Acheneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

l'Acheneau
Illustration
Le château de Granville à Port-Saint-Père depuis le pont sur l'Acheneau.
Carte.
Cours de l’Acheneau.
Caractéristiques
Longueur 29,8 km [1]
Bassin collecteur la Loire
Régime pluvial océanique
Cours
Origine Lac de Grand-Lieu
· Localisation Saint-Philbert-de-Grand-Lieu
· Altitude m
· Coordonnées 47° 07′ 57″ N, 1° 41′ 52″ O
Confluence la Loire
· Localisation Le Pellerin
· Altitude m
· Coordonnées 47° 13′ 07″ N, 1° 49′ 06″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Le Tenu et la Blanche
· Rive droite ruisseau des Marais Heureux
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Loire-Atlantique
Arrondissement Nantes
Cantons Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Rezé-1, Machecoul, Saint-Brevin-les-Pins
Régions traversées Pays de la Loire
Principales localités Le Pellerin, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu

Sources : SANDRE, Géoportail

L'Acheneau est une rivière française de la Loire-Atlantique, dans la région Pays de la Loire, affluent en rive gauche de la Loire qui est alimenté par le Lac de Grand-Lieu.


Géographie[modifier | modifier le code]

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de la Loire-Atlantique, l'Acheneau traverse les neuf communes[1], de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (origine), Bouaye, Saint-Mars-de-Coutais, Saint-Léger-les-Vignes, Port-Saint-Père, Brains, Rouans, Cheix-en-Retz, Le Pellerin (confluence). Soit en termes de cantons, l'Acheneau a son origine dans le canton de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, traverse les canton de Rezé-1, canton de Machecoul, conflue dans le canton de Saint-Brevin-les-Pins, le tout dans l'arrondissement de Nantes.

Description géographique du cours[modifier | modifier le code]

Débutant au nord du lac de Grand-Lieu, il reçoit au niveau de Saint-Léger-les-Vignes l'apport le Tenu venant du sud, après avoir arrosé Port-Saint-Père, il traverse Cheix-en-Retz au niveau duquel il reçoit la Blanche, venant également du sud, puis atteint les abords du bourg de Rouans, à partir duquel il emprunte les 4 km de parcours du canal de Buzay qui, après avoir croisé le canal de la Martinière, lui permet de se jeter dans la Loire au bout d'un parcours de 29,8 km[1]. Avant la construction du canal de Buzay, l'actuel « étier de Vue » formait son cours naturel sur les deux communes de Vue (source) et Rouans (confluence)[2],[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Acheneau traverse quatre zones hydrographiques mais la principale est "L'Acheneau du Tenu au canal du Buzay & canal de Buzay a la Loire[1],[4]. Son origine, du Lac de Grand-Lieu jusqu'au confluent avec le Tenu, se situe dans la zone "La Boulogne du Rau du Redour au Lac de Grand Lieu & l'Acheneau de sa source au Tenu"[5]. Sa fin se trouve dans les zones "La Loire de l'Erdre au canal de Buzay"[6], et "La Loire du canal de Buzay a l'etier de Cordemais"[7].

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Les affluents principaux de l'Acheneau sont le Tenu et la Blanche. Les eaux de son origine du lac de Grand-Lieu proviennent du Boulogne et de l'Ognon.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Gestion[modifier | modifier le code]

L'Acheneau est gérée par le Syndicat d’Aménagement Hydraulique du Sud-Loire (SAH). Ce cours d'eau a une pente si faible que son cours peut être inversé lorsque des marées suffisamment hautes influencent le niveau de la rivière. Pour gérer les niveaux d'eau dans les marais limitrophes, le lac de Grand-Lieu, le Tenu, et même jusqu'au Marais Breton, un système complexe d'écluses, de vannes et de pompes automatisés et télécommandés a été aménagé sur la rivière et les cours d'eau associés pour réguler les flux. La Percée de Buzay au confluent du fleuve avec le Canal de la Martinière au Pellerin et l'écluse du Vieux Buzay entre le même canal et le fleuve à Rouans contrôlent les flux de et vers la Loire. Le Vannage de Grandlieu ou Bouaye (47°07′57″N 01°41′54″W) entre les communes de Bouaye et de Saint-Mars-de-Coutais régule le débit entre la rivière et le lac[8],[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’asséchement et maîtrise humaine des marais du sud Loire commençait surtout sous l'influence et contrôle des moines cisterciens de l'Abbaye de Buzay à partir du XIIe siècle[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Acheneau (M8--0270) » (consulté le )
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - ancien cours de l'Acheneau (M8406800) » (consulté le )
  3. Canal de La Martinière - écluses et barrages des Champs-Neufs
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'acheneau du tenu (nc) au canal de buzay (c) & canal de buzay a la loire (nc) [M830] - Zones hydrographiques | Sandre - Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (M830) » (consulté le )
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - La boulogne du rau du redour (nc) au lac de grand lieu & l'acheneau de sa source au tenu (nc) [M820] - Zones hydrographiques | Sandre - Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (M820) » (consulté le )
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - La loire de l'erdre (nc) au canal de buzay (nc) [M800] - Zones hydrographiques | Sandre - Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (800) » (consulté le )
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - La loire du canal de buzay (nc) a l'etier de cordemais (c) [M840] - Zones hydrographiques &124; Sandre - Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (M840) » (consulté le )
  8. « Syndicat d’Aménagement Hydraulique du Sud Loire » (consulté le )
  9. « Dossier : D’où provient l’eau qui s’écoule dans l’Acheneau sous le pont ?. », L'Echo de l'Acheneau, Mairie de Port-Saint-Père,‎ (lire en ligne) pp. 4–5
  10. Arlette Lebigre, « Les débuts de l’abbaye cistercienne de Buzay en pays de Rais, 1144-1250 », Revue historique de droit français et étranger, 4e série, no 45,‎ (JSTOR 43848255) pp. 451-482

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]