Égrenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Égrenne (homonymie).

Égrenne
Illustration
L'Égrenne à Lonlay-l'Abbaye.
Caractéristiques
Longueur 35,9 km [1]
Bassin 235 km2
Bassin collecteur la Loire
Régime pluvial océanique
Cours
Source La Jetée
· Localisation Chaulieu (Manche)
Saint-Christophe-de-Chaulieu (Orne)
· Altitude 300 m
· Coordonnées 48° 44′ 46″ N, 0° 51′ 06″ O
Confluence la Varenne
· Localisation Saint-Mars-d'Égrenne (Orne)
· Altitude 115 m
· Coordonnées 48° 33′ 10″ N, 0° 42′ 10″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite Sonce
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Orne, Manche
Régions traversées Normandie
Principales localités Sourdeval, Lonlay-l'Abbaye

Sources : Géoportail, Sandre, Diren[2]

L’Égrenne est une rivière française de Normandie, affluent de la Varenne (rive droite).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Sa forme ancienne est Egrenna en 1020, peut-être du prélatin *I(s)carena.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Égrenne nait au pied du point culminant (365 mètres) du département de la Manche à Chaulieu, à proximité de la source de deux fleuves côtiers : la Vire à environ 800 mètres au nord et la Sée à l'ouest. Le Noireau, affluent de l'Orne, prend également sa source un peu à l'est. Elle fait immédiatement fonction de limite avec le département de l'Orne. Après un parcours de 36 kilomètres[1] vers le sud dans un bocage du nord-ouest du Massif armoricain, elle rejoint la Varenne en limite des communes de Saint-Mars-d'Égrenne et Torchamp à une altitude de 115 mètres.

La source de l'Égrenne est pratiquement le point le plus septentrional du bassin de la Loire (le plus au nord appartient en fait au bassin de l'un de ses tout premiers petits affluents gauches)[3].

L'Égrenne est la rivière la plus septentrionale du bassin de la Loire.
L'Égrenne est la rivière la plus septentrionale du bassin de la Loire.

Pêche et biotope[modifier | modifier le code]

L'Égrenne est classée rivière de première catégorie[2] jusqu'au pont de la D907 où elle passe en deuxième catégorie[2]. Une présence optimale de la truite fario a motivé la protection de son biotope[4]. Le chabot et la lamproie de Planer sont également notablement présents[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

Occupant dans un premier temps un bassin étroit entre ceux du Noireau et de la Sée, l'Égrenne ne reçoit dans sa haute vallée que les eaux d'affluents courts (moins de 6 km). Ce n'est qu'à quelques kilomètres de sa confluence, en rive droite, qu'elle reçoit ses deux principaux affluents : la Sonce, au sud du territoire de La Haute-Chapelle, venant de la forêt de la Lande Pourrie, et le ruisseau du Pont Barrabé à Saint-Mars-d'Égrenne, venant de l'ouest du Passais.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

La rivière à sa sortie du département de la Manche, entre Beauchêne et Lonlay-l'Abbaye.
La rivière à sa sortie du département de la Manche, entre Beauchêne et Lonlay-l'Abbaye.

La rivière traverse une région rurale, la commune la plus peuplée est Sourdeval (2 878 habitants en 2006), mais le territoire de celle-ci est très majoritairement dans le bassin de la Sée. La commune la plus importante pour la vallée de l'Égrenne est donc plutôt Lonlay-l'Abbaye.

Source 

En limite de Chaulieu (Manche) et Saint-Christophe-de-Chaulieu (Orne).

L'Égrenne en limite de départements et de communes 
Basse-vallée (département de l'Orne) 

Saint-Gilles-des-Marais (en limite), Saint-Mars-d'Égrenne. À noter que Saint-Roch-sur-Égrenne n'est pas sur le cours principal de la rivière, mais un de ses bras la borde. Le confluent avec la Varenne est sur la limite entre Saint-Mars-d'Égrenne et Torchamp.

Statut[modifier | modifier le code]

La haute-vallée de l'Égrenne est classée en zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type I, sous le no 250020067[5]. La zone couvre les territoires des communes suivantes : Saint-Bômer-les-Forges, Sourdeval, Saint-Cornier-des-Landes, Lonlay-l'Abbaye, Saint-Christophe-de-Chaulieu, Ger, Saint-Jean-des-Bois, La Haute-Chapelle, Chaulieu, Le Fresne-Poret, Beauchêne et Yvrandes.

La vallée de l'Égrenne[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]