Decca Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Decca.

Decca Records

Description de l'image  Deccablacklogo.gif.
Filiale Universal Music Group
Fondation 1929
Fondateur Edward Lewis (en)
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Site web deccarecords-us.com

Decca Records est une compagnie phonographique britannique créé en 1929 par Edward Lewis (en), juste après avoir racheté la Decca Gramophone Company. La maison Decca est notamment connue pour avoir refusé de prendre sous contrat les Beatles, à la suite de leur unique session d'enregistrement de 15 titres, le 1er janvier 1962. Decca Records corrigera cependant le tir en engageant les Rolling Stones puis les Who.

Plusieurs labels différents[modifier | modifier le code]

Trois labels Decca totalement distincts ont existé :

  • Decca américain, créé par Lewis en 1934, représenté et distribué par Brunswick en Grande-Bretagne jusqu'au milieu des années 1970, dont Lewis venait de racheter la branche britannique.
  • Decca britannique, représenté par London aux États-Unis à partir de 1947, un label créé par Lewis juste après le rachat de Decca États-Unis par le label MCA. À partir de 1948, la division musique classique de ce Decca britannique est incorporée au groupe allemand Teldec (Telefunken-Decca).
  • Decca France, qui a d'abord distribué le label britannique, puis, au milieu des années 1950, le Decca américain. Mais, pendant une courte période, le nom Decca a figuré, par erreur, sur les disques des artistes américains, d'où confusion avec le Decca britannique. Il a donc fallu rapidement les recouvrir d'un sticker présentant un nouveau label français créé pour l'occasion, C.I.D. (Compagnie Internationale du Disque). Ensuite CID a disparu et a été remplacé par Brunswick (voir certains pressages français de Bill Haley). Decca France a continué de représenter le catalogue anglais non classique, ainsi que des artistes français comme Fernandel, Nicole Louvier, Jean Ferrat, Frankie Jordan, Laurent Verlet, Pierre Vassiliu, Ronnie Bird, Éric Charden, Bernard Lavilliers. Quand le label a été racheté par un certain Pelgrims, belge, à la fin des années 1970, pour le compte de sa société IPG, Decca France a disparu. Le catalogue a été racheté au début des années 1980 par le label Musidisc, exploitant celui-ci par le biais de ses sous-labels Accord (Édith Piaf), Festival (Jean Ferrat) ou DCA (Ronnie Bird). Le label Musidisc et ses catalogues (Festival, Accord, Disc'AZ, Bel Air…) sont rachetés par Universal Music France à la fin des années 1990.


Sur le plan de la musique classique, Decca est réputée pour ses prises de son, notamment le fameux "Sonic Stage" développé à partir des années 1950 sous la direction de John Culshaw. Joan Sutherland, son mari Richard Bonynge, Georg Solti, Renata Tebaldi ainsi que Mario del Monaco sont les interprètes sous contrat les plus célèbres de Decca et, pour sa filiale américaine créée en 1934 Count Basie Louis Armstrong Ella Fitzgerald et Sidney Bechet.

Depuis 2008, les enregistrements Philips reparaissent sous étiquette Decca.

Quelques artistes populaires ayant signé sur le label[modifier | modifier le code]

Quelques musiciens classiques du label[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]