Rive (hydrographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La rive borde une étendue d'eau douce (un cours d'eau (fleuve, rivière), un étang, un lac), c'est :

  • la ligne de contact entre l'eau et la terre, jusqu'au sommet de la berge[1] (lorsque celle-ci existe et émerge). Selon la variation de la hauteur d'eau, elle peut s’étaler au-delà transversalement. La rive s'arrête alors le long des plus hautes eaux historiquement connues lors des crues.
  • la bande de terre[2] en bordure, le long de l'étendue d'eau.
Diagramme de définition de la latéralisation des rives d'une rivière

La rive s'oriente :

  • pour un cours d'eau, dans le sens du courant, l'observateur regardant depuis l'amont vers l'aval :
    • rive droite
    • rive gauche
  • pour un lac, un étang, un canal, selon les axes géographiques (ex : rive Nord).

La rive d'un cours d'eau peut aussi se décrire comme :

Ce terme peut s'étendre pour identifier la bordure de tout type d'écoulement fluide [3] unidirectionnel.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Vazken Andréassian, Jean Margat et Jean Margat, Rivières et rivaux : Les frontières de l'eau, Paris, Quae, , 140 p. (ISBN 275921706X), p. 28
  2. Karl Ritter, Géographie générale comparée : Étude de la Terre, Paris, Paulin, , 460 p., p. 30
  3. Joseph Étienne Bertier, Principes physiques : pour servir de suite aux Principes mathématiques de Newton, Imprimerie royale, , p. 187

Voir aussi[modifier | modifier le code]