Nolwenn Leroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nolwenn Leroy

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Nolwenn Leroy en concert au festival de Cornouaille à Quimper le 22 juillet 2011.

Informations générales
Surnom Nolwenn Leroy
Nom de naissance Nolwenn Le Magueresse
Naissance 28 septembre 1982 (31 ans)
Saint-Renan, Drapeau de la France France
Activité principale chanteuse
Genre musical musique pop
Instruments violon, piano, tin whistle, harpe celtique
Années actives depuis 2002
Labels Mercury
Universal
Influences Chanson bretonne
Musique celtique
Site officiel nolwenn.org

Nolwenn Leroy, de son vrai nom Nolwenn Le Magueresse, née le 28 septembre 1982 à Saint-Renan dans le Finistère, est une chanteuse (auteur-compositeur-interprète) et instrumentiste française. De formation classique, elle a remporté la deuxième saison de Star Academy en 2002. Elle a depuis publié cinq albums studio, un album live, et classé deux singles (Cassé et Nolwenn Ohwo !) à la première place du Top 50[1]. Selon l'Observatoire de la Cité de la musique, elle a vendu 2,16 millions de disques en France entre 2003 et 2012[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Originaire de Bretagne, Nolwenn[n 1] est la fille de l'ancien footballeur professionnel Jean-Luc Le Magueresse, et de Muriel Leroy, la nièce du réalisateur Serge Leroy. Elle vit ses premières années entre la Bretagne, notamment Kersaint-Plabennec et Guingamp, l'Île-de-France et le Nord-Pas-de-Calais, au gré des déménagements familiaux. À l'âge de onze ans, après le divorce de ses parents, elle part vivre avec sa mère et sa sœur Kay à Saint-Yorre (Allier)[3]. Elle suit alors sa scolarité au collège des Célestins à Vichy et apprend le violon, le solfège et chante en chorale (elle joue également du piano et de la harpe)[4]. À treize ans, elle remporte le concours « Les écoles du désert » organisé par les hypermarchés Cora, et part en mission humanitaire au Mali pendant dix jours, entre Gao et Tombouctou.

En juillet 1998, elle part un an à Hamilton dans l'Ohio, grâce au programme d'échanges internationaux du Rotary Club qui lui permet de parler couramment l’anglais. À son retour, elle décide de suivre des cours de chant lyrique au Conservatoire de Vichy, afin de se perfectionner.

En 2001, elle s’inscrit à la faculté de Clermont-Ferrand, en droit anglo-américain, dans l’idée de se destiner à une carrière diplomatique à l'ONU ou au sein d'une ONG, au cas où elle n'arriverait pas à devenir chanteuse[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Star Academy (2002)[modifier | modifier le code]

Visionnant l'émission télévisée Star Academy, elle est fascinée par la professeur de chant Armande Altaï[3], et décide de s’inscrire dans sa classe. Pendant plus de six mois, elle suit ses cours de chant à Paris. Elle est ensuite sélectionnée pour participer à la deuxième saison de Star Academy, qu'elle gagne le 21 décembre 2002 face à Houcine, devant plus de 11,5 millions de téléspectateurs[6]. Cette expérience est l'occasion pour elle de réaliser des duos avec notamment Lionel Ritchie, Laurent Voulzy, Roch Voisine, Garou, Lara Fabian, Isabelle Boulay, Vanessa Carlton, Laura Pausini, Umberto Tozzi, Calogero, De Palmas, Bruel et Fiori. Trois mois plus tard, elle participe à l'Eurobest, où elle terminera en deuxième position, et à la tournée de Star Academy (90 dates). Jusque-là connue du public sous son seul prénom, elle prend, pour éviter la confusion avec la chanteuse Nolwen, le nom de scène de Nolwenn Leroy, utilisant le nom de famille de sa mère[7].

Nolwenn (2003-2004)[modifier | modifier le code]

Le 4 mars 2003, paraît son premier album, Nolwenn, auquel participent, entre autres, Pascal Obispo, Lara Fabian, Laurent Voulzy, Lionel Florence et Daniel Lavoie. L'album se classe no 1 à sa sortie et se vend à plus de 600 000 exemplaires[8], grâce notamment aux extraits Cassé (no 1 du Top Singles)[9], Une femme cachée, Suivre une étoile et Inévitablement. En 2004, elle décroche le NRJ Music Awards de la Révélation francophone et entame une tournée en France et en Belgique.

Histoires Naturelles (2005-2008)[modifier | modifier le code]

Son second album, Histoires Naturelles, réalisé par Laurent Voulzy et Franck Eulry, sort le 5 décembre 2005. Le premier extrait, Nolwenn Ohwo !, co-signé par Alain Souchon et Laurent Voulzy, entre directement no 1 des ventes[9]. Pour la première fois, elle signe la moitié des textes de l'album (dont le single Mon ange) et installe un univers entre métaphysique, ésotérisme et rêverie. Elle reçoit un disque de platine pour plus de 400 000 copies vendues[10],[11]. Après une tournée de quatre mois dans les théâtres et Zéniths de France et de Belgique, dont quelques jours à l'Olympia ainsi que plusieurs festivals, elle publie le 27 octobre 2007 son 1er album live, Histoires Naturelles Tour, pour lequel elle reçoit un DVD d'or et un disque d'argent.

Le Cheshire Cat et moi (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Le 7 décembre 2009, sort son troisième album, Le Cheshire Cat et moi, dont elle a supervisé la réalisation avec le chanteur féroïen Teitur Lassen. Annoncé par le single Faut-il, faut-il pas ?, l'album, plus personnel et intimiste, est disque d'or (50 000 ventes). Une tournée acoustique débute le 12 mars 2010 au Forum de Liège et passe notamment par les Francofolies de Spa[12], La Cigale et l'Olympia[13].

Bretonne (2010-2012)[modifier | modifier le code]

Nolwenn Leroy et Alan Stivell interprétant Brian Boru à l'Olympia le 16 février 2012.

Son quatrième album, Bretonne, paraît le 6 décembre 2010, comprenant des titres évoquant la Bretagne, chantés en breton, français, anglais et gaélique irlandais[n 2]. L'album connaît un immense succès en France (deuxième meilleure vente de l'année 2011[14], no 1 du Top Albums pendant sept semaines[15], disque de diamant pour un million de ventes[16]) ainsi qu'en Belgique (no 1 des ventes pendant cinq semaines[17], double disque de platine[18]). Le 28 novembre 2011, l'album est réédité avec sept nouveaux titres, dont le single Moonlight Shadow. Une nouvelle version de l'album sort le 20 janvier 2012 en Allemagne[19] (où il s'est classé no 13)[20], ainsi qu'en Corée du Sud (no 34 du Top Albums physique[21], no 9 du Top Albums international[22]), et aux États-Unis chez Decca[23] (classé no 10 au Top World Music Albums du Billboard)[24] avec un show case à New York en janvier 2013[25]. Une tournée a démarré en juin 2011, passant notamment par la Bretagne, les grands festivals d'été dont les Francofolies de La Rochelle et de Spa[26], les théâtres et Zéniths (dont le Zénith de Paris[27]). Elle s'étend jusqu'en Belgique, Suisse, Allemagne, et se termine en décembre 2012 par trois dates à l'Olympia[28].

Ô filles de l'eau (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Un nouvel album de chansons originales, Ô filles de l’eau, sort le 26 novembre 2012, abordant le thème de la mer et des femmes, sur une couleur « pop-folk celtisante »[29]. L'album s'inspire de l'art préraphaélite, la littérature et les légendes celtiques[30] et il est porté par le single Juste pour me souvenir. Il est à nouveau produit par Jon Kelly mais cette fois-ci, Nolwenn participe à la conception de neuf chansons. Deux mois après sa sortie, l'album est certifié triple disque de platine (300 000 ventes), Nolwenn recevant la récompense lors des NRJ Music Awards[31]. Ce succès auprès du public se confirme par le prix de l'album RTL de l'année[32]. En mai 2013, Nolwenn entame une tournée (Ô Tour de l'Eau) d'un an et 70 dates, en France, en Suisse, et en Belgique[33]. Elle passe notamment par les festivals d'été dont l'Armada de Rouen, le Festival interceltique de Lorient, ainsi que les théâtres et Zéniths, l'Olympia et le Cirque Royal de Bruxelles[34].

En 2013, elle participe à plusieurs projets : les concerts de Vladimir Cosma à travers la France[35],[36], le cinquantenaire de la mort d'Édith Piaf aux Francofolies de New York[37], le spectacle du Soldat rose 2[38], l'album We Love Disney[39] et l'enregistrement d'un duo avec Eddy Mitchell (La complainte du phoque en Alaska) sur l'album de ce dernier[40]; ainsi que début 2014, l'enregistrement de La ballade nord-irlandaise pour l'album La Bande à Renaud[41].

Son second album live est prévu courant 2014. Sa tournée acoustique débutera en mars 2015.

Discographie[modifier | modifier le code]

Nolwenn Leroy aux Francofolies de Spa en 2010.
Article détaillé : Discographie de Nolwenn Leroy.

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Partitions[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Songbook Histoires Naturelles (Éditions Capte Note)

Voxographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nolwenn Leroy aux NRJ Music Awards 2013.

Divers[modifier | modifier le code]

  • En 2004, lors d'une émission médicale sur TBN aux États-Unis, le neurologue Frederick R. Carrick présente le rapport de ses recherches en musicothérapie ; il aurait prouvé les effets bénéfiques de la voix de la chanteuse sur les lésions cérébrales (influences au niveau corporel et sensoriel)[49]. La diffusion de l'extrait du titre 14 février a provoqué une envolée des commandes dans le pays (50e ventes sur Amazon Amérique) et un épuisement qui conduit Universal à presser d'urgence un million d'albums.
  • Elle est en couple avec Arnaud Clément depuis janvier 2008[50].
  • Elle a sollicité le créateur breton Pascal Jaouen pour réaliser ses tenues de scène à l'occasion des tournées Bretonne Tour[51] et Ô Tour de l'Eau[52].

Événements[modifier | modifier le code]

Nolwenn Leroy au concert pour l'égalité de SOS Racisme, le 14 juillet 2011.

Engagements[modifier | modifier le code]

Depuis mars 2006, Nolwenn Leroy est la marraine de la Fondation Abbé-Pierre pour le logement des défavorisés[65] et fait partie de la troupe des Enfoirés pour l'association Les Restos du cœur. Elle s'est produite pour d'autres causes comme le Téléthon[66], le Sidaction[67], le Télévie (marraine 2014)[68], l'Unicef[69], SOS Racisme[70], la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer (IFRAD)[71], l'hôpital Necker-Enfants malades[72], l'association Laurette Fugain[73], l'association Grégory Lemarchal[74], l'association Cœur des Anges (marraine à sa création en 2007), l'association Paroles de Femmes[75], la fondation Maud Fontenoy[76]...

En Bretagne, elle est marraine de l’association de sauvegarde du patrimoine des phares et balises[77] et de l’opération « Offrez une Orchidée pour la mémoire ! » qui a lieu dans les 42 magasins E. Leclerc bretons du 4 au 14 décembre 2013 au profit de la recherche contre la maladie d'Alzheimer[78]. L'été 2012, elle parraine la 6e édition des Trophées du Tourisme responsable organisés par Voyages-sncf.com. En juin 2014, elle est la marraine de la quatrième édition "Défigéna" à l'île-Tudy, qui finance la recherche contre la mucoviscidose[79].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La traduction française du prénom breton Nolwenn est "agneau blanc et heureux".
  2. Suite Sudarmoricaine (Pardon Spezed en breton) : chanson traditionnelle bretonne légèrement grivoise. Tri martolod ("Trois marins") : chant de marins traditionnel breton arrangé, modernisé et popularisé par Alan Stivell, interprétées en version originale. D'Alan Stivell également, la chanson Rentrer en Bretagne, aux paroles coécrites avec Pierre Grosz. La Jument de Michao : chanson traditionnelle bretonne rendue célèbre par Tri Yann. Je ne serai jamais ta Parisienne, un titre original écrit par Christophe Miossec et composé par Didier Squiban

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Charts - Nolwenn Leroy », Les Charts, consulté le 1er mai 2014
  2. « 2003-2012 : les meilleurs vendeurs de disques en France de ces 10 dernières années », Charts in France, 26 novembre 2013, consulté le 28 mai 2014
  3. a et b RFI musique.com
  4. a et b Closer du 31/12/2011 - anecdotes
  5. biographie
  6. « Télévision : la finale de « Star Academy » (TF1) a battu un record d'audience », Le Monde, 24 décembre 2002, consulté le 31 mai 2014
  7. Nolwenn Leroy, biographie sur le site de Chérie FM
  8. Biographie Universal music
  9. a et b (en) Site Lescharts.com
  10. « Clip : Nolwenn Leroy se demande, "Faut-il, faut-il pas ?" », sur www.infomaroc.net (consulté le 25 juillet 2010)
  11. « Nolwenn Leroy », sur www.virgin17.fr (consulté le 25 juillet 2010)
  12. « Spa a encore la tête qui tourne », La Libre Belgique, 26 juillet 2010, consulté le 28 mai 2014
  13. « L'actualité de Nolwenn Leroy », RTL, 4 mars 2010, consulté le 24 mai 2014
  14. TF1 Quels albums ont été les plus vendus en 2011 ?
  15. « Nolwenn Leroy - Bretonne (album) », Les Charts, consulté le 28 mai 2014
  16. (en) Philippe Argouarch, « Nolwenn Leroy aims English speaking world as well », Agence Bretagne Presse, 19 octobre 2011
  17. « Nolwenn Leroy - Bretonne », Ultratop, consulté le 28 mai 2014
  18. « Les disques d'or/de platine - Albums - 2012 », Ultratop, consulté le 20 avril 2014
  19. Universal Allemagne
  20. (de) « Nolwenn Leroy - Bretonne », Official Charts, consulté le 3 juillet 2014
  21. (ko) « 2013년 27주차 Album Chart - (2013.06.23~2013.06.29) », Gaon Music Chart, consulté le 28 mai 2014
  22. (ko) « 2013년 27주차 Album Chart - (2013.06.23~2013.06.29) - 국의 », Gaon Music Chart, consulté le 28 mai 2014
  23. (en) « Nolwenn Leroy Sets U.S. Debut: Listen to 'Moonlight Shadow' », Billboard, 28 décembre 2012, consulté le 28 mai 2014
  24. (en) « Charts - World Albums - January 26, 2013 », Billboard, consulté le 28 mai 2014
  25. « Nolwenn Leroy emporte son public new-yorkais », Gala, 11 janvier 2013, consulté le 28 mai 2014
  26. « Coup d'envoi des Francofolies de Spa ce mercredi », RTBF, 17 juillet 2012, consulté le 28 mai 2014
  27. MCE tv, Nolwenn Leroy exalte le Zénith de Paris, 19 décembre 2011
  28. « Nolwenn Leroy mènera son "Bretonne Tour" jusqu'à L'Olympia fin 2012 », Le Parisien, 20 décembre 2011, consulté le 28 mai 2014
  29. « Après le succès de "Bretonne", un nouvel album pour Nolwenn Leroy le 26 novembre », Le Point, 15 octobre 2012
  30. « Nolwenn Leroy. Chanson par chanson, elle commente son nouvel album », Le Télégramme, 12 novembre 2012, consulté le 20 juin 2014
  31. F.P. NRJ Music Awards 2013 : palmarès et meilleurs moments, Voici, 26 janvier 2013
  32. « "O Filles De L'Eau" de Nolwenn Leroy élu Album RTL de l'année 2013 : la remise de prix et le concert en vidéo ! », RTL, 30 décembre 2013
  33. « Nolwenn Leroy est repartie pour une tournée "Ô tour de l'eau" », RTL, 3 mai 2013, consulté le 3 mai 2014
  34. Nolwenn.org, consulté le 3 mai 2014
  35. « Vladimir Cosma et Nolwenn Leroy en concert symphonique au Grand Rex à Paris en mars 2013 », Le Parisien, 15 janvier 2013, consulté le 9 mai 2014
  36. « Nolwenn Leroy chante Vladimir Cosma dimanche », La Dépêche du Midi, 5 juillet 2013, consulté le 9 mai 2014
  37. « Les Francofolies s'exportent à New York pour rendre hommage à Edith Piaf », Le Monde, 19 septembre 2013, consulté le 9 mai 2014
  38. « Nolwenn Leroy interprète "Bleu", titre inédit du "Soldat rose 2" », RTL, 12 septembre 2013, consulté le 9 mai 2014
  39. « Vidéo - Nolwenn Leroy, Jenifer, Christophe Willem chantent les classiques de Disney », Metronews, 30 octobre 2013, consulté le 9 mai 2014
  40. Caroline Lebenbojm, « Nolwenn Leroy : Le duo inattendu », Chérie FM, 4 novembre 2013
  41. « Le répertoire de Renaud revisité par Cœur de Pirate, Nolwenn Leroy et Jean-Louis Aubert », Le Nouvel Observateur (TéléObs), 28 avril 2014, consulté le 3 mai 2014
  42. « Rencontre avec Nolwenn et son Cheshire Cat », Elle, 4 décembre 2009, consulté le 8 mai 2014
  43. Nolwenn Tirel, « Musique. Nolwenn Leroy en tournage aux Sables-d'Or », Le Télégramme, 17 novembre 2010
  44. Isabelle Papieau, Le retour de la celtitude : De Brocéliande aux fées stars, Éditions L'Harmattan, série « Études culturelles, Logiques sociales », 2014, p. 174
  45. « Nolwenn Leroy, une adorable et merveilleuse fée qui entre dans la légende », Pure People, 22 novembre 2012, consulté le 2 mai 2014
  46. « Nolwenn Leroy, la nouvelle fée du Futuroscope », France Bleu, 14 avril 2013, consulté le 2 mai 2014
  47. « Nolwenn Leroy donne de la voix pour le cinéma », Première, 21 février 2014, consulté le 2 mai 2014
  48. Vidéo, Planète Musique Mag, 31/12/2011
  49. (en) Science-Based Medicine - Clinical Trials
  50. « Nolwenn file le parfait amour avec Arnaud Clément », Actustar.com, 11 février 2008
  51. « Pascal Jaouen. Sa collection dans le détail », Le Télégramme, 25 mai 2011, consulté le 2 mai 2014
  52. Nolwenn Leroy : « Nous avons une relation d'amitié avec Pascal Jaouen », Côté Quimper, 30 janvier 2014, consulté le 2 mai 2014
  53. « Nagui se fait tacler par Nolwenn Leroy dans une pub », Ozap, 6 juin 2011, consulté le 3 mai 2014
  54. « Nolwenn Leroy : nouvelle égérie Pantene », Elle, 22 décembre 2011, consulté le 3 mai 2014
  55. « Nolwenn Leroy, chanteuse et ambassadrice Pantène », Gael, 20 mars 2012, consulté le 3 mai 2014
  56. « Les nominations des Victoires de la Musique », Paris Match, 2 mars 2012, consulté le 12 mai 2014
  57. « Nolwenn Leroy entre à Grévin », Le Figaroscope, 9 octobre 2012, consulté le 28 mai 2014
  58. « Les dix premières femmes du Top 50 », Le Journal du Dimanche, 26 décembre 2012, consulté le 12 août 2014
  59. Maxime Lambert, Découvrez le classement des 50 personnalités préférées des Français, sur gentside.com, 04 août 2013
  60. « En images. Le top 20 des personnalités préférées des Français - 19-Nolwenn Leroy, chanteuse », La Parisienne, 29 décembre 2013, consulté le 28 mai 2014
  61. « Le Top 50 du JDD en intégralité », Le Journal du Dimanche, 8 août 2014, consulté le 12 août 2014
  62. (en) « Vote - Cast your vote », World Music Awards, consulté le 2 mai 2014
  63. « Audiences TV : The Voice talonnée par le Football, France 3 au top », Première, 4 mai 2014, consulté le 31 mai 2014
  64. « Coupe de France. Nolwenn Leroy chante le Bro gozh ma zadou », Ouest-France, 3 mai 2014, consulté le 4 mai 2014
  65. Site officiel Fondation Abbé-Pierre, Parrains
  66. « Téléthon: promesses de dons en baisse, à 84 millions d'euros », Libération, 5 décembre 2010, consulté le 2 mai 2014
  67. Isabelle Morini-Bosc, « Michel Drucker, Nolwenn Leroy, M.Pokora chantent pour le Sidaction samedi sur France 2 », RTL, 5 avril 2013, consulté le 2 mai 2014
  68. « Télévie 2014 : Record battu ! », Ciné Télé Revue, 27 avril 2014, consulté le 2 mai 2014
  69. « Nolwenn, marraine de l'Unicef à Courbevoie », Le Parisien, 16 janvier 2004, consulté le 12 mai 2014
  70. « Où danser ce soir et demain à Paris ? », Le Monde, 13 juillet 2011, consulté le 12 mai 2014
  71. « Nolwenn lutte contre la maladie d'Alzheimer », TV Magazine, 10 octobre 2012, consulté le 12 mai 2014
  72. « Disney fête Halloween à l'hôpital Necker », Le Figaro, 31 octobre 2013, consulté le 12 mai 2014
  73. « A belles causes, beaux décibels », Le Monde, 21 septembre 2012, consulté le 12 mai 2014
  74. « Nolwenn Leroy soutient l'association Grégory Lemarchal », Gala, 16 novembre 2008, consulté le 2 mai 2014
  75. « Pour fêter la journée de la femme : une soirée spécial femmes dédiée à Paroles de Femmes », Paroles de Femmes, 3 mars 2011, consulté le 2 mai 2014
  76. « Alain Delon et Nolwenn Leroy : Soutiens affichés d'une Maud Fontenoy enceinte », Pure People, 10 avril 2013
  77. « Les phares cherchent des fonds », L'Express, 30 juillet 2011, consulté le 12 mai 2014
  78. Offrez une Orchidée pour la mémoire - opération 2013, site de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer
  79. http://www.defigena.fr/1/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Castells, Christophe Abramowitz, Nolwenn Leroy, Télémaque, coll. « Patrick Robin », 2005, 169 p. (ISBN 2753300240)
  • Laurent Bourdelas, Alan Stivell, Éditions Le Télégramme, 2012, 320 p. (ISBN 2848332741[à vérifier : isbn invalide])

Liens externes[modifier | modifier le code]