Espézonnette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

l'Espézonnette
(ruisseau des Tinlettes)
Illustration
Carte.
canton de Thueyts en Ardèche
Caractéristiques
Longueur 24,5 km [1]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen (Cellier-du-Luc)
Nombre de Strahler 4
Régime pluvial
Cours
Source Serre de Montgros (1 504 m)
· Localisation Astet
· Altitude 1 462 m
· Coordonnées 44° 39′ 59″ N, 4° 00′ 56″ E
Confluence l'Allier
· Localisation Cellier-du-Luc
· Altitude 928 m
· Coordonnées 44° 41′ 36″ N, 3° 53′ 05″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Champsault, Saint-Alban, Vauchas, Combelles
· Rive droite Fromagier
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Ardèche
Arrondissements Largentière
Cantons Thueyts
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE:« K2044000 », Géoportail

L'Espézonnette est une rivière française du département Ardèche de la région Auvergne-Rhône-Alpes, en ancienne région Rhône-Alpes et un affluent droit de l'Allier, c'est-à-dire un sous-affluent de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 24,5 kilomètres de longueur[1], l'Espézonnette prend sa source sur la commune de Astet, à 500 mètres sud-est du Serre de Montgros (1 504 m) et dans la forêt de Bauzon, à 1 462 mètres d'altitude, juste à moins d'un kilomètre à l'ouest du sentier de grande randonnée 7[2]. Il s'appelle aussi en partie haute, le ruisseau des Tinlettes.

L'Espézonnette coule globalement du sud-est vers le nord-ouest puis du nord-est vers le sud-ouest, donc en faisant un arc vers le nord[3].

L'Espézonnette conflue, en rive droite de l'Allier, sur la commune de Cellier-du-Luc, à 928 mètres d'altitude[4].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Ardèche (07), l'Espézonnette traverse les six communes[1] suivantes, dans le sens amont vers aval, de Astet (source), Lanarce, Lavillatte, Lespéron, Saint-Alban-en-Montagne, Cellier-du-Luc (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Espézonnette traverse un seul cantons, prend source et conflue dans le canton de Thueyts, le tout dans l'arrondissement de Largentière.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Les cours d'eau voisins sont, dans le sens des aiguilles d'une montre, la Méjeanne au nord, la Langougnole au nord-est, le Vernason à l'est, l'Ardèche au sud-est, le Masméjan au sud et l'Allier au sud-ouest, ouest et nord-ouest.

Rose des vents l'Allier la Méjeanne la Langougnole Rose des vents
l'Allier N le Vernason
O    l'Espézonnette    E
S
l'Allier le Masméjan l'Ardèche

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Espézonnette a dix-neuf tronçons affluents référencés[3] :

  • le ruisseau d'Araire (rg[note 1]) 2 km, sur la seule commune de Cellier-du-Luc.
  • le ruisseau de Saint-Alban (rg), sur la commune de Saint-Alban-en-Montagne avec deux affluents :
    • le ruisseau des Pradettes (rd),
    • le ruisseau des Prades (rg),
  • la Combe (rg),
  • le ruisseau de la Meule (rg),
  • le Ravin du Pont Perdu (rg),
  • le ruisseau de la Combe (rd),
  • le ruisseau de Champsault (rg), avec un affluent :
    • le ruisseau de Malagayte (rd), avec un affluent :
      • le ruisseau du Brugeas (rg)
  • le ruisseau de Prémouillé (rd),
  • le ruisseau des Trespis (rd),
  • le ruisseau de la Combette (rd),
  • le ruisseau des Cluseaux (rd),
  • le ruisseau du Fromagier (rd), avec un affluent :
    • le ruisseau des Morts (rg),
  • le ruisseau des Margues (rg),
  • le ruisseau du Ginestet (rg),
  • le ruisseau de Riou Claret (rd),
  • le ruisseau du Vauchas (rg), avec deux affluents :
    • le ruisseau de la Tourte (rg),
    • le ruisseau des Escoudens (rd),
  • le ruisseau de l'Ane (rd),
  • le ruisseau du Gouffre (rg),
  • le ruisseau des Combelles (rg) avec un affluent :
    • le ruisseau de la Ferme (rg),

Le rang de Strahler est donc de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Sur son cours en rencontre les lieux dits, le Pont de la Vayssière, le moulin ruiné, l'ancienne mine du Martinet, et le Pont Vert. La source de l'Espézonnette est à côté du domaine nordique de La Chavade - Bel-Air.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite, rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Espézonnette (K2044000) » (consulté le 1er juillet 2017)
  2. « Source de l'Espézonnette » sur Géoportail (consulté le 1er juillet 2017).
  3. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 1er juillet 2017)
  4. « Confluence de l'Espézonnette avec l'Allier » sur Géoportail (consulté le 1er juillet 2017).