Abloux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

l'Abloux
(ruisseau de l'Age du Mont)
Illustration
L'Abloux à Chazelet, en 2010.
Caractéristiques
Longueur 49,7 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur Bassin de la Loire
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 4
Organisme gestionnaire syndicat intercommunal d'Aménagement du bassin de l'Anglais[2]
Régime Pluvial
Cours
Source source
· Localisation Azerables
· Altitude 360 m
· Coordonnées 46° 20′ 11″ N, 1° 29′ 09″ E
Confluence Anglin
· Localisation Prissac
· Altitude 105 m
· Coordonnées 46° 30′ 41″ N, 1° 15′ 04″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Chinan et Chassepin
· Rive droite Sonne et Gas
Pays traversés Drapeau de la France France
Arrondissements Guéret, La Châtre, Le Blanc
Départements Creuse, Indre
Cantons Dun-le-Palestel, Saint-Gaultier, Argenton-sur-Creuse, Saint-Gaultier
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire
Principales localités Éguzon-Chantôme

Sources : SANDRE:« L55-0300 », Géoportail

L'Abloux est une rivière française, qui coule dans les départements de la Creuse et de l'Indre, en régions Nouvelle-Aquitaine et Centre-Val de Loire. C'est un affluent droit de l'Anglin, donc un sous-affluent de la Loire, par la Gartempe, la Creuse et la Vienne.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 49,7 km[1] de longueur, l'Abloux prend sa source dans le département de la Creuse à 360 m d'altitude aux pieds des monts de la Marche, sur la commune d'Azerables. Il s'appelle ruisseau de l'Age du Mont sur cette commune, jusqu'à ce qu'il conflue avec le ruisseau de la Corde[3] et coule dans la direction générale nord-ouest.

Son confluent[1] avec l'Anglin se trouve près de la commune de Prissac qui est situé dans le département de l'Indre, à 105 m d'altitude.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements de la Creuse et de l'Indre , l'Abloux traverse les douze communes suivantes, dans cinq cantons, dens le sens amont vers aval : Azerables (source), Bazelat, Saint-Sébastien, Parnac, Éguzon-Chantôme, Bazaiges, Vigoux, Saint-Gilles, Chazelet, Saint-Civran, Sacierges-Saint-Martin, Prissac (confluence).

Soit en termes de canton, l'Abloux prend source dans l'ancien canton de La Souterraine, (aujourd'hui dans celui de Dun-le-Palestel), traverse les cantons de Saint-Gaultier et d’Argenton-sur-Creuse et conflue dans l'ancien canton de Bélâbre (aujourd'hui dans celui de Saint-Gaultier), le tout dans les arrondissements de Guéret, de La Châtre, et du Blanc.

Toponyme[modifier | modifier le code]

L'Abloux a donné son hydronyme à un hameau de la commune de Saint-Gilles, dans lequel il y avait une implantation d'anciennes forges.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Abloux traverse les quatre zones hydrographiques L551, L552, L553 et L554 pour une superficie totale de 531 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 84,22 % de « territoires agricoles », à 14,41 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 1,24 % de « territoires artificialisés », à 0,08 % de « surfaces en eau »[1]. Le bassin versant est aussi dans le Boischaut Sud et le parc naturel régional de la Brenne.

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le syndicat intercommunal d'aménagement du bassin de l'Anglin, sis à Bélâbre[2]

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Abloux a quinze tronçons affluents référencés[1], dont :

  • le ruisseau de la Corde (rd[note 1])
  • le ruisseau le Gas (rd) 2,6 km sur Bazelat.
  • le ruisseau de Pontaraux, ou ruisseau de Pontaraud[3] (rg)
  • le ruisseau de Chassepin (rg) 3,9 km sur Mouhet, Parnac et Saint-Sébastien.
  • le ruisseau des Braises (rg)
  • le ruisseau de la Fontaine du Ris (rd)
  • le ruisseau la Rivaille (rd)
  • le ruisseau l'Auneu (rd)
  • le ruisseau de Ponquareau (rd)
  • le ruisseau de Chinan (rg) 6,9 km sur Roussines, Sacierges-Saint-Martin, Saint-Civran et Saint-Gilles avec trois affluents.
    • le ruisseau de l'Étang neuf (rg)
    • le ruisseau des Vallées (rg) 2,4 km sur Roussines avec un aflluent.
    • le ruisseau de Montbroux (rg)
  • le ruisseau de l'Etang (rg)
  • la rivière la Sonne (rd) 30,1 km avec plus de six tronçons affluents et de rang de Strahler trois.

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Son rang de Strahler est donc de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Loisirs[modifier | modifier le code]

Activités nautiques[modifier | modifier le code]

Pêche et poissons[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau est de première catégorie[réf. nécessaire] ; les poissons susceptibles d’être péchés sont : ablette, barbeau commun, black-bass à grande bouche, brème, brochet, carassin, gardon, goujon, perche, poisson-chat, rotengle, sandre, silure et tanche[réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Abloux (L55-0300) » (consulté le 22 décembre 2011).
  2. a et b « BeLâbre - Le trait d'union n°60 de Décembre 2012 », sur www.ville-belabre.fr (consulté le 25 avril 2016)
  3. a et b Géoportail - Institut géographique national (France), « Géoportail » (consulté le 20 décembre 2009)

Ressources relatives à la géographie : GeoNames • SandreVoir et modifier les données sur Wikidata