Amasse (affluent de la Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amasse (homonymie) et Masse (homonymie).

l'Amasse
(la Masse)
Illustration
L'Amasse à Amboise.
l'Amasse sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 29,2 km [1]
Bassin 136 km2 [1]
Bassin collecteur Loire
Débit moyen (Amboise)
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire Syndicat Intercommunal d'études et de réalisation pour l'aménagement du bassin de la Masse
Régime pluvial océanique
Cours
Source étang de Sudais,
· Localisation Pontlevoy (Loir-et-Cher - 41)
· Altitude 96 m
· Coordonnées 47° 25′ 34″ N, 1° 13′ 12″ E
Confluence la Loire
· Localisation Amboise (Indre-et-Loire - 37)
· Altitude 61 m
· Coordonnées 47° 24′ 47″ N, 0° 58′ 43″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche vau de Saint-Règle, Jumeaux, Petite Masse
· Rive droite ruisseau de la Collinière
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Indre-et-Loire et Loir-et-Cher
Arrondissements Tours, Blois
Cantons Montrichard, Contres, Amboise
Régions traversées Centre-Val de Loire
Principales localités Amboise

Sources : SANDRE:« K4814000 », Géoportail, OpenStreetMap

L'Amasse, ou La Masse, est une rivière des départements Indre-et-Loire et Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire, et un affluent gauche de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Longue de 29,2 kilomètres[1], l'Amasse prend sa source dans la forêt de Chaumont, à l'étang de Sudais sur la commune de Pontlevoy dans le Loir-et-Cher, dans la forêt de Sudais à 96 m d'altitude[2].

Elle s'écoule d'est en ouest[3] pour confluer en rive gauche de la Loire à Amboise, à 61 m d'altitude[4].

C'est elle qui arrose le château d'Amboise et le manoir du Clos Lucé.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements de Indre-et-Loire et Loir-et-Cher, l'Amasse traverse les sept communes[1],[5] suivantes, dans trois cantons, dans le sens amont vers aval, de Pontlevoy (source), Sambin, Chaumont-sur-Loire, Vallières-les-Grandes, Souvigny-de-Touraine, Saint-Règle, Amboise (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Amasse prend source dans le canton de Montrichard, traverse le canton de Contres et conflue dans le canton d'Amboise, c'est-à-dire dans les deux arrondissement de Blois et arrondissement de Tours.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Amasse traverse une seule zone hydrologique « La Masse & ses affluents » (K481) de 136 km2[1].

L'Amasse traverse sept communes comprenant 18 694 habitants, sur une superficie de 213 km2 pour une densité de 87,9 hab/km2 à 88 mètres d'altitude[5].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L’Amasse n’est pas un cours d’eau domanial : ses berges et son lit appartiennent aux propriétaires riverains, qui ont en majorité perdu intérêt alors que la rivière perdait sa valeur économique (disparition de l’activité des moulins,...). Les syndicats de l’Amasse d’Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher ont été créés pour gérer l’entretien et la pollution[6].

Les deux syndicats se sont associés ponctuellement en 1996 pour mettre en place un plan de réhabilitation de la rivière : libre écoulement des eaux, stabilisation des berges, contrôle de la végétation. Un certain nombre de travaux ont été effectués dans ce cadre, visant principalement la végétation des berges[6].

En 2006 les deux syndicats se sont réunis de nouveau, pour un bilan des travaux réalisés, avec l’ambition d’atteindre les critères de la Directive Cadre sur l'eau en 2015. Cependant il s'est avéré que les travaux effectués n’avaient pas suffisamment directement adressé les causes des dégradations - principalement un élargissement exagéré du lit mineur de la rivière lors de travaux de curage et recalibrage réalisés en 1950, qui entraînèrent une homogénéisation des écoulements, faciès et habitats, amenant un appauvrissement biologique et un milieu moins résistant aux pollutions et aux étiages sévères. Il a également été noté que certains ouvrages (ponts, …) influaient sur le déplacement des sédiments et des espèces, sur les habitats, et sur les fonctions auto-épuratoires de la rivière. Enfin, la pollution sous diverses formes (macro-polluants, nitrates, pesticides...) est aussi un problème. En conséquence l’atteinte des objectifs de la Directive Cadre sur l'eau a été reportée à 2021 et des travaux complémentaires ont été étudiés et mis en chantier : apport de granulats pour retrouver les diversités de faciès du cours d’eau et donc d’habitat et d’espèces, avec à long terme une amélioration du milieu physico-chimique ; restauration des connexions entre la rivière et les zones humides (bras de rivière « morts », prairies humides, frayères à rétablir,...) pour limiter les écarts de variation de débit (trop fortes crues, étiages trop secs). Les travaux de cette deuxième tranche correspondent aux directives du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE 2010-2015 du bassin Loire Bretagne). La fédération de pêche locale contribue aux travaux par des opérations ponctuelles.

Une convention entre la ville d’Amboise et le syndicat, permet à ce dernier l’accès à un technicien de rivière (technicien d’environnement) qui outre l’expertise fournie s’occupe aussi de l’aspect administratif.

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Amasse a deux affluents référencés[1] ou plutôt un affluent et un bras

Le Syndicat intercommunal signale de plus :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Son rang de Strahler est de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Le long de son cours d'eau, on trouve les lieux-dits : le château d'Amboise, le Clos Lucé, le Château Gaillard, le moulin à Fer, le moulin d'Olivet, le moulin des Arpentis, le moulin de Givry, le moulin de Saint-Lubin, le moulin de Vandon, un gué à la Rocherie, le Gué de la Lève à Vallières-les-Grandes, le Gué, l'étang de la Colinière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - l'Amasse (K4814000) » (consulté le 6 avril 2013)
  2. « Source de l'Amasse » sur Géoportail (consulté le 6 avril 2013).
  3. a et b Géoportail, « Géoportail », IGN, (consulté le 6 avril 2013)
  4. « Confluence de l'Amasse en rive gauche de la Loire » sur Géoportail (consulté le 6 avril 2013).
  5. a et b « Rivière La Masse », sur http://www.annuaire-mairie.fr, Annuaire-mairie.fr (consulté le 6 avril 2013)
  6. a b et c Contrat territorial de l'Amasse 2010 – 2014. Par le Syndicat Intercommunal d'études et de réalisation pour l'aménagement du bassin de la Masse.
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :