Esves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esves (homonymie).

l'Esves
Illustration
L'Esves à Ligueil.
Carte.
L'arrondissement de Loches en Indre-et-Loire.
Caractéristiques
Longueur 39,3 km [1]
Bassin 239 km2 [1]
Bassin collecteur bassin de la Loire
Débit moyen ? (Les Ormes)
Régime pluvial
Cours
Source au lieu-dit les Montrotières
· Localisation Betz-le-Château
· Altitude 135 m
· Coordonnées 47° 00′ 14″ N, 0° 58′ 25″ E
Confluence la Creuse
· Localisation Descartes
· Altitude 44 m
· Coordonnées 46° 59′ 15″ N, 0° 37′ 56″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Ravin
· Rive droite Ligoire, Estrigueil
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Cantons Descartes, Loches
Régions traversées Centre-Val de Loire
Principales localités Descartes

Sources : SANDRE:« L63-0300 », Géoportail

L' Esves est une rivière française du seul département Indre-et-Loire dans la seule région Centre-Val de Loire et un affluent droit de la Creuse, c'est-à-dire un sous-affluent de la Loire par la Vienne.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 39,3 kilomètres de longueur[1], l'Esves prend sa source sur la commune de Betz-le-Château, au lieu-dit les Montrotières, à 135 mètres d'altitude[2].

Elle coule globalement de l'est vers l'ouest[3].

L'Esves conflue, en rive droite de la Creuse, sur la commune de Descartes, à 44 mètres d'altitude[4]. Cette confluence est en face de la commune Des Ormes, en rive gauche de la Creuse, commune du département de la Vienne alors que l'Esves est intégralement en Indre-et-Loire[note 1],[5],[6].

Les cours d'eau voisins sont l'Échandon au nord, l'Indre au nord-est et à l'est, le Brignon au sud-est et au sud, la Creuse au sud-ouest et à l'ouest, la Manse au nord-ouest.

Rose des vents la Manse l'Échandon l'Indre Rose des vents
la Creuse N l'Indre
O    l'Esves    E
S
la Creuse le Brignon le Brignon

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département d'Indre-et-Loire, l'Esves traverse les onze communes[1],[note 1] suivantes, dans le sens amont vers aval, de Betz-le-Château (source), Saint-Senoch, Esves-le-Moutier, Ciran, Ligueil, Cussay, Civray-sur-Esves, Sepmes, Marcé-sur-Esves, La Celle-Saint-Avant, Descartes (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Esves traverse deux cantons, prend source et conflue dans le même canton de Descartes, mais traverse le canton de Loches, le tout dans l'arrondissement de Loches.

Toponymes[modifier | modifier le code]

L'Esves a donné son hydronyme aux trois communes suivantes de Esves-le-Moutier, Civray-sur-Esves, et Marcé-sur-Esves.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Esves traverse deux zones hydrographiques 'L'Esves de la Ligoire (C ) à la Creuse (NC)' (L632) et 'L'Esves de sa source à la Ligoire (NC)' (L631) pour une superficie totale de 239 km2[7]. Ce bassin versant est composé à 86,53 de « territoires agricoles », à 12,37 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 1.29 de « territoires artificialisés », et à 0.01 % de « surfaces en eau »[7],[note 2].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Esves a sept tronçons affluents référencés[1] dont quatre bras :

  • le Ravin (rg), 7,6 km, sur deux communes avec deux affluents et de rang de Strahler trois
  • l'Estrigueil (rd), 9,4 km, sur trois communes avec un affluent donc de rang de Strahler deux.
  • la Ligoire (rd), 20,9 km, sur huit communes avec cinq tronçons affluents dont deux bras et un affluent et de rang de Strahler trois :
    • la Riolle (rd), 11,4 km, sur trois communes avec un affluent.

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler est donc de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Pêche et AAPPMA[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Sur son cours, on rencontre les lieux-dits le Moulin Nouet, le Gué aux Moines, le Moulin de la Roche, le Moulin Pottiers, le Petit Moulin, le Moulin Vachereau, le moulin de la Touche, le Château de la Tourmellière, le Gué et le moulin d'Épigny, le Moulin d'Edmaine, le moulin de Ménard, le Pont d'Aller, l'ancien Gué de la Félonnière, le Moulin de Civray-sur-Esves, le Moulin Feschaux, le moulin de Beauregard, le Moulin de l'Écorche-Bœuf, le moulin de Liaunay, le Moulin Gruteau, le Moulin du Temple, le Moulin de la Ville, le moulin Neuf, le Moulin Poujard[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le SANDRE 2015 rajoute la commune (?) Des Ormes située en rive gauche de la Creuse, alors que la confluence de l'Esves est en reine droite sur la commune de Descartes
    L'"annuaire mairie" est donc aussi inexact puisqu'il inclus cette information suspecte
    L'AAPPMA de la Vienne ne fait aucune mention de l'Esves et la Creuse est bien en limite nord-est du département de la Vienne.
  2. Le SANDRE 2015 donne deux zones hydrographiques supplémentaires concernant la Creuse L630 et L633, constituant pour un bien grand bassin estimé à 9311 km2 nettement surestimé puisque celui de la Creuse est de 10279 km2

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Esves (L63-0300) » (consulté le 28 novembre 2015).
  2. Source de l'Esves sur Géoportail (consulté le 28 novembre 2015).
  3. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 28 novembre 2015).
  4. Confluence de l'Esves avec la Cruese sur Géoportail (consulté le 28 novembre 2015).
  5. « La Vienne et ses parcours de pêche », sur www.peche86.fr (consulté le 28 novembre 2015).
  6. « Cours d'eau traversant le département de la Vienne », sur www.annuaire-mairie.fr (consulté le 28 novembre 2015).
  7. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de la Roche (L63-0301) » (consulté le 28 novembre 2015).

Ressource relative à la géographie : SandreVoir et modifier les données sur Wikidata