Salleron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Salleron.

le Salleron
Illustration
Le Salleron à proximité d'Ingrandes, en 2011.
Salleron sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 51,7 km [1]
Bassin 157 km2 [2]
Bassin collecteur Bassin de la Loire
Débit moyen 1,0 m3/s (Journet) [2]
Nombre de Strahler 3
Régime Pluvial
Cours
Source Les Bétoulauds
· Localisation Azat-le-Ris
· Altitude 249 m
· Coordonnées 46° 16′ 44″ N, 1° 04′ 16″ E
Confluence l'Anglin
· Localisation Ingrandes
· Altitude 79 m
· Coordonnées 46° 35′ 47″ N, 0° 58′ 23″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche le Vairon
· Rive droite Équilandes, l'Étang des Mats
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Haute-Vienne, Vienne, Indre
Arrondissements Bellac, Montmorillon, Châtellerault, Le Blanc
Cantons Châteauponsac, Montmorillon Châtellerault-2, Le Blanc
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire
Principales localités Lathus-Saint-Rémy, Béthines, Concremiers

Sources : SANDRE:« L57-0300 », Géoportail, Banque Hydro, OpenStreetMap

Le Salleron est une rivière française, qui coule dans les départements de la Haute-Vienne, de la Vienne et de l'Indre, en régions Nouvelle-Aquitaine et Centre-Val de Loire. C'est un affluent de l'Anglin

Géographie[modifier | modifier le code]

Longue de 51,7 km[1], elle prend sa source dans le département de la Haute-Vienne à 249 m d'altitude, vers Azat-le-Ris[1]. Son confluent avec l'Anglin[1], se trouve près de la commune d'Ingrandes[1], qui est situé dans le département de l'Indre.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Vue du Salleron à Concremiers peint par Gustave Courbet en 1856

Dans les trois départements de l'Indre (deux communes), de la Vienne (six communes) et de la Haute-Vienne (une commune), le Salleron traverse les neuf communes suivantes, de l'amont vers l'aval, de Azat-le-Ris (source), Lathus-Saint-Remy, Bourg-Archambault, Saint-Léomer, Journet, Haims, Béthines, Concremiers, Ingrandes (confluence).

Soit en termes de cantons, le Salleron prend source dans le canton de Châteauponsac, traverse les canton de Montmorillon canton de Châtellerault-2, conflue dans le canton du Blanc, dans les arrondissement de Bellac, arrondissement de Montmorillon, arrondissement de Châtellerault et arrondissement du Blanc.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Salleron traverse les cinq zones hydrographiques L570, L571, L572, L573, L574 pour une superficie de 1 693 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 86,28 % de « territoires agricoles », à 12,73 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 0,81 % de « territoires artificialisés », à 0,18 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Salleron a douze tronçons ou affluents référencés[1] dont les ruisseaux :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc son rang de Strahler est de trois par le ruisseau de l'Étang des Mats.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Salleron est une rivière moyennement abondante.

Le Salleron à Journet[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé depuis le (30 ans), à Journet, localité du département de la Vienne située à une quinzaine de kilomètres de son confluent avec l'Anglin. Le bassin versant de la rivière y est de 157 km2, pour 135 m d'altitude[2], c'est-à-dire 80 % de la totalité de celui-ci qui en fait plus ou moins 150.

Le module de la rivière à Journet est de 1,00 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : L5733020 - le Salleron à Journet pour un bassin versant de 157 km2 et pour 135 m d'altitude[2]
(1989 - 2018 - données calculées sur 30 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

Le Salleron présente des fluctuations saisonnières de débit très marquées, ce qui ne tranche guère avec les cours d'eau de la région. Les hautes eaux se déroulent de janvier à mars et se caractérisent par des débits mensuels moyens compris dans une fourchette allant de 1,56 à 2,43 m3/s (avec un maximum en janvier). Dès fin mars, le débit moyen baisse progressivement jusqu'aux basses eaux d'été qui ont lieu de juin à septembre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 0,161 m3/s au mois d'août[2], ce qui reste non négligeable.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Le VCN3, mesure d'étiage de la rivière, est de 0,041 m3/s ou 41 l/s. Le QMNA est calculé à 69 litres par seconde[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues sont importantes compte tenu de la petitesse du bassin versant. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 18 et 28 m3/s. Le QIX 10 est de 35 m3/s, le QIX 20 de 41 m3/s, tandis que le QIX 50 n'a pas été calculé faute de durée d'observation suffisante pour le déterminer valablement[2]. Toujours proportionnellement à la surface de bassin, le niveau des crues du Salleron est inférieur à celui de la Benaize voisine, affluent comme lui de l'Anglin.

Le débit instantané maximal enregistré à Journet a été de 29 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 31,70 m3/s le . La hauteur maximale instantanée a été de 3 050 mm ou 3,050 m le [2].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Au total, le Salleron est une rivière moyennement abondante, mais très irrégulière. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 202 millimètres annuellement, ce qui est certes inférieur à la moyenne d'ensemble de la France, mais équivaut plus ou moins la moyenne du bassin de la Loire (244 millimètres/an). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint le chiffre de 6,4 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Pêche et poissons[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau est de deuxième catégorie ; les poissons susceptibles d’être péchés sont : ablette, barbeau commun, black-bass à grande bouche, brème, brochet, carassin, gardon, goujon, perche, poisson-chat, rotengle, sandre, silure et tanche.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :