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le panneau de la rivière, en 2012.
Le panneau de la rivière, en 2012.

L'Igneraie à comme affluents, les ruisseaux : L'Urciers, La Vallas, L'Étang, Le Rebesson, La Fausse Rivière, Les Cloux, Le Pontet, Les Notes et La Chèvre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

L'Igneraie à Lacs, en 2012.
L'Igneraie à Lacs, en 2012.

Loisirs[modifier | modifier le code]

Activités nautiques[modifier | modifier le code]

Pêche et poissons[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau est de deuxième catégorie ; les poissons susceptibles d’être péchés sont : ablette, barbeau commun, black-bass à grande bouche, brème, brochet, carassin, gardon, goujon, perche, poisson-chat, rotengle, sandre, silure et tanche[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Igneraie (K70-0300) » (consulté le 22 décembre 2011).
  2. Site du Géoportail, consulté le 22 décembre 2011.
  3. « AAPPMA La Châtre - La Truite », sur www.federationpeche.fr/36 (consulté le 10 novembre 2013)