Ailloux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ailloux
Illustration
Caractéristiques
Longueur 37,2 km [1]
Bassin collecteur la Loire
Régime pluvial
Cours
Confluence l'Eau Mère
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Puy-de-Dôme
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE:K2644000, Géoportail

L'Ailloux est un ruisseau français qui coule en Auvergne, dans le département du Puy-de-Dôme et la région administrative Auvergne-Rhône-Alpes. C'est un affluent de l'Eau Mère en rive droite, donc un sous-affluent de l’Allier puis de la Loire[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Ailloux prend sa source dans les monts du Livradois à 956 mètres d'altitude, près du village du Buisson (commune d'Echandelys). L'endroit se trouve près du Bois de Mauchet (1095 mètres). Le ruisseau s'oriente d'abord nord-ouest jusqu'au lieu-dit éponyme ; il prend ensuite la direction ouest et s'enfonce dans des gorges. Après Sugères il bifurque au sud-ouest puis au sud jusqu'à sa confluence en rive droite avec l'Eau Mère, à la limite des communes d'Aulhat-Saint-Privat et de Parentignat.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

L'Ailloux longe ou traverse huit communes, toutes situées dans le Puy-de-Dôme[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Ailloux compte quinze affluents référencés[1] parmi lesquels :

  • Ruisseau de la Praderie
  • Ruisseau de Rangoux
  • Ruisseau de Flassac
  • Ruisseau de Rayat
  • Ruisseau des Fourches
  • Ruisseau de Preneuf
  • Ruisseau de Roche
  • Ruisseau l'Ailloux
  • Le Crinzoux
  • Ruisseau des Rivaux
  • Ruisseau de la Martre
  • Ruisseau de l'Étang

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Ailloux (K2644000) » (consulté le 11 avril 2015)
  2. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 21 juin 2010)