Petite Creuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Petite Creuse
La Petite Creuse à proximité de Fresselines.
La Petite Creuse à proximité de Fresselines.
Caractéristiques
Longueur 95,1 km
Bassin 850 km2
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 8,75 m3/s (Fresselines)
Régime pluvial
Cours
Confluence la Creuse
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Allier, Creuse
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine

la Petite Creuse est une rivière française. C'est un affluent de la Grande Creuse, donc un sous-affluent de la Loire par cette dernière, puis par la Vienne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière naît dans la commune de Treignat, dans le département de l'Allier. Dès sa naissance, elle s'oriente vers l'ouest et franchit rapidement la limite du département de la Creuse. Elle parcourt d'est en ouest le nord de ce département, où elle baigne la petite cité de Boussac. Elle se jette dans la Creuse à Fresselines, peu en amont du lac de Chambon et du village de Crozant, après un parcours de 95,1 kilomètres.

La quasi-totalité de son bassin versant se situe sur le territoire de la Creuse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La petite Creuse de Monet

L'École de Crozant est située sur les rives des deux Creuses à proximité des communes de Crozant et de Fresselines dans le département de la Creuse. C'est une école de peinture « sans maître », qui n'est rien d'autre qu'une commode appellation, imaginée ultérieurement, pour désigner tous ceux qui ont trouvé l'inspiration sur les rives de la Creuse. Claude Monet en 1889 au cours d'un séjour à Fresselines réalisait sa première série sur le site du confluent des deux Creuses. Il réalisera 23 toiles dans la vallée.

Affluents[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Petite Creuse est une rivière fort irrégulière, à l'instar de ses voisines de la région de l'ouest du bassin de la Loire, et avant tout de la Sèvre nantaise, de la Gartempe et de l'Anglin. Son débit a été observé durant une période de 51 ans (1958-2008), à Fresselines, localité du département de la Creuse située au niveau de son confluent avec la Grande Creuse[1]. La surface ainsi étudiée y est de 850 km2, soit la totalité du bassin versant de la rivière.

Le module de la rivière à Fresselines est de 8,75 m3/s.

La Petite Creuse présente des fluctuations saisonnières de débit bien marquées, comme très souvent dans le bassin de la Loire. Les hautes eaux se déroulent en hiver et se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 13,9 à 17,3 m3/s, de décembre à mars inclus (avec un maximum net en février). À partir de la seconde partie du mois de mars, le débit baisse progressivement jusqu'aux basses eaux d'été qui ont lieu de juillet à septembre inclus, entraînant une baisse du débit mensuel moyen allant jusqu'à 2,13 m3/ au mois d'août, ce qui reste assez important. Mais ces moyennes occultent des fluctuations bien plus prononcées sur de courtes périodes ou selon les années.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Fresselines
(Données calculées sur 51 ans)

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 0,15 m3/s (cent cinquante litres), ce qui peut être qualifié de sévère pour un cours d'eau de cette importance. Mais ce fait est fréquent parmi les rivières de la région coulant sur le vieux socle limousin peu perméable.

Les crues peuvent être très importantes et dévastatrices. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 120 et 170 m3/s. Le QIX 10 est de 200 m3/s, le QIX 20 de 240 m3/s, tandis que le QIX 50 se monte à pas moins de 280 m3/s. Cela signifie que la Petite Creuse devrait avoir statistiquement une crue de l'ordre de 120 m3/s tous les deux ans, et que tous les dix ans, une crue d'environ 200 m3/s doit survenir.

Le débit instantané maximal enregistré à Fresselines a été de 235 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 196 m3/s le . Si l'on compare la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, l'on constate que cette crue était d'ordre cinquantennal, et donc relativement exceptionnelle, car destinée à ne se répéter que tous les 50 ans en moyenne.

La Petite Creuse est une rivière relativement abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 325 millimètres annuellement, ce qui est sensiblement équivalent à la moyenne d'ensemble de la France (320 millimètres), et supérieur à la moyenne des bassins de la Loire (plus ou moins 245 millimètres) et de la Creuse (303 mm). C'est cependant inférieur au bassin de la Gartempe (376 mm). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint le chiffre solide de 11,3 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]