Choisille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Choisille (homonymie).
la Choisille
La Choisille au château de Porcherie à Chanceaux-sur-Choisille.
La Choisille au château de Porcherie à Chanceaux-sur-Choisille.
Caractéristiques
Longueur 26,1 km [1]
Bassin 290 km2 [2]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 0,845 m3/s (Mettray) [2]
Organisme gestionnaire EPTB Loire
Régime pluvial océanique
Cours
Source dans le Bois de Nouzilly
· Localisation Nouzilly
· Altitude 149 m
· Coordonnées 47° 32′ 59″ N, 0° 44′ 42″ E
Confluence la Loire
· Localisation Saint-Cyr-sur-Loire
· Altitude 42 m
· Coordonnées 47° 23′ 31″ N, 0° 38′ 50″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Indre-et-Loire
Régions traversées Centre-Val de Loire

Sources : SANDRE:« K49-0300 », Géoportail, Banque Hydro, EPTB Loire

La Choisille est une rivière française qui coule en Touraine, dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire. C'est un affluent direct du fleuve la Loire en rive droite.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 26,1 km de longueur[1], la Choisille prend sa source à Nouzilly dans le département d'Indre-et-Loire, dans une région boisée comportant de nombreux étangs (Bois du Mortier, Bois de Nouzilly), à 149 m d'altitude. Peu après sa naissance, elle prend la direction du sud-ouest, orientation qu'elle maintiendra jusqu'aux abords de Tours.

À cet endroit, elle vire vers le sud, et ainsi, elle rejoint la Loire au niveau de Saint-Cyr-sur-Loire, à 42 m d'altitude, dans l'agglomération de Tours, un peu en aval du centre-ville, sous le pont de Saint-Cosme.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

La Choisille traverse les quinze communes membre du SICA[réf. nécessaire]: Beaumont-la-Ronce, Nouzilly, Cerelles, Chanceaux-sur-Choisille, Saint-Antoine-du-Rocher, Semblançay, Mettray, Membrolle-sur-Choisille, Notre-Dame-d'Oé, Monnaie, Fondettes et Saint-Cyr-sur-Loire, toutes situées dans le département d'Indre-et-Loire.

Toponymes[modifier | modifier le code]

La Choisille a donné son hydronyme aux deux communes de Chanceaux-sur-Choisille et Membrolle-sur-Choisille

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est l'EPTB Loire[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

La Choisille a onze tronçons affluents référencés[1] dont :

  • la Petite Choisille,
  • le Mortier,

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Choisille est une rivière assez peu abondante, comme la plupart des cours d'eau de Touraine (département d'Indre-et-Loire).

La Choisille à Mettray[modifier | modifier le code]

La station hydrométrique de Mettray, localité située à peu de distance de son confluent, a relevé, sur une portion de bassin de 174 kilomètres carrés (plus de 95 % du bassin versant[réf. nécessaire]), un module ou débit moyen interannuel de 0,845 m3/s[2]. Les observations ont été faites durant une période de 16 ans allant de 1970 à 1985.

La Choisille présente des fluctuations saisonnières de débit assez peu marquées. Les hautes eaux se déroulent en hiver et se caractérisent par des débits mensuels allant de 1,09 à 1,59 m3/s, de janvier à avril inclus (avec un maximum fort marqué en février). Les basses eaux ont lieu en été, de fin juillet à début octobre, entraînant une baisse du débit moyen mensuel allant jusqu'à 0,372 m3/s au mois d'août[2], ce qui est loin d'être faible dans la région. Mais les fluctuations sont bien plus prononcées sur de plus courtes périodes, ou encore selon les années.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,093 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 93 litres par seconde[2], ce qui n'est pas du tout sévère pour un aussi petit cours d'eau.

Crues[modifier | modifier le code]

Quant aux crues, elles sont habituellement modérées, du moins dans le contexte ligérien. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 8,5 et 13 m3/s. Le QIX 10 est de 16 m3/s et le QIX 20 de 19 m3/s. Quant au QIX 50, il n'a pas été calculé, faute de durée d'observation suffisante[2].

Le débit instantané maximal enregistré à Mettray a été de 23,9 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 15,4 m3/s le [2]. En comparant la première de ces valeurs à l'échelle des QIX, il apparaît que cette crue était bien plus importante que la crue vicennale définie par le QIX 20, sans doute d'ordre cinquantennal voire plus, et donc très exceptionnelle.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Au total, la Choisille est une rivière fort peu abondante, comme la plupart des rivières de plaine du bassin de la Loire. La lame d'eau écoulée dans son bassin est de 153 millimètres annuellement, ce qui est très inférieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, et aussi à la moyenne du bassin de la Loire (plus ou moins 244 millimètres/an). Le débit spécifique (ou Qsp) de la rivière atteint 4,9 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - la Choisille (K49-0300) » (consulté le 19 mars 2017)
  2. a, b, c, d, e, f et g Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Choisille à Mettray (K4923030) » (consulté le 19 mars 2017)
  3. « Etablissement public Loire », sur www.eptb-loire.fr (consulté le 19 mars 2017)