Rivalier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Rivalier (homonymie).

Le Rivalier
(ruisseau de la Vergne, ruisseau du Pont)
Illustration
Le Rivalier en hiver en contrebas de Bersac-sur-Rivalier
Caractéristiques
Longueur 18,4 km [1]
Bassin collecteur Loire
Nombre de Strahler 2
Cours
Source la tourbière de Friolouse
· Localisation Saint-Goussaud
· Altitude 615 m
· Coordonnées 46° 02′ 27″ N, 1° 34′ 07″ E
Confluence l'Ardour
· Localisation entre Folles et Bersac-sur-Rivalier
· Altitude 295 m
· Coordonnées 46° 06′ 16″ N, 1° 26′ 25″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche ruisseau de la Courière
· Rive droite sans
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Haute-Vienne, Creuse
Cantons Bénévent-l'Abbaye, Laurière, Bessines-sur-Gartempe
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine
Principales localités Saint-Sulpice-Laurière

Sources : SANDRE, Géoportail

Le Rivalier est un ruisseau des départements de la Haute-Vienne et de la Creuse dans la région Nouvelle-Aquitaine, en France, c'est un sous-affluent du fleuve la Loire par l'Ardour, la Gartempe, la Creuse et la Vienne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La source du Rivalier à Saint-Goussaud.
La source du Rivalier à Saint-Goussaud.

De 18,4 kilomètres de longueur[1], le Rivalier prend sa source en Creuse,au nord-est de la tourbière de Friolouse, à Saint-Goussaud et à l'est de Jabreilles-les-Bordes, à 615 m d'altitude[2].

Il alimente l'étang de la Papeterie à Saint-Sulpice-Laurière, puis se jette dans le ruisseau du Pont qui lui-même se jette dans l'Ardour en amont du viaduc de Rocherolles, entre les trois lieux-dits le moulin du Montheil, Le Chambon et la Touille, à 295 m d'altitude[3].

Il coule globalement du sud-est vers le nord-ouest[1],[4]

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements de la Creuse et de la Haute-Vienne le Rivalier traverse sept communes[1] et trois cantons :

Soit en termes de cantons, le Rivalier prend source dans le canton de Bénévent-l'Abbaye, traverse le canton de Laurière et conflue dans le canton de Bessines-sur-Gartempe.

Affluent[modifier | modifier le code]

Le Rivalier a un seul affluent référencé[1] :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Rivalier traverse une seule zone hydrographique, l'Ardour et ses affluents (L503) de 193 km2. Le rang de Strahler est de deux.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Sur son cours, on rencontre le Moulin du Fieux[6], la Papeterie, le Moulin du Theil, le moulin des Vergnes, le moulin de Gérald, le moulin de la Valade.

Écologie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le Rivalier rencontre le sentier de grande randonnée GR de pays du Tour d'Ambazac. Il est proche :

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le Rivalier a donné son hydronyme à la commune de confluence Bersac-sur-Rivalier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Rivalier (L5037600) » (consulté le 20 octobre 2012)
  2. « Source du Rivalier » sur Géoportail (consulté le 28 mai 2012).
  3. « Confluence du Rivalier ou ruisseau du Pont dans l'Ardour » sur Géoportail (consulté le 28 mai 2012).
  4. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 12 avril 2012)
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Rivalier (L5037800) » (consulté le 20 octobre 2012)
  6. FDMF - Fédération Des Moulins de France, « Moulin du Fieux à Saint-Goussaud » (consulté le 20 octobre 2012)
  7. « Mérimée : Dolmen de Monteil », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 5 avril 2011)
  8. « Mérimée : Église », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 5 avril 2011)
  9. (fr) « Château du Chambon », sur www.patrimoine-de-france.org (consulté le 8 mars 2011)