Carole Fredericks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carole Fredericks

Description de cette image, également commentée ci-après

Carole Fredericks à Dijon en 1996

Informations générales
Naissance 5 juin 1952
Springfield, Massachusetts Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 7 juin 2001 (à 49 ans)
Dakar, Sénégal Sénégal
Activité principale Chanteuse
Genre musical Variété, pop
Instruments Chant

Carole Denise Fredericks est une chanteuse américaine née le 5 juin 1952 et décédée le 7 juin 2001 à 49 ans. Elle est la sœur cadette de Taj Mahal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carole Fredericks est née le 5 juin 1952 à Springfield dans le Massachusetts. À l'âge de 20 ans, elle part vivre en Californie où elle commence sa carrière de chanteuse tout en vivant de petits boulots.

En 1979, sur un coup de tête, elle rejoint la France. Les événements s'enchaînent très vite avec la signature d'un contrat pour l'enregistrement d'un disque Black Orchid mais surtout de nombreux engagements comme choriste auprès d'artistes renommés comme Mireille Mathieu, Hubert-Félix Thiéfaine, Serge Gainsbourg, France Gall, Mylène Farmer…. Carole Fredericks fait partie des choristes très en vogue dans les années 1980-1990 et elle est souvent accompagnée de ses amies Ann Calvert, Yvonne Jones, Joniece Jamison, Debbie Davis et Beckie Bell en studio ou sur scène.

En 1990, elle rejoint Jean-Jacques Goldman et Michael Jones pour former le trio Fredericks Goldman Jones. Il en résultera : deux albums studio et deux albums live, trois tournées et des milliers de spectateurs. L'aventure avait débuté quatre ans auparavant sur les précédentes tournées de Jean-Jacques Goldman et c'est naturellement que le trio s'est formé.

En 1996, Carole Fredericks répond à l'attente de ses fans en publiant l'album Springfield comportant 14 chansons aux styles blues et gospel. Elle signe les textes et confie la composition à Gildas Arzel, Erick Benzi, Jean-Jacques Goldman, Jacques Veneruso. Ces derniers participent à la production artistique de l'album. Son frère Taj Mahal et sa sœur Connie viennent donner de la voix sur plusieurs titres. Plusieurs titres seront extraits pour la promotion de l'album : Change, Shine, Jesus in me et Run away Love (qui servira de chanson-thème au film Une chance sur deux de Patrice Leconte).

En 1999, un deuxième album paraît. Les onze titres de Couleurs et parfums mélangent titres inédits et reprises de différents styles musicaux. Parmi les auteurs-compositeurs de l'album, on retrouve Jacques Veneruso, Jean-Jacques Goldman, Yvonne Jones et Michael Jones. L'album a été annoncé, l'été précédent, avec le titre à succès Personne ne saurait en duo avec le groupe Poetic Lovers. Suivra les singles Qu'est-ce qui t'amène, Respire et Le prix à payer.

En mars 2001, elle est l'une des nombreuses interprètes du titre Que serais-je demain ? en tant que membre du collectif féminin Les Voix de l'espoir créé par Princess Erika[1].

Carole Fredericks meurt d'une crise cardiaque le 7 juin 2001 au Sénégal à Dakar, en descendant de scène à la fin d'un concert. Elle repose au cimetière de Montmartre à Paris.

Dix ans après sa disparition, le 7 novembre 2011, Legacy Recording (Sony Music) publie un album best of comprenant 17 titres dont 14 issus de ses deux derniers albums solo.

Hommages[modifier | modifier le code]

À son retour du Sénégal, Carole Fredericks devait rejoindre ses compagnons Michael Jones et Jean-Jacques Goldman pour un concert live Autour du blues au Club Med World Paris-Bercy (le 11 juin 2001). Ils ont quand même tenu à se produire pour interpréter la chanson Dust my blues que le trio vocal aimait partager sur scène.

Lors de sa tournée Un tour ensemble en 2002, Jean-Jacques Goldman lui a rendu hommage avec la chanson Juste après. La voix de Carole Fredericks s'immisce grâce à une de ses anciennes prestations lors d'une des tournées avec le trio vocal Fredericks Goldman Jones.

En 2004, Jacques Veneruso écrit deux titres hommages à son amie disparue. Ce qui nous manque de toi est interprété par Lââm en compagnie de Jean-Jacques Goldman, Michael Jones et Jacques Veneruso ; quant à Un dernier blues pour toi, il est interprété en solo par Michael Jones et ouvre son album Prises et Reprises.

Du 15 février au 9 novembre 2008, la ville natale (Springfield – Massachusetts) de Carole Fredericks et de son grand frère Taj Mahal (avec le concours de la fondation Carole Fredericks) a consacré une exposition retraçant leurs évolutions artistiques et musicales.

Depuis 2008, une rue de la ville de Montreuil (département de Seine-Saint-Denis, France) porte le nom de Carole Fredericks.

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Avec Jean-Jacques Goldman et Michael Jones[modifier | modifier le code]

Participations en tant qu'interprète[modifier | modifier le code]

  • Années 1980
  • Années 1990
    • 1992 : Album de remixes Dance Remixes (Mylène Farmer) sur les titres Plus grandir (mother's live remix) et We'll never die (techno remix) (featuring)
    • 1993 : Album concept Le petit Artur (Alan Simon) sur le titre Naissance (interprété en solo)
    • 1995 : Album compilation Bienvenue chez moi (Florent Pagny) sur le titre Oh happy day
    • 1995 : Album concept Les enfants du futur (Alan Simon) sur les titres Frères de sang et Complainte de l'univers (dialogues + titres chantés)
    • 1996 : B.O du film Une chance sur deux (réalisé par Patrice Leconte) avec le titre Run away love issu de son album solo Springfield
    • 1999 : Album Free your self (Saint-Preux) sur les titres Marry Me et Love in duty free
    • 1999 : Album caritatif Brise de conscience (collectif du même nom) sur le titre Changer l'horizon (en duo avec Lââm)
  • Années 2000
    • 2000 : Album caritatif Noël Ensemble (Ensemble contre le sida) sur le titre éponyme (interprété avec 100 autres chanteurs)
    • 2001 : Album caritatif Les voix de l'espoir (collectif du même nom) sur le titre Que serai-je demain (interprété avec 21 autres chanteuses)

Participations en tant que choriste[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • En solo
    • 1996 : Change
    • 1996 : Run away love
    • 1998 : Personne ne saurait (duo avec Poetic Lovers)
    • 1999 : Qu'est-ce qui t'amène
    • 1999 : Respire, réalisation Yannick Saillet
    • 2000 : Le prix à payer
  • Fredericks Goldman Jones
    • 1990 : Nuit, réalisation Bernard Schmitt
    • 1991 : Né en 17 à Leidenstadt, réalisation Michel Meyer
    • 1991 : Un, deux, trois, réalisation Michel Mandero
    • 1992 : Je commence demain, réalisation Bernard Schmitt
    • 1993 : Rouge, réalisation Tony Van Den Ende
    • 1993 : Juste après, réalisation Michel Meyer
    • 1993 : Des vies, réalisation Tony Van Den Ende
    • 1993 : Fermer les yeux, réalisation David Mileikowski
    • 1995 : Think, réalisation Thierry Rajic
    • 1995 : Pas toi, réalisation Thierry Rajic
    • 2000 : Peurs, réalisation Gilbert Namiand

Cinéma[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]