Renan Luce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Renan Luce

Description de cette image, également commentée ci-après

Renan Luce à un concert en 2009.

Informations générales
Naissance 5 mars 1980 (34 ans)
Paris, France
Activité principale musicien, auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française Folk
Instruments guitare, basse
Années actives depuis 2005
Labels Barclay - Universal
Site officiel www.renanluce.fr

Renan Luce est un auteur-compositeur-interprète français né à Paris le 5 mars 1980. Originaire de Morlaix, il rencontre le succès en France avec son premier album Repenti en 2007 et sa chanson La Lettre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Naît le 5 mars 1980 à Paris mais vit toute son enfance et son adolescence en Bretagne, à Plourin-lès-Morlaix (près de Morlaix, dans le Finistère). Il commence sa formation musicale en participant avec son frère Damien Luce et avec sa sœur Claire à une chorale, puis débute le piano classique avec Damien. Il poursuit ensuite son apprentissage aux conservatoires de Brest puis de Saint-Brieuc. Il remplace alors le piano par le saxophone et apprend seul la guitare en composant ses premières chansons.

Après deux ans de classe préparatoire à Rennes (au lycée Saint-Vincent), où il se produit dans des bars et quelques festivals (première partie de Matmatah), il est admis à l'École supérieure de commerce de Toulouse. Dans le cadre de ses études, il compose deux chansons et les enregistre sur un disque vendu au profit d'une association humanitaire qui aide une école de Madagascar.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Après ses trois années d'études à Toulouse, il s'installe à Paris et décide rapidement de se consacrer exclusivement à la création de chansons et au spectacle. Il rencontre rapidement son éditeur, Olivier Lefebvr (Universal Publishing), puis son manager, Jeff Génie, qui l'installe pour plusieurs mois de concerts au théâtre Le Méry (Place de Clichy). On croise déjà dans le public des fans de la première heure, comme le chanteur Renaud ou Bénabar, et beaucoup de directeurs artistiques[réf. nécessaire]. Il signe son contrat de disque chez Barclay fin 2005.

Plusieurs festivals lui donnent alors sa chance (Francofolies de La Rochelle, Alors Chante à Montauban) et Bénabar le prend en première partie : Le Zénith (Paris) le 7 juin 2006[1]. Il est aussi souvent invité par d'autres artistes et jouera ainsi en « lever de rideau » de Maxime Le Forestier, Clarika, Jeanne Cherhal, Thomas Fersen[réf. nécessaire]...

Repenti (2006-2009)[modifier | modifier le code]

Son premier album, Repenti, sort en septembre 2006, réalisé par Jean-Louis Piérot et enregistré aux Studio du Manoir (dans les Landes), Studio de la Seine (Paris) et Studio ICP (Bruxelles).

Il signe pour une tournée francophone, qui l'entraîne sur les routes jusqu'au printemps 2008 devant près de 200 000 spectateurs. Il se produit quatre fois au Québec durant l'année 2007. Sur une période de 18 mois, tous ses concerts parisiens sont complets : Café de la danse, Trianon, La Cigale, Olympia, Grand Rex et deux dates au Zénith de Paris[2].

Soutenu dès le départ par Bernard Chérèze sur France Inter, avant que d'autres radios ne popularisent ses chansons[3], il aura pendant plusieurs mois jusqu'à trois singles classés simultanément dans les classements (Yacast) français : La Lettre, Les Voisines et Repenti. Son album Repenti est certifié disque de diamant[4] avec plus de 800 000 exemplaires vendus. Il est aussi disque de platine en Belgique en avril 2008[5] (avec 40 000 exemplaires vendus).

Nommé dans trois catégories, il reçoit deux Victoires de la musique 2008 : celles de l'« album révélation de l'année » et de la « révélation scène de l'année ». En juin 2008, après 200 dates de concerts, il se consacre à la préparation du suivant.

Il participe au spectacle des Enfoirés en 2009, qui s'intitule Les Enfoirés font leur cinéma, du 21 au 26 janvier 2009 au Palais omnisports de Paris-Bercy. Il est nommé aux Victoires de la musique 2009, dans la catégorie « chanson de l'année », pour Repenti. Cette victoire sera finalement remportée par Thomas Dutronc.

Le Clan des miros (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Tournée Le Clan des miros, à l'Olympia le 12 mai 2010

Le 12 octobre 2009, Renan Luce sort son deuxième album, Le Clan des miros ; en sont extraits les singles La Fille de la bande, puis On n'est pas à une bêtise près, qui sert de générique au film Le Petit Nicolas, et Nantes. Renan Luce a entamé une tournée le 1er octobre 2009 qui se prolonge en 2010, avec notamment des concerts parisiens à La Cigale en octobre, trois Olympia (complets) du 10 au 12 mai 2010. À la suite d'un de ses concerts à L'Olympia, il reçoit un double disque de platine pour avoir vendu 230 000 albums en France (disque d’or en Belgique).

Après cette tournée de plus de 200 dates, passant par le Québec, la Réunion, la Belgique (Forest National), il décide de marquer une pause dans sa carrière personnelle. En octobre 2011, il réalise la tournée " Seuls à trois ", avec ses amis Alexis HK et Benoît Dorémus. Courant octobre 2011, il enregistre la chanson Le Père Noël et la petite fille de Georges Brassens sur l’album collectif Noël Noël Noël (Barclay) et fin novembre 2011 il participe au titre Un dimanche à Orly en hommage à Gilbert Bécaud (Warner).

D'une tonne à un tout petit poids (2014)[modifier | modifier le code]

Renan Luce revient après trois ans d'absence avec un troisième album, D'une tonne à un tout petit poids, sorti le 7 avril 2014. L'album a été réalisé avec le concours du suédois Peter Von Poehl[6]. Le premier titre de son album est Appelle quand tu te réveilles sorti le 10 février 2014.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Renan Luce a épousé l'écrivain Lolita Séchan (fille du chanteur Renaud) le 31 juillet 2009[7], et ils ont eu une fille, Héloïse, née le 3 août 2011[8].

Depuis 2010, il s'est engagé en faveur de la connaissance et de la reconnaissance d'un trouble neurologique, la dyspraxie, et a participé à plusieurs manifestations organisées par l'association DFD qu'il parraine.

Discographie et collaborations[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • La vidéo de sa chanson Les Voisines est inspirée du film Fenêtre sur cour d’Alfred Hitchcock.
  • Le clip de La Lettre a été tourné à Étretat et réalisé par Romain Vaudaux.
  • Le clip de Repenti, réalisé par Rodolphe Pauly, met en scène Philippe Torreton dans le rôle du repenti.
  • Le clip de La Fille de la bande donne le rôle-titre à Mélanie Bernier.
  • On n'est pas à une bêtise près est le générique du film Le Petit Nicolas et toute l'équipe du film (enfants) est présente dans le clip.
  • Le clip de Nantes, avec la participation de Louise Monot, jouant le rôle de la femme, a été réalisé par Thierry Teston.
  • Le clip de Appelle quand tu te réveilles publié le 12 février 2014 et réalisé par Laurent Seroussi.

Chiffres[modifier | modifier le code]

Disques
  • Repenti (sorti en septembre 2006): 850 000 ventes physiques (en janvier 2010) - Disque de Diamant (certifié SNEP)[réf. nécessaire] Selon un article du Parisien, Renan Luce est la 4e vente en France de l’année 2008 derrière les Enfoirés, Francis Cabrel et Amy Winehouse.
  • Singles : 190 000 ventes uniquement digitales (juin 2008)[réf. nécessaire]
  • Le Clan des Miros (sorti en octobre 2009): 240 000 ventes physiques (en mai 2010) - Double Disque de Platine (certifié SNEP) remis par son label à l'occasion de la série de concerts à l'Olympia en mai 2010[réf. nécessaire]
Concert à l'Olympia le 12 mai 2010
Tournées
  • globale 2007-2008 : environ 200 000 tickets vendus.[réf. nécessaire]
  • mars à mai 2008 : environ 120 000 tickets vendus. (52 concerts complets)[réf. nécessaire]
  • 2009-2010 : environ 200 dates
  • Avril à juin 2014 dont 2 dates au Trianon à Paris les 12 et 13 mai 2014.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]