Mare (affluent de la Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mare (homonymie).

Mare
Illustration
La Mare, pont et lavoir au lieu-dit Le Pont, Saint-Jean-Soleymieux.
Caractéristiques
Longueur 46,9 km [1]
Bassin 245 km2 [réf. nécessaire]
Bassin collecteur Loire
Débit moyen 0,874 m3/s (Saint-Marcellin-en-Forez) [2]
Nombre de Strahler 4
Régime pluvial
Cours
Source dans les Monts du Forez
· Localisation Saint-Clément-de-Valorgue
· Altitude 1 144 m
· Coordonnées 45° 02′ 59″ N, 3° 57′ 23″ E
Confluence Loire
· Localisation Boisset-lès-Montrond
· Altitude 340 m
· Coordonnées 45° 30′ 34″ N, 3° 57′ 40″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche l'Ozon le Mont Claret, la Curraize, …
· Rive droite la Gueule d'Enfer, le Valinches, ...
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Puy-de-Dôme, Loire
Arrondissements Ambert, Montbrison
Cantons Ambert, Montbrison, Saint-Just-Saint-Rambert
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Sury-le-Comtal, Saint-Marcellin-en-Forez, Saint-Romain-le-Puy

Sources : SANDRE:« K06-0310 », Géoportail, Banque Hydro

La Mare est une rivière française qui coule dans les départements du Puy-de-Dôme et de la Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes. C'est un affluent direct de la Loire en rive gauche.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours est de 46,9 km[1]. La Mare naît dans les monts du Forez, sur le territoire de Saint-Clément-de-Valorgue, dans le département du Puy-de-Dôme non loin de la limite du département de la Loire, au lieu-dit la Jasse, à l'altitude 1144 mètres[3].

Elle se dirige d'abord vers le nord pendant 4-5 kilomètres. Aux abords de Saint-Anthème, elle entame une large boucle vers la droite (vers l'est) qui lui fera prendre la direction de l'est-sud-est, après avoir pénétré le territoire du département de la Loire. Arrivée à Saint-Marcellin-en-Forez, elle effectue une nouvelle boucle, vers la gauche cette fois, et prend alors la direction du nord-nord-est, direction qu'elle maintient plus ou moins tout au long du reste de son parcours.

Elle finit par se jeter dans la Loire à Boisset-lès-Montrond, à 340 mètres d'altitude[3].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

La rivière traverse ou longe les quatorze communes suivantes[1] (d'amont en aval) et quatre cantons :

Soit en termes de cantons, la Mare prend sa source dans l'ancien canton de Saint-Anthème, aujourd'hui dans le canton d'Ambert, traverse le canton de Montbrison, et conflue sur le canton de Saint-Just-Saint-Rambert, le tout dans les arrondissement d'Ambert et arrondissement de Montbrison.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Mare a dix-sept affluents référencés[1] dont :

Donc son rang de Strahler est de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des cours d'eau issus des monts du Forez, la Mare est une rivière abondante.

La Mare à Saint-Marcellin-en-Forez[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé depuis le (48 ans), à Saint-Marcellin-en-Forez, à 540 m d'altitude, localité située à une bonne quinzaine de kilomètres de son confluent avec la Loire, et juste en amont du canal du Forez qui, coupant son lit, capte une partie de ses eaux[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 95,2 km2 soit plus ou moins 80 % de la totalité de celui-ci.

Le module de la rivière à Saint-Marcellin-en-Forez est de 0,874 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en l/s)
Station hydrologique : K0643110 - La Mare à Saint-Marcellin-en-Forez (Vérines) pour un bassin versant de 95,2 km2 et à 540 m d'altitude[2]
(le 08-08-2016 sur 46 ans de 1971 à 2016)

La Mare présente des fluctuations saisonnières de débit relativement modérées, avec une longue période de hautes eaux d'hiver et de printemps caractérisée par un débit mensuel moyen évoluant dans une fourchette de 1,10 à 1,30 m3/s, de décembre à mai inclus (avec un maximum peu net en février). Dès le début du mois de juin, le débit diminue fortement pour aboutir à la période des basses eaux qui a lieu de juillet à octobre, avec une baisse du débit moyen mensuel allant jusqu'à 0,310 m3/s au mois d'août[2], ce qui reste très confortable pour un cours d'eau d'aussi petite taille. Cependant ces chiffres ne sont que des moyennes et les fluctuations de débit peuvent être plus importantes d'après les années et sur des périodes plus courtes.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage le VCN3 peut ainsi chuter jusque 0,056 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 56 litres par seconde[2], ce qui peut être considéré comme assez sévère ou 6,4 % du module 0,874 m3/s.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être assez importantes compte tenu de la taille assez modeste du bassin versant. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 15 et 26 m3/s. Le QIX 10 est de 34 m3/s, le QIX 20 de 42 m3/s, tandis que le QIX 50 de 52 m3/s[2].

Le débit instantané maximal enregistré à Saint-Marcellin-en-Forez durant cette période, a été de 98,70 m3/s le , tandis que le débit journalier maximal enregistré était de 45,40 m3/s le même jour[2], tandis que la hauteur maximale instantanée était de 249 cm ou 2,49 m le même jour à 4h20. Si l'on compare la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, l'on constate que cette crue était extrêmement forte, bien plus importante que le niveau d'une crue cinquantennale. Il s'agissait sans doute d'une crue plus que centennale et donc tout à fait exceptionnelle.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Au total, la Mare est une rivière assez abondante, bien alimentée par les précipitations des monts du Forez. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 290 millimètres annuellement, ce qui est inférieur à la moyenne de la France entière tous bassins confondus (320 millimètres par an), mais nettement supérieur au bassin de la Loire (244 millimètres par an). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) atteint 9,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Sur la Mare, quatre stations qualité ont été implantées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - la mare (K06-0310) » (consulté le 8 juin 2013)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Mare à Saint-Marcellin-en-Forez (Vérines) (K0643110) » (consulté le 8 juin 2013)
  3. a, b, c et d Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 6 décembre 2009)