Saint-Pierre-les-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Pierre-les-Bois
Saint-Pierre-les-Bois
Mairie de Saint-Pierre-les-Bois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Saint-Amand-Montrond
Intercommunalité Communauté de communes Berry Grand Sud
Maire
Mandat
Claude Schnürer
2020-2026
Code postal 18170
Code commune 18230
Démographie
Gentilé Pétrubosciens
Population
municipale
283 hab. (2018 en diminution de 5,67 % par rapport à 2013)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 55″ nord, 2° 16′ 47″ est
Altitude Min. 170 m
Max. 233 m
Superficie 20,38 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Châteaumeillant
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Saint-Pierre-les-Bois
Géolocalisation sur la carte : Cher
Voir sur la carte topographique du Cher
City locator 14.svg
Saint-Pierre-les-Bois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-les-Bois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-les-Bois

Saint-Pierre-les-Bois est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Ses habitants sont les Pétrubosciens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est arrosé par la rivière Arnon.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ids-Saint-Roch Morlac Rose des vents
N Marçais
O    Saint-Pierre-les-Bois    E
S
Maisonnais Le Châtelet Ardenais

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Saint-Pierre-les-Bois est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2]. La commune est en outre hors attraction des villes[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de Saint-Pierre-les-Bois est en crise démographique au début du XVIIIe siècle, puisqu’elle passe de 100 feux en 1709 à 86 en 1726[5]. L’hiver de 1709-1710 notamment cause de nombreuses pertes, ainsi que la grande canicule de 1719 (qui tua beaucoup par dysenterie)[6].

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Les Bois[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1800 J-A Robin    
1800 1816 Jean Desabres    
1816 1845 Jean Philippon    
1845 1857 Martin Delavaux    
1857 1888 Emile Palienne    
1888 1919 Louis Gohin    
1919 1921 Charles Brunet    
1921 1925 Jean Roger    
1925 1929 Henri Gohin    
1929 1930 Jean Roger    
1930 1944 Jules Jacquet    
1944 1945 Eugène Soumet    
1945 1971 Lucien Plisson    
1971 1983 Philippe Auroir DVD  
1983 1995 Raoul Préault    
1995 décembre 2011 Philippe Auroir DVD  
2012 mars 2020 Ghislaine Gautron PS Retraitée
mars 2020   Claude Schnürer SE Retraité Gendarmerie Nationale
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2018, la commune comptait 283 habitants[Note 2], en diminution de 5,67 % par rapport à 2013 (Cher : −2,64 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
627619668721768750700741780
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
779814812917888900942938904
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
890914840700719664619550504
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
415401281302299305315317318
2013 2018 - - - - - - -
300283-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre vue du sud.

L'église Saint-Pierre est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1926[12]. Elle a fait l'objet d'une restauration entre et , sur les façades nord et ouest (consolidation du pilier gauche, réfection de la toiture, crépis extérieur et joints, pignons du chœur)[13].

Économie[modifier | modifier le code]

Une entreprise d'horticulture est installée dans la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  5. Olivier Zeller, « Changement agraire et récession démographique : la première enquête Orry (1730). L'exemple de l'élection d'Issoudun », Annales de démographie historique 2/2007 (no 114), p. 170
  6. Zeller, op. cit., p. 145 et 153
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Pierre-les-Bois », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 décembre 2012)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. Notice no PA00096892, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. L'Écho du Berry, du 25 octobre au 30 octobre 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :