Celle (affluent de l'Arroux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celle.
Celle
(Rivière de Cussy)
Illustration
Caractéristiques
Longueur 27,7 km
Bassin 150 km2
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 3,01 m3/s (La Celle-en-Morvan)
Régime pluvial
Cours
Confluence l'Arroux
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Saône-et-Loire
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté

La Celle (autrefois et parfois encore orthographiée Selle) est une rivière française qui coule dans le département de Saône-et-Loire, et plus précisément dans la zone du massif du Morvan. C'est un affluent de l'Arroux en rive droite, donc un sous-affluent de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le bassin de la Selle selon la carte de Cassini.

Deux interprétations[modifier | modifier le code]

Selon les interprétations, la Celle, ou Selle, se définit :

  • extensivement, comme la rivière qui prend sa source sur le territoire de la commune de Cussy-en-Morvan, sous le nom de rivière de Cussy et se jette dans l'Arroux au niveau de la commune de Monthelon.
  • limitativement, comme le cours d'eau né de la confluence de la Canche et de la Chaloire au niveau de La Celle-en-Morvan, c'est-à-dire le seul tronçon aval, entre La Celle-en-Morvan et l'Arroux. Cette dernière interprétation est retenue par les cartes IGN.

Les sources de la rivière de Cussy et des autres affluents se trouvent dans une région boisée et pluvieuse, à la limite des départements de la Côte-d'Or et de la Nièvre. L'orientation générale du système Rivière de Cussy - Celle va du nord vers le sud et est plus ou moins parallèle au cours du Ternin qui coule un peu plus à l'est. La plus grande partie de son parcours se déroule sur le territoire du parc naturel régional du Morvan.

Système hydronymique détaillé[modifier | modifier le code]

Selon les cartes actuelles :

  • la rivière de Cussy et la rivière d'Anost de la Petite-Verrière (elle-même formée par la réunion à Vaumignon, sur la commune d'Anost, du Corterin et de la Corcelière), se rejoignent à La Petite-Verrière pour former la Chaloire
  • la Chaloire et la Canche se rejoignent à La Celle-en-Morvan (au camping appelé Les Deux Rivières) pour former la Celle
  • la Celle se jette dans l'Arroux à Monthelon.

L'interprétation extensive du cours de la Celle s'applique donc au système : rivière de Cussy - Chaloire - Celle.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

La Celle traverse les communes de Cussy-en-Morvan, Anost, la Petite-Verrière, la Celle-en-Morvan, Tavernay et Monthelon, toutes situées dans le département de Saône-et-Loire.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Celle est une rivière très abondante, comme tous les cours d'eau issus du massif du Morvan. Son débit a été observé durant une période de 41 ans (1969-2009), au lieu-dit Polroy de la commune de la Celle-en-Morvan, localité située à une dizaine de kilomètres en amont de son confluent avec l'Arroux (ref [1]:). Le bassin versant de la rivière y est de 138 km2 (soit plus de 90 % de la totalité de ce dernier qui est de plus ou moins 150 km2).

Le module de la rivière à la Celle-en-Morvan est de 3,01 m3/s.

La Celle présente les fluctuations saisonnières de débit typiques des cours d'eau de la région du Morvan. Les hautes eaux se déroulent en hiver et se caractérisent par des débits mensuels allant de 4,59 à 6,54 m3/s, de décembre à mars inclus (avec un sommet en février). Les basses eaux ont lieu en été, de juillet à début octobre, entraînant une baisse du débit moyen mensuel allant jusqu'à 0,59 m3/s au mois d'août. Les irrégularités sont cependant bien plus prononcées sur de plus courtes périodes.

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,075 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 75 litres par seconde, ce qui est sévère, mais fréquent dans cette région.

Les crues peuvent être importantes. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 28 et 37 m3/s. Le QIX 10 est de 43 m3/s, le QIX 20 de 48 m3/s et le QIX 50 de 55 m3/s.

Le débit instantané maximal enregistré à la Celle-en-Morvan a été de 46,1 m3/s le 14 février 1990, tandis que la valeur journalière maximale était de 44,1 m3/s le 6 janvier 1992. En comparant le premier de ces chiffres à l'échelle des QIX de la Celle, il ressort que cette crue n'était même pas vicennale, et donc guère exceptionnelle.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Celle-en-Morvan
(données calculées sur 41 ans)

Au total, la Celle est une rivière très abondante, alimentée par des précipitations elles aussi très abondantes, dans la région du massif du Morvan. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 703 millimètres annuellement, ce qui est très élevé, plus de deux fois supérieur à la moyenne d'ensemble de la France. Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) atteint ainsi 22,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]