Mareuil-sur-Arnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mareuil.

Mareuil-sur-Arnon
Mareuil-sur-Arnon
Mareuil-sur-Arnon vue du Sud-Est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Bourges
Canton Chârost
Intercommunalité Communauté de communes Fercher - Pays florentais
Maire
Mandat
Véronique Brisson
2014-2020
Code postal 18290
Code commune 18137
Démographie
Gentilé Mareuillois
Mareuilloises
Population
municipale
546 hab. (2016 en diminution de 1,27 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 52′ 55″ nord, 2° 09′ 36″ est
Altitude Min. 132 m
Max. 172 m
Superficie 25,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mareuil-sur-Arnon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mareuil-sur-Arnon

Mareuil-sur-Arnon est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est arrosé par la rivière Arnon.

Elle dépend du RPI[1] : Ségry (Indre) - Chezal-Benoît - Mareuil-sur-Arnon.

La culture de la lentille verte du Berry[2] est présente dans la commune.

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays de la Champagne berrichonne

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Ambroix Primelles Rose des vents
Ségry N
O    Mareuil-sur-Arnon    E
S
Chezal-Benoît Saint-Baudel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les toponymes du type Mareuil sont issus du celtique (gaulois) maro-ialon signifiant « grande clairière ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier seigneur de Mareuil connu est Ebrard d'Issoudun vers 1007[3].

La communauté de Mareuil est en crise démographique au début du XVIIIe siècle, puisqu’elle passe de 127 feux en 1709 à 125 en 1726[4]. L’hiver de 1709-1710 notamment cause de nombreuses pertes, ainsi que la grande canicule de 1719 (qui tua beaucoup par dysenterie)[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 En cours Véronique Brisson SE Chef d'entreprise
mars 2001 2014 Jean-Pierre Pineau PR  
? 2001 Jacques Auberger    
1995 ? Anne Zeller    
1983 1995 Max Bourgeade    
1977 1983 Claude Ravier    
1959 1977 Gabriel Auberger    
1953 1959 Pierre Verrié    
1935 1953 Léon Henriet PCF Bûcheron

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 546 habitants[Note 1], en diminution de 1,27 % par rapport à 2011 (Cher : -1,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6901 1601 1911 4001 5001 6101 5651 7151 890
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9361 9162 0111 9151 6891 7191 6711 5871 464
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3381 3611 2671 1311 0601 0561 011949871
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
869822715659611591601566544
2016 - - - - - - - -
546--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Mareuil-sur-Arnon a une offre de services diversifiés pour une commune de cette taille : (boulangerie, épicerie, restaurant, bar), médecin, infirmière libérale, pharmacie, coiffure, taxi, artisans divers[10].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame-de-l'Assomption.
  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption, anciennement Saint-Pierre, XII°, XIV° ou XV° et XIX°. L'église actuelle est presque entièrement reconstruite en 1882-1884[3].
  • Quelques tours en ruine d'un ancien château.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Baillot ou Bayot, dit Liotard (né vers 1797), curé dans le Cher ; animateur du mouvement démocrate dans le village de Mareuil-sur-Arnon (Cher) ; victime de la répression déclenchée en 1851[11].
  • Pierre Forest (1851-1914), né à Mareuil, ouvrier plâtrier, militant socialiste blanquiste, journaliste dans la presse. Il est enterré à Pantin[12]
  • Léon Henriet (1879-1963), maire de Mareuil-sur-Arnon de 1935 à 1953, bûcheron ; militant communiste et syndicaliste CGTU du Cher[13].
  • Albert Gouliard, (dans la résistance : Lieutenant Albert) (1915-1944), militaire, résistant, capitaine des FFI (maquis de Cluis), mort au combat à Mareuil-sur-arnon le 10 septembre 1944[14], une stèle est élevée à Mareuil-sur-Arnon route de Chateauneuf[15].
  • Muriel Cayet (née en 1961), peintre française. [16]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Cartier de Saint-René, Histoire de la seigneurie de Mareuil [« Issu de l'ouvrage : "Histoire du duché-pairie de Chârost et de la seigneurie de Mareuil", édité par A. Chaix & Cie, en 1879 »], Issoudun, A. Lyner, , 187 p. (ISBN 978-2-9525916-7-6, notice BnF no FRBNF41454756).
  • Liotard, abbé (curé de Mareuil-sur-Arnon), Opinion sur les candidatures des prêtres, par le citoyen-prêtre Liotard, ... [15 avril 1848.], Issoudun, impr. de H. Cotard, (s. d.), 16 p. (notice BnF no FRBNF30822801, lire en ligne).
  • Marcel Moreau, Un Village en Berry au 18e siècle : Mareuil-sur-Arnon : etude économique et sociale, [vers 1982], 158 p. Consultable à la Bibliothèque municipale de Bourges.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte RPI », sur www.ac-orleans-tours.fr (consulté le 18 août 2012)[PDF]
  2. Site de l'Institut national de l'origine et de la qualité : Lentilles vertes du Berry, consulté le 11 novembre 2014.
  3. a et b Le patrimoine des communes du Cher, collaboration rédactionnelle et photographie par canton, Floric éditions T1 et T2.
  4. Olivier Zeller, « Changement agraire et récession démographique : la première enquête Orry (1730). L'exemple de l'élection d'Issoudun », Annales de démographie historique 2/2007 (no 114), p. 169
  5. Zeller, op. cit., p. 145 et 153
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. http://www.mareuil-sur-arnon.fr/services-et-commerces
  11. http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25595, notice BAILLOT Louis ou BAYOT Louis, dit Liotard par Michel Pigenet, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 4 septembre 2018
  12. http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article113651, notice FOREST Pierre, Arthur par Claude Pennetier, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.
  13. http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article87424, notice HENRIET Léon, version mise en ligne le 10 avril 2010, dernière modification le 10 avril 2010
  14. http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article191522, notice GOULIARD Albert, Lucien, (dans la résistance : Lieutenant Albert) par Michel Gorand, version mise en ligne le 19 avril 2017, dernière modification le 30 mai 2018
  15. Photo André AUFRERE, « Stèle commémorative GOULIARD », sur http://www.memorialgenweb.org (consulté le 11 février 2019)
  16. « Biographie de Muriel Cayet »

Liens externes[modifier | modifier le code]