Sumène (affluent de la Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sumène (homonymie).

la Sumène
Illustration
La Sumène au hameau Peyredeyre confluent de la Loire à Chaspinhac.
Caractéristiques
Longueur 24,9 km [1]
Bassin 55 km2 [2]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 3,5 m3/s (Blavozy) [2]
Cours
Source sur le Massif du Meygal près du Mont Chabrier
· Localisation Queyrières
· Altitude 1 185 m
· Coordonnées 45° 03′ 50″ N, 4° 07′ 09″ E
Confluence Loire
· Localisation Chaspinhac
· Altitude 582 m
· Coordonnées 45° 04′ 55″ N, 3° 54′ 49″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche ruisseau du Fraisse, …
· Rive droite Riou Merlan, ...
Pays traversés Drapeau de la France France
Département la Haute-Loire
Arrondissement Puy-en-Velay
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Saint-Germain-Laprade

Sources : SANDRE:K0274000, Géoportail, Banque Hydro

La Sumène est une petite rivière dans la Haute-Loire, affluent de rive droite de la Loire

Géographie[modifier | modifier le code]

La Sumène, longue de vingt-cinq kilomètres[1], est une rivière torrentielle qui prend sa source sur le Massif du Meygal dans la commune de Queyrières au nord-est du village de Monedeyres, près du lieu-dit les Chalayes, et à moins d'un kilomètre au nord-est du Mont Chabrier (1 230 m), à 1 185 m d'altitude[3].

Puis elle traverse les communes de Saint-Julien-Chapteuil, de Saint-Pierre-Eynac, où elle passe au pied de la butte d'Eynac[4], et de Blavozy où se trouve le Pont-de-Sumène, construit en 1359[5].

La Sumène touche encore la commune de Saint-Germain-Laprade et se jette dans la Loire, rive droite, au sud du hameau de Peyredeyre, commune de Chaspinhac, à l'altitude 582 mètres[3],[6].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de la Haute-Loire, la Sumène traverse six communes[1] et trois cantons :

Soit en termes de cantons, la Sumène prend sa source dans le canton de Saint-Julien-Chapteuil, traverse le canton du Puy-en-Velay-Est conflue dans le canton du Puy-en-Velay-Nord dans l'arrondissement du Puy-en-Velay.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Sumène a neuf affluents référencés[1] dont :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Sumène à Blavozy[modifier | modifier le code]

Une station hydrologique est implantée à Blavozy[2]. Le débit moyen calculé sur 4003 jours est d'environ 3,5 m3/s.

Débit moyen mensuel (en l/s)
Station hydrologique : K0274010 - La Sumène à Blavozy pour un bassin versant de 55 km2 et à 658 m d'altitude[2]
(le 08-06-2015 - données calculées sur 13 ans de 1998 à 2011)
Source : Banque Hydro - MEDDE

Crues[modifier | modifier le code]

Le débit instantané maximal a été de 162 m3/s le pour un débit journalier maximal de 77,10 m3/s le même jour[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Sumène (K0274000) » (consulté le 4 juillet 2015)
  2. a, b, c, d et e Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Sumène à Blavozy (K0274010) » (consulté le 4 juillet 2015)
  3. a, b et c Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 6 décembre 2009)
  4. pays du Meygal
  5. Liste des ponts médiévaux de France
  6. Carte Michelin 1:200.000